• La violence, ce n'est pas la force ou l'intensité de ce qui est vécu, c'est l'abus de la force. La tentation de cet usage abusif est-il inscrit en l'homme ou bien n'est-ce qu'une réponse à une agression subie ? Le souci de protéger l'enfant de la violence et d'en briser le cercle répétitif inspire ce livre.

  • Divers aspects de la vie de l'enfant dans sa famille et à l'école dans notre monde en changement sont abordés, avec le regard particulier que donne l'expérience psychanalytique.

  • A chaque instant de notre vie, nous sommes un homme ou une femme, et nous sommes soumis à la pression de la sexualité. L'identité sexuée, les choix amoureux, les errances du désir... Tout montre l'importance de la différence sexuelle.
    A trop vouloir gommer cette différence, on nie une dimension essentielle de l'humanité. Mais la différence ne devrait pas entraîner l'inégalité ; pourquoi les femmes ont-elles alors consenti si longtemps à leur infériorisation ?
    A trop réduire la sexualité à l'érotisme, on perd toute la richesse de la tendresse, de l'intimité. Et l'on ne saurait parler d'amour sans tendresse et sans oubli de soi...
    Or, si le sexe mène le monde, l'amour est la grande affaire de notre vie...

  • « De tout temps, il y a eu des hommes et des femmes refusant de vivre dans le corps dans lequel ils étaient nés. On est entré dans une ère nouvelle quand les progrès de la chirurgie et de l'hormonologie ont rendu possible une certaine transformation du corps. Toutefois, on ne change pas un homme biologique en femme biologique ou une femme biologique en homme biologique : on change l'apparence et l'état civil. Un homme biologique peut se construire en tant que femme sociale et une femme biologique peut se construire en tant qu'homme social, et vivre alors de manière heureuse. Pour les aider dans ce chemin long et douloureux, nous plaidons pour l'amélioration des soins par une augmentation des ressources allouées aux équipes pluridisciplinaires qui assurent cette transition. » C. C. Professeur des universités, Colette Chiland a enseigné la psychologie et la psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent, puis la psychologie clinique à l'université Paris-Descartes. Psychiatre, elle a travaillé au Centre Alfred-Binet (Paris) et est présidente d'honneur de l'Association internationale de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent et des professions associées. Psychanalyste, elle a été membre formateur de la Société psychanalytique de Paris. Elle a publié, entre autres, Sois sage, ô ma douleur.

  • Les pédo-psychiatres et les membres de leurs équipes sont confrontés à la souffrance des enfants et aux grandes difficultés des parents parce qu'ils sont amenés à les voir trop souvent tardivement. Aborder le plus tôt possible les problèmes de l'enfant et de sa famille, qui s'expriment à l'occasion d'un retentissement psychologique d'une maladie physique, ou de difficultés mentales ou relationnelles, importe si l'on veut éviter, grâce à des interventions mineures, la constitution de circuits viciés difficiles à corriger ensuite. L'enfant dans une école encore rigide, incertaine quant à ses buts et ses moyens pédagogiques, connaît des phases d'adaptation aléatoire à une société qui ignore ses propres besoins. Pendant l'adolescence, âge de crises, le sujet va devoir définir son identité, se détacher avec douleur des premiers objets d'amour que représentent ses parents, pour s'attacher à un nouvel objet ; ceux-ci vont suivre avec anxiété son évolution vers un avenir indécis et être ainsi mis parfois à rude épreuve. La Société Française de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent a jugé utile de rappeler que « le Bien-Être de l'Enfant dans sa Famille » était une préoccupation essentielle des pédopsychiatres ; disponibles à l'écoute de l'enfant, de ses parents, de tous ceux qui le prennent en charge, ils sont autant concernés par la protection du développement nécessaire de l'autonomie de l'enfant que par l'intérêt de ses liens avec ses parents, qui garantissent sa sécurité. H. Flavigny

