•  « ... L'amour crée, comme par enchantement, un passé dont il nous entoure. Il nous donne, pour ainsi dire, la conscience d'avoir vécu, durant des années, avec un être qui naguère nous était presque étranger. L'amour n'est qu'un point lumineux, et néanmoins il semble s'emparer du temps. Il y a peu de jours qu'il n'existait pas, bientôt il n'existera plus ; mais, tant qu'il existe, il répand sa clarté sur l'époque qui l'a précédé, comme sur celle qui doit le suivre. » Introduction, notes et commentaires de Gilles Ernst. 

  • Voyages à travers l'Europe, lectures fiévreuses et désordonnées, découverte de la société et de ses travers, rencontres amoureuses et passionnées... Tels sont les premiers pas dans le monde du jeune Benjamin Constant.
    À l'heure du bilan, l'auteur d'Adolphe pose sur sa jeunesse un regard tendre et amusé.

  • La liberte de la pensée

    Benjamin Constant

    • L'herne
    • 23 Septembre 2015

    De la liberté de la pensée réunit plusieurs extraits des Principes de politique applicables à tous les gouvernements représentatifs, essai de Constant paru en 1815.Le philosophe s'interroge ici sur la liberté de la pensée, dans différents domaines : la problématique se pose-t-elle de la même manière dans le cas de la presse, de la religion, de l'individu ?
    « Il en est de la religion comme des grandes routes : j'aime que l'État les entretienne, pourvu qu'il laisse à chacun le droit de préférer les sentiers. » « Jamais la liberté ou plutôt la licence de la presse ne fut plus illimitée : jamais les libelles ne furent plus multipliés sous toutes les formes, et mis avec plus de recherche à la portée de tous les curieux. Jamais en même temps l'on n'accorda moins d'attention à ces productions méprisables. Je crois sérieusement qu'il y a aujourd'hui plus de libellistes que de lecteurs. »

  • Trois fictions inachevées, en grande partie autobiographiques, révélant l'alcôve d'un homme politique de premier plan.

  • Benjamin Constant a été un témoin attentif et passionné de la Révolution française. Il n'a eu de cesse d'en commenter le déroulement, et même de participer à ses débats.
    Dans ces textes qui datent de la période du Directoire (incertaine et peu glorieuse, mais politiquement passionnante), Constant se bat sur deux fronts : il défend la société issue de la Révolution en se fondant sur les intérêts que celle-ci a fait naître, mais il se réclame aussi des principes de 1789 pour défendre le régime post-thermidorien, à la fois modéré et révolutionnaire.
    Ainsi De la force du gouvernement actuel de la France et de la nécessité de s'y rallier (1796) est-il un plaidoyer pour la modération en même temps qu'une apologie du régime républicain issu de la Convention. Ce texte suscita des polémiques auxquelles Constant répond dans Des réactions politiques. Enfin, en 1797, dans Des effets de la Terreur, il défend un régime qui se veut à la fois libéral et révolutionnaire, et montre que la Terreur n'était nullement un moment nécessaire dans la Révolution. Ces deux textes sont aussi reproduits dans cet ouvrage.

  • Anglais Adolphe

    Benjamin Constant

     « ... L'amour crée, comme par enchantement, un passé dont il nous entoure. Il nous donne, pour ainsi dire, la conscience d'avoir vécu, durant des années, avec un être qui naguère nous était presque étranger. L'amour n'est qu'un point lumineux, et néanmoins il semble s'emparer du temps. Il y a peu de jours qu'il n'existait pas, bientôt il n'existera plus ; mais, tant qu'il existe, il répand sa clarté sur l'époque qui l'a précédé, comme sur celle qui doit le suivre. » Introduction, notes et commentaires de Gilles Ernst. 

  • We are such volatile creatures that we finally feel the sentiments we feign.
    First published in 1816, Adolphe is the story of a young man with all the privileges and advantages of a noble birth, bt who's still haunted by the meaninglessness of life. He seeks distraction in the pursuit of the beautiful, but older and married Ellenore, a fictionalized version of Madame de Stael. The young Adolphe, inexperienced in love, falls for her unexpectedly and falters under the burden of the illicit love.
    The Art of The Novella Series Too short to be a novel, too long to be a short story, the novella is generally unrecognized by academics and publishers. Nonetheless, it is a form beloved and practiced by literature's greatest writers. In the Art Of The Novella series, Melville House celebrates this renegade art form and its practitioners with titles that are, in many instances, presented in book form for the first time.

  • - 33%

    Adolphe

    ,

    • Paquet
    • 14 Mars 2013

    A tout juste 22 ans, Adolphe, caustique, charmeur, mène une vie dissolue qui ne l'empêche pas d'être promis à une brillante carrière. Lors d'un dîner, il rencontre la troublante Ellénore, polonaise, de 10 ans son aînée et mariée. Ce n'est pas un obstacle pour ce jeune homme habitué à obtenir tout ce qu'il désire. À force d'empressement, il fera plier Ellénore, mais « en croyant gagner son corps, c'est toute son âme qu'il a obtenue ». Ellénore est prise d'une passion dévorante pour Adolphe, passion qu'il est bien incapable de partager, et qui va précipiter leurs vies à tous deux dans le chaos.

  • Extrait : "Nous étions loin d'espérer qu'un publiciste fameux, qu'un député célèbre, enlevé trop tôt aux lettres et aux débats parlementaires, Benjamin Constant, dût payer aussi son tribut au livre des Cent-et-Un. Les portraits qui suivent, échappés de sa plume spirituelle, nous les devons à une illustre amitié. L'original en est déposé dans nos mains. À ces souvenirs posthumes était jointe une lettre autographe du président Jefferson à madame de Staël..." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de qualité de grands livres de la littérature classique mais également des livres rares en partenariat avec la BNF. Beaucoup de soins sont apportés à ces versions ebook pour éviter les fautes que l'on trouve trop souvent dans des versions numériques de ces textes. LIGARAN propose des grands classiques dans les domaines suivants : o Livres rares o Livres libertins o Livres d'Histoire o Poésies o Première guerre mondiale o Jeunesse o Policier

  • Adolphe

    ,

    • Ligaran
    • 6 Février 2015

    Extrait :
    "Je venais de finir à vingt-deux ans mes études à l'université de Goettingue. - L'intention de mon père, ministre de l'électeur de ***, était que je parcourusse les pays les plus remarquables de l'Europe. Il voulait ensuite m'appeler auprès de lui, me faire entrer dans le département dont la direction lui était confiée, et me préparer à le remplacer un jour."

empty