• La partition

    Diane Brasseur

    • Allary
    • 2 Mai 2019

    De la Grèce aux rives du lac Léman, une superbe fresque familiale.
    Un matin d'hiver 1977, Bruno K, professeur de littérature admiré par ses étudiants, se promène dans les rues de Genève. Alors qu'il devise silencieusement sur les jambes d'une jolie brune qui le précède, il s'écroule, mort.
    Quand ses deux frères Georgely et Alexakis apprennent la nouvelle, un espoir fou s'évanouit. Le soir même, ils auraient dû se retrouver au Victoria Hall à l'occasion d'un récital de violon d'Alexakis. Pour la première fois, la musique allait les réunir.
    La Partition nous plonge dans l'histoire de cette fratrie éclatée en suivant les traces de leur mère, Koula, une grecque au tempérament de feu. Elle découvre l'amour à 16 ans, quitte son pays natal pour la Suisse dans les années 1920 et refera sa vie avec un homme de 30 ans son aîné. Une femme intense, solaire, possessive, déchirée entre ses pays, ses fils et ses rêves. Une épouse et une mère pour qui l'amour est synonyme d'excès.

  • Elle pensait que c'était le bon, mais il la quitte. Restée seule dans un café, une jeune femme revit les derniers mois de son histoire d'amour, et la relation fusionnelle qu'elle entretient avec son père depuis l'enfance. Deux passions très différentes, qui vivent dans un seul coeur.
    Il est parti, il a enfilé son caban avant de mettre son bonnet.
    Pourquoi n'ai-je pas essayé de le retenir ?
    Quand il s'est levé, j'ai gardé les mains dans les poches de mon manteau.
    J'hésitais à lui proposer d'aller chez moi pour faire l'amour une dernière fois. Un à un, il fermait les boutons de son caban que, d'habitude, il ne ferme pas. Celui du milieu, frappé d'une ancre de bateau, était tombé depuis longtemps.
    " Je vais rester un peu. "
    J'ai commandé une coupe de champagne.

    Elle pensait que c'était le bon, mais il la quitte. Restée seule dans un café, une jeune femme revit les derniers mois de son histoire d'amour, et la relation fusionnelle qu'elle entretient avec son père depuis l'enfance. Deux passions très différentes, qui vivent dans un seul coeur.
    Une trentenaire, un père, un amant : dans la lignée de son succès Les fidélités, Diane Brasseur nous plonge dans un nouveau triangle amoureux.

  • Les fidélités

    Diane Brasseur

    • Allary
    • 9 Janvier 2014

    Quelques heures avant de partir fêter Noël en famille, le narrateur s'isole dans une pièce de sa maison et s'oblige à ne pas en sortir avant d'avoir pris une décision. Depuis quelques mois, ce père de famille de 54 ans vit entre Marseille et Paris, entre sa femme et sa maîtresse. Cette double vie ne lui ressemble pas. Il doit choisir.
    Va-t-il quitter sa femme et refaire sa vie avec la jeune Alix comme tant d'hommes de son âge le font ? Ou doit-il mettre un terme à cette relation pour préserver sa femme et sa fille, cette vie de famille qu'il aime tant ?
    Enfermé dans cette pièce, il fait défiler les derniers mois : sa rencontre avec Alix, le sentiment d'une jeunesse retrouvée, ses premiers mensonges, sa culpabilité grandissante - l'installation dans une relation adultère.
    Beaucoup d'hommes se satisfont d'une double vie, mais pas lui : il aime sa femme, il aime Alix, mais pas l'infidélité.

empty