• En 2002, la mère de Christelle Bardet est diagnostiquée de la maladie d'Alzheimer à l'âge de 56 ans. L'auteur l'accompagne durant 14 ans, et raconte les premiers troubles, la vie à la maison, puis en institution. Elle livre des moments magnifiques, plein d'amour, parfois drôles et poétiques. Un témoignage poignant, pour aider à faire évoluer le regard sur la maladie.

    " À travers la fenêtre, je revois sa frêle silhouette de dos, se détachant sur le long balcon. Habillée d'un tablier, une spatule en bois dans une main, un pot d'eau dans l'autre, elle parlait parfois à ses brosses à dents, comme elle le faisait autrefois avec ses plantes grasses... Quatre balconnières couleur terre cuite, accrochées le long de la rambarde bleue de la terrasse, accueillaient ses créations. Des dizaines de brosses à dents, des bleues, des rouges, des souples, d'autres à poils durs, mais toutes dans le même sens, les poils vers le ciel, étaient réparties soigneusement dans le terreau humide de sa nouvelle logique. Chaque jour, elle ouvrait la porte-fenêtre pour accéder à son jardin, s'en occuper avec soin et l'admirer, les bras sur les hanches. "
    Christelle Bardet

  • Le projet "L'Usage des jours" :
    Durant un an, Guillaume Bardet a dessiné un objet par jour, du 21 septembre 2009 au 20 septembre 2010. Dans le prolongement de cette expérience, il en a assuré la réalisation, l'année suivante, avec une dizaine de potiers du pays de Dieulefit.
    365 objets en céramique ont ainsi vu le jour !
    L'aventure "L'Usage des jours" a été saluée par la Fondation Bettencourt en octobre 2011, Guillaume Bardet ayant reçu le Prix de l´intelligence de la main pour son travail de création, en association avec ces 13 potiers de Dieulefit.
    Le livre "L'Usage des jours" de Guillaume Bardet :
    "L'Usage des jours" présente sur 456 pages, telle une éphéméride, l´ensemble des créations, de Guillaume Bardet et rend compte de ce projet titanesque, jour après jour. Le livre montre, page après page, les différentes réalisations de ce travail quotidien (vases, pots, tabourets, pliages, objets de table, lampes...) avec comme repère sur chaque page la date du jour.
    Ce livre accompagne, comme catalogue, chacune des expositions "L'Usage des jours".
    Un « livre-objet » :
    Ce livre est devenu un véritable objet de création : 7 papiers aux textures et grammages différents sont utilisés afin de séparer les différentes parties du livre. Cette éphéméride, offre donc au lecteur un parcours à la découverte des 365 créations, saison après saison... Marqué à chaud, le titre de couleur rouge métallisé donne de l´éclat à la couverture. De plus, le pelliculage « soft touch » lui confère une véritable sensualité au toucher.

  • Quelles postures une philosophie doit-elle inventer pour saisir des gestes ? Comment peut-elle dé-composer des mots pour tenter de dire ce qui se passe entre des corps en mouvement ? A quels pas communs et divergents sommes-nous invités en dansant et en philosophant ? Ici se dessine le paysage d'une rencontre entre danse et philosphie. En se mettant à penser, à marcher et à rouler ensemble, danse et philosophie croiseront des problèmes de représentations, de perceptions, de compositions et de démarches collectives.

  • Le trauma associé à la violence extr ême (violence politique, torture) est interrogé à partir de l'expérience clinique et d'autres champs disciplinaires. L'ouvrage s'attache à repréciser ce que l'on entend par traumatisme, terme dont le sens a été largement remodelé depuis les premiers travaux entrepris par Jean-Martin Charcot jusqu'au discours neuropsychiatrique actuel. Il rend compte de cette clinique qui implique notamment un retour aux apports successifs de la psychanalyse concernant le trauma. Il s'agit de les retraverser, d'y trouver des outils d'élaboration, de prendre note aussi des questions laissées en suspens par Freud et ses élèves et par leurs successeurs, de rechercher comment s'articule le trauma freudien avec les traumatismes liés aux violences extr êmes...

