• États-Unis, années 30. Tout gamin, Alvin Karpis rêve déjà d'aventure, de liberté et d'argent facile : le grand rêve américain, version hors-la-loi ! Dès qu'il sait tenir une arme, il dévalise, braque, kidnappe... Il est fidèle en amitié, nomade par nécessité. Obsession des fédéraux, il joue au chat et à la souris avec le FBI et devient l'«Ennemi public n°1», le premier dans l'histoire qui portera ce titre et le seul qui n'y laissera pas sa peau. Ce livre est le récit de cette vie criminelle aussi romanesque que le meilleur des polars.

  • Je ne crois pas qu'il existe ce qu'on appelle un «criminel né», mais je n'étais pas sorti depuis bien longtemps de l'enfance lorsque j'ai décidé de faire carrière dans le crime. J'avais dix ans et, déjà, je me préparais à devenir l'Ennemi public numéro Un des États-Unis. De 1925 à 1936, Alvin Karpis dévalise, braque, kidnappe et assassine quand il y est contraint, semant le chaos d'un bout à l'autre des États-Unis. Traqué sans relâche par J.E. Hoover le patron du FBI, fidèle à ses amitiés, nomade par nécessité, Alvin Karpis deviendra l'obsession du gouvernement américain, l'un des quatre gangsters jamais appelé par les fédéraux «Public Enemy #1» et le seul d'entre eux à y avoir survécu. Gangster est l'incroyable récit de cette vie criminelle, aussi romanesque qu'un polar.

empty