• Très tôt, les hommes de la péninsule ibérique, fascinés par les grandeurs grecques et romaines auxquelles ils étaient fiers d'avoir contribué, ont mesuré l'importance de l'articulation des causes, des faits et des conséquences, c'est-à-dire la valeur de l'écriture de l'histoire, pour affirmer leur identité propre. La problématique de l'image et du visuel, qui est aussi la représentation d'histoire, les « histoires », a été incluse par eux dans celle du souvenir. « Écrire l'histoire » a consisté à écrire « des histoires », y compris, à partir de la redécouverte de la philologie et du développement de l'expression de la subjectivité, l'« histoire de soi ». La quête de la vérité - quelle vérité? - n'a cessé de hanter les historiens. L'Espagne - les Espagnes -, s'est donc imposée comme objet historiographique. Or, l'Espagne a été soumise à de multiples variations, inlassablement parcourue, tour à tour conquise et conquérante, avant de s'affirmer comme puissance chrétienne, souveraine et impériale en Europe et dans le Nouveau Monde. Entre Isidore de Séville et l'époque baroque, une tension s'est développée entre l'horizon d'attente eschatologique et le champ de l'expérience. Il s'est avéré que, dans le monde hispanique, l'écriture de l'histoire, comme prolongement critique de la mémoire, est fondamentalement liée à l'activité de méditation sur la mort et la naissance des empires, des idéologies et des hommes, et sur cet entre-deux de l'intervalle entre naissance et mort, cette crise du temps, sur lequel Heidegger, précisément, a construit son idée de l'historicité. Dominique de Courcelles, ancienne élève de l'École Nationale des Chartes est directeur de recherche au CNRS.

  • L'intelligence collective est un élément clé des dispositifs de changement, de transformation et de créativité et doit être mobilisée pour répondre aux fondamentaux de l'entreprise : raison d'être, vision, ambition mais aussi collaboration et travail en équipe. Comment co-construire la vision d'un projet et un plan d'action ? Comment avoir des idées nouvelles ? Comment prioriser et décider en équipe ? Comment faire circuler et réguler la parole d'un groupe ? Comment mettre en oeuvre la philosophie agile ou encore celle du design thinking ?  Vous trouverez dans cet ouvrage : 
    - des clés pour faire émerger l'intelligence collective et les conditions à réunir pour la mettre en oeuvre : postures à adopter, outils et savoir-faire à mobiliser ; 
    - des règles pour favoriser les dynamiques de coopération, de concertation et de performance collective ; 
    - des outils prêts à l'emploi : jeux et techniques d'animation ; 
    - des déroulés types pour vous permettre de construire vos réunions, ateliers, séminaires et autres workshops ; 
    - des exercices pour s'entraîner. 

  • Précédé d'un entretien avec Diane Drory

    Petit, mignon, rieur, pendu au cou de ses parents attendris, avide de câlins et de baisers, absorbé dans des jeux infinis... Le petit enfant, qu'évoquent les cent soixante textes de poètes, médecins, historiens et philosophes grecs et latins ici recueillis, nous rend l'Antiquité singulièrement proche et attachante. Tout n'était pas toujours facile pour autant : « les enfants donnent bien du mal », comme le constatait Homère. Après les mois d'attente d'une grossesse parfois inconfortable et avant l'entrée à l'école du jeune enfant, il aura fallu tant de fois l'allaiter, lui donner des bains (tièdes), l'emmailloter, le changer et laver ses langes, apaiser ses pleurs et ses colères ; puis lui apprendre à parler, bientôt à lire et à écrire, tout cela sous la menace constante de maladies mal comprises et de divinités dont il convenait de se concilier les bonnes grâces.

  • Extrait : "Le Travail annuel d'une nation est le fond primitif qui fournit à sa consommation annuelle toutes les choses nécessaires et commodes à la vie ; et ces choses sont toujours ou le produit immédiat de ce travail, ou achetées des autres nations avec ce produit." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de qualité de grands livres de la littérature classique mais également des livres rares en partenariat avec la BNF. Beaucoup de soins sont apportés à ces versions ebook pour éviter les fautes que l'on trouve trop souvent dans des versions numériques de ces textes.  LIGARAN propose des grands classiques dans les domaines suivants :  o Livres rareso Livres libertinso Livres d'Histoireo Poésieso Première guerre mondialeo Jeunesseo Policier

  • BnF collection ebooks - "Le Travail annuel d'une nation est le fond primitif qui fournit à sa consommation annuelle toutes les choses nécessaires et commodes à la vie ; et ces choses sont toujours ou le produit immédiat de ce travail, ou achetées des autres nations avec ce produit."

