• En l'an 8 de notre ère, Ovide doit s'exiler sur ordre de l'empereur Auguste. Il ne reviendra jamais à Rome : il mourra à Tomes à l'âge de soixante ans. Durant près de dix ans, il écrira aux siens, à l'empereur, et ses lettres sont parmi les oeuvres les plus poignantes que la littérature ait produites : d'abord Tristia (Les Tristes) puis Epistulæ ex Ponto (Les Pontiques). Cris de douleur, d'amour, de révolte, ces poèmes épistolaires parlent aujourd'hui à tous les êtres qui ont connu ou connaissent l'exil - qu'il soit directement imposé par le pouvoir ou rendu nécessaire pour préserver sa vie.

  • "Je veux dire l'histoire et les métamorphoses
    Des formes et des corps.
    Dieux, c'est votre oeuvre aussi :
    Inspirez mon poème et guidez-en le fil
    De l'aurore du monde au matin d'aujourd'hui ! (I, 1-4)"

  • Marié trois fois, époux fidèle mais ayant vécu deux longues périodes de célibat, Ovide passe pour un auteur obscène grâce à son Art d'aimer, bestseller depuis deux mille ans à la faveur de ce profitable malentendu. En réalité L'art d'aimer est indissociable de son antidote Les remèdes à l'amour, de même époque, et ce diptyque, rédigé ironiquement en forme de traité, tire sa substantifique moelle des Amours, carnet de croquis de jeunesse, foisonnant encore d'une étonnante variété de récits réalistes narrés avec la même froideur que si l'auteur s'était pris lui-même pour cobaye. Et la trilogie peut d'autant plus à bon droit être titrée De l'amour, rendu fidèle d'Ars amatoria, qu'Ovide, dix-huit siècles à l'avance, y dépasse l'objectif de Stendhal en 1822 : non content d'observer et de décrire le sentiment amoureux (cristallisation incluse), il l'étudie pour le dompter, offrant à ses élèves des deux sexes, sous l'apparence d'un badinage, tous les éléments d'une diététique des passions résolument moderniste, libertaire et morale. Cette nouvelle traduction vers pour vers d'Olivier Sers alterne alexandrin et décasyllabe comme alternent hexamètre et pentamètre dans les distiques élégiaques latins, en sauvegardant la concision, le rythme et la musique. Un index donne la clé des rappels mythologiques et des intertextualités.

  • Écrits au début de notre ère, quand naissait l'Empire, les Fastes reflètent à merveille l'ambiguïté de l'époque. Ovide nous livre ici une oeuvre fascinante où se mêlent mythologie, histoire et philosophie : le grand calendrier religieux commenté au jour le jour, les « Fastes » de Rome. Les fêtes se succèdent et s'éclairent au rythme du nouveau calendrier qui se constitue sous les yeux du poète : insensiblement, le temps du prince vient enlacer le temps de la Cité. Ovide fait alterner les genres littéraires : épisodes épiques, conversations avec les dieux, tableaux de genre, scènes comiques. Poème de l'ambiguïté, à l'image de leur époque, les Fastes sont aussi un superbe recueil de mythes à la romaine.

  • L´Art d´Aimer

    Ovide

    Ovide nous propose ici une initiation à l'Art de l'Amour, un guide poétique et philosophique de la séduction.?D'une modernité surprenante, c'est aussi une réflexion novatrice pour l'époque sur les rapports amoureux.

  • Les Amours

    Ovide

    Si le lecteur, qui tient en mains ce livre, n'aime pas la légèreté, l'élégance, la grâce, le badinage, s'il ignore que 1e sérieux est compatible avec la futilité, qu'il ne l'ouvre pas, et qu'il condamne son auteur comme il condamnerait les " illustres bergers ", théophile, tristan, ou encore la fontaine, marivaux, choderlos de laclos.
    Que cet improbable lecteur, que l'imagination ne concevrait pas, si de nombreux critiques n'avaient reproché aux amours d'ovide leur légèreté, sans voir leur grâce, leur futilité sans percevoir leur sérieux, que ce lecteur donc évite aussi de regarder les tableaux de fragonard et qu'il se méfie de mozart. si, malgré cet avertissement, il ouvre le livre, qu'il se réjouisse, comme il y est invité par l'épigramme liminaire, que l'édition nouvelle de l'oeuvre soit plus brève que la première.

