• «  C'est Lady Gaga, Socrate, Kant et Schopenhauer qui sont au bord de la piscine, chez la pop star. Elle a invité les trois philosophes pour savoir ce qu'ils pensent de son art, de son génie et de sa folie. En effet, Lady Gaga sait que certaines personnes disent d'elle qu'elle est géniale et d'autres disent d'elle qu'elle est complètement folle. Elle voudrait savoir.  » À travers quinze thèmes, Pop philo stories interroge le sens philosophique des pratiques populaires d'aujourd'hui, de la pop musique à Game of Thrones en passant par le triathlon, les textos et les tendances vegan. Pop philo stories est la rencontre des penseurs et des stars de la pop culture, dans des dialogues et des circonstances inattendus, une mise en situation de la philosophie permettant de mieux la saisir. De mieux saisir également l'intelligence de certaines pratiques de notre époque, parfois décriées.

  • Emmanuel Kant est un philosophe allemand du milieu du XVIIIe siècle fondateur du criticisme (philosophie critique tendant à se baser sur les fondements, étendues et limites de notre connaissance). Son ouvrage le plus connu, La critique de la raison pure, explore cette thématique: que puis-je connaître? Que dois-je faire? Que m'est-il permis d'espérer?
    Dans cet ouvrage, l'auteur vulgarise les principes fondamentaux de la philosophie kantienne qui selon lui est une philosophie positive, raisonnable dans ce que nous pouvons connaître, altruiste, et faite d'une vision saine de l'homme.

  • Rock'n philo

    Francis Métivier

    • J'ai lu
    • 25 Mars 2015

    Le rock et la philosophie s'accordent-ils ? Évidemment! La première Méditation de Descartes et le « Where is my mind ? » des Pixies posent les mêmes problématiques : le réel est-il ce que je vois ? Le message des Pensées de Pascal et celui de « Smells like teen spirit » de Nirvana est similaire : le moi est haïssable.
    Cet ouvrage, associant l'analyse de textes philosophiques et de textes (et musiques) de rock, propose de (re)découvrir les auteurs classiques tout en (ré)écoutant ses morceaux préférés autrement. Il passe en revue des thèmes majeurs tels que la liberté, le bonheur, l'art, le désir, etc., à travers des artistes aussi variés que les Beatles, The Doors, The Who, Noir Désir, Bob Dylan, Bashung, Led Zeppelin, Patti Smith, Radiohead, Springsteen, Marylin Manson, Pink Floyd, Hendrix, Téléphone, Nina Hagen, Elvis,The Rolling Stones et bien d'autres encore, qui réconcilient toutes les générations.

  • Pourquoi pleurer fait-il du bien? Parce que cela nous aide à dépasser, en les sublimant, les raisons de nos peines.
    On dit : «Arrête donc de pleurer comme ça, tout le monde te regarde, tu vas nous faire honte!» Pourtant, pleurer est l'un des comportements humains qui nous mène vers ce que nous avons de plus cher : la liberté et le bonheur. En effet, pleurer nous libère d'un poids, liquide en nous quelque chose de triste, un sentiment difficile, dur comme la pierre. Pleurer est une délivrance, un don spontané, un écoulement de l'âme au travers du corps qui accompagne nos impuretés affectives hors de nous et éclaircit nos idées noires. Pleurer est un médicament doux et naturel.
    Les mutations psychologiques et relationnelles de notre civilisation contemporaine se mesurent aussi à la façon dont pleurer a pu évoluer. Hier encore, il fallait retenir ses larmes, il fallait être un homme. Aujourd'hui, pleurer est thérapeutique. La force a changé de camp.
    Découvrez la sagesse des pleurs.

  • Vous qui croyez qu'être rockeur empêche d'être philosophe au grand coeur, vous allez changer d'avis en lisant ce deuxième opus inédit ! Par la mise en regard de textes philosophiques et de morceaux rock incontournables, cet ouvrage aborde avec intelligence et simplicité des concepts majeurs tels que la conscience, le désir, le langage ou encore la raison. À la lumière des paroles de « Bohemian Rhapsody » et de Kierkegaard vous verrez l'art sous un nouveau jour, vous retrouverez la raison sous la houlette de Rousseau et de Supertramp, et Rage Against The Machine achèvera de vous remettre sur le chemin du droit. L'auteur invite Pascal, Aristote, Hegel, Hannah Arendt, Hume et bien d'autres à débattre avec Bob Dylan, Camille, The Kinks, Patti Smith ou encore Mathieu Chedid : une expérience plus que rock'n roll !