  • Le député. - Je suis fatigué d'entendre disputer sur la protection et le libre-échange, car plus j'écoute et plus je lis les défenseurs de l'un et de l'autre système, plus je suis disposé, comme Henri IV, à croire qu'ils ont tous deux raison. Vous pratiquez depuis longtemps avec succès le commerce international : vous devez connaître cette question de façon à pouvoir me la faire comprendre en peu de mots bien clairs ; surtout sans théorie, s'il est possible.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Il y a bien longtemps que les actes humains sont l'objet d'études réfléchies. Dans ces études, comme dans toutes les autres, on a cherché d'abord des préceptes d'art, des règles de conduite, puis on a essayé de définir les conditions de la vie morale dans l'individu et dans la société. Les travaux des philosophes grecs et ceux des penseurs qui les ont continués, en y mêlant plus ou moins des notions juridiques, nous ont laissé un riche héritage sur lequel nous vivons aujourd'hui.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • - Mes amis et moi apprécions peu que vous ayez accepté de renseigner un service étranger. J'en possède la preuve. Voyez plutôt... Tout en parlant, l'inconnu avait sorti trois photographies de sa poche. Quand il les découvrit, Slimane Jebar sentit un frisson glacé courir au long de son échine. - Vous comprenez maintenant pourquoi votre maîtresse a été enlevée. Jusqu'ici, nul ne l'a touchée. Je tenais à sauvegarder notre future entente. Désormais, j'exige d'être tenu au courant de tout ce qui se passe sans que personne soit au courant. A vous de choisir ! Si vous faites la mauvaise tête, les autorités marocaines sauront très vite que vous êtes à la solde des Américains. Quant à votre amie, évidemment, je ne chercherai plus à dissuader ses gardiens de s'amuser un peu avec elle...

  • Avec une grimace, il contempla les roules en équilibre précaire sur le chantier. Un malheur pouvait se produire trop facilement, à n'importe quel moment... À peine avait-il eu cette pensée qu'un crissement lui fit relever la tête. Les troncs dévalaient la pente. L'homme réalisa que ce n'était pas un accident... Quelqu'un en voulait à sa vie et toute retraite lui était coupée...

  • Sûrs d'eux, ils sont persuadés de me liquider d'un moment à l'autre. Tout mon être se révolte contre cette idée. D'une détente, je me précipite vers le torrent furieux. Le porteur de la mitraillette n'a pas de réaction immédiate. Par contre, celui qui tient le fusil est un rapide. Juste avant de me retrouver dans l'eau, ma cuisse a été salement secouée, mais je n'ai même pas eu le temps de sentir gicler le sang ou d'avoir mal. Peu de dire que je suis bousculé. Le flot est si impétueux que je suis happé par le courant glacé.

  • Les perles étaient depuis longtemps dans la famille. Leur propriétaire, près de sa fin, prétendait qu'elles portaient malheur. Leurs détenteurs successifs étaient tous morts, selon elle, beaucoup trop tôt. Elle ne se trompait pas et ne devait pas être la dernière victime de ces perles maléfiques. Mais la maladie, cette fois, n'y serait pour rien.

  • Le coup contre le fourgon, merveilleusement préparé quatre ans plus tôt par Morvan, avait parfaitement réussi. Mais, au moment où il allait récupérer ce qui lui revenait, Gilles avait découvert Morvan assassiné d'une balle en plein front, et dépossédé des lingots. Juste comme il sortait précipitamment de la maison pour regagner sa voiture, plusieurs hommes l'avaient assailli et maîtrisé malgré sa résistance. De nouveau libre, il cherche désespérément à savoir qui a tué son copain, et prévenu la police de l'endroit où Morvan et lui devaient se retrouver. En principe, bien peu de personnes étaient dans le secret...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Que les Suédois coopèrent parfois avec les services secrets américains, ça se proclame de temps en temps avec fracas. C'est simplement ennuyeux. On nie de part et d'autre. Mais qu'une opération de commando menée conjointement, en Finlande, par les Suédois et les Américains échoue lamentablement, risquant de mettre en lumière cette collusion, c'est autrement sérieux. L'affaire était secrète et la fuite émane forcément d'un des rares initiés. C'est pourquoi Rex Baker est délégué sur place. Passant de Stockholm à Helsinki, il y réglera ses comptes et ceux de son service, en ayant souvent très chaud dans ces pays si froids...

