• Après la première guerre mondiale, Paris devient la ville où tous les plaisirs sont à portée de main. Place à la fête ! Les autorités ferment les yeux, encourageant la natalité qui doit repartir au secours du pays affaibli. De nombreux artistes des quatre coins du globe tentent l'aventure de la libéralisation des moeurs et deviennent les rois de Montparnasse. Les Années folles, « décade de l'illusion », vont donner lieu à dix ans de fêtes, d'orgies, de créations et d'inventions. L'autonomie féminine qui s'est révélée pendant l'absence des hommes mobilisés entre 1914 et 1918 a irrémédiablement perturbé les relations entre les sexes. Émancipation féminine, homosexualités qui s'affichent, banalisation du divorce, prostitution... C'est à cette époque que l'image du nu entre dans les moeurs. Photographes professionnels ou amateurs s'adonnent à l'érotisme. Plus que jamais Paris est la capitale de l'amour, du vice et des plaisirs.

  • Florilège judicieusement établi, choix mûrement réfléchi et pesé, mêlant le meilleur de quelques chefs-d'oeuvre à de surprenants extraits de livres souvent inconnus, ce remarquable ouvrage compose au final un très attractif cocktail de lectures, dans l'un des domaines certes un peu réservés, mais qui compte parmi les plus courus de l'univers amoureux.

  • Today still considered a "Bad Boy", Pascin was a brilliant artist who lived and worked in the shadow of contemporaries such as Picasso, Modigliani, and several others. A specialist of the feminine form, his canvasses are as tormented as his party lifestyle. The artist, considered scandalous for the erotic character of his works, exhibited in numerous Salons, notably in Berlin, Paris, and New York.

  • Encore aujourd´hui considéré comme un bad boy, Pascin était un artiste brillant qui vécut dans l´ombre de contemporains tels que Picasso, Modigliani et tant d´autres. Spécialiste du corps féminin, ses toiles sont aussi tourmentées que l´était son style de vie composé de fêtes et de sorties. L´artiste, scandaleux pour le caractère érotique de ses oeuvres, exposa dans de nombreux salons notamment à Berlin, Paris et New York.

  • Pascin, der heute noch immer als "Bad Boy" bezeichnet wird, war ein brillanter Künstler, der im Schatten seiner Zeitgenossen, wie Picasso, Modigliani und einiger anderer, lebte und arbeitete. Ein Meister der weiblichen Formen, der Bilder schuf, die so gequält erscheinen wie sein ausschweifender Lebensstil. Der Künstler, dessen Werke aufgrund ihres erotischen Charakters als skandalös erachtet wurden, stellte seine Arbeiten in zahlreichen Salons aus, darunter vor allem in Berlin, Paris und New York.

  • Encore aujourd´hui considéré comme un bad boy, Pascin était un artiste brillant qui vécut dans l´ombre de contemporains tels que Picasso, Modigliani et tant d´autres. Spécialiste du corps féminin, ses toiles sont aussi tourmentées que l´était son style de vie composé de fêtes et de sorties. L´artiste, scandaleux pour le caractère érotique de ses oeuvres, exposa dans de nombreux salons notamment à Berlin, Paris et New York.

  • Encore aujourd´hui considéré comme un bad boy, Pascin était un artiste brillant qui vécut dans l´ombre de contemporains tels que Picasso, Modigliani et tant d´autres. Spécialiste du corps féminin, ses toiles sont aussi tourmentées que l´était son style de vie composé de fêtes et de sorties. L´artiste, scandaleux pour le caractère érotique de ses oeuvres, exposa dans de nombreux salons notamment à Berlin, Paris et New York.

  • Today still considered a "Bad Boy", Pascin was a brilliant artist who lived and worked in the shadow of contemporaries such as Picasso, Modigliani, and several others. A specialist of the feminine form, his canvasses are as tormented as his party lifestyle. The artist, considered scandalous for the erotic character of his works, exhibited in numerous Salons, notably in Berlin, Paris, and New York.

  • Erotic photo art has lost much of its exquisite soul since Playboy and other girlie monthlies repackaged the human body for mass-market consumption. Like much painting, sculpture and engraving, since its beginning photography has also been at the service of eroticism. This collection presents erotic photographs from the beginning of photography until the years just before World War II. It explores the evolution of the genre and its origins in France, and its journey from public distrust to the large audience it enjoys today.

  • Mit dem Auftreten von Magazinen wie Playboy oder Penthouse, in
    denen die Körper der Frauen in Hochglanz-Form gebracht zu sein
    scheinen wie ein maschinell hergestelltes Produkt, ausgedacht, um
    es in möglichst großer Anzahl visuell einzusetzen, verlor die
    erotische Fotografie ihre Adelsurkunden.
    Die Vermehrung der Bilder von Frauen in allen erdenklichen, selbst
    grotesken Posen und schmerzhaften Verrenkungen, hat die bis
    dahin gültigen Vorstellungen von Erotik ausgehöhlt, zumal das
    Wort durch Gefühle ergänzt wurde.
    Es dauerte bis in die 1970er Jahre, um eine künstlerische
    Aktfotografie von hoher Qualität wieder zu entdecken. Das
    vorliegende Werk ist eine lange Reise durch ein Jahrhundert der
    Fotografien von Sammlern, die uns die Evolution des Akts
    erzählen, ein Jahrhundert des Ausdrucks der Erotik, gekennzeichnet
    von der Scham und der Zärtlichkeit des Klischees. Durch die solide
    Analyse des Autors kristallisiert sich eine wahre "Französische
    Schule der erotischen Fotografie" heraus.
    Der außergewöhnliche Reiz der Wahrheit, der von der
    Natürlichkeit der Modelle ausgeht, zu einer Zeit, als die
    Schönheitschirurgie noch nicht existierte, stellt eine der
    rührendsten Charakteristika dar.

  • L'ouvrage prend le contre-pied des magazines comme Play Boy qui ont contribué à développer des images du corps féminin formatées et liées à la consommation de masse. Il est ici question de photographies coquines, de femmes dénudées et offertes au regard. L'auteur, Alexandre Dupouy, résume la situation de la photographie érotique à ses débuts et fait émerger une véritable « École française de la photographie érotique ». Cet ouvrage est un long voyage à travers un siècle de photographies de collectionneurs. Chacune de ces images d'une grande qualité artistique est marquée par la pudeur et la tendresse du cliché.

  • Depuis les débuts de la photographie, des amateurs se consacrèrent à la pornographie. Véritable musée des frasques libertines de notre société, la collection constituée d'abord par Pierre Louÿs fut enrichie par l'acteur Michel Simon qui ne faisait pas mystère de ses goûts et de ses appétits en la matière. Deux ans après la mort de cette légende du cinéma français, ce ne sont pas moins de treize mille pièces ayant appartenues à l'acteur qui sont dispersées par ses héritiers. Photos mais aussi éditions originales de Sade, godemichés fameux, automates «entreprenants» composent ce qui constitua la plus importante collection au monde sur le sujet. Ne se contentant pas de collecter, Michel Simon tenait à enrichir son patrimoine des souvenirs de sa sexualité hors norme. Cet album présente pour la première fois au public les photos personnelles de l'illustre pornocrate. Complexe, parfois effrayant, souvent attachant, l'exceptionnel Michel Simon fut tout autant un monstre sacré qu'un sacré monstre...

empty