• La banlieue est un thème permanent de débat avec les polémiques qui se succèdent depuis plus de trente ans à propos de l'action à y mener. C'est cette action concrète auprès des populations, notamment à partir des dispositifs de la politique de la ville, engageant des services publics et des associations, des professionnels et des bénévoles, qui est mise en question ici. Les interventions opérées par des acteurs du secteur culturel, du logement social ou du travail social sont analysées sur un double registre : celui de la conception, alors que chacun est incité à travailler en relation avec les autres intervenants qui agissent dans d'autres domaines que le sien, mais dans les mêmes lieux, ou auprès des mêmes populations ; celui de l'assurance ou de l'autorité suffisante pour agir, notamment avec des publics considérés difficiles, lorsqu'il faut expérimenter et donc faire avec une part plus ou moins grande d'incertitude. L'action publique est ainsi mise en question par l'analyse des interventions, des ajustements organisationnels qui les accompagnent et des ressources propres aux intervenants. L'action garde l'empreinte des procédures à partir desquelles elle naît, mais l'engagement personnel et les capacités de chacun à recycler des expériences ou des familiarités en compétences prennent une plus grande place. Chacun se voit plus ou moins contraint de puiser dans ses ressources personnelles pour agir et pour certains, la connaissance familière des populations ou du quartier deviennent des atouts. Pour d'autres, c'est leur sens stratégique notamment pour gérer la relation avec les plus jeunes qui se révèle être une ressource indispensable.

  • Autrefois pratiqués en France, les mariages forcés perdurent chez certaines familles d'origine étrangère et expriment une réelle difficulté à intérioriser les règles qu'impose le mariage français : autonomie des personnes, égalité des sexes, libre choix du conjoint. Les conflits qui se développent alors entre parents et enfants sont violents, particulièrement pour les jeunes filles. Ils s'appuient sur la contradiction entre les références à des cultures d'origine où la famille tient une place centrale dans le jeu matrimonial et le contexte culturel d'accueil, et renvoient aux écarts de socialisation entre générations. Mais cette contradiction interculturelle s'interprète au sein même des cultures d'origine qui, dans leurs principes et leurs textes de référence, reconnaissent la nécessité du consentement des époux.
    L'enquête réalisée pour rendre compte de ces situations dramatiques s'appuie sur des entretiens avec des jeunes femmes concernées et des représentants institutionnels et associatifs. Elle met en évidence la violence propre à ces situations de conflit mais aussi les déchirements à l'intérieur des familles et des communautés, et la difficulté des institutions à y répondre efficacement. La nouvelle génération d'associations portées par des représentantes de ces communautés a cependant permis d'initier des réponses coordonnées, visant à constituer un dispositif de prise en charge. L'analyse débouche sur quelques recommandations pour aider à l'organisation de ces réponses.
    (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2008.)

  • Cette Chronique est la première radiographie systématique des discriminations par type (genre, âge, origine ethnique ou géographique...), par domaine (études, emploi, santé, logement, loisirs...) et par nature (systémique, directe ou indirecte). Elle résulte du croisement d'enquêtes de terrain, d'études de cabinet de conseils et de données statistiques officielles lorsqu'elles existent, car il faut compter avec le refus, aveuglément drapé dans le principe de l'égalité républicaine, d'établir des données chiffrées et ciblées sur ce sujet.
    Faute d'une possible saisie globale, la question de la discrimination se limite souvent, pour le citoyen, à l'aspect qui lui est plus familier - par exemple l'âge ou l'origine ethnique, le lieu de résidence ou le genre -, au détriment des autres types concrets et quotidiens qui frappent un nombre considérable d'individus (jusqu'à 70 % si l'on pose que l'ensemble des femmes est victime de discriminations). Parce qu'ils n'apparaissent habituellement que fragmentairement, ces manquements permanents à l'égalité républicaine sont en réalité désormais constitutifs de notre vision de la société. Cette Chronique n'a d'autre fin que de nous rendre intolérables les violences sociales que sont les discriminations ordinaires dans les domaines du droit et de la pleine citoyenneté - l'éducation, la santé, l'emploi ou le logement -, et de montrer, à partir de cas concrets, comment entreprendre de les combattre.

  • La révolution du sourire t.1 ; pour une nouvelle république Nouv.