  • - Mes amis et moi apprécions peu que vous ayez accepté de renseigner un service étranger. J'en possède la preuve. Voyez plutôt... Tout en parlant, l'inconnu avait sorti trois photographies de sa poche. Quand il les découvrit, Slimane Jebar sentit un frisson glacé courir au long de son échine. - Vous comprenez maintenant pourquoi votre maîtresse a été enlevée. Jusqu'ici, nul ne l'a touchée. Je tenais à sauvegarder notre future entente. Désormais, j'exige d'être tenu au courant de tout ce qui se passe sans que personne soit au courant. A vous de choisir ! Si vous faites la mauvaise tête, les autorités marocaines sauront très vite que vous êtes à la solde des Américains. Quant à votre amie, évidemment, je ne chercherai plus à dissuader ses gardiens de s'amuser un peu avec elle...

  • « Nous soupçonnons cet homme d'avoir transmis l'état de répartition des armes américaines entreposées en Europe pour le compte de l'O.T.A.N. Il s'agit, bien entendu, de nos armes secrètes et de nos nouveaux dépôts stratégiques ». Miley, l'homme en question, ami de la très belle Italienne Marisa, a réussi à glisser entre les mailles du filet et Rex Baker doit le retrouver. Ce n'est pas facile, car la séduisante Marisa n'est pas toujours cendre et ceux qui l'entourent sont sans pitié. Quant à ceux qui épaulent Baker, jusqu'à quel point peut-il leur faire confiance ? Ce sera une rude partie à mener sur la Riviera italienne et dans les Alpes...

  • Que les Suédois coopèrent parfois avec les services secrets américains, ça se proclame de temps en temps avec fracas. C'est simplement ennuyeux. On nie de part et d'autre. Mais qu'une opération de commando menée conjointement, en Finlande, par les Suédois et les Américains échoue lamentablement, risquant de mettre en lumière cette collusion, c'est autrement sérieux. L'affaire était secrète et la fuite émane forcément d'un des rares initiés. C'est pourquoi Rex Baker est délégué sur place. Passant de Stockholm à Helsinki, il y réglera ses comptes et ceux de son service, en ayant souvent très chaud dans ces pays si froids...

  • « Nous soupçonnons cet homme d'avoir transmis l'état de répartition des armes américaines entreposées en Europe pour le compte de l'O.T.A.N. Il s'agit, bien entendu, de nos armes secrètes et de nos nouveaux dépôts stratégiques ». Miley, l'homme en question, ami de la très belle Italienne Marisa, a réussi à glisser entre les mailles du filet et Rex Baker doit le retrouver. Ce n'est pas facile, car la séduisante Marisa n'est pas toujours cendre et ceux qui l'entourent sont sans pitié. Quant à ceux qui épaulent Baker, jusqu'à quel point peut-il leur faire confiance ? Ce sera une rude partie à mener sur la Riviera italienne et dans les Alpes...

  • Rusé, méfiant, organisé, Kostas avait prévu des ennuis possibles, mais ne les avait pas imaginés sous la forme de deux balles mortelles. Ceux qui l'avaient tué n'avaient pas eu le choix. Rien n'était résolu pour eux cependant. Un instant plus tôt, ils pensaient que leur victime était venue récupérer ses documents alors qu'il se munissait simplement d'une arme. Ces documents, ils les voulaient à tout prix. Le Délégué aussi ! La chasse allait commencer, une chasse sans pitié, avec des pièges et des coups défendus, avec également d'innocentes victimes.

  • Rusé, méfiant, organisé, Kostas avait prévu des ennuis possibles, mais ne les avait pas imaginés sous la forme de deux balles mortelles. Ceux qui l'avaient tué n'avaient pas eu le choix. Rien n'était résolu pour eux cependant. Un instant plus tôt, ils pensaient que leur victime était venue récupérer ses documents alors qu'il se munissait simplement d'une arme. Ces documents, ils les voulaient à tout prix. Le Délégué aussi ! La chasse allait commencer, une chasse sans pitié, avec des pièges et des coups défendus, avec également d'innocentes victimes.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty