Jeunesse

  • Pompéi, an 79 de notre ère.
    Ville multiculturelle, bruyante, agitée par les excès, les jeux de pouvoir et les rivalités sentimentales. Là se croisent Glaucus le Grec fougueux, Arbacès l'Égyptien austère et sournois, la belle Ione, objet de toutes les convoitises, ainsi que les adorateurs d'une religion naissante. Mais, non loin de là, le Vésuve s'éveille et tout ce petit monde est loin d'imaginer que la cité vit alors ses dernières heures...
    Edward George Bulwer-Lytton est un écrivain et homme politique anglais. Les Derniers Jours de Pompéi, publié en 1834, est un succès l'année de sa parution et devient une oeuvre largement adaptée, au théâtre notamment, à l'opéra, et bien sûr au cinéma, par le grand Sergio Leone.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Edward Bulwer-Lytton. "Les Derniers Jours de Pompéi" restent, près de deux siècles après leur parution, un exemple littéraire unique. Roman d'amour et de passion à la fois historique -- voire archéologique -- sur l'Antiquité, et roman ancré dans la réalité littéraire de son temps -- le romantisme --, son succès ne s'est jamais démenti. Centré sur la destruction de Pompéi lors de l'éruption du Vésuve en 79 après J.-C., "Les Derniers Jours de Pompéi" sont un hymne à l'eau et au feu. Pompéi, la belle cité baignée par les eaux protectrices et dominée par le feu du Vésuve, devient le symbole de la destinée humaine qui roule sans cesse entre les eaux calmes et les feux ardents des passions.

empty