Addictives ? Luv

  • Fast Games - Teaser

    Mag Maury

    Le plus sexy des imprévus... et le plus insupportable !

    ***

    Matt me prend par la taille, me soulevant sans difficulté, et me repose à terre. Sans pour autant retirer ses mains puissantes de mes hanches.

    Putain, il est super grand ! Avec mon mètre cinquante-cinq, j'ai l'air d'un modèle réduit à ses côtés. Un parfum musqué et boisé émane de lui...

    Mais qu'est-ce que j'ai à rester là sans bouger ?

    Allez, bouge, fais quelque chose, essaie au moins d'aligner deux mots, espèce de quiche !

    Je me maudis intérieurement d'être à ce point troublée par sa présence si proche.

    - Ça va ? Pas de vertiges ? me demande Matt.

    /> - Ça va, oui.

    Je m'écarte de lui, un peu vite peut-être, afin que mes hormones cessent leur compète de trampoline. À en croire son large sourire, mon trouble n'est pas passé inaperçu.

    Et merde !

    ***

    Mon plan était simple : trouver un job rapidement pour assurer le loyer.

    Et j'ai trouvé ! Un poste de serveuse dans le pub le plus en vogue du coin !

    Tout se déroulait sans accroc jusqu'à ce qu'il débarque : Matt, un mètre quatre-vingt-dix de muscles, sexy, arrogant, et qui rend les filles complètement hystériques à chacun de ses concerts.

    Ce mec est tellement à l'aise sur scène et beaucoup trop alléchant : on a beau refuser d'y penser, c'est lui qu'on veut à la fin. Et il le sait.

    Sauf que moi, Charlotte, je dis non !

    Enfin... peut-être. Parce que je n'ai jamais été douée pour résister à la tentation !

    ***

    Fast Games, de Mag Maury, extrait du roman.

  • Pas d'attaches ni de complications ? Ben voyons...
    ***
    Je suis brusquement tiré de mon sommeil vers sept heures. Dans un premier temps, je pense que la canalisation a de nouveau pété, avant de réaliser que ce maudit clebs est en train de me lessiver la gueule à grands coups de langue gluante.
    - Bordel, le chien, mais vire de là !
    Marie arrive au pas de course en m'entendant brailler comme un putois, mais à peine a-t-elle franchi le seuil, qu'elle pousse un cri en se plaquant les deux mains sur les yeux.
    - Lucas ! Tu pourrais enfiler un truc, là ? Un pull, une serviette, le tapis ?
    - Quoi ? Je suis juste torse nu, minipouss, pas de quoi dramatiser.
    - Je dramatise si je veux ! Mets quelque chose sur ton dos !
    - Eh ! je te signale que ton monstre a essayé de me fourrer sa langue au fond du gosier ! C'est moi qui suis traumatisé !
    - Lucas, s'il te plaît !
    Eh bien non ! Je suis d'humeur chiante et je décide de l'asticoter un peu. Je m'avance et me plante juste devant elle, lui prenant les deux mains qu'elle a toujours sur le visage pour les lui maintenir dans le dos. Voilà, toute collée contre moi...
    - Un problème, minipouss ? La vue d'un homme te gêne à ce point ?
    ***
    Accro à l'adrénaline, Lucas n'obéit qu'à une règle : ne jamais s'attacher, toujours rester libre.
    Douce et sensible, Marie refuse de tomber amoureuse.
    Ils n'auraient jamais dû se rencontrer, mais le chien de Marie provoque un accident qui bousille la moto de Lucas.
    Et elle n'a pas les moyens de payer les réparations. Qu'à cela ne tienne, Lucas a une idée lumineuse !
    Elle se fait passer pour sa copine, et il éponge sa dette. Simple, non ?
    Sauf quand chacun est la plus grande tentation de l'autre...
    Découvrez No Love, No Limits, la nouvelle romance de Mag Maury après Fast Games !
    No Love, No Limits, premiers chapitres du roman.

  • Il déteste Noël, elle adore... ça démarre mal !

    ***

    À Liverpool, le Barbershop Hipster Maniac est une institution. Tenu par trois amis barbus et tatoués, c'est l'endroit idéal pour écouter du bon rock, se faire tailler la barbe et boire un coup !

    Sauf que pour Line, c'est aussi le début des ennuis. Pour commencer, à son arrivée dans le quartier, elle a embouti la voiture de Jordan, l'un des trois barbiers. Ensuite, elle a découvert qu'ils étaient voisins de commerce... et de palier !

    Impossible donc d'échapper à cet homme au regard de braise, au corps imposant de muscles et de tatouages... et au caractère insupportable !

    Il l'attire, la repousse, joue avec elle, mais le pire, c'est qu'il déteste Noël... alors que c'est la période préférée de Line !

    À coups de décorations lumineuses, de baisers enflammés et de répliques cinglantes, la guerre est déclarée !

    ***

    - Un rat, un rat, un énooorme raaaat !!!

    Mon voisin mystérieux se met à rire frénétiquement. OK, là, il se fout de ma gueule, aucun doute possible. J'ouvre les yeux et me retrouve nez à nez avec mon sauvage. Il est vêtu d'un simple jean déboutonné lui tombant sur les hanches, et mes yeux se focalisent immédiatement sur les motifs colorés qui recouvrent l'ensemble de ses bras et de son torse massif. La virilité à l'état brut. Plus sensuel, plus intense et plus attirant encore que dans mon souvenir. Un véritable appel au péché.

