• " Je hais l'inconstance : je méprise, je déteste, j'abhorre, je condamne, j'abjure le mortel tellement pétri de vif-argent que son coeur ne peut conserver aucun sentiment permanent. L'amour, l'amour constant a constamment été mon hôte; et pourtant la nuit dernière, dans un bal masqué, je vis la plus jolie créature, fraîchement arrivée de Milan; eh bien ! sa vue me fit éprouver des sensations de scélérat. "Lord Byron Le mythique Don Juan revisité par le grand écrivain romantique anglais.
    Le texte, ironique et épique à la fois, qui inspira Matzneff, Maurois et Patrick Poivre d'Arvor enfin réédité

  • " Je hais l'inconstance : je méprise, je déteste, j'abhorre, je condamne, j'abjure le mortel tellement pétri de vif-argent que son coeur ne peut conserver aucun sentiment permanent. L'amour, l'amour constant a constamment été mon hôte; et pourtant la nuit dernière, dans un bal masqué, je vis la plus jolie créature, fraîchement arrivée de Milan; eh bien ! sa vue me fit éprouver des sensations de scélérat. "Lord Byron Le mythique Don Juan revisité par le grand écrivain romantique anglais.
    Le texte, ironique et épique à la fois, qui inspira Matzneff, Maurois et Patrick Poivre d'Arvor enfin réédité

empty