• Jean et Nicolas, comme la moitié de la ville, sont fascinés par une mystérieuse série de meurtres : sur chaque scène de crime, le tueur laisse une poupée en plastique.

    Lorsque un message circulant sur Internet signé « Le tueur aux poupons » donne rendez-vous dans une partie abandonnée de la ville à ceux qui voudraient le rencontrer, les deux amis n´hésitent pas : ils seront de la plaisanterie. Ils décident même de filmer ce qui promet être un grand moment, et prennent leur caméra avec eux.

    Peu à peu, la pellicule va livrer ses secrets...

    S'inspirant de films cultes comme The Blair Witch Project ou REC, « Saignons sous la pluie » est la première histoire du recueil Peurs sur la ville.

  • Les voyages ferroviaires, ces heures passées assis à croiser les doigts pour que le compagnon de voyage ne soit pas trop encombrant ni envahissant, sont souvent d'un ennui mortel. Mais parfois l'insolite s'immisce dans la routine du voyage, transformant ce qui aurait pu être un simple déplacement en une aventure extraordinaire. Aussi chacune des treize nouvelles des Chroniques du train-train quotidien correspond à un voyage où le narrateur trompe l'ennui au moyen d'interactions avec des voyageurs hauts en couleur. Enfants insupportables, sosie du Che Guevara, accro au sandwich Sodebo, tous permettent de transformer un trajet bêtement normal en aventure anormalement bête sous le signe de l'humour. C'est également l'occasion pour l'auteur d'aborder avec légèreté des thèmes sociétaux sans jamais perdre le fil du divertissement.
    Dans ces Chroniques du train-train quotidien, l'auteur énonce cet aphorisme : « Le bonheur du voyageur ferroviaire se définit en creux. Il désire juste l'absence d'éléments perturbateurs, rien de plus. Le voyageur est un bouddhiste qui s'ignore. » Et c'est pourtant l'aptitude incomparable d'Antoine Lefranc à trahir cet aphorisme qui va déclencher le tout de notre bonheur de lecture. Faire l'ordinaire devenir extraordinaire juste en le regardant autrement... tel est ce qui nous arrive ici, à chaque nouvelle, à chaque page.


  • L'amnistie est une mesure exceptionnelle qui, en effaçant le caractère punissable de certains faits, veut contribuer à apaiser une société en crise ou à restaurer l'unité d'une société déchirée. Quels sont les contours juridiques et les enjeux sociétaux de l'amnistie ? En quoi celle-ci est-elle un acte politique ? Est-elle une forme de pardon ? Implique-t-elle l'oubli ? Toutes les amnisties se ressemblent-elles ? Tous les crimes sont-ils amnistiables ? L'amnistie est-elle compatible avec le droit international des droits de l'homme et le droit international pénal ? Quelle place l'amnistie occupe-t-elle dans la justice transitionnelle ?


    Le présent ouvrage examine ces questions, et d'autres, dans une perspective nationale et internationale, mais aussi interdisciplinaire (droit, histoire, philosophie, sociologie, criminologie, psychologie, sciences politiques...). Les différentes contributions qu'il contient interrogent le sens et les limites du pardon et la place de la mémoire dans l'oeuvre de justice.





    Auteurs


    Marc Verdussen, Pascal Bruckner,
    Vaira Vike-Freiberga, Stéphane Gacon, Sandrine Lefranc, Antoine Garapon, Antonio Elorza, Jean-François Delangre, Joël Kotek et Olivier Luminet

empty