• Dans l'État du Kentucky, au XIXe siècle. Mr Shelby est un riche propriétaire terrien. Chez lui, les esclaves sont traités avec bonté. Cependant, à la suite de mauvaises affaires, il se voit obligé de vendre le meilleur et le plus fidèle d'entre eux, le vieux Tom. Tom, qui s'est résigné à quitter sa famille, rencontre la jeune et sensible Évangeline Saint-Clare, qui incite son père à l'acheter. Un intermède heureux dans sa vie, mais qui sera de courte durée car il va être vendu une nouvelle fois...

  • Uncle Tom, Topsy, Sambo, Simon Legree, little Eva: their names are American bywords, and all of them are characters in Harriet Beecher Stowe's remarkable novel of the preCivil War South. Uncle Tom's Cabin was revolutionary in 1852 for its passionate indictment of slavery and for its presentation of Tom, "a man of humanity," as the first black hero in American fiction. Labeled racist and condescending by some contemporary critics, it remains a shocking, controversial, and powerful work exposing the attitudes of white nineteenthcentury society toward "the peculiar institution" and documenting, in heartrending detail, the tragic breakup of black Kentucky families "sold down the river." An immediate international sensation, Uncle Tom's Cabin sold 300,000 copies in the first year, was translated into thirtyseven languages, and has never gone out of print: its political impact was immense, its emotional influence immeasurable.From the Paperback edition.

  • HarperCollins is proud to present its new range of best-loved, essential classics.

  • Tom est un esclave noir au caractère généreux, Elisa une jeune mulâtresse, mère d'un petit Harry. Leurs maîtres, des gens bienveillants, sont obligés de les vendre. Tom accepte son sort. D'abord acheté par un aristocrate du Sud, il finit aux mains d'une brute sans pitié. Elisa, elle, refuse de se voir enlever son enfant et fuit avec lui vers le Canada.

  • "C'est donc cette petite dame qui est responsable de cette grande guerre", aurait dit le Président Abraham Lincoln après avoir rencontré Harriet Beecher-Stowe, l'auteur de la Case de l'Oncle Tom.

    Si l'anecdote n'est peut-être pas authentique, elle témoigne néanmoins de l'impact considérable qu'eut ce livre à la veille de la guerre de Sécession. Son succès lui attira immédiatement plusieurs critiques négatives, de la part des littérateurs qui voulaient n'y voir qu'un roman sentimental écrit par une femme.

    Aujourd'hui le snobisme littéraire consistera plutôt à répéter que la Case de l'Oncle Tom est remplie de stéréotypes sur les noirs, et par là-même paradoxalement raciste. La réalité, c'est que tout le monde connaît le titre, mais que bien peu de personnes ont lu les pages. En le faisant, on découvre non seulement un livre assez épais, mais surtout un grand livre, par la richesse de son inspiration et de son style. Il apparaît rapidement que son auteur croit profondément à la souveraineté de Jésus-Christ, venu accorder la vie éternelle à toute âme humaine qui se confie en lui, indépendamment de contingences terrestres passagères, comme la couleur de peau.
    C'est là, à n'en pas douter, le caractère essentiellement religieux de la Case de l'Oncle Tom, qui s'il agace les critiques, fait la joie du lecteur chrétien.

  • Tom est un esclave noir au caractère généreux, Elisa une jeune mulâtresse, mère d'un petit Harry. Leurs maîtres, des gens bienveillants, sont obligés de les vendre. Tom accepte son sort. D'abord acheté par un aristocrate du Sud, il finit aux mains d'une brute sans pitié. Elisa, elle, refuse de se voir enlever son enfant et fuit avec lui vers le Canada.

  • Uncle Tom, Topsy, Sambo, Simon Legree, little Eva: their names are American bywords, and all of them are characters in Harriet Beecher Stowe's remarkable novel of the preCivil War South. Uncle Tom's Cabin was revolutionary in 1852 for its passionate indic

  • 'One of the greatest productions of the human mind.' Leo Tolstoy When a Kentucky farmer faces financial ruin, he reluctantly sells his slaves, and Uncle Tom finds himself the property of a cruel plantation owner, fighting for his freedom and ultimately, for his right to live. With a rich narrative and wonderfully realised characters, this is a panoramic, incredibly accomplished work. Originally published to much acclaim in 1852, it quickly established Harriet Beecher Stowe as one of America's most influential female novelists and was crucial in helping to secure the abolition of slavery.