    Aux autres lecteurs, qui aiment mozart et fragonard, les amours. apportent le plaisir, la voluptas, que le poète a éprouvé lui-même, en se jouant de tous les lieux communs et de tous les interdits pour révéler les mille et une surprises du désir amoureux et pour harceler sous les flèches de cupidon la société compassée et hypocrite qui l'entoure.

  • L'Art d'Aimer

    Ovide

    A la fois drôle et sérieux, découvrez l'un des plus vieux textes érotiques existants L'Art d'Aimer est une oeuvre en vers écrite à Rome vers l'an 1 de notre ère. Elle demeure un des textes érotiques parmi les plus célèbres au monde. Le poète Ovide s'adresse à nous comme à des élèves, garçons et filles, auxquels il va enseigner l'art d'aimer et de séduire, d'abord aux hommes dans les deux premiers livres, puis aux femmes dans le dernier. À partir de conseils pratiques, il prodigue à ses « élèves » une éducation étonnamment moderne. Vous voulez savoir ce qu'il faut faire, dire, ce qu'il ne faut surtout ni faire, ni dire, connaître le bon moment pour agir... Ovide y répond ! Facétieux, ce qu'il apprend aux hommes, il le révèle aux femmes et les met en garde contre les stratégies masculines... qu'il leur a inculquées ! OEuvre parodique, l'Art d'Aimer connaît un grand succès auprès de ses contemporains qui y voient une caricature de leurs propres moeurs. L'Art d'Aimer est aussi pour Ovide un moyen d'affirmer ses convictions sur l'amour, vu comme valeur fondamentale, et la liberté des individus sans distinction de sexe. D'une modernité surprenante, il place les amants sur un plan d'égalité et affirme qu'il dépend du talent de l'homme ou de la femme de susciter l'amour et d'en entretenir la flamme. Après 2 000 ans de succès ininterrompu, c'est pour vous le moment de découvrir l'Art d'Aimer. En bonus, vous trouverez Ars Amatoria, le texte intégral en latin, après la version française. Latinistes de tous poils, à vos Gaffiot ! Un classique célèbre et indémodable ! EXTRAIT L'amour est de nature peu traitable ; souvent même il me résiste ; mais c'est un enfant ; cet âge est souple et facile à diriger. Chiron éleva le jeune Achille aux sons de la lyre, et, par cet art paisible, dompta son naturel sauvage : celui qui tant de fois fit trembler ses ennemis, qui tant de fois effraya même ses compagnons d'armes, on le vit, dit-on, craintif devant un faible vieillard et docile à la voix de son maître, tendre au châtiment des mains dont Hector devait sentir le poids. Chiron fut le précepteur du fils de Pélée ; moi je suis celui de l'amour ; tous deux enfants redoutables, tous deux fils d'une déesse. Mais on soumet au joug le front du fier taureau ; le coursier généreux broie en vain sous sa dent le frein qui l'asservit : moi aussi, je réduirai l'Amour, bien que son arc blesse mon coeur, et qu'il secoue sur moi sa torche enflammée. Plus ses traits sont aigus, plus ses feux sont brillants, plus ils m'excitent à venger mes blessures. Je ne chercherai point, Phébus, à faire croire que je tiens de toi l'art que j'enseigne : ce n'est point le chant des oiseaux qui me l'a révélé ; Clio et ses soeurs ne me sont point apparues, comme à Hésiode, lorsqu'il paissait son troupeau dans les vallons d'Accra. L'expérience est mon guide ; obéissez au poète qui possède à fond son sujet. La vérité préside à mes chants ; toi, mère des amours, seconde mes efforts !

