• Apparu dès l'aube de l'islam, le soufisme est la dimension spirituelle et ésotérique de la révélation coranique. Il se fonde sur la contemplation des réalités invisibles du monde et sur la recherche de la sagesse. Conçu par un spécialiste reconnu du sujet, ce guide propose une introduction à l'histoire, aux fondements et aux pratiques du soufisme. Vivant et pédagogique, il commence par faire la chasse aux idées reçues, pour présenter ensuite la démarche soufie dans ses divers aspects.

    Cette nouvelle édition est augmentée d'un chapitre sur l'actualité du soufisme et sur l'éclairage qu'il apporte aux problématiques contemporaines (mondialisation, féminisme, écologie, etc.).

    L'histoire - L'expérience - Les pratiques

  • À l'encontre de la misogynie ordinaire qui traverse tous les milieux sans épargner les plus « éveillés », il est indéniable que le Divin en islam présente des aspects profondément féminins. Dieu ne se nomme-t-il pas lui-même « le Tout-Miséricordieux » (expression coranique qui renvoie à la « matrice » de la femme) ? Ainsi, nombre de maîtres soufis ont exalté la précellence spirituelle du principe féminin, et se sont parfois adressés à « Elle » plutôt qu'à « Lui ».Éric Geoffroy, islamologue et spécialiste internationalement reconnu du soufisme, rend compte ici de cette face méconnue de l'islam, à travers ses développements sur l'androgynie originelle de l'humanité, l'évocation de grandes figures féminines comme Marie et des saintes soufies.Ce tableau étonnant débouche sur l'évolution actuelle du soufisme qui ouvre des voies nouvelles dans la pratique musulmane : nous découvrons des femmes théologiennes, des imames, et même des cheikhas de confréries, qui s'imposent par leur dimension spirituelle. Il nous permet aussi de mieux saisir en quoi le Féminin semble incarner l'avenir de nos sociétés.

  • Le soufisme est la dimension intérieure de l'islam sunnite. Prenant sa source dans le Coran et dans la Tradition prophétique, il a souvent été défini comme la « science des états spirituels » dont la maîtrise doit permettre à l'initié de dépasser son ego pour parvenir à la connaissance et à la contemplation de Dieu. Fondamentalement, le soufi aspire à puiser dans l'influx spirituel (baraka) du prophète Muhammad, transmis depuis des siècles de maître à disciple, grâce auquel il pourra lutter contre les passions et les illusions qui l'assaillent.
    Mettant en relief l'universalisme du soufisme, Eric Geoffroy explique comment s'est formée cette « science de l'intérieur », et comment, au fil des siècles, les grands maîtres ont adapté les doctrines et les pratiques initiatiques aux transformations du monde musulman. Il montre aussi que le soufisme constitue aujourd'hui un véritable antidote contre les divers intégrismes et qu'il est appelé à jouer un rôle croissant en Occident.

    Eric Geoffroy, universitaire islamologue, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le soufisme.

  • Poésie et soufisme partagent un même rapport à l'indicible et à la fulgurance de l'inspiration. L'une et l'autre concourent à la saisie de réalités spirituelles que la raison ordinaire ne peut appréhender.Le recueil poétique ( Dîwân ) étudié ici est l'oeuvre de trois maîtres soufis, éveilleurs de conscience. Par sa stature spirituelle et son rayonnement initiatique, le cheikh algérien Ahmad al-`Alâwî en est la figure centrale. Depuis Mostaganem, la voie `Alâwiyya qu'il a fondée vers 1914 a essaimé à travers le monde et contribue à nourrir la spiritualité contemporaine.Les poèmes du Dîwân sont des mondes en soi. Leur expression allusive les protège du regard des intrus, et défie a priori toute analyse. Cet ouvrage tente pourtant d'éclairer l'expérience des trois cheikhs à l'aune de l'enseignement soufi. La relation avec le Divin qui s'y déploie, souvent déconcertante, accomplit, en définitive, pleinement l'état de l'humain.Les chants spirituels qui accompagnent le livre témoignent de la vivacité de cette tradition spirituelle.Éric Geoffroy est islamologue, spécialiste du soufisme internationalement reconnu. Au Seuil, il a publié Le Soufisme, voie intérieure de l'islam (« Points sagesses », 2009), L'islam sera spirituel ou ne sera plus (2009).Flashez le QR code pour écouter les chants soufis (à côté du QR code)