  • Transsexualism is a stimulating, proactive and important book. Colette Chiland does not back away from difficult issues. She forces all of us to look at our assumptions about t5ranssexualism and to re-examine what gender and sex really mean' - Christine Ware, author of Where Id Was: Challenging Normalization in Psychoanalysis

    'In a nutshell, the book offers a much-needed alternative view of transsexuality from a psychiatric and European point of view... Chiland's interesting and well presented book is a valued reminder of how different the same topic can appear in an alternative perspective' - Transgender Tapestry

    Colette Chiland exhibits a masterful and encyclopedic knowledge of transsexualism, drawing together the insights of depth psychology, psychoanalysis, history, anthropology and sociology for rethinking transsexualism in terms of identity, subjectivity and the wider socio-historical world. This book is written with considerable precision on complex, technical issues, whilst at the same time keeping the broader question of the relationship between transsexualism and society firmly in mind.

  • Parler d'un homo psychanalyticus, c'est vouloir dire qu'avec Freud et la psychanalyse commence une ère nouvelle, s'introduit une vision nouvelle du fonctionnement psychique de l'être humain.

  • Les avancées étonnantes des neurosciences ont fait évoluer le domaine de la psychologie et de la psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent. En quoi ces apports permettent-ils de mieux comprendre le développement de la vie psychique ? C'est tout l'objet de ce livre. Comment le petit enfant est-il amené à dire « je » ? Quels sont les mécanismes neuronaux qui permettent d'apprendre à lire et à calculer ? Comment l'environnement sociétal et familial dans lequel vit l'enfant influence-t-il sa santé mentale ? Comment des différences, comme la prématurité ou la précocité, peuvent-elles devenir sources d'épanouissement plutôt que d'isolement ? Autant de thèmes essentiels qui illustrent la question de la plasticité cérébrale chez les enfants et les adolescents et montrent comment, quand tout ne fonctionne pas bien, il est possible de favoriser un bon développement. Colette Chiland et Jean-Philippe Raynaud, psychiatres d'enfants et d'adolescents et professeurs des universités, ont rassemblé de grands noms de la psychiatrie et de la recherche en neurosciences : Myron L.?Belfer, Bruno Falissard, Pierre Magistretti et François Ansermet, Daniel Marcelli, Marie Rose Moro, Carol Newnham, Olayinka Olusola Omigbodun, Manuela Piazza, Daniel Fung Shuen Sheng et Jillian Boon Sok Teng, Sylvie Tordjman, Solenn Kermarrec et Jacques-Henri Guignard, Kenneth J. Zucker. 

  • Le 50e anniversaire de la naissance officielle du XIIIème arrondissement de santé mentale de Paris est l'occasion de faire un bilan historique et actuel des actions réalisées dans le cadre de ce secteur psychiatrique qui a toujours été innovant en matière de soins, de dispositifs, de recherches. Dès l'origine, en 1958, Philippe Paumelle mais aussi Lebovici et Diatkine ont proposé un projet communautaire en santé mentale à orientation psychanalytique en développant pour la population parisienne du 13ème arrondissement (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) des structures psychiatriques légères, implantées au sein de la communauté, privilégiant les soins ambulatoires.
    Aujourd'hui le secteur psychiatrique se voit menacé par les contraintes économiques et gestionnaires. Le défi à relever reste de penser une organisation du soin en santé mentale qui ne dévoie pas les principes essentiels et le souci de l'humain pour les années à venir, mais intègrent les données de notre société actuelle. Les auteurs apportent leurs contributions.

    Clément Bonnet est praticien hospitalier, psychanalyste, il a été directeur général de l'ASM 13 de 1999 à 2006.
    Alain Braconnier est psychiatre, psychanalyste, directeur du centre Philippe Paumelle, et membre de l'ASM 13.
    Colette Chiland est professeur émérite de psychologie clinique à l'université René Descartes à Paris, et psychiatre au centre Alfred Binet. Elle est membre de la Société psychanalytique de Paris.

empty