  • L'Art d'aimer

    Ovide

    L'Europe semble avoir oublié qu'elle aussi a forgé en son temps des manuels de sexualité, à l'instar du Kama Sutra indien ou de la Prairie parfumée arabe : comme si les vertus du christianisme avaient nettoyé la littérature de tels vices... Le seul texte qu'il nous reste, c'est l'Art d'aimer d'Ovide, sorte de guide pratique de séduction destiné au deux sexes, où Ovide y enseigne également à faire survivre l'amour à la passion... Ainsi est-il urgent de (re)lire l'Art d'aimer. D'abord parce que notre société manque cruellement d'une quelconque philosophie amoureuse, époque où la pornographie a détrôné tous les autres manuels amoureux. En effet, le monde de consommation tente de nous faire accroire à une singulière équation: la liberté d'expression - le fait de montrer des corps nus faire l'amour pour de l'argent - serait égal à la liberté des corps qui s'expriment dans ces films... Or, rien n'est plus faux et hasardeux. L'Art d'aimer permet de penser notre vie amoureuse sur le mode de la liberté. D'autre part, avec son opus pratique, Ovide subvertit les catégories amoureuses, ce dont se souviendront bien après lui, les romanciers courtois du XIIe siècle, tels Chrétien de Troyes : l'homme devient l'esclave de sa maîtresse, son servus et la femme devient la domina. Ainsi naquit le « service d'amour », où l'homme doit montrer à sa bien aimée sa valeur - virtus - amoureuse. L'amour comme la guerre, la métaphore est d'Ovide, demande de la vigueur, de la persistance et... de la folie. Enfin, c'est un livre qui fait partie du panthéon des ouvrages censurés. Non pas qu'Auguste ait ordonné une véritable interdiction. Mais un ordre d'exil à l'encontre d'Ovide, condamné à habiter au bord de la Mer Noire, pour avoir commis cet ouvrage déjà si immoral en son temps. Il ne s'en remettra jamais. Il fallait y penser. Quoi de plus dur pour un séducteur que de se retrouver au beau milieu de nul part, lui dont la vie sociale est la seule raison de vivre.   La présente édition reprend la magnifique traduction de M. Heguin de Guerle et M. F. Lemaistre pour le compte des éditions Classiques Garnier en 1927.   Ce livre s'adresse à tous ceux soucieux de construire une sexualité libre et heureuse, loin du diktat ambiant des moeurs amoureuses. Dans le pur plaisir de soi et de l'autre.

  • Ovide - Oeuvres complètes

    Ovide

    Cevolume contient els oeuvres COmplètes d'Ovide CONTENU DU VOLUME : AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS. NOTICE SUR OVIDE. RECUEILS DE POÉSIE LES HÉROÏDES -19 LES AMOURS. -16 LES COSMÉTIQUES ou les Fards (Fragment) -5 L'ART D'AIMER. -1 LE REMÈDE D'AMOUR 2 LES MÉTAMORPHOSES 8 FASTES 8 LES TRISTES 9 - 12 LES PONTIQUES 13 - 16 OEUVRES APOCRYPHES CONSOLATION A LIVIE AUGUSTA L'IBIS 9 LE NOYER LES HALIEUTIQUES (Fragment) ÉPIGRAMMES.