    Le 22 février 2019 est le début d'un évènement inédit en Algérie, la mobilisation de tout un peuple contre un système qui l'a marginalisé depuis l'indépendance. Il demande le départ de tous ses représentants pour tourner définitivement la page d'une période sombre et s'atteler à construire une nouvelle république. Ce recueil se veut à la fois un témoignage et un hommage à cette révolution du sourire qui a surpris le monde entier par son pacifisme et son déroulement dans la joie et la bonne humeur malgré les enjeux. Alors qu'on redoutait des débordements, des incivilités ou de la casse, le peuple algérien a montré, tout au long d'une année, une maturité et une civilité exemplaires, redoublant d'ingéniosité dans ses slogans revendicatifs souvent avec un humour décapant. L'auteur a écrit ce recueil en suivant cette révolution au jour le jour, en essayant de le coller aux évènements majeurs qui l'ont jalonnée.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ingénieur agronome, docteur en sciences de l'environnement, enseignant en agronomie, biologie et sciences de la vie et de la terre, Hammouche Zouggari est un passionné de poésie. Ses premiers écrits remontent à son adolescence. Les domaines qui l'inspirent sont divers et variés. Plusieurs de ses poèmes ont été publiés par des journaux et deux de ses recueils ont été édités par Édilivre, l'un en 2015 intitulé Djazira et consacré à sa première femme disparue dans un accident tragique en 2008 et l'autre en 2017 intitulé Ô mon Algérie dans lequel il a essayé de décrire la situation politique, sociale et économique de l'Algérie contemporaine. La révolution du sourire, le présent ouvrage, fait partie d'une trilogie consacrée également à l'Algérie.

  • « Ce mercredi 11 janvier 2011, à Homs, ville symbole de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, rien ne s'est déroulé comme nous l'attendions. Nous pensions partir au nord. Notre escorte militaire nous a conduit au sud. Nous voulions rendre compte des horreurs de la guerre civile qui secouait la Syrie depuis mars 2011. Et voilà que nous avons été pris pour cible. Des explosions, quatre, avaient secoué le quartier alaouite de Akrama al-Jadida pourtant calme et préservé jusque-là. Gilles a été abattu dans l'immeuble où je me trouvais également. Tout s'est passé si vite. Les cris. Le sang. L'évacuation dans un taxi jaune vers le dispensaire. Tout proche. »Caroline Poiron était la compagne de Gilles Jacquier, grand reporter à France2, tué ce jour-là à Homs dans des circonstances dramatiques. Dans Attentat Express, elle retrace, avec Sid Ahmed Hammouche et Patrick Vallélian, les événements qui se sont succédé ce jour-là. Leur enquête pose de troublantes questions. Pourquoi leur escorte de sécurité a-t-elle disparu à la première explosion ? Pourquoi la circulation a été bloquée pendant plusieurs minutes, puis a repris comme si de rien n'était après la mort de Gilles Jacquier. Quel rôle a joué la religieuse chrétienne qui a facilité leur entrée en Syrie ? Qui sont les pro-Bachar qui les ont poussés vers la mort ? Quel était l'intérêt du régime syrien de tuer le journaliste de France Télévisions ?Les trois journalistes trouveront des réponses au cours de mois d'investigation en France, en Syrie, au Liban, en Égypte, en Belgique, en Turquie et au Maroc.Caroline Poiron est photographe journaliste pour France Télévisions et Paris Match. Sid Ahmed Hammouche et Patrick Vallélian sont grands reporters respectivement à La Liberté (Suisse) et à L'Hebdo (Suisse). Ils étaient tous présents à Homs le 11 janvier 2012.

  • Le mariage des immigrés algériens, primo-migrants et enfants d'immigrés, est pris ici comme indicateur des modifications qui concernent aussi bien les règles que les enjeux des stratégies matrimoniales. C'est le rapport à la société d'accueil et au pays d'origine et son évolution, ainsi que celle de la famille en situation migratoire, qui sont saisis avec les heurts que cela suscite entre parents et enfants, entre aînés et cadets. Mais c'est aussi la dynamique propre au regroupement de familles immigrées au sein du quartier et les différentes formes de vie communautaire qui sont considérées en tant qu'environnement et ensemble de relations pratiques influant plus ou moins sur le choix du conjoint. L'étude de 1129 mariages pour l'ensemble de la ville de Saint-Etienne sur une période de 23 ans (de 1960 à 1982) se conjugue avec une analyse qualitative à partir d'un des quartiers de la ville pour donner à voir les aménagements, les négociations, les conflits et les ruptures ou les compromis au sein des familles. Une typologie où se combinent aire de recrutement et ethnicité du conjoint différencie le mariage « traditionnel », le mariage « négocié » et le mariage « individuel » et reflète les rapports de force pour la maîtrise de la démarche matrimoniale. Cela révèle des postures et des dispositions chez les enfants qu'on distingue avec trois figures : le « sonac » (en continuité), le « bu » (en rupture), Te « lascar » (figé dans l'« entre-deux »). En contre-point, l'analyse des pratiques matrimoniales dans le pays d'origine met en exergue des évolutions et surtout un remodelage du lien communautaire qui ne concerne pas les seuls émigrés.

  • This book is dedicated to the application of metaheuristic optimization in trajectory generation and control issues in robotics. In this area, as in other fields of application, the algorithmic tools addressed do not require a comprehensive list of eligible solutions to effectively solve an optimization problem. This book investigates how, by reformulating the problems to be solved, it is possible to obtain results by means of metaheuristics. Through concrete examples and case studies - particularly related to robotics - this book outlines the essentials of what is needed to reformulate control laws into concrete optimization data. The resolution approaches implemented - as well as the results obtained - are described in detail, in order to give, as much as possible, an idea of metaheuristics and their performance within the context of their application to robotics.

empty