• "La, la, la, mine de rien, la voilà qui revient, la chansonnette..."
    "La chanson ? C'est nous. Les Copains d'abord et La Marseillaise, La Vie en rose et L'Aigle noir, La Javanaise et Mes emmerdes, Au clair de la lune et Osez Joséphine...
    Nos émotions, nos joies, nos larmes, nos plaisirs, nos déprimes, nos exaltations et, finalement, nos vies entières sont écrites en chansons. Disposer d'un tel patrimoine est une singularité française, qui mêle les airs transmis en famille aux tubes radiophoniques, la chanson de poète et le commerce de variétés. Et aucun francophone n'échappe à cet héritage touffu, proliférant, inépuisable. Voici pourquoi explorer la chanson française est explorer notre pays, son âme, sa mémoire et ses passions.
    Voici pourquoi explorer la chanson française consiste à rencontrer d'immenses artistes et à ouvrir des coffres à merveilles. Voici pourquoi explorer la chanson française consiste aussi à ne pas toujours comprendre les mystères du succès et de la postérité.
    Ce Dictionnaire amoureux de la chanson française évoque donc Brassens, Gainsbourg, Barbara, Souchon, Piaf, Brel, Bashung, Gréco ou Delerm, mais aussi la censure, les yé-yé, Paris, l'oubli ou le bon vieux temps. Une traversée hédoniste, mélancolique, gourmande et parfois polémique pour saisir d'un même regard les grands maîtres et les petits génies, les légendes chéries et les vérités contestées, les monuments historiques et les splendeurs ignorées."
    Bertrand Dicale

  • Parfois, une chanson change la donne, bouleverse la culture populaire, révolutionne le show business, modifie l´air du temps. Après, on ne chantera plus de la même manière, on ne chantera plus les mêmes thèmes, on ne chantera plus avec les mêmes intentions. Rock Around the Clock révèle au grand public une musique nouvelle, le rock´n´roll ; Au clair de la lune devient une des premières chansons enfantines de notre répertoire populaire ; Love Me Do inaugure à la fois la Beatlesmania et l´entrée de l´Europe dans la consommation de masse de la pop internationale ; Osez Joséphine d´Alain Bashung est le premier grand tube français absolument inchantable sans accompagnement musical ; Zorro est arrivé d´Henri Salvador annonce le lien désormais indéfectible entre variétés et télévision, etc. Cinquante chansons (et quelques bonus tracks) qui ont toutes constitué une révolution sont à la fois l´objet de cet ouvrage et d´une série d´été quotidienne de sept semaines en juillet et août sur France Info.

  • Maudits métis

    Bertrand Dicale

    « Un métis n´a pas de majuscule. J´approchais de mes quarante ans quand je l´ai découvert. On écrit de manière correcte un Noir ou un Blanc, mais un métis. Pourquoi une lettre capitale à mon père, pourquoi une lettre capitale à ma mère, pourquoi une lettre minuscule dès lors qu´il s´agit de mes frères et moi ?  On m´a répondu : un Noir, c´est une race ; un Blanc, c´est une race ; un métis, ce n´est pas une race. À partir de quand est-on une race ? »  Le métissage est à la mode. On nous dit que c´est une chance, que c´est l´avenir, et même que c´est un progrès pour la France et pour l´humanité. « Quelque part, nous sommes tous des métis » est une jolie petite machine à raboter les souffrances - celles des autres. C´est parfois une manière polie de claquer la porte au nez. Alors que l´on proclame partout que le métissage est une bénédiction, tout conspire à prouver le contraire.  Les métis sont perçus comme des humains à la fois incomplets et encombrés : ni tout à fait noirs, ni tout à fait blancs, on leur reproche pourtant, fatalement, d´être trop noirs ou trop blancs. On leur dénie méthodiquement tous les bénéfices d´une « double culture » que les discours politiquement corrects ne cessent pourtant de valoriser. Et on ne cesse d´exiger d´eux qu´ils trahissent explicitement la lignée de leur père ou de leur mère.  Et, si on observe de près le fonctionnement des sociétés « métissées » nées de l´esclavage, on ne peut que s´inquiéter du destin auquel sont promis les métis dans les nations occidentales. Car, curieusement, on laisse suinter ici ou là, et sans s´en inquiéter, la haine des métis.

  • La première grande biographie de Juliette Gréco, artiste et femme légendaire. Tout sur sa vie, sa carrière, son oeuvre. A partir de centaines de témoignages, d'images, de documents inédits. Et d'heures de conversation avec elle... Un monument à la gloire de la chanson française et de sa première dame.
    Tout sur sa destinée, de l'enfance bourgeoise, de l'arrestation à quinze ans par la Gestapo, de la naissance du Saint-Germain-des-Prés «existentialiste», du choix de ses premières chansons avec Jean-Paul Sartre, aux films produits par Hollywood, au feuilleton Belphégor et aux tournées mondiales...
    Tout sur sa saga sentimentale tumultueuse, de ses trois mariages à ses liaisons célèbres : Miles Davis, Philippe Lemaire, Sacha Distel, Darryl Zanuck, Michel Piccoli, Gérard Jouannest...
    Tout sur son oeuvre écrite par les meilleurs auteurs : Queneau, Prévert ou Mauriac à ses débuts, Brel, Ferré, Gainsbourg, Brassens ou Béart ensuite, puis Fanon, Gougaud, Roda-Gil ou Carrière ces dernières années... et Juliette Gréco elle-même pour quelques magnifiques chansons secrètes...
    Tout sur Juliette Gréco.
    Journaliste au Figaro, Bertrand Dicale est l'un des meilleurs connaisseurs de la chanson française.