  • Au xixe siècle, dans le Kentucky, État sudiste, Mr Shelby, riche planteur, et son épouse, Emily, traitent leurs esclaves avec bonté. Mais le couple craint de perdre la plantation pour cause de dettes et décide alors de vendre deux de leurs esclaves : Oncle Tom, un homme d'âge moyen ayant une épouse et des enfants, et Henry, le fils d'Elisa, servante d'Emily. Cette idée répugne à Emily qui avait promis à sa servante que son fils ne serait jamais vendu ; et le mari d'Emily, George Shelby, ne souhaite pas voir partir Tom qu'il considère comme un ami et un mentor.
    Lorsqu'Elisa surprend Mr et Mme Shelby en train de discuter de la vente prochaine de Tom et Henry, elle décide de s'enfuir avec son fils. Le roman précise que la décision d'Elisa vient du fait qu'elle craint de perdre son unique enfant survivant (elle a déjà perdu deux enfants en couches). Elisa part le soir même, laissant un mot d'excuse à sa maîtresse.
    Pendant ce temps, Oncle Tom est vendu à Augustin St. Clare et embarque sur un bateau qui s'apprête à descendre le Mississippi. À bord, Tom rencontre une jeune fille blanche nommée Evangeline et se lie d'amitié avec elle. Lorsque Eva tombe à l'eau, Tom la sauve. Pour le remercier, le père d'Eva lui donne des biscuits.

  • La Case de l'oncle Tom (Uncle Tom's Cabin) est un roman de l'écrivaine américaine Harriet Beecher Stowe. Le roman eut un profond impact sur l'état d'esprit général vis-à-vis des Afro-Américains et de l'esclavage aux États-Unis , il est un des facteurs de l'exacerbation des tensions qui menèrent à la Guerre de Sécession. Stowe, née dans le Connecticut et pasteure à la Hartford Female Academy, était une abolitionniste convaincue. Elle centre son roman sur le personnage de l'oncle Tom, un esclave noir patient et tolérant autour duquel se déroulent les histoires d'autres personnages, aussi bien esclaves que blancs. Présentation | Au XIXe siècle, dans le Kentucky, État sudiste, Mr Shelby, riche planteur, et son épouse, Emily, traitent leurs esclaves avec bonté. Mais le couple craint de perdre la plantation pour cause de dettes et décide alors de vendre deux de leurs esclaves : Oncle Tom, un homme d'âge moyen ayant une épouse et des enfants, et Harry, le fils d'Elisa, servante d'Emily. Cette idée répugne Emily qui avait promis à sa servante que son fils ne serait jamais vendu , et le mari d'Emily, George Shelby, ne souhaite pas voir partir Tom qu'il considère comme un ami et un mentor. Lorsqu'Elisa surprend Mr et Mme Shelby en train de discuter de la vente prochaine de Tom et Harry, elle décide de s'enfuir avec son fils. Le roman précise que la décision d'Elisa vient du fait qu'elle craint de perdre son unique enfant survivant (elle a déjà perdu deux enfants en couches). Elisa part le soir même, laissant un mot d'excuse à sa maîtresse...| |Wikipédia|