  • Le livre du tantra

    Vincent Bardet

    • Dervy
    • 6 Juillet 2016

    Les tantras sont rédigés sous forme de dialogues entre les divinités masculines et leurs shakti (leurs aspects féminins). Ils contiennent également des indications sur les préceptes moraux, les rites et les instruments de méditation. Tantra est un terme appliqué à un système métaphysique pratique originaire de la région himalayo-indienne. Dans ce système, on considère comme base de l'univers deux principes symbolisés par le couple masculin et féminin. Le Tantra traditionnel est une voie de transformation intégrale de l'être humain, qui passe par le corps et les cinq sens. Les tantras, sans rejeter la sagesse ancienne, se présentent eux-mêmes comme l'enseignement ultime offrant la connaissance du monde et les pratiques les plus pointues dans le domaine de la spiritualité. Cette métaphysique repose sur deux principes : une présence omnisciente et une action de prise de conscience. De nos jours, par ignorance, on donne le nom de Tantra à des pratiques thérapeutiques sexologiques, souvent très éloignées de l'esprit du Tantrisme originel. Dans ce livre, l'auteur remet à leur place Tantrisme et rituels sexuels.

  • Placé sous l'invocation de Montaigne, le présent volume est le quatrième ouvrage collectif offert aux lecteurs par les membres du Groupe de Recherches « Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Âge à 1914 » (www.ecritsduforprive.fr). Cet ensemble d'écrits ordinaires - mémoires, autobiographies, livres de famille ou de raison, diaires, journaux intimes, chroniques ou annales - se développe en Europe de la fin du Moyen Âge à l'époque moderne, pour devenir un mode courant d'expression au cours des XIXe et XXe siècles. Ils sont parfois nommés écrits « personnels » ou écrits « intimes » et certains d'entre nous utilisent aussi, pour les désigner, le terme très significatif d'ego-documents. Celui-ci renvoie fortement à l'idée que l'écriture de ces textes n'est pas seulement une pratique qui pourrait être mise à distance par les scripteurs, mais qu'elle influe profondément sur la fabrique même de la vie. Une relation puissante existe, en effet, entre de tels textes et l'idée que l'homme occidental disposerait en lui-même d'un espace de réflexion intérieure qui est généralement appelé le « moi » ou le « soi ». Lorsqu'il aborde un texte donné, le chercheur sait donc qu'il part à la rencontre d'une individualité, celle du scripteur, dont il va chercher à explorer, à travers ses écrits, non seulement les intentions apparentes dans les actions, ou affleurantes dans le langage, mais également les mécanismes de la pensée qui le constituent comme un individu au sein d'une société donnée. À travers un ensemble d'études de cas qui courent du Moyen Âge au début du XXe siècle, nous avons ainsi souhaité explorer la relation complexe qu'entretient ego avec lui-même et son monde social, et ce à travers le prisme de ses écrits privés.

  • La côte de France offre un aspect assez monotone sur les plages du Nord ; le paysage varie un peu, selon qu'il existe ou non des falaises, mais les grèves sont partout, de Dunkerque au Crotoy, c'est-à-dire jusqu'à l'embouchure de la Somme, caractérisées par la largeur des estrans et l'envahissement continu du sable qui, soulevé par le vent, est entraîné vers le rivage, où il obstrue l'entrée des rivières et forme des dunes. Depuis la frontière belge jusqu'à Sangatte, la grève est absolument plate ; elle se relève un peu, puis apparaissent les falaises à pic du rivage du Pas-de-Calais ; à partir du cap Gris-Nez, le sable a envahi le pied des falaises, et, quoique celles-ci soient toujours très élevées, elles reculent vers l'intérieur des terres, où elles forment des collines, et les plages redeviennent plates et sablonneuses.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « La côte de France offre un aspect assez monotone sur les plages du Nord ; le paysage varie un peu, selon qu'il existe ou non des falaises, mais les grèves sont partout, de Dunkerque au Crotoy, c'est-à-dire jusqu'à l'embouchure de la Somme, caractérisées par la largeur des estrans et l'envahissement continu du sable qui, soulevé par le vent, est entraîné vers le rivage, où il obstrue l'entrée des rivières et forme des dunes. Depuis la frontière belge jusqu'à Sangatte, la grève est absolument plate ; elle se relève un peu, puis apparaissent les falaises à pic du rivage du Pas-de-Calais ; à partir du cap Gris-Nez, le sable a envahi le pied des falaises, et, quoique celles-ci soient toujours très élevées, elles reculent vers l'intérieur des terres, où elles forment des collines, et les plages redeviennent plates et sablonneuses. » Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le mot-valise qui fait office de titre pour cette publication tend à en caractériser les deux penchants ou intentions : dérision et lamento, invective et désolation, drame et satire, dont on ne présumera pas sans risque sur lequel de ces versants chacun d'entre eux peut se situer.
    Ce ne sont ni leur intitulé propre ni leur étendue respective, entre le minimum - un mot de-ci de-là - et plusieurs pages, ni leur allure, du vulgaire à l'ampoulé voire au versifié, ni leur tonalité, délibérément trompeuse à l'occasion, qui pourront permettre d'en décider.
    L'auteur aimerait que le lecteur trouve par lui-même les chemins adéquats pour éviter de s'y fourvoyer, et y trouver matière à penser dans des domaines comme ceux de l'historique et des histoires, du tangible et de l'inconscient, du hasardeux et de l'inéluctable, du politique et du social, de la zoologie et de la cuisine, de la géographie et de la musique, de l'éthique et de la métaphysique, et autres couples plus ou moins mal assortis. Qu'en dira-t-on ?

