• En 2016, l'élection surprise de Donald Trump a provoqué un séisme politique aux États-Unis. Principale victime  : le parti démocrate, mis K.-O. par l'échec de sa candidate, Hillary Clinton.
    Mais l'effet a été celui d'un électrochoc. Le parti de la gauche américaine, moribond après huit années de présidence Obama, s'est vu revivifié par d'intenses débats en son sein. Trois stratégies pour revenir au pouvoir en 2020 ont émergé  : reconquérir les classes moyennes et populaires pour la gauche sociale  ; réconcilier une opinion publique hyperpolarisée pour l'extrême centre  ; renverser un système qui pénalise les minorités, pour les progressistes. L'establishment du parti a quant à lui une seule priorité  : trouver un candidat qui peut battre Trump, quel qu'il soit. Ce sont toutes ces dynamiques qui décideront de la figure et du projet politiques opposés à Trump.
    Célia Belin a suivi candidats, militants et sympathisants démocrates durant plusieurs mois. Elle décrit ce foisonnement d'idées pour le renouvellement de la gauche américaine, et propose une grille de lecture originale des enjeux de la primaire démocrate et de l'élection présidentielle de 2020. Une analyse d'une actualité salutaire qui s'avère également riche d'enseignements pour les démocraties confrontées au nationalisme populiste. Un portrait des démocrates mobilisés pour changer le visage de l'Amérique.
     
     
    Célia Belin est docteure en science politique de l'université Panthéon-Assas et visiting fellow à la Brookings Institution. Spécialiste des États-Unis et des relations transatlantiques, elle a publié Jésus est juif en Amérique (Fayard, 2011).

  • L´alliance solide et profonde qui unit les Etats-Unis et Israël depuis plus de soixante ans est communément attribuée à l´influence d´un lobby juif tout-puissant qui tirerait les ficelles de la politique étrangère américaine au Moyen-Orient. Or cette vision réductrice néglige un aspect essentiel de la question : aux Etats-Unis, les supporters d´Israël les plus fervents et nombreux sont aujourd´hui issus de la droite chrétienne. Ces partisans dévoués de l´Etat juif, que l´on appelle chrétiens sionistes, sont convaincus qu´il relève de leur devoir religieux d´aimer et de protéger Israël. Depuis une quarantaine d´années, ils se sont constitués en groupe de pression et ont gagné une influence sans précédent dans le système politique, aidés par l'explosion du conservatisme et par leur partenariat avec les faucons israéliens. De George W. Bush à Sarah Palin, le soutien à Israël est désormais une figure imposée de tout candidat républicain. En plongeant dans l´univers exalté des chrétiens sionistes, Célia Belin dévoile l´extraordinaire montée en puissance d´un mouvement politique inspiré d´une théologie archaïque, fondamentaliste et radicale. A l´heure de mettre un terme au conflit qui empoisonne le Proche-Orient depuis des décennies, l´Europe, les Etats-Unis et tous les partisans de la paix doivent garder un oeil sur ces amoureux transis et incontrôlables d´Israël. Les Israéliens aussi doivent se méfier de ces nouveaux amis tombés du ciel. En mélangeant religion et politique, les chrétiens sionistes contribuent à transformer le conflit territorial entre Israéliens et Palestiniens en un combat pour la vérité religieuse.

  • En dépit des nombreux tournants stratégiques qui ont marqué les relations internationales depuis la fin de la guerre froide, les États-Unis demeurent la puissance de référence, sans laquelle l'ordre mondial ne saurait être envisagé. Après les guerres néoconservatrices des années 2000 (Afghanistan, Irak), les inflexions opérées par Barack Obama ont eu pour objectif aussi bien de sortir l'Amérique de plusieurs enlisements militaires que de restaurer son image dans le monde. Dans le même temps, la contrainte budgétaire, la montée en puissance de l'Asie, les défis chinois, russes ou issus d'autres puissances encore ont dû être pris en compte. L'une des questions essentielles qui se pose désormais pour l'avenir du système international est de savoir si les orientations politiques des années Obama survivront à leur initiateur. L'Amérique a-t-elle définitivement changé, à la fois dans la sociologie de son débat interne, et dans son approche du monde ? Ou allons-nous assister à la fin, qui pourrait être brutale, d'une parenthèse Obama ? Cet ouvrage revient sur les facteurs tant internes qu'externes qui déterminent les rapports de l'Amérique au reste du monde, et propose une réflexion stimulante sur les changements et continuités de la politique étrangère américaine

empty