  • Mon cher jeune ami, puisque je vais vous raconter l'histoire de ma vie, je veux commencer par le commencement et vous dire comment les fées viennent au monde. Vous saurez donc que, lorsqu'à minuit une goutte de rosée tombe dans le calice d'une fleur, si l'atmosphère est sans nuages, la nuit sans tempête, elle absorbe son parfum et de l'essence même de la fleur le premier rayon du soleil forme une fée !Ce fut par une belle matinée de mai que j'ouvris pour la première fois les yeux et me trouvai reposant au coeur d'une violette qui embaumait de ses suaves senteurs un jardin du Walhut Hills, village situé dans le nord de l'Angleterre.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Mistress Katy Scudder avait invité mistress Brown, mistress Jones et la femme du diacre Twitchel à prendre le thé chez elle, une après-midi de juin de l'an de grâce 17...Quand on veut raconter une histoire, on est toujours fort embarrassé de savoir comment la commencer. Il s'agit de présenter au lecteur un corps complet de personnages que l'on connaît, mais qui lui sont inconnus, et comme une chose en présuppose toujours une autre, il en résulte que, de quelque façon qu'on tourne son canevas, les figures vous paraissent toujours mal disposées.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • BnF collection ebooks - "A une heure avancée d'une glaciale après-midi de février, deux gentils hommes étaient assis, en tiers avec une bouteille, dans une confortable salle à manger de la ville de P***, au Kentucky. Pas un domestique n'était présent, et les chaises rapprochées indiquaient que le sujet en question était chaudement débattu."
    BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Néerlandais Dred

    Harriet Beecher Stowe

    Met het schrijven van de anti-slavernij roman Dred (1856) kon Stowe, die vanwege haar roman Uncle Tom's Cabin (1852) een hoop kritiek was toebedeeld, uit beide hoeken, van zowel confederaten als abolitionisten, diezelfde kritische stemmen van repliek dienen. Net als in haar beroemd geworden roman Uncle Tom`s Cabin behandelt Stowe in Dred het probleem van de slavernij vanuit het perspectief van de slaaf. Ditmaal zijn de verhalen afkomstig van Nina Gordon, de minnares van een slaafhouder, en Dred, een zwarte revolutionair. Op deze manier worden tegenstrijdige overtuigingen over ras en slavernij tegen elkaar gesteld. Als tegenhanger van de passieve christen oom Tom roept Stowe in de figuur van Dred een personage in het leven dat gedreven wordt door vurige politieke en spirituele idealen. Actief verzet blijkt een mogelijkheid.

  • Oom Tom is een zwarte slaaf die aanzet geeft tot het vertellen van verhalen door medeslaven. Deze sentimentele roman portretteert de verschrikkelijke realiteit van het leven van de slaven, terwijl er tegelijkertijd bevestigd wordt dat liefde in een christelijke zin zelfs zoiets gruwelijks als het tot slaaf maken van de medemens te boven kan komen. De roman was na de Bijbel het bestverkochte boek van de negentiende eeuw, waardoor het een grote invloed uitoefende in het debat over het afschaffen van de slavernij. Van de roman wordt zelfs wel eens gezegd dat het aanzet gaf tot de Amerikaanse Burgeroorlog.

  • Polonais Chata wuja Toma

    Harriet Beecher Stowe

    Kiedy w Stanach Zjednoczonych uchwalono ustawe przeciwko ukrywaniu zbieglych czarnoskórych niewolników, Harriet Elisabeth Stowe podjela sie opisania stosowanych wobec nich bezwzgledno´sci i przemocy. "Chata wuja Toma" opowiada o tych, którzy zmuszeni do niewolniczej poslugi, mimo upokorze´n staraja sie zachowa´c godno´s´c. Glówny bohater wierzy, ze dopóki ma mozliwo´s´c wyboru pomiedzy dobrem a zlem, pozostaje czlowiekiem wolnym.

    Przejmujaca historia o uniwersalnych warto´sciach: o milo´sci, przebaczeniu i nadziei na lepsze czasy. Jej publikacja stala sie silnym argumentem w walce o zniesienie niewolnictwa i dala impuls do realnych zmian w zyciu publicznym USA.

    Jezyk, postacie i poglady zawarte w tej publikacji nie odzwierciedlaja pogladów ani opinii wydawcy. Utwór ma charakter publikacji historycznej, ukazujacej postawy i tendencje charakterystyczne dla czasów z których pochodzi.

