• Les haïkus, petits poèmes d'apparence facile, donnent souvent du fil à retordre. Cependant, certains arrivent comme des cadeaux. Par la discipline du haïku, Gilles Ruel réapprend à être attentif et à observer comme il le faisait, enfant. Cette pratique l'amène aussi à développer l'art de dire en peu de mots. Odeur de varech est son premier recueil de haïkus.

    Croisant d'autres pas je marche dans le silence odeur de varech

empty