  • Cette anthologie du premier géopoliticien américain présente l'avenir du monde vu du début du XX e siècle. Y sont évoqués, pour la première fois en traduction française, la redistribution des cartes du pouvoir sur la scène internationale, la montée en puissance de la Chine, les ambitions des États-Unis pour le XX e siècle, mais aussi l'avenir du Vieux Continent pris entre ces deux grands pôles de développement. Enfin et surtout, le monde arabo-musulman et la nécessaire ingérence européenne, prémices du « choc des civilisations » de l'Islam et de la Chrétienté, sont largement évoqués sous les termes de « collision des civilisations ». Alfred Thayer Mahan (1840-1914) demeure un auteur peu connu dans le paysage universitaire français, malgré un renom certain dans le domaine de l'histoire militaire et des sciences politiques. Peu traduit, peu étudié en France, Mahan fut pourtant le père d'une école de pensée géopolitique tout à fait originale, et ses idées eurent un poids de toute première importance entre la fin du XIX e siècle et les batailles de la Première Guerre mondiale. « Auteur à succès » de son temps, ses ouvrages sur la puissance maritime inspirèrent la plupart des dirigeants des grandes nations impérialistes au début du XX e siècle. Les textes réunis ici, outre leur portée théorique géopolitique, ouvrent une fenêtre sur la vision qu'entretenaient certains Occidentaux au début du siècle précédent de l'Asie, et plus particulièrement du monde musulman. Toute la question pour Mahan revenait à se demander comment accroître la richesse de l'Ouest sans déclencher la grande guerre de civilisations qu'il voyait poindre à l'horizon de son siècle.

  • « Je m'étais installée comme d'habitude pour prendre mon café au centre de la ville de Brcko, en Bosnie. Il était là, j'étais fatiguée mais je l'ai regardé, je lui ai même souri. La veille, jusque très tard, j'avais plaidé son dossier devant la Cour spécialisée pour convaincre le procureur général de transférer son cas directement à Sarajevo.


    Cette homme travaillait au camp de concentration de Luka pendant la guerre. Il a directement torturé des dizaines de personnes, commis des viols et tué des enfants, à Brcko et à Srebrenica. Il a été arrêté, le chef de la police vient de me téléphoner pour me le confirmer.

  • Forte de 30 millions d'habitants, la France fait encore figure au 19e siècle de première puissance d'Europe.

  • J. Dupâquier a été l'un des pionniers de la démographie historique. Dès le départ, son choix a été celui de la rigueur chiffrée et de la conclusion démontrée, et son oeuvre scientifique est commandée par cette exigence qu'accompagne une écriture alerte et séduisante.

  • Au coeur d'une oeuvre fascinante, les thèmes de la vie, de la mort et de la foi imprègnent assurément la personnalité de celui que ses amis et ses élèves honorent dans ce livre.

  • Cet atlas de plus de 700 pages décrit et répertorie l'ensemble de la flore sauvage de Bourgogne. Cette région est mondialement connue pour son vignoble, son histoire et son patrimoine architectural. Elle l'est beaucoup moins pour son patrimoine naturel qui, pourtant, est lui aussi exceptionnel et c'est le mérite de cet ouvrage que d'y remédier en ce qui concerne la biodiversité végétale. Terres de confluences humaines, la Bourgogne est aussi une région où se rencontrent des influences climatiques variées qui, avec la diversité du relief, contribuent à favoriser sa richesse botanique. Après une présentation générale du territoire, les espèces sont présentées sous forme de monographies complètes, avec statut, carte de répartition, période de floraison et photographie (pour les espèces rares ou possédant un statut officiel). Les espèces à enjeu et les espèces envahissantes sont reprises dans des chapitres à part. Un bilan historique retrace l'évolution des connaissances botaniques sur ce territoire.

empty