Armand Colin

  • L´humanisme c´est la passion de l´être humain pour son propre mystère, pour son génie, son tragique, et la sagesse qu´il peut acquérir. C´est l´exhortation à une fraternité universelle dont l´homme serait capable, mais aussi la dénonciation du mal effroyable dont il se rend parfois coupable. C´est l´émerveillement mêlé d´effarement pour ses ambitions démesurées qui sont peut-être, paradoxalement, les seules à sa mesure...
    Abdennour Bidar montre ici comment l´Occident s´est voué sans relâche à l´élucidation du mystère humain. Sans avoir bien sûr le monopole de l´humanisme, les penseurs, les artistes et les grands acteurs de cette civilisation se sont transmis le flambeau de l´interrogation sur l´identité humaine, ainsi que la responsabilité de faire émerger une humanité plus humaine.
    Contrairement à une idée reçue, la Renaissance ne fut pas le seul moment humaniste de l´histoire occidentale mais seulement l´un de ses foyers majeurs parmi d´autres : les religions monothéistes, l´Antiquité grecque et romaine, et bien plus tard la modernité issue des Lumières... Où en sommes-nous aujourd´hui de cette longue quête de l´homme par l´homme, et de ce processus d´humanisation dont tout humanisme travaille à faire le sens de l´histoire ? L´Occident est-il toujours à la hauteur de ses grands humanismes, et demain quel humanisme sera partageable entre toutes les civilisations de la planète ?

empty