• Libérez Tombouctou !

    Frederic Gout

    Janvier 2013, opération Serval. Le colonel Frédéric Gout lance son régiment d'hélicoptères de combat dans le désert du Mali. Sa mission : libérer Tombouctou de la menace islamiste. Jour après jour, au coeur du conflit, il tient un journal de guerre. « Le 11 janvier, j'ai reçu l'ordre de déployer mon groupement aéromobile au Mali. Lancés à la poursuite d'un ennemi déterminé, mes vingt hélicoptères sont de toutes les missions : débarquement à Bamako, prise de Tombouctou, course à l'ennemi vers Gao et Tessalit, destruction des djihadistes retranchés dans le massif des Ifoghas. Mon récit raconte une aventure hors norme : celle du peuple malien soumis à la domination impitoyable de quelques-uns ; celle du quotidien de mes soldats, hommes et femmes, engagés dans une opération militaire dangereuse et inédite. La mienne, enfin, car, au-delà des combats, j'ai affronté de nombreux défis techniques, climatiques et humains. Pendant trois mois, je n'ai eu que deux objectifs : libérer le Mali et ramener tous mes hommes vivants. »

  • L’apprentissage des définitions relevant de la science juridique est une étape indispensable à tout juriste. Afin de comprendre une loi, une décision de justice ou une opinion doctrinale, qui sont des énoncés construits avec des mots, il faut connaître le sens exact de ces mots. C’est l’idée fondatrice de ce lexique : intégrer tous les mots nécessaires à l’étudiant en Droit. Mais pourquoi écrire un énième lexique juridique ? Deux raisons le justifient. D’abord, ce lexique est original parce qu’il est l’œuvre de deux auteurs, et pas plus. D’autres lexiques sont des œuvres composites, rédigées par des juristes prestigieux mais nombreux. Derrière chaque mot, il y a la personnalité de celui qui le définit. Cette personnalité se traduit par une vision du monde et, en particulier, du monde juridique. Ce lexique est né de la confrontation de deux univers, ceux des deux auteurs à l’origine de ces définitions. Ensuite, ce lexique est original parce qu’il présente, en plus de définitions aisément mémorisables, une série d’autres indications (étymologies, typologies, observations) pour mieux comprendre le concept juridique défini. En particulier, quand elles existent, des définitions extraites des lois ou de la jurisprudence sont restituées à côté des définitions stricto sensu afin que le lecteur puisse les comparer. Simple et clair, ce lexique est un moyen de bien commencer ses études de Droit.

  • À jour de l’ordonnance n° 2016-131 portant réforme du droit des contrats, du régime général et de la preuve des obligations, cette deuxième édition du Petit lexique juridique compte plus de 1 000 mots et expressions, soigneusement sélectionnés parmi les plus importants de la science juridique. Elle est complétée, en fin d’ouvrage, par quelques adages latins incontournables. Le Petit lexique limite les définitions à l’essentiel afin d’en faciliter la mémorisation tout en les accompagnant d’explications supplémentaires pour les lecteurs qui souhaitent des approfondissements. Par ailleurs, il restitue les définitions légales et jurisprudentielles afin de les confronter aux définitions doctrinales. À la fois concis, clair et précis, ce lexique permettra à l’étudiant de bien commencer ses études et au profane de s’initier, sans difficulté, à la science juridique.

empty