• - C'est à cause de dix foutus papiers que j'ai tiré ma bagnole pendant trente heures, Monsieur le Commissaire ?
    Aertsen but une lampée de son jus de légumes frais qui était frais seulement parce qu'il sortait d'un frigidaire.
    - J'ai arrêté huit tueurs en série, j'ai démantelé plusieurs réseaux de trafiquants, j'ai conclu des enquêtes qui pataugeaient dans la semoule depuis deux cents ans et j'ai empêché l'assassinat de notre président. Vu qu'il gaspille les finances publiques comme un milliardaire dépense son argent de poche en vacances, j'ai maintenant des regrets. Bref, à peine quarante ans et je suis déjà deux étoiles dans la police.
    Corentin Jacobs a publié deux Opuscules aux Éditions Lamiroy (Orange Sanguine et Printemps de Prague). Have a good trip est son premier récit policier.

  • Dans ce recueil de quatre nouvelles tarantinesques, Corentin Jacobs, jeune écrivain bruxellois à l'écriture nerveuse et cinématographique, aux phrases qui claquent comme des coups de revolvers, nous plonge dans l'univers de Brise Lame City. Nous voici immergés dans un monde parallèle, entre jeu vidéo, roman noir façon hard-boiled school, Une histoire de la violence de David Cronenberg version cours de récré et humour potache - parfois limite - qui dézingue à l'aveugle.
    Avec Brise Lame City, l'inglorious-bastard-Corentin-Jacobs ne nous propose ni un livre pour gosses, ni un livre pour adultes, mais bien un bouquin de genre, tarantinesque à souhait, qui dévoile une belle variété de ce que sa plume est capable de commettre. Immoral, stupide, puéril ? Génial !

empty