  • Dans les pas du créateur de La Mamma

    Bertrand Dicale nous propose de revisiter en sa compagnie une des plus longues et plus riches carrières de la chanson française, celle de Charles Aznavour. Auteur, compositeur et interprète, le créateur de La Mamma et d'autres succès aux ventes astronomiques a dû traverser bien des années de vaches maigres avant de connaitre le succès, la gloire et la célébrité sur les plus grandes scènes du monde.
    Le parcours d'Aznavour est unique en son genre, surtout pour un homme auquel on disait à ses débuts qu'il n'avait ni le physique ni la voix d'un chanteur...
    Sans oublier ses rôles au cinéma, un art où il s'illustra dans quelques films restés célèbres (Un taxi pour Tobrouk, Tirez sur le pianiste, Le Tambour, etc.), la télévision, et les affaires, le business, car Aznavour a compris avant son temps et ses contemporains l'intérêt d'être son propre éditeur musical et son propre producteur. Et celui d'autres artistes aussi...
    Chaque chapitre narre une tranche de vie de l'artiste, avec, à chaque fois, un focus sur les rencontres, chansons, films clés du presque centenaire Aznavour. Sans oublier quelques anecdotes amusantes ou étonnantes aussi sur un personnage complexe et secret.

  • Brassens ?

    Bertrand Dicale

    D´où vient Brassens ? Quelles sont ses sources ? Comment ses chansons sont-elles écrites ? Quelle est la morale de Brassens ? Est-il vraiment de gauche ? Est-il vraiment si antireligieux ? Brassens est-il devenu un artiste officiel ?
    Cela fait belle lurette que l´on ne se pose plus de questions sur Georges Brassens, tant on s´est habitué au mythe du brave tonton libertaire et paillard, bouffeur de curés et pourfendeur d´hypocrites. Il était temps de réexaminer l´oeuvre du bon maître, même si cela contredit parfois le discours habituel des brassensologues.

  • Jean Yanne (1933-2003) détestait autant conservateurs et révolutionnaires, traditions et modernité, ordre établi et grands cris libertaires... Au cinéma, à la télévision, à la radio, au cabaret, en disque ou en bande dessinée, il a toujours porté le fer dans la plaie et toujours refusé de tenir compte des convenances. Accusé d´être tour à tour nihiliste et franchouillard, réactionnaire et anarchiste, il a incarné avec la même conviction les sales types et les coeurs d´or, les papys bourrus et les crapules odieuses.

    Héritier de Jules Renard et grand frère de Coluche, ce touche-à-tout infatigable a traqué pendant des décennies les ridicules de son temps. Mais ce misanthrope était un humaniste qui, sous des dehors d´ours mal léché, cachait une grande tendresse et une sensibilité exacerbée.

    Ce livre raconte l´histoire de l´une des figures les plus attachantes et les plus hautes en couleur de la culture populaire française en retraçant ses origines familiales, son parcours artistique et les nombreuses rencontres qui l´ont jalonnée.

  • Fils d'émigrés russes, Serge Gainsbourg a révolutionné la variété française des années soixante dix. Son approche volontairement commerciale née de son propre échec dans la chanson à texte a bouleversé les codes de la chanson populaire. Cette rage de gagner sa place dans un domaine qui n'était pas le sien lui aura brûlé les ailes aussi sûrement qu'il nous aura donné des chefs d'oeuvres. Immense poète noyant dans l'alcool ses rêves d'enfance, Serge Gainsbourg fait partie de ces hommes qui nous rappellent que l'ambiguïté des sentiments est sans issue.

  • Daniel Darc s´est éteint brutalement le 28 février dernier. Depuis plus d´un an, il s´entretenait régulièrement avec le journaliste Bertrand Dicale, qu´il avait choisi pour l´accompagner dans la rédaction de son autobiographie Ils approchaient de la fin de la première étape de leur travail, ayant presque terminé les longues discussions au cours desquelles Daniel Darc racontait sa vie, son enfance, l´aventure de Taxi Girl, ses années sombres d´excès et d´errance artistique, sa conversion au christianisme, sa renaissance de chanteur, la popularité et le respect dont il jouissait depuis quelques années auprès du public et des professionnels... « Maintenant, c´est à moi d´écrire », disait-il à la veille de sa mort. Il devait reprendre lui-même la transcription de ses entretiens avec Bertrand Dicale. Et c´est alors qu´il a disparu. En accord avec la famille et les proches de Daniel Darc, ce sont ces entretiens qui sont maintenant publiés, sous le titre qu´il avait lui-même choisi, Tout est permis mais tout n´est pas utile - une citation de la Bible qui éclairait son passé et le guidait dans sa vie au quotidien.

empty