  • La liberté est surtout une idée ? Certes, mais sans elle, nous tombons. Avec elle, nous courrons. La liberté est notre musculature. Le bonheur, quant à lui, est un nuage cotonneux. C'est à partir de cette réflexion sur la liberté que nous pourrons, ensuite, peut-être, non pas nous poser la question du bonheur, mais voir si, en ayant mis à l'épreuve notre pensée, nous sommes devenus, sans nous en être aperçu, heureux. Car, le bonheur est comme le sommeil : c'est lui qui vient à nous. Cependant, pour qu'il vienne, il faut lui préparer la place. Bref, tu l'as compris, je ne suis pas là pour te rassurer, t'instruire ou te distraire, mais pour te secouer. Tu veux une consolation ? Entre en religion. Tu veux des connaissances ? Fais de la science. Tu veux prendre du plaisir ? Va au cinéma. Tu veux être libre ? Philosophe.

  • Normaux ou mythos ? La question ne se pose plus. Nos candidats à la présidentielle de 2017 se veulent mythologiques. Définitivement. Macron, Fillon, Hamon, Mélenchon, Le Pen. Du « La politique c'est mystique » de Macron au fantasme de l'« avenir désirable » d'Hamon, en passant par les figures - salies - du chevalier blanc de la morale, du porteur de vérité ou du puissant révolutionnaire, les symboles du divin et de l'héroïque ne manquent pas. Après le règne du mou, les mortels votants veulent du suprasensible et du surhumain. Dans cette course à l'Élysée, finalité suprême du mortel aspirant à l'immortalité, celui-ci doit déjà s'en donner les apparences s'il veut être crédible.

  • Normaux ou mythos ? La question ne se pose plus. Nos candidats à la présidentielle de 2017 se veulent mythologiques. Fillon l'inattendu. Il est monté jusqu'à deux tiers des voix à la primaire de la droite. Les autres candidats n'avaient pas sa blancheur. Il est monté, monté, progressivement, l'air de rien, presque de façon insidieuse, caché derrière ses sourcils. Mais après son apogée, Fillon n'aura mis que quelques semaines à faire l'ange déchu des intentions de vote. Quel mythe a-t-il construit ?

  • Normaux ou mythos ? La question ne se pose plus. Nos candidats à la présidentielle de 2017 se veulent mythologiques. Face à la triste réalité, Hamon n'a plus qu'une solution : faire rêver, sublimer la grisaille, consoler de la déception Hollande, poétiser la désillusion et inventer le spleen politique. Mais n'est-ce pas dans sa nature ? La mythologie Hamon n'a d'autre possibilité que de laisser la raison et d'aller du côté du monopole du coeur. Quel mythe a-t-il construit ?

  • Vous ne savez pas pour qui voter ? Découvrez chaque candidat en 1h de lecture. Normaux ou mythos ? La question ne se pose plus. Nos candidats à la présidentielle de 2017 se veulent mythologiques. Qui est Macron ? C'est un homme rempli d'expériences : Sciences Po, la philo, la finance, l'ENA, le ministère de l'Économie, sa prof de français... et le théâtre. Macron est un bon candidat à l'oral. Il est sympa et attirant. Quel mythe a-t-il construit ?

  • Normaux ou mythos ? La question ne se pose plus. Nos candidats à la présidentielle de 2017 se veulent mythologiques. De même que les mythologies racontent que le dieu untel engendra le dieu untel qui engendra le tel untel, Mélenchon, du Parti socialiste, engendra le Parti de gauche qui engendra le Front de gauche qui engendra La France insoumise. Quel mythe a-t-il construit ?

  • Normaux ou mythos ? La question ne se pose plus. Nos candidats à la présidentielle de 2017 se veulent mythologiques. On ne sauve pas la France sans un minimum de sagesse, d'intelligence stratégique et de passage à l'acte réfléchi. De sacrifice de soi, aussi - Jeanne était pucelle. Bref, tout le contraire de Le Pen. Quel mythe a-t-elle construit ?

empty