  • Les Métamorphoses

    Ovide

    Les Métamorphoses
    Ovide
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Les Métamorphoses est un long poème épique latin d'Ovide, dont la composition débute probablement en l'an 1. L'oeuvre comprend 15 livres (près de douze mille vers) écrits en hexamètres dactyliques et décrit la naissance et l'histoire du monde gréco-romain jusqu'à l'époque de l'empereur Auguste.
    Ovide met en scène des centaines de fables (environ 250) depuis le Chaos originel jusqu'à l'apothéose d'Auguste César, de façon soit développée soit allusive. Le plus difficile est de donner à cette matière hétérogène une certaine unité. Ovide y parvient, non sans artifices, en s'inspirant des catalogues et des généalogies archaïques (comme le Catalogue des femmes d'Hésiode). Toutes les qualités d'Ovide, verve naturelle, art du développement, effets de surprise, adresse dans les transitions, élégance et légèreté de touche se retrouvent dans les Métamorphoses mais avec un dosage particulier afin de correspondre à la durée du poème. Ainsi Ovide recherche le pittoresque avec bonheur et pousse parfois jusqu'à un réalisme brutal. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les Héroïdes (Lettres d'amour)
    Ovide
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Les Héroïdes sont des lettres d'amour fictives qui reprennent des éléments mythiques. La plupart d'entre elles sont censées avoir été écrites par des femmes, se plaignant de l'absence ou de l'indifférence de l'être aimé. Les six dernières des 21 lettres constituent un échange épistolaire.
    Les Héroïdes appartiennent à différents genres littéraires. Si le genre épistolaire est celui qui domine, on peut considérer que cette oeuvre est emblématique de l'élégie romaine. Ces lettres constituent des petites tragédies.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les Métamorphoses

    Ovide

    L'une des plus célèbres oeuvres de l'Antiquité en numérique.
    Poèmes de narration mythologique, Les Métamorphoses est l'oeuvre majeure d'Ovide. Ces poèmes sont composés de 15 Chants (environ 12 000 vers) entre l'an I et sans doute l'an IX ou X. Ce sont des récits issus de la mythologie grecque et romaine, Ovide décrit avec soin les transformations des dieux et des hommes en animaux, plantes ou pierres depuis la création du monde jusqu'au règne de l'empereur Auguste sous lequel il vit.
    Écrits en hexamètres dactyliques (utilisés dans l'Iliade et l'Odyssée), c'est Ovide qui va en fixer les règles.
    Une oeuvre classique de la littérature latine à découvrir ou redécouvrir.
    Découvrez ou redécouvrez un classique de la littérature latine. Des récits issus de la mythologie grecque et romaine par l'un des plus grands auteurs antiques : Ovide.
    EXTRAIT
    Le palais du Soleil est soutenu par de hautes colonnes. Il est resplendissant d'or et brillant du feu des pierreries. L'ivoire couvre ses vastes lambris. Sur ses portes superbes rayonne l'argent ; mais le travail y surpasse la matière. Le dieu de Lemnos y grava l'océan qui environne la terre, la terre elle-même, et les cieux, voûte éclatante de l'univers.
    On y voit les dieux des mers s'élever sur les ondes ; on y distingue Triton avec sa conque, l'inconstant Protée, et l'énorme Égéon pressant de son poids les énormes baleines. On y voit Doris et ses filles : plusieurs d'entre elles semblent fendre les ondes, tandis que d'autres, assises sur des rochers, font sécher leur humide chevelure, et que d'autres encore voguent portées sur le dos des monstres marins. Elles n'ont pas toutes les mêmes traits, et cependant elles se ressemblent ; on reconnaît qu'elles sont soeurs. La terre est couverte de villes avec leurs habitants, de forêts et d'animaux, de fleuves, de nymphes, et de divinités champêtres. La sphère brillante des cieux, ayant à sa droite et à sa gauche les douze signes du Zodiaque, couronne ce merveilleux ouvrage.
    À peine le fils de Clymène, incertain de sa naissance, arrive au palais du Soleil, qu'il dirige ses pas vers le dieu de la lumière ; mais, ne pouvant soutenir l'éclat qui l'environne, il s'arrête et le contemple de loin. Couvert d'une robe de pourpre, Phébus est assis sur un trône brillant d'émeraudes. À ses côtés sont les Jours, et les Mois, et les Années, et les Siècles, et les Heures séparées par d'égales distances. Là paraît le Printemps couronné de fleurs nouvelles ; l'Été nu, tenant des épis dans sa main ; l'Automne encore teint des raisins qu'il a foulés ; et l'Hiver glacé, aux cheveux blancs qui se hérissent sur sa tête.

