Saga Egmont

  • Crime et Châtiment Nouv.

    Est-il mal de tuer quelqu'un si la condition humaine s'en trouve améliorée? C'est la question que se pose notre héros, Rodion Romanovitch Raskolnikov et qui le poussera à commettre un crime... Crime qui le conduira à son châtiment.



    Fiodor Dostoïevski (1821-1881) est l'un des plus grands romanciers russes: une enfance difficile, l'épilepsie, une condamnation à mort à laquelle il échappe, une déportation en Sibérie à cause de ses liaisons avec les progressistes russes et de nombreuses dettes marquent sa vie. De retour du bagne sibérien, il s'engage dans l'armée et devient officier avant de démissioner en 1859 pour se consacrer à l'écriture.

  • ´Je n`avais pas encore onze ans, lorsqu`au mois de juillet on m`envoya passer quelque temps aux environs de Moscou, dans une terre appartenant à un de mes parents.`



    ´Le Petit Héros` est une nouvelle de Fiodor Dostoïevski publiée pour la première fois en 1857 dans la revue Les Annales de la Patrie. Un petit garçon est envoyé chez un parent pour le mois de juillet. Ce dernier est riche et a toujours beaucoup dinvités, mais il est aussi la victime dune belle blonde irrésistible. Il y aussi une autre invitée: Nathalie, une jolie brune dont le petit garçon séprend.

  • ´C'était surtout en hiver qu'on nous enfermait de bonne heure; il fallait attendre quatre heures au moins avant que tout le monde fût endormi, aussi était-ce un tumulte, un vacarme de rires, de jurons, de chaînes qui sonnaient, une vapeur infecte, une fumée épaisse, un brouhaha de têtes rasées, de fronts stigmatisés, d'habits en lambeaux, tout cela encanaillé, dégoûtant; oui, l'homme est un animal vivace! on pourrait le définir: un être qui s'habitue à tout, et ce serait peut-être là la meilleure définition qu'on en ait donnée.`



    Souvenirs de la maison des morts (1862) est un roman concentrationnaire de Fiodor Dostoïevski, se déroulant dans un goulag en Sibérie. Ce fut le premier récit publié à ce sujet et sinspire des quatre années de travail forcé que Dostoïevski lui-même a passé dans un bagne à Omsk.



    Ce récit se centre sur Alexandre, un gentleman envoyé au goulag, qui peine à sacclimater à son nouvel environnement. Ses camarades de prison, issus dune autre classe sociale, sen prennent à lui et le révulsent, mais avec le temps, les choses changent, et lui aussi.

  • "C'était surtout en hiver qu'on nous enfermait de bonne heure; il fallait attendre quatre heures au moins avant que tout le monde fût endormi, aussi était-ce un tumulte, un vacarme de rires, de jurons, de chaînes qui sonnaient, une vapeur infecte, une fumée épaisse, un brouhaha de têtes rasées, de fronts stigmatisés, d'habits en lambeaux, tout cela encanaillé, dégoûtant; oui, l'homme est un animal vivace! on pourrait le définir: un être qui s'habitue à tout, et ce serait peut-être là la meilleure définition qu'on en ait donnée."

    Souvenirs de la maison des morts (1862) est un roman concentrationnaire de Fiodor Dostoïevski, se déroulant dans un goulag en Sibérie. Ce fut le premier récit publié à ce sujet et sinspire des quatre années de travail forcé que Dostoïevski lui-même a passé dans un bagne à Omsk.

    Ce récit se centre sur Alexandre, un gentleman envoyé au goulag, qui peine à s'acclimater à son nouvel environnement. Ses camarades de prison, issus d'une autre classe sociale, s'en prennent à lui et le révulsent, mais avec le temps, les choses changent, et lui aussi.

  • "Je n'avais pas encore onze ans, lorsqu'au mois de juillet on m'envoya passer quelque temps aux environs de Moscou, dans une terre appartenant à un de mes parents."


    "Le Petit Héros" est une nouvelle de Fiodor Dostoïevski publiée pour la première fois en 1857 dans la revue Les Annales de la Patrie. Un petit garçon est envoyé chez un parent pour le mois de juillet. Ce dernier est riche et a toujours beaucoup d'invités, mais il est aussi la victime d'une belle blonde irrésistible. Il y aussi une autre invitée: Nathalie, une jolie brune dont le petit garçon s'éprend.

empty