  • Les recherches sur le soufisme souffrent souvent d´une fâcheuse dichotomie. En effet, les unes privilégient une approche philologique centrée sur l´analyse intemporelle des doctrines ; les autres, usant des outils de l´historien, du sociologue ou de l´anthropologue, s´attachent surtout à fournir des phénomènes religieux étudiés une explication locale, mais ne sont pas assez attentives aux « traits permanents de la spiritualité en islam ». En donnant pour cadre à son travail l´islam syro-égyptien à une époque charnière de son histoire, Eric Geoffroy évite à la fois le minimalisme décevant de monographies trop étroites et le flou artistique de synthèses trop larges. Il est constamment soucieux, d´autre part, de confronter « temporel et intemporel », « histoire et métahistoire ». De ce point de vue, sa thèse apparaît donc comme une contribution significative aux efforts de tous ceux qui se préoccupent d´associer des démarches dont la cohabitation, aussi rare que féconde, conduit à remettre en cause des clichés régulièrement dénoncés mais dotés encore d´une extraordinaire résilience.     Appuyé sur l´examen scrupuleux et pénétrant de multiples sources, dont beaucoup demeurent manuscrites, cet ouvrage, écrit dans une langue ferme et claire, présente la vie religieuse - et pas seulement du soufisme stricto sensu -, à la fin de l´époque mamelouke et au début de l´ère ottomane, un tableau riche de nuances.     En définitive, c´est à bon droit qu´Eric Geoffroy affirme à la fin de son ouvrage que, sous toutes ses formes, les plus hautes ou les plus populaires, le tasawwuf occupe dans l´époque qu´il décrit une position « centrale et dominante ». Michel Chodkiewicz

  • Cet ouvrage interroge la notion de "problème" dans l'enseignement de l'histoire et de la géographie, ainsi que dans la formation. Les auteurs ont mis au point un outil d'aide à la mise en place raisonnée et évaluable, de situations d'enseignement recourant à telle ou telle dimension du "problème". L'expérimentation de l'outil est présentée et critiquée dans une double série de séances. Deux thèmes ont été privilégiés pour donner une cohérence à la réflexion épistémologique et didactique: le concept de révolution en histoire et celui de ville en géographie

  • Apparu dès l'aube de l'islam, le soufisme est la dimension spirituelle et ésotérique de la révélation coranique. Il se fonde sur la contemplation des réalités intérieures du monde, de la religion, de l'âme humaine...

    Conçu par un spécialiste reconnu du sujet, ce guide propose une introduction à l'histoire, aux fondements et aux pratiques du soufisme. Vivant et pédagogique, il commence par faire la chasse aux idées reçues, pour présenter ensuite le soufisme dans ses divers aspects.


    Le soufisme d'hier à aujourd'hui Le soufisme comme expérience Le soufisme au quotidien

  • Featuring a broad selection of photographs from Musée du Quai Branly - Jacques Chirac and other French partner museums, the exhibition catalogue explores the circumstances in which photography was introduced in Europe since 1839 and then practiced around the world, including the Middle East, Africa, Asia and the Americas by leading photographers like Jacques-Philippe Potteau, Isidore van Kinsbergen, Auguste Bartholdi, Désiré Charnay, Muhammad Sadiq Bey, Lala Deen Dayal, Abdullah Brothers and Timothy O'Sullivan. It also features a selection of historical texts on photography by prominent theologian and philosopher, the Emir Abd el-Kader.

  • Présentant une vaste sélection de photographies provenant du musée de quai Branly - Jacques Chirac et d'autres musées partenaires français, le catalogue de l'exposition explore les circonstances dans lesquelles la photographie a été introduite en Europe dès 1839 et pratiquée ensuite à travers le monde, y compris au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie et sur le continent américain, par de grands photographes comme Jacques-Philippe Potteau, Isidore van Kinsbergen, Auguste Bartholdi, Désiré Charnay, Muhammad Sadiq Bey, Lala Deen Dayal, Abdullah frères et Timothy O'Sullivan. Il comporte également une sélection de textes historiques que le théologien et philosophe, l'émir Abd el-Kader a consacré à la photographie.

empty