• Un mystérieux virus fait des ravages dans la population. Les adolescents, seuls épargnés, sont soupçonnés de transmettre la maladie.Devenus les parias d'une société en déroute, Thomas et des centaines de milliers d'autres sont montrés du doigt, rejetés puis mis à l'écart. Livrés à eux-mêmes, sans adultes pour les guider, les plus forts font régner la terreur.Thomas et ses amis, eux, refusent cette fatalité et réagissent. Leur but ? Rester solidaires et justes. Rester humains.

  • La guerre digitale  est déclarée
      Ransomware. Il n'a fallu que quelques jours pour que la planète entière comprenne le potentiel dévastateur de ce nouveau genre de virus, capable de crypter et de bloquer toutes les données stockées sur un ordinateur jusqu'à paiement d'une rançon. Des millions de machines ont déjà été infectées. La plupart de leurs utilisateurs n'ont jamais pu récupérer l'intégralité de leurs informations, des hôpitaux ont été paralysés, des usines ont été arrêtées durant des mois, des entreprises ont été contraintes de mettre la clé sous la porte... Les dégâts se chiffrent en milliards d'euros.
    Toujours plus connecté, informé et communicant, le citoyen moderne découvre aussi peu à peu l'inquiétante contrepartie de ces formidables progrès technologiques  : il n'a jamais été aussi vulnérable face aux techniques de plus en plus sophistiquées des hackers pour pirater sa messagerie électronique, accéder à son compte en banque ou détourner son accès Netflix. Face aux nouvelles officines opérant sur les réseaux sociaux pour surveiller sa vie privée et siphonner ses données personnelles. Face à l'émergence des fake news fabriquées à échelle industrielle pour influencer des élections, des politiques économiques, des enjeux géopolitiques...
    Mais il y a aussi les manoeuvres invisibles. Celles des nouvelles cyber mafia à l'oeuvre sur le dark net, la face cachée du réseau mondial, où les trafics illicites génèrent des fortunes en cryptomonnaies. Celles des cyber-combattants recrutés par les Etats par milliers pour espionner et déstabiliser leurs adversaire, piller la propriété intellectuelle de leurs entreprises, détruire leurs infrastructures vitales.
    Bienvenue dans l'implacable réalité du cyberespace.
     

  • Noces de larmes

    Gilles Fontaine

    Lucas ne sait presque rien de l'histoire familiale de sa mère, d'origine espagnole. Un jour, il la découvre lors d'un voyage avec ses parents à Muriente, petit village espagnol de la province de Navarre, où il trouve le carnet intime de Francisco, son grand-père, qui retrace les événements qui se sont déroulés en pleine guerre d'Espagne. En 1936, Francisco Torrès a dix-huit ans et rêve de progrès social. Fils du plus riche propriétaire terrien de Muriente, Francisco est en désaccord avec son père et les autres notables qui refusent d'accorder aux paysans des terres inoccupées pour les cultiver. Parmi ces villageois pauvres, il y a Dolorès, qui travaille au dispensaire et dont Francisco est amoureux. Tandis que la guerre civile s'étend dans le reste du pays, les revendications des paysans de Muriente, poussés par des militants communistes, créent des conflits de plus en plus violents.

  • Après avoir dicté sa loi dans l'informatique mondiale, la superpuissance industrielle veut maintenant s'emparer d'Internet et s'imposer dans les médias, les télécommunications ou encore l'électronique grand public. Les concurrents ne sont plus les seuls à s'inquiéter : le monde politique et la justice veulent désormais freiner le groupe de Bill Gates dans ses tentations hégémoniques...

  • Aux quatre coins du globe, la suprématie chinoise comme on ne vous ne l'a jamais racontéeL'achat du célèbre Waldorf Astoria à New York ; une téléréalité culinaire à Colmar ; la pêche sur les côtes ghanéennes ; l'utilisation de WeChat lors des élections australiennes ; la diplomatie des raviolis sur le rocher du Pacifique ; l'impact global du pharaonique projet des Nouvelles routes de la soie...
    Qu'il s'agisse de mettre la main sur de nouvelles sources d'énergie, de diffuser son « softpower » culturel ou d'afficher ses ambitions géopolitiques et militaires, la Chine est partout à la manoeuvre. Non seulement elle s'est bel et bien réveillée, mais elle affiche l'ambition de redevenir l'empire du Milieu flamboyant qu'elle a été : celui qui donne l'heure au reste de la planète.
    Cette métamorphose et les conséquences de l'expansion chinoise dans notre vie quotidienne, Éric Chol et Gilles Fontaine en rendent compte grâce à un récit original et efficace : à partir d'un ou plusieurs lieux dans chaque fuseau horaire, ils tissent un ensemble de scènes vivantes, de Hollywood à la Polynésie, de la pampa argentine au Groenland. Leur démarche inédite offre un panorama de l'omniprésence chinoise ; elle révèle une image instantanée du monde quand sonne midi à Pékin.
     
    Éric Chol est directeur de la rédaction de L'Express. Il a été correspondant à Hong Kong de 1996 à 1999 et a fait depuis de nombreux reportages en Chine. Il est notamment l'auteur, avec Pierre de Panafieu, de Cas d'écoles (Fayard, 2018).
    Gilles Fontaine est rédacteur en chef à Challenges. Il a réalisé de multiples reportages en Chine depuis une quinzaine d'années. Il a publié récemment Dans le cyberespace on ne vous entend pas crier (JC Lattès, 2018).

  • Pour son numéro d'été, 24 images va à la rencontre de l'art contemporain. Dans son éditorial, le rédacteur en chef Bruno Dequen plaide pour « un cinéma ouvert au monde, nourri de multiples formes d'expressions artistiques qui se le réapproprient tour à tour ». Intitulée « Le cinéma en partage », la publication donne la parole à de nombreux artistes : photographes, concepteurs d'installations, sculpteurs et performeurs. Charles Guilbert, Geneviève Cadieux, Raymonde April ou encore Martha Towsend prennent la plume pour expliciter les liens entre le cinéma, les autres arts et leurs pratiques personnelles. Outre ce grand dossier, le numéro propose également un article de fond sur l'oeuvre du controversé danois Nicolas Winding Refn ainsi que des entretiens avec le réalisateur indépendant américain Whit Stillman à propos de son oeuvre et de son plus récent opus Love & Friendship et avec le vidéaste Mathieu Jacques, membre du duo son-image Organ Mood.

empty