  • Coups d'Épingle

    Harriet Beecher-Stowe

    • Théotex
    • 16 Décembre 2019

    Les vieux livres, comme les vieux films, possèdent le magique pouvoir de nous transporter à des époques disparues, et néanmoins pas si lointaines. Ils ont souvent été bâtis pour appuyer une morale, qu'ils ne manquent pas de mettre en évidence dans leur conclusion. C'est ce qu'a voulu faire Harriet Beecher-Stowe en écrivant Pink and White Tyranny, comme elle le déclare elle-même dans une courte note de l'édition originale. Sans doute les personnages de son histoire nous paraissent aujourd'hui encore plus caricaturaux qu'ils ne l'étaient aux yeux des lecteurs de la fin du siècle victorien ; mais leur psychologie théâtrale contribue à la fluidité et au piquant du récit, que l'auteur nous prie de considérer, non comme un roman astucieusement construit, mais comme une « parabole en forme de nouvelle ». Son but est d'attirer l'attention sur le caractère inaliénable, éducatif, et finalement divin du mariage. En vérité, les bouleversements sociétaux qui ont eu lieu depuis les jours où la question féministe faisait courir la plume de madame Beecher-Stowe, n'ont fait que confirmer sa thèse : le mariage ne peut trouver son sens le plus élevé, que dans une vision chrétienne du monde.

  • Ma femme et moi

    Harriet Beecher-Stowe

    • Théotex
    • 16 Décembre 2019

    Après le retentissant succès de La Case de l'Oncle Tom un petit nombre de nouvelles et de romans d'Harriet Beecher Stowe furent traduits en français par des maisons d'édition protestantes, sans que la critique en renvoie beaucoup d'échos. Ces compositions tombées dans l'oubli valent pourtant leur temps de lecture, pour qui veut mieux connaître à la fois l'Amérique du XIXe siècle et le caractère d'une femme hors du commun. Bien qu'écrit à la première personne sous un masque masculin (Harry Henderson), on devine en effet dans Ma femme et moi des éléments autobiographiques de l'auteur, surtout ceux qui se rapportent à son enfance. Sans doute les oeuvres d'H.B.S. sont toutes dirigées par un but militant : il s'agit ici de plaider les droits de la femme dans le mariage, comme autrefois les droits des noirs dans une société esclavagiste. Le mouvement féministe des années 1970 aux US n'a d'ailleurs pas manqué d'essayer de récupérer à son compte le renom d'Harriet. Cependant l'atmosphère évangélique qui imprègne ses pages, reste le composant essentiel de leur parfum, qui communique encore aujourd'hui plaisir et sérénité à les lire.

  • Kiedy w Stanach Zjednoczonych uchwalono ustawe przeciwko ukrywaniu zbieglych czarnoskórych niewolników, Harriet Elisabeth Stowe podjela sie opisania stosowanych wobec nich bezwzgledno´sci i przemocy. "Chata wuja Toma" opowiada o tych, którzy zmuszeni do niewolniczej poslugi, mimo upokorze´n staraja sie zachowa´c godno´s´c. Glówny bohater wierzy, ze dopóki ma mozliwo´s´c wyboru pomiedzy dobrem a zlem, pozostaje czlowiekiem wolnym.

    Przejmujaca historia o uniwersalnych warto´sciach: o milo´sci, przebaczeniu i nadziei na lepsze czasy. Jej publikacja stala sie silnym argumentem w walce o zniesienie niewolnictwa i dala impuls do realnych zmian w zyciu publicznym USA.

    Jezyk, postacie i poglady zawarte w tej publikacji nie odzwierciedlaja pogladów ani opinii wydawcy. Utwór ma charakter publikacji historycznej, ukazujacej postawy i tendencje charakterystyczne dla czasów z których pochodzi.

  • A non-fiction work by the author of "Uncle Tom's Cabin", exploring the position of the American household from the second part of the 19th century. Stressing the inevitable aftermath of the Civil War, Stowe discusses the changes that occurred within the once homely, comfortable household as the heart of every family. Talking on subjects like "Homekeeping vs. Housekeeping", "Economy", "Home Religion" or "Is Woman a Worker?", Stowe is pointing at the complexities of life in the after-war period for women and housewives.

  • A typical love story between Harry, the narrator, who comes to New York to work in the publishing business, and Eva, the daughter of a well-to-do financier on Wall Street. Excelling in narration and nostalgic feelings about the lost, nature-oriented American past, Stowe's novel focuses upon the importance of family, religion, and traditions. A nice and light reading, dealing with less harsh and painful topics than "Uncle Tom", but indulging in some serious matters nonetheless.

empty