Albin Michel

  • Si Marc n'était pas un incorrigible rêveur, peut-être aurait-il pris conscience dès son plus jeune âge des drames, des jalousies et des vieilles rancunes qui déchirent les familles du hameau où il est né. Peut-être aurait-il aussi compris tout ce qui, dès le départ, les condamnait, Odile et lui, à ne pouvoir s'aimer. Lorsque, vingt ans plus tard, le destin remet Odile sur sa route, il se trouve confronté à un cruel dilemme : retourner à la respectabilité de son foyer parisien et aux médiocres illusions de sa vie bourgeoise, ou admettre qu'il n'a jamais rien voulu que rester au pays, quels que soient les sacrifices que cela lui demande... Une très belle histoire d'amour où Didier Cornaille met en scène des « âmes fortes » qui se cherchent et s'accordent dans de somptueux paysages dont il sait si bien dépeindre l'âpre poésie.

  • Qui peut prétendre être maître de son destin ? Personne, et certainement pas Lazare, "vieux gars" un peu rustre, bûcheron solitaire que rien n'aurait pu décider à quitter son Morvan natal. C'est un infime détail - deux traits sur un arbre qui indiquent un chemin de grande randonnée - qui va bouleverser sa vie. Avec un livre pour seul bagage - Voyages avec un âne dans les Cévennes de Stevenson - ce "sauvage" d'aujourd'hui se lance à l'aventure, claque la porte, siffle son chien, hisse son bagage sur sa mule et part à la découverte des splendeurs secrètes du Morvan, du Beaujolais et des Cévennes. Au cours de cette balade peu ordinaire, il va rencontrer des inconnus, se révéler au monde et qui sait, peut-être à lui-même.

  • Lorsqu’il se réveille sur une aire d’autoroute, Luc se souvient vaguement d’une soirée arrosée et d’une mystérieuse passagère qui l’a détourné de sa destination, le Morvan, où il mène depuis quelques années une vie paisible. L’inconnue a disparu, abandonnant dans le coffre de la voiture un sac de voyage et des qui ramèneront Luc dans le Nord de la France où il est né et où il a grandi. Troublé par cette rencontre, il décide de s’arrêter quelques jours pour retrouver sa passagère et ce pays familier qui n’est plus tout à fait le sien…

    S’il a fait du Morvan sa terre d’élection et d’adoption, Didier Cornaille n’a jamais oublié le Nord dont il est originaire et qu’il évoque avec tendresse dans ce récit de l’errance d’un homme sur les chemins du hasard.

  • Dans un petit hameau isolé du monde et dépeuplé depuis la fermeture de la mine, quelques habitants résistent vaille que vaille. Léonce, l´ancien forgeron, se souvient... Il refait le monde avec ses compères au café tenu par la jeune et jolie Juliette, dont tout le monde est amoureux. Pour lui, aucun doute, le jardin d´Eden, c´est ici, au coeur d´une nature paradisiaque que rien ne saurait altérer.
    Mais un jour, autour de l´ancienne mine, une drôle d´odeur se répand, des animaux meurent. L´Eden serait-il menacé ?Fidèle à ses racines paysannes et à sa terre d´élection, le Morvan, qui a nourri la plupart de ses romans, Didier Cornaille nous fait découvrir une belle aventure humaine, pleine des secrets du monde rural et de la nature.

  • Comment vivaient les Éduens, ancêtres des Bourguignons, dont la capitale, Bibracte, fut le haut lieu d'une éphémère union sacrée des peuples gaulois contre les Romains ? Pourquoi les habitants d'un charmant village soutiennent-ils avec constance que Marguerite de Bourgogne, la reine scandaleuse que chantait Villon, a fini paisiblement ses jours chez eux plutôt qu'étouffée entre deux matelas à Château-Gaillard ? Et Paris serait-elle Paris sans les forêts du Morvan ? ...En véritable conteur, Didier Cornaille, profondément attaché à sa terre bourguignonne, nous invite à une promenade historique, sentimentale et secrète. Considérant les grands événements du modeste point de vue des petites gens, il défriche pour nous des chemins oubliés. Au fil de ses Histoires racontées, il se plaît à faire revivre les légendes, les anecdotes, les héros, les sanctuaires, l'imaginaire et l âme d'un pays où la rudesse trouvait autrefois son exutoire dans le rire et le merveilleux. Une vision de la vie que l'auteur, en guide sensible et érudit, nous fait partager au long de ces pages plaisantes et drôles.

  • Entre l'ennui d'un week-end à la campagne et la tristesse de son appartement parisien où Aurélie ne l'attend plus, Simon, un citadin irréductible, se laisse tenter par le charme et la modestie d'un petit hôtel en bord de route. Sans trop savoir pourquoi, il y fait halte. Sa chambre ouvre sur un jardin potager, puis sur un chemin. Un chien passe, Simon le suit.
    Le monde auquel ils vont aborder est à la fois banal et extraordinaire, onirique et réel. Au fil d'une longue errance dont seul le chien connaît l'aboutissement, Simon découvre un univers qu'il ne soupçonnait pas et qui peut-être le révélera à lui-même.

    Une surprenante aventure initiatique entre rêve et réalité, à la rencontre de gens simples et accueillants, de marginaux parfois inquiétants, et d'une humanité toujours généreuse.

empty