    Oh non, bordel ! Pas lui !
    - Toi ! Qu'est-ce que tu fous ici ?

    - J'habite ici ! répond-il.

    Ma mâchoire manque de se décrocher devant cette annonce, ce qui semble bien lui plaire car ses rires redoublent.

    - Y a rien de drôle ! Arrête de te foutre de moi et aide-moi.

    - Re-bonjour la teigne ! Primo, c'est très drôle ! Et te voir t'agiter en petite tenue au beau milieu du couloir est un spectacle nocturne très divertissant. Deuxio, ce n'est pas un rat mais un furet. Je te présente Stringer. Il est à moi. Il a dû s'échapper quand Élise est partie tout à l'heure.

    J'assimile les infos et réalise que c'est lui et sa copine qui s'envoyaient en l'air avec autant d'ardeur tout à l'heure. Et comble du malaise, je m'aperçois qu'il a deviné que je les ai entendus. Le sourire provocant qu'il affiche est plus que significatif. Bien sûr, pour couronner le tout, ne pas oublier que je suis vêtue d'un simple sweat-shirt masquant à peine ma lingerie, qu'il reluque sans la moindre gêne. Je rougis aussitôt en prenant conscience de ma tenue, tirant désespérément sur ce fichu sweat-shirt qui refuse d'obtempérer.

    - T'es vraiment un gros con, tu le sais ça, hein ?

    ***

    My Hipster Christmas, de Mag Maury, premiers chapitres du roman.

  • Retrouvez dans ce pack, une sélection des meilleures romances sexy Addictives.


    Quel meilleur cadeau pour Noël ?

    Laissez-vous envoûter par ces histoires d'amour à la fois drôles, romantiques et torrides.

    Ce pack contient les extraits des romans suivants :

    - Sexy Christmas Stranger, de Charlie Lazlo
    - My Hipster Christmas, de Mag Maury

    - Noël part en vrille et ma vie aussi !, de Kristen Rivers

    Les histoires contenues dans ce coffret peuvent être lues indépendamment.

  • Il n'a rien à lui offrir. Elle va tout lui donner.

    Ariel s'apprête à vivre le meilleur été de sa vie : deux mois de camp en pleine nature avec ses deux meilleures amies. Le rêve !
    Sauf qu'un imprévu vient tout chambouler dès le premier jour : Ambros.
    Il est sombre, arrogant, sûr de lui et collectionne les conquêtes : tout ce qu'Ariel déteste !
    Et il a décidé d'entamer avec elle un jeu délicieux : il est le chat, elle est la souris...
    ***
    Je ne l'entends pas bouger et pourtant je sens bien qu'il s'est déplacé. Un peu comme une intuition quand on sent le danger arriver. Soudain, son souffle chaud caresse l'arrière de ma nuque.
    - Je te rends nerveuse, Ariel ? chuchote-t-il tout près de mon oreille.
    Tout mon corps réagit. Un violent frisson se répand sur ma peau. Son regard me brûle le dos et son parfum envoûtant achève de court-circuiter mes pensées. Ma poitrine se soulève au rythme de ma respiration irrégulière, haletante, comme si l'air se raréfiait.
    - Tu as cette affreuse manie de me dénicher aux moments où je souhaiterais rester caché, susurre-t-il d'une voix basse et traînante, presque hypnotique.
    - Je ne t'ai pas cherché... Et c'est Riel.
    - Mais pourtant tu m'as trouvé, Ariel, dit-il en insistant lourdement sur l'entièreté de mon prénom.
    Son timbre grave, tout contre mon oreille, provoque au creux de mon bas-ventre un fourmillement. Une délicieuse sensation lancinante que je peine à faire refluer. Ce constat me déstabilise et, avant même que je parvienne à l'analyser, il se recule et reprend d'une voix plus détachée, comme si rien ne s'était passé.
    - Que fais-tu là ?
    - Je...
    Mes mots restent en suspens quand il vient se planter devant moi et plonge son regard troublant dans le mien. Je prends une grande inspiration et réponds avec une assurance toute feinte.
    - Ma corvée. Je dois ranger et rincer les gilets.
    - Où est ton binôme ?
    - Évaporé.
    Il m'observe encore une fraction de seconde, fronce les sourcils et réplique d'un ton agacé :
    - Mmmh... Je vois... Je vais t'aider.
    Quelque chose me dit que ce n'est pas par pure bonté de sa part.
    - Pourquoi ? Pourquoi tu veux m'aider alors que de toute évidence tu prends plus de plaisir à me provoquer ?
    Un sourire étire le coin de ses lèvres tandis qu'il s'adosse à l'un des piliers.
    - Parce que j'ai hâte de te voir te déshabiller.
    - Me... déshabiller ? explosé-je. Tu ne manques pas d'arrogance ! Si tu penses que je vais me désaper pour toi, tu te fais des idées.
    - Et pourtant, Ariel... C'est ce qui va arriver. Dans peu de temps ton tee-shirt sera à tes pieds, et moi... je pourrai contempler chaque parcelle de ce corps qui ne demande qu'à être dévoilé.
    ***
    Summer Secret, de Mag Maury, premiers chapitres du roman.

empty