Littérature générale

  • Le voyage d'Aila se poursuit avec le troisième tome de la saga Appelée par l'Oracle, Aila reprend la route. Bouleversée par la cruauté d'un implacable destin, elle craint de renoncer à sa personnalité et à sa place parmi les siens. Si seulement elle avait le choix ! Saura-t-elle préserver son monde de la convoitise de Césarus sans succomber à l'Oracle de Tennesse ? Aila poursuit son combat contre ses ennemis de toujours, à commencer par la sorcière... Rejointe par une alliée inattendue et épaulée par la reine de glace, certains espoirs perdus renaissent pour les royaumes qui tentent de résister à la funeste toute-puissance de Césarus. Envahie par une redoutable magie, hélas rebelle à sa volonté, Aila affronte un dilemme insupportable, tout perdre ou se perdre. Une saga en cinq tomes qui n'aura pas fini de vous surprendre EXTRAIT Aila avançait sur la route vers Niankor, le coeur en miettes. De toutes les épreuves qu'elle avait été amenée à traverser jusqu'à présent, celle-ci était, de loin, la plus cruelle et certainement la plus injuste... Alors que les souvenirs de sa nuit repassaient en boucle dans sa tête, tout son être se révoltait à la simple pensée d'être séparée de lui... Tant de chemin parcouru pour parvenir à aimer et être aimée auquel succédait le vide insondable de l'abandon..., sauf que c'était elle qui avait renoncé, et ce, de façon définitive parce qu'elle ne connaissait pas d'autres voies possibles. Et si, pour une fois, elle refusait le destin qui lui était imposé !

  • Avec La Dame Blanche, escortons Aila dans son ultime combat contre les forces maléfiques de l'empereur Césarus. Tandis que la menace des soldats de Tancral devient chaque jour plus pressante sur les cinq pays de l'alliance, un dernier espoir renaît avec la légende de la Dame Blanche... La lumineuse silhouette d'Aila suffira-t-elle à contrer la folie destructrice de leur ennemi, portée par la sorcière et des hommes quasi invincibles ? Envahie par une magie encore plus puissante et exclusive, Aila se sent partagée entre deux univers inconciliables. Alors que son esprit s'évade dans un espace infini qui la séduit davantage à chaque voyage, le caractère de plus en plus irréversible de sa destinée lui est dévoilé. Parviendra-t-elle à lui échapper ? Catherine Boullery conclut les aventures de cette fantastique saga de fantasy par une succession de rebondissements et une fin bouleversante. EXTRAIT Au coeur de la nuit, sous la lumière diffuse de la lune, Hang longeait au grand galop la côte aux alentours de Bâmes. Depuis plusieurs jours, il guettait la venue du bateau tout à la fois redouté et espéré : celui des hommes de Césarus. À présent que ce dernier se rapprochait enfin de la rive, le Hagan affichait un sourire satisfait. Pauvres petits soldats de cet empereur, si seulement ils avaient soupçonné le comité d'accueil qu'il leur avait concocté avec art, ils auraient fait demi-tour avant même de songer à mettre un pied à terre. Malheureusement pour eux, ils ignoraient tout des pièges qui les attendaient sur la plage et se dirigeaient, non pas vers une victoire supplémentaire, mais une cuisante défaite. Ils paieraient le prix fort, foi de Hagan ! Tout était prêt pour les recevoir et les tailler en pièces, les uns après les autres. Césarus se souviendrait de cette invasion ratée avec une cruelle amertume. Le sourire sur son visage balayé par la brise s'agrandit à cette idée réjouissante.

  • Hommes et fées vivaient en parfaite harmonie jusqu'à ce qu'une fée et un homme tombent amoureux, allant à l'encontre d'un interdit immémorial... Le tome premier de la saga d'Aila nous invite dans un monde fantastique en proie au doute et à la trahison. Allez à la rencontre de cette jeune fille, au tempérament ardent, et de ses compagnons d'armes. Vibrez lors leurs aventures !! Un fabuleux voyage initiatique en cinq tomes, dans un univers qui n'aura pas fini de vous surprendre ! EXTRAIT La vie d'Aila prit un tour différent lorsqu'elle eut douze ans. D'abord, parce qu'un jeune apprenti de Barou, Dudau de son prénom, environ une quinzaine d'années, pédant, coureur et vaniteux, la croisant dans un coin isolé, se mit en tête que ce serait plutôt drôle de lui faire son affaire d'une façon ou d'une autre. Aila n'apprit jamais vraiment ce qu'il cherchait à perpétrer avec la petite fille qu'elle était à l'époque, mais cela ne l'empêcha pas de s'approcher d'elle, un sourire narquois et conquérant aux lèvres. Soudain, il entendit derrière lui une voix d'enfant s'exclamer avec le plus de fermeté possible : - Ne la touche pas ! Dudau se retourna pour découvrir Aubin, pas même dix ans, en position de combat ! Éclatant d'un rire moqueur, il s'avança vers lui, oubliant l'espace d'un instant que ce gamin-là était le fils de Barou.

empty