• Frères humains

    Anne Christiani

    « Frères humains », les premiers mots de la célèbre « Ballade des pendus » de Villon, qu'Anne Christiani a choisis comme titre de son dernier ouvrage, annoncent bien le propos : elle s'adresse à tous ses « frères », elle-même étant soeur de tous. Oui, de tous : non pas seulement les gloires humaines, les artistes, les saints ou bien ceux qui firent modestement leur devoir et que nul ne connaît, mais aussi ceux qu'on appelle les « monstres », les grands criminels, et les petits aussi, ceux qui font de la vie un enfer.
    Tous coexistent sur terre, mais on retient surtout les « monstres » : le mal nous fascine plus que le bien, semble-t-il, plus excitant, plus terrifiant, plus... et pourtant : dire d'un être qu'il est humain, c'est parler de ses qualités de coeur. Cela ne signifie rien d'autre, comme si la langue elle-même avait choisi son camp. L'humain, c'est le bien. Et le mal, dans tout cela ? et le Sens ? Que c'est difficile, parfois ! La radio, les journaux, nous bombardent d'horreurs.
    Anne Christiani écoute et lit. Elle garde tout, les horreurs et les merveilles, médite sur elles, essaie d'y voir un peu plus clair, - et tend la main à tous ses frères. Prenez-la, et marchez avec elle si vous le voulez...

  • Merci d'être vous

    Anne Christiani

    Le dernier ouvrage d'Anne CHRISTIANI n'est pas, malgré les apparences, un manuel scolaire à l'usage des adultes - surtout pas ! L'auteur se propose seulement - seulement ! - de faire aimer à ses lecteurs certains des écrivains français qui la touchent elle-même particulièrement. Ce désir, illustré de nombreuses citations, fait de "Merci d'être vous" une déclaration d'amour bien plus qu'un ouvrage de littérature, au sens strict du terme. Peut-être, après l'avoir lu, verrez-vous avec un autre regard ces êtres trop souvent liés à l'ennui du collège... À vous, donc, si vous le voulez, Ronsard, Hugo, Madame de Sévigné, Apollinaire, Saint-Exupéry... tant d'autres qu'Anne Christiani vous présente avec un sourire de connivence amicale. Bonne lecture !

  • Une famille, réunie pour l'anniversaire de l'aïeule, en vient à discuter d'une phrase étrange et provocante qui va l'amener bien plus loin qu'elle n'aurait cru - à l'art et à la nature, entre autres...

  • Du Jardin d'Eden en passant par les abris rocheux de la Préhistoire et Jérusalem, la grande peste et les danses macabres, Anne Christiani aborde ici le problème crucial de la mort et du sens - du Sens. Si vous êtes inquiets, si vous avez peur, elle vous tend une main amicale et vous présente ceux qui l'ont aidée, et peuvent donc vous aider vous-mêmes. Écoutez-les. Écoutez-la.

  • Euterpe et moi

    Anne Christiani

    Comment parler de la musique, qui n'est que de l'air et du vent, avec des mots qui sont plutôt adaptés au concret ? Anne Christiani s'y attelle pourtant, courageusement, à travers des auteurs et des oeuvres célèbres, à travers la chanson, ancienne et moderne, et des images aussi, à travers des souvenirs d'enfance et des citations fortes qu'on n'oublie plus - elle tente de s'approcher au plus près de ce beau mystère, pour le partager avec vous... Bonne lecture, donc, en toute sympathie, en tout émerveillement.

  • Kaléidoscope

    Anne Christiani

    Des dizaines de fragments de verre coloré, dont un geste transforme l´assemblage lumineux en un autre, différent et semblable - des tableaux à l´infini, faits pourtant des mêmes composantes - variations sur quelques thèmes essentiels : la femme, la mort, l´amour - la vie, en somme. Et un peu au-delà.
    Dans ces « nouvelles tressées », les lecteurs d´Anne Christiani retrouveront son univers et sa voix.

  • Yo

    Anne Christiani


    Un petit Ange qui aime les hommes, au point des les soutenir, de leur souffler des intuitions venues Dieu sait d'où, et des destins bougent, évoluent. Est-ce ainsi que l'Homme adviendrait ?

  • La vie brève

    Anne Christiani

    Une ville paisible, au quatorzième siècle. Une maison cossue et heureuse, qui va un soir devenir piège pour tous ses occupants. Ils y vivront leurs derniers jours dans un huis-clos étrange, où ils s'aimeront et se déchireront, talonnés par la mort toujours présente. Pour eux tous, la vie sera brève, mais combien riche et intense !

    Inspirée d'un fait divers authentique, La vie brève est un voyage dans le temps, qui dépayse et intrigue sans cesse. Et les victimes de l'incroyable piège, avec leurs rêves, leurs passions et leurs terreurs, deviennent au fil des jours familières au lecteur, comme des amis, comme des projections de lui-même, dont les voix, les rires et les cris continueront longtemps encore à résonner en lui.

empty