• Un mariage anglais

    Claire Fuller

    • Stock
    • 2 Mai 2018

    Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l'université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l'épouse et s'installe dans sa maison en bord de mer.
    Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d'écrire ce qu'elle n'arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu'à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu'elle ne disparaisse sans laisser de trace.
    Traduit de l'anglais par Mathilde Bach.

  • À 39 ans, Frances Jellico s'apprête à vivre son premier été de liberté. Enfin délivrée de son tyran de mère, Frances a été missionnée pour faire l'état des lieux du domaine de Lyntons. Jadis somptueuse propriété au coeur de la campagne anglaise, Lyntons est désormais un manoir délabré qui peine à se relever des années de guerre.
    Dès son arrivée, Frances réalise qu'elle n'est pas la seule occupante des lieux : Peter et Cara, un couple aussi séduisant que mystérieux, sont déjà installés. Lorsqu'elle découvre un judas dans le plancher de sa chambre - qui lui offre une vue plongeante sur leur salle de bains - sa fascination pour eux ne connaît plus de limites.
    Ses voisins se montrent très amicaux, et plus les jours passent, plus Frances se rapproche d'eux. À mesure que l'été se consume, que les bouteilles de vin se vident et que les cendres de cigarettes se répandent sur le vieux mobilier, Frances commence à entrevoir le passé tourmenté de Cara et Peter. La vérité laisse place au mensonge, les langues se délient, les souvenirs ressurgissent, au risque de faire basculer cet été 1969.
      « Un page-turner à l'atmosphère déroutante, sombre et épineuse. » Gabriel Tallent, (My Absolute Darling)

  • Les jours infinis

    Claire Fuller

    • Stock
    • 29 Avril 2015

    Il n´a pas l´air d´un menteur », pense Peggy Hillcoat en regardant la photo de son père. Elle a été prise l´été de ses huit ans. Il avait transformé la cave en abri antiatomique et discutait de fin du monde avec ses amis survivalistes. Sa mère retenue au loin, ils s´étaient amusés à camper dans le jardin, avant qu´il ne l´emmène en voyage dans une forêt lointaine. Les vacances se muent en perpétuité quand il lui annonce que le reste du monde a disparu. La vie de Peggy sera désormais réduite à un piano bricolé qui joue de la musique dans sa tête, à la forêt immense et à une hutte en bois.
    En 1985, Peggy est de retour à la maison, après neuf ans d´absence. Comment a-t-elle survécu mais surtout comment est-elle revenue ?

  • 'Fuller handles the tension masterfully in this grown-up thriller of a fairytale, full of clues, questions and intrigue.' - The Times 'Extraordinary...From the opening sentence it is gripping' - Sunday Times 1976: Peggy Hillcoat is eight. She spends her summer camping with her father, playing her beloved record of The Railway Children and listening to her mother's grand piano, but her pretty life is about to change.

    Her survivalist father, who has been stockpiling provisions for the end which is surely coming soon, takes her from London to a cabin in a remote European forest. There he tells Peggy the rest of the world has disappeared.

    Her life is reduced to a piano which makes music but no sound, a forest where all that grows is a means of survival. And a tiny wooden hut that is Everything.

  • The second novel from the author of Our Endless Numbered Days, which won the 2015 Desmond Elliott Prize and was a 2016 Richard and Judy Book Club Pick.'Gil Coleman looked down from the window and saw his dead wife standing on the pavement below.'Gil's wife, Ingrid has been missing, presumed drowned, for twelve years. A possible sighting brings their children, Nan and Flora, home. Together they begin to confront the mystery of their mother. Is Ingrid dead? Or did she leave? And do the letters hidden within Gil's books hold the answer to the truth behind his marriage, a truth hidden from everyone including his own children?

empty