• Comment des réseaux islamistes sont-ils parvenus à constituer des enclaves au coeur des quartiers populaires ? Comment des foyers idéologiques et institutionnels situés au Moyen-Orient arabe et au Maghreb ont-ils pu y diffuser avec succès leurs conceptions de l'islam ? D'Aubervilliers à Toulouse, d'Argenteuil à Champigny, Mantes-la-Jolie ou encore Molenbeek (Belgique), cet ouvrage étudie les stratégies et les pratiques des réseaux islamistes (Roubaix et Tremblay-en France viennent s'ajouter à cette liste dans l'édition augmentée). Il documente précisément le maillage de l'espace local qui, des lieux de culte à ceux de loisir et d'activités professionnelles, aboutit à la constitution de « territoires d'islam » en rupture avec la société française. Traçant la cartographie de cette géographie islamiste du pouvoir, les auteurs révèlent ses croisements, ses noeuds de communication, ainsi que les flux idéologiques, économiques et interpersonnels qui la traversent. Au centre de cette analyse, la prison offre un prisme exceptionnel et apparaît plus que jamais comme l'endroit où s'élaborent les nouvelles doctrines de l'islamisme. Dans cette édition augmentée, un chapitre inédit est consacré au vote communautaire lors des dernières élections municipales, incluant le moment Covid-19, et un autre aux parcours des responsables des attentats de 2015 : « Des Buttes-Chaumont à Charlie Hebdo ».

  • Depuis plusieurs années on assiste, en Europe et dans le monde musulman, à l'affirmation d'une nouvelle identité religieuse communément désignée par le terme de "salafisme". Ce mouvement a acquis une forte visibilité en France à travers une série de faits dont certains ont occupé la une des médias.

  • Livre témoignage par un journaliste qui a vécu dans les camps de réfugiés palestiniens. Il montre les modalités de l'ancrage dans les sociétés musulmanes des individus et groupes se réclamant de al-Qaïda et Ben Laden, à travers l'étude du fonctionnement des réseaux salafistes jihâdistes dans les principaux camps de réfugiés palestiniens au Liban. Il étudie les processus, mécanismes et systèmes de représentations ayant favorisé le basculement d'une partie de ces réfugiés dans l'islamisme, ainsi que les mobilisations salafistes-jihâdistes dans les camps palestiniens du Liban.
    C'est l'un des premiers témoignages sur le développement de la puissance de l'islamisme salafiste dans un milieu arabe et musulman marqué par une tradition nationaliste.
    L'ouvrage est divisé en quatre parties : -- la mise en place des réseaux salafistes-jihâdistes dans les camps palestiniens -- l'étude du fonctionnement de ce milieu -- les tensions et affrontements provoqués par l'irruption de l'idéologie jihâdiste dans le milieu palestinien -- les relations de ces acteurs avec un environnement religieux sunnite

  • Trois figures prétendent aujourd'hui incarner l'Oumma - la communauté des croyants - au Moyen-Orient. Le « résistant » se réclame d'un islam révolutionnaire aux accents tiers-mondistes pour réduire l'influence occidentale dans la région. Grâce au soutien de la République islamique d'Iran, il bâtit un appareil de pouvoir qui relie Téhéran aux rives orientales de la Méditerranée. Le « combattant du jihad » s'exprime également au nom d'une Oumma entravée par l'Occident, mais, sans inscription dans le système régional, sans base sociale reconnue, il privilégie l'action clandestine terroriste au moyen de solidarités nouées par-delà les frontières. Le simple « combattant », enfin, récuse les définitions régionales et transnationales de l'Oumme au profit d'une conception locale ou nationale de la communauté ; il recherche volontiers le soutien de la communauté internationale, au risque de passer pour un traître auprès des deux figures précédentes. Si la lutte s'est étendue à la Palestine et à l'Irak, c'est d'abord sur le sol libanais que ces trois modèles d'engagement se sont affrontés avec le plus d'intensité depuis plus d'une dizaine d'années. Ce livre décrit en détail l'une des arènes les plus violentes de ce conflit : le milieu des militants sunnites au nord du Liban. Au-delà du seul cas libanais, il restitue les enjeux de l'avenir politique et culturel du Moyen-Orient.

empty