  • Les Métamorphoses sont composées au début de l'ère chrétienne par le poète latin Ovide, juste avant sa relégation sur les rives de la mer Noire. Ce recueil est constitué d'une multitude de courts récits inspirés des mythologies, des épopées et des tragédies grecques et romaines. Un livre-monde, tour à tour édifiant, galant et burlesque dont la voix inspirée de Michel Vuillermoz, sociétaire de la Comédie-Française, révèle l'esprit et les saveurs.
    Claude Colombini Frémeaux

    Frémeaux & Associés et Les Belles Lettres proposent, pour la première fois en livres sonores, une bibliothèque idéale des grands textes littéraires de l'Antiquité grecque et latine. Que l'on ait lu ces oeuvres ou toujours rêvé de le faire, cette collection donne à entendre des textes toujours actuels, servis par des traductions fidèles et par l'interprétation des plus grands comédiens de langue française.

    Contient :
    Apollon et Daphné, Io, Phaéton, Callisto, La Fondation de Thèbes, Actéon, Sémélé, Tirésias, Narcisse et Écho, Pyrame et Thisbé, Hermaphrodite, Persée et la Gorgone, Rapt de Proserpine, Pallas et Arachné, Jason et Médée, Thésée chez Achéloüs, Orphée et Euridyce, Pygmalion, Vénus et Adonis, Atalante et Hyppomène, Mort d'Orphée, La Renommée publie la nouvelle de la guerre de Troie, Chute de Troie et départ d'Énée, Scylla, Arrivée d'Énée dans le Latium et combat contre Turnus, roi des rutules, Esculape, Épilogue.

  • 16 métamorphoses d'Ovide Nouv.

    "Aussitôt Atlas, du haut jusqu'en bas, fut transformé en montagne. Ses cheveux devinrent forêts, ses épaules crêtes, sa tête cime, ses os rochers. Il s'allongea démesurément, et sur lui reposait le vaste ciel, avec toutes ses étoiles."
    Ovide nous entraîne aux côtés des divinités et des héros les plus célèbres de l'Antiquité. Jupiter s'affirme en tant que maître du monde, Narcisse adore son propre reflet, tandis que Persée multiplie les exploits...
    Aventure, amour, défis et prouesses, un monde à la fois réaliste et merveilleux s'ouvre à vous.

  • Qu'est-ce que véritablement Écrire ? Et qu'est-ce que l'Amour ? .
    « Les Amours » d'Ovide, comme un poème immortel, ce « génial chef-d'oeuvre », ce « monument de la littérature », d'autant plus authentique « révolution culturelle » d'alors, qu'il nous éclaire sur la nature véritable de l'écrivain, ses désirs de gloire, de Vérité et d'Éternité, mais aussi ses colères, sa révolte ou sa frustration ; tout ceci étant profondément liés.
    Suivi de : Symphonie littéraire par Stéphane Mallarmé. Le poète y déploie par une joute amoureuse et esthétique, sa passion des mots et des livres.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Savez-vous bien qu'il y a vraiment du courage à venir raconter à ce bon public, pacha blasé et trop saturé de jouissances de toute nature pour pouvoir être facilement distrait et amusé, ce que les quatre-vingt-dix-neuf touristes, qui vous ont précédé, lui ont déjà dit chacun au moins une fois, car le pays que je vais vous faire parcourir avec moi est l'un des pays de la terre les plus visités par les touristes ?... La France et l'Angleterre surtout envoient chaque année, sur cette terre privilégiée, une légion de voyageurs épris des beautés de sa fraîche et majestueuse nature.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • LORSQU'APRÈS une longue suite de révolutions, l'esprit d'un peuple n'offre plus qu'une lutte d'opinions et d'intérêts opposés, celui qui, en écrivant pour le public, se montre étranger à tous les partis, doit s'attendre à n'être point lu ou à l'être avec indifférence. Je me soumets à cette alternative. Toutefois, en défendant ce qui me paraît vrai, juste et utile, j'obtiendrai peut-être le suffrage de ceux qui aiment sincèrement la patrie et la liberté.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty