• Hypervilles ; construire des territoires solidaires Nouv.

    "L'hyperville comme interface locale connectée aux plates­-formes n'est pas la « ville automatique » promise par le marketing hyperindustriel sous le nom de « smart city ». C'est un territoire apprenant d'innovation sociétale et de design territorial s'appropriant les potentialités de ce qui, en premier lieu à travers la norme http et avec la technologie du world wide web, hypertextualise les cartographies territoriales et urbaines en archipels." Bernard Stiegler

    Franck Cormerais est professeur à l'université Bordeaux-Montaigne, et cofondateur de la revue Études Digitales.

  • La famille de Samuel Chapdelaine vit en pleine forêt, en marge du petit village de Péribonka, au Lac-Saint-Jean. Le père de famille est un véritable pionnier, défrichant une terre en bois debout qu'il délaisse aussitôt pour une autre, une fois celle-ci cultivable. Résignés, sa femme Laura ainsi que ses enfants n'ont d'autre choix que d'accepter leur sort. Or, une des filles Chapdelaine, Maria, rêve de liberté, surtout que trois prétendants se sont lancés à l'assaut de son coeur. Il y a d'abord Lorenzo Surprenant, qui a trouvé du travail aux États-Unis. Eutrope Gagnon, quant à lui, est du même bois que le père de Maria, privilégiant une vie agricole stable et rangée.

    Mais, il y a aussi François Paradis, un véritable coureur des bois, un homme libre et sauvage qui ne craint rien. Maria aura à faire un choix difficile entre ces trois soupirants qui lui promettent autant de styles de vie bien distincts.

    2 Autres éditions :

  • Voici trente ans, les premières lois de décentralisation confiaient aux communes des compétences en matière d'urbanisme : le conseil municipal élaborait un plan et, au nom de sa commune, le maire délivrait les permis de construire.

    En permanence

  • Novembre 1869, Messimy, France

    En revenant de sa forge, Firmin Métailler découvre avec horreur le cadavre de son épouse Amélie, affaissé devant son métier à tisser. Pour quelle raison a-t-on assassiné une humble veloutière qui ne quittait jamais ni sa maison ni son village? Sa fille Aiglantine fait prévenir le maréchal des logis-chef, Émilien Gontard, de la brigade de Vaugneray, un coteau voisin. Plusieurs faits attisent immédiatement sa curiosité: que s'est-il passé trois décennies auparavant pour qu'Amélie soit revenue dans son village, moins d'un an après avoir été embauchée comme femme de chambre à Lyon? Et pourquoi, après avoir épousé Firmin, s'est-elle réfugiée dans un parfait silence que personne n'a jamais réussi à percer? Et quels événements ont contraint sa fille Aiglantine à fuir ce même village douze ans plus tôt pour en revenir après trois ans? Depuis, ne se consacrant qu'au tissage de velours de soie uni, Aiglantine fait de sa solitude une carapace protectrice, bannissant de sa mémoire de douloureux souvenirs.

    Un jour, en vidant une malle qui appartenait à sa mère, la jeune femme trouve une lettre témoignant d'une liaison entretenue avec un homme de bonne famille. Cette surprenante révélation d'outre-tombe a-t-elle à voir avec sa mort? De son côté, Émilien Gontard réunit de peine et de misères de maigres indices. Mais il persévère... Époux lui-même d'une veloutière, il se jure d'arrêter le coupable. Enfin, quelques pistes le guideront dans le monde des artisans du tissu, auprès d'une riche famille de soyeux.

    Puis, au cours d'une visite chez ses anciens patrons, Aiglantine fait une découverte qui la replonge dans son passé. Ébranlée, elle ne peut taire ces événements qui ont brisé sa vie et se confie au maréchal des logis-chef. Quand ce dernier apprend qu'un autre membre de la famille vient d'être victime d'un crime, il ne doute plus que certains secrets profondément enfouis sont à l'origine du meurtre de la tisserande.

    Solidement planté dans la pittoresque région des monts du Lyonnais, le roman Le Secret d'Aiglantine est un véritable polar historique qui fait revivre l'art disparu du tissage du velours de soie dans les campagnes. Il nous fait évoluer sans peine dans un univers ténébreux où les interrogations s'entremêlent comme les fils d'un tissu savamment ouvragé.

  • Entrelacs de vies marginales à la lisière de la mangrove ou dans les squats des quart iers périphériques de Nouméa, dans une Nouvelle-Calédonie où le bulldozer trace droit, inéluctablement, la route coaltarée de la modernité, boostée par l´exploitation du nickel...

    Se croisent, pour le meilleur - et pour le pire -, un employé municipal, qui ent ret ient amoureusement les tombes de ses morts, une Miss Sunshine tout de blanc vêtue, accro... au lait en poudre, un toubib en délicatesse, un rasta singulier, un ingénieur  faussement écolo, une journaliste affriolante, un broussard, pas tendre du tout et une femme trop amoureuse..., chacun avec ses zones d´ombre et de lumière, de mystère et de poésie, de violence et de générosité...
    />
    Des destins tragiques, souvent.
    Auteur reconnu tant par ses romans que ses recueils de nouvelles, Claudine Jacques signe ici un roman féroce inspiré des travers de la société néo-calédonienne. Le lecteur y retrouvera le style fluide qui caractérise son écriture et qui donne envie de tourner les pages jusqu´à la dernière.

  • L'aéroport

    Collectif

    La petite imagerie L'aéroport : un thème fort dans cette collection. Des images très expressives et des textes courts avec beaucoup d'informations, pour captiver de jeunes enfants, dès 4 ans.

    Cette collection est une reprise des Imageries adaptés aux plus petits. Chaque sujet est traité en 9 doubles pages avec des dessins précis et des textes courts, riches en informations.

  • Pour se déplacer, on peut marcher, ou utiliser des transports . Avec ce livre, l'enfant découvrira les différents moyens de transports inventés par l'homme, pour se déplacer sur terre, dans l'air, ou en mer.

    Cette collection est une reprise des Imageries adaptés aux plus petits. Chaque sujet est traité en 9 doubles pages avec des dessins précis et des textes courts, riches en informations.

    Idéal de 3 à 6 ans.

  • Complet et actuel, ce mémento facilitera le travail des praticiens. En présentant les différentes phases des concours d'architecture dans les collectivités territoriales, il s'adresse avant tout aux maîtres d'ouvrage publics et aux maîtres d'oeuvre privés confrontés aux nombreux aspects d'une procédure que tous jugent lourde et dont les conséquences sont redoutables dès lors qu'un grain de sable vient l'enrayer.

    Juriste spécialisée, Agnès Curat s'est appuyée sur la législation, les réponses ministérielles et la jurisprudence (abondante et variée) pour apporter des réponses précises aux questions que se posent tous les acteurs - publics et privés - de ce mode de sélection.

    Parce qu'elle s'inscrit dans le champ hautement subjectif de l'architecture, la dévolution de la commande publique - par le biais des concours - apporte très souvent son lot de polémiques, de remises en cause et de contentieux. Placée dans un champ politique, elle devient synonyme d'enjeux considérables, aussi bien en termes financiers qu'en termes d'image.

    Désormais, la meilleure connaissance de la technicité des concours permettra, à tous ceux qui s'y intéressent, de ne plus les considérer exclusivement comme des passages obligés, mais également comme des parcours balisés et plus sûrs, pour le plus grand bénéfice des organisateurs, des candidats, des lauréats et in fine des ouvrages réalisés.

  • Les mégalopoles qui structurent le quotidien de la vie de l'humanité naissent, grandissent, et préparent notre avenir. Dans ce foisonnement, les gares seront les centres nerveux des villes de demain. Sans gare, la cité ne pourra se développer harmonieusement. Hubs du futur, elles formeront le premier réseau physique intelligent, connectant à la fois les hommes, les flux commerciaux, les données, à travers tout le territoire.
    Ces hubs, point de ralliement, de croisement et de rencontre de toutes les populations, sans exclusion, réconcilieront la mobilité avec le bien-être, la ville avec ses quartiers et périphéries, en favorisant le développement économique, en replaçant l'environnement au coeur de la cité et en conciliant la sphère digitale et le monde physique.
    Ils seront à la fois totalement ouverts sur la ville, son histoire, ses spécificités, mais également sur le reste du monde qui viendra s'inscrire au coeur de la cité.
    La Gare et ses métiers d'intégrateurs de services, pierre de voute des futures mégalopoles et de l'aménagement des territoires, créatrice de nouveaux services inédits du quotidien, structure nos futurs.
    Le XXIe sera celui de la mobilité voulue, et du développement des mégalopoles connectées, au sein de cités elles-mêmes interconnectées. Le siècle des gares est arrivé.

  • «Dans cinq ans, les taxis n'existeront plus!». Il y a quelques annees seulement, c'est avec ces mots qu'un homme politique francais condamnait les taxis a un ancien monde promis a disparaitre. Aujourd'hui, apres avoir fait leur revolution culturelle et digitale, ces derniers restent au coeur du nouveau monde et sont plebiscites par une cli- entele urbaine toujours plus exigeante.

    Entrepreneur, dirigeant d'un groupe leader des services de mobilite, Nicolas Rousselet vit au quotidien la revolution urbaine mais affronte aussi les nombreuses idees recues et fantasmes qu'elle suscite.

    Dans son precedent ouvrage, Humaniser l'economie de partage, l'auteur deconstruisait les mythes des nouveaux « barbares » de la Silicon Valley et leur aspiration a une hegemonie cul- turelle. Dans ce nouvel essai, Nicolas Rousselet livre une analyse originale des enjeux de la revolution technologique appliquee a la ville de demain et explore des solutions am- bitieuses pour construire les nouvelles urbanites. 

  • Il a douze ans, l'âge du cul-de-sac de l'enfance. Partagé entre une mère hospitalisée et un père qu'il déteste, obsédé par le Livre Guinness des records et les mystères de l'univers, il accepte sa solitude avec le stoïcisme de ce Hollandais qui est resté immergé dans la glace durant une heure quarante-deux minutes vingt-deux secondes. Jusqu'à ce qu'il rencontre Sébastian, alias Jésus, cet enfant pur dont il deviendra le protecteur et l'apôtre. Ensemble, ils tenteront de s'évader du camp de survie où ils devaient passer l'été, sans se douter de ce qui les attend. C'est l'histoire, surtout, d'une ville où la nature a repris ses droits, où les animaux chassent les humains et où des enfants disparaissent sans laisser de trace.

  • Denis, 54 ans, déconcerté par le cours de sa vie, marche sur un fil : son fragile business, des revenus à ras de terre, le vide sidéral de sa vie amoureuse, des rêves de Grand Chambardement.
    Sophie, 39 ans. Vendre des assurances, écouter du rock, manger des nems, boire du rosé, aller seule à des concerts, dire non à toutes les suppliques masculines, se faire jolie pour personne, ne pas penser à l'autobus.
    Et puis un matin, Denis heurte Sophie. Télescopage fortuit, pied écrasé, regard noir, « Désolée » poli, deux secondes et leurs chemins se séparent. Oublier, passer à autre chose, comme toujours.
    Bientôt elle regrette qu'il n'ait tenté sa chance comme tant d'autres, tandis que lui redoute que le souvenir de cette fée ne le hante à jamais.
    Et alors tout s'emballe au gré d'une longue suite de hasards à l'issue incertaine. C'est ce dont ils rêvaient, qu'il leur arrive enfin quelque chose. « Ça arrive à tout le monde », une plongée aigre-douce et farfelue dans la vie de deux âmes un peu perdues, qui deviennent sans le savoir les acteurs communs à deux histoires parallèles, qui finissent par se croiser.

  • Très affecté par le décès de sa femme survenu lors de la fameuse épidémie de grippe espagnole de 1918, Armand Boisvert reçoit un jour une lettre de son frère Edmond. Ce dernier lui propose de s'installer avec ses quatre enfants à Sainte-Anne-du-Nord, un village agroforestier naissant de l'Abitibi. La plus vieille, Éva, a quinze ans et tente tant bien que mal de remplacer sa défunte mère. Rapidement obligée par le curé de la paroisse de se marier au séduisant, mais taciturne Omer - elle qui voulait pourtant prendre le voile -, Éva devra se transformer peu à peu en une femme forte et fière pour survivre dans cet environnement difficile, voire hostile.

    Comme toutes les pionnières de cette époque, elle se révélera une femme de devoir, une mère courageuse et une épouse dévouée, et cela, peu importe les malheurs et les tragédies qui s'abattent sur elle ou son entourage. Et au seuil de sa vie, Éva ne regrettera rien, malgré les événements parfois douloureux qui ont pavé sa route. Elle a fait du mieux qu'elle le pouvait, tout ce que son créateur attendait d'elle.

  • Chicoutimi, 1917.
    Alors que son amie Claire est coincée dans un mariage sans bonheur, Graziella a vu son avenir se transformer avec la mort d'Alexis lors d'une kermesse tenue deux ans plus tôt. Mais la jeune femme ne s'est jamais laissé abattre par les obstacles qui ont été placés sur son chemin et, dans l'intention de réaliser ses rêves et de donner tout ce qu'il y a de meilleur à son petit Hubert, elle accepte une proposition risquée. Alors que la Grande Guerre fait toujours rage en Europe, on lui propose de partir par bateau en Angleterre, avec Kate et William Price. De là, elle pourra se rendre à Londres et à Paris, afin d'étudier des notions sur la mode qui pourront lui être utiles plus tard lorsqu'elle ouvrira sa boutique de vêtements pour dames.


    Pour Kate, ce sera l'occasion de revoir son fils Henry, qui se bat pour la liberté dans les immondes tranchées. Mais le garçon a d'autres idées en tête lorsqu'il aperçoit enfin Graziella. Comme tous les hommes qui croisent le chemin de la belle, il en tombe follement amoureux. Toujours encline à vivre pleinement et à laisser libre cours aux pulsions qui ne sont reconnues qu'aux hommes, Graziella se laissera-t-elle séduire une fois de plus?


    Troisième et dernier tome d'une saga unique rédigée par Nicole Villeneuve, Graziella : Le Concert conclut avec brio une série portée à bout de bras par une jeune femme unique et attachante, au destin inoubliable.

  • Chicoutimi, novembre 1914.

    À une époque où les industries reliées à la forêt tournent à plein régime, Graziella, une jeune fille aventureuse et surtout ambitieuse, réussit à s'introduire dans les familles les plus en vues de Chicoutimi. Courtisée par deux jeunes hommes appartenant à la classe aisée, elle ne se laisse pas influencer par leurs belles promesses. Enceinte, elle mettra au monde son fils, puis tournera son attention vers le jeune Alexis, l'un des premiers fantassins à quitter le Saguenay pour l'Angleterre au début de la Première Guerre mondiale. A-t-elle relégué au second plan son rêve d'ouvrir à Chicoutimi une boutique de vêtements pour dames, à l'heure où les scandales les plus croustillants alimentent l'heure du thé de la haute société?

    À travers les trahisons, les déceptions, les idées préconçues ainsi que les principes véhiculés par la société et l'Église, Graziella ne peut que se laisser porter par cet instinct qui la pousse sans cesse à aller de l'avant. Cette motivation a porté, à elle seule, l'auteure Nicole Villeuve tout le long de la rédaction de ce second tome d'une trilogie.

  • Le meilleur moyen de devenir écrivain, c'est encore de devenir chômeur. Écrire ne coûte rien, ce n'est pas comme la musique, le cinéma, ou même la peinture.

    Entre deux petits boulots, David mène une véritable vie de bohème et passe le plus clair de son temps à écumer les bars et les sex-shops parisiens. Ne devient pas Henry Miller qui veut. De solitude en partouzes, de mariage en divorce, de main en main, l'homme passe et ne s'arrête rarement.

    J'avais du boulot, putain ! Devenir écrivain, c'était ça mon boulot. Et je n'avais pas une minute à perdre.

  • À vivre dans la rue, les opportunités de boulot sont rares, alors quand elles se présentent, ça vous tente, forcément. De là à se transformer en sac de frappe...

    « Elle m'a parfumé sur le topo. Pas compliqué, j'avais pas grand-chose à faire : juste me laisser taper dessus. »

  • L'époque n'est plus au rire ; pire, il a été interdit... Le seul moyen de s'en payer une tranche : un petit tapin comique Boulevard Desproges. Entre les clowns roumains, les recalés du Jamel Comedy Club et les têtes d'affiche déchues de la grande époque, on n'a que l'embarras du choix...

    Mais, si le rire est contagieux, ne risque-t-on pas d'attraper une saloperie ?

  • Le carburant est hors de prix, le réchauffement menace, certains rêvent, chez nous, de villes sans voitures. La moitié de l'humanité dans les pays émergents rêve de conduire, et le fera dans dix, vingt ou trente ans. Il lui faudra du carburant, beaucoup de carburant. La société appelle à plus de flexibilité et de réactivité, ce qui se traduit souvent par des besoins croissants de mobilité, et elle ne baisse pas ses exigences quand le pétrole est cher...

    Autant dire que nos soucis ne font que commencer. Sommes-nous condamnés ? Oui, condamnés à réussir une transition. Vers quoi ? Une mobilité durable, bien sûr. Mais encore ? Quels en sont les ingrédients ? Des villes mieux organisées, des transports publics plus performants, des voitures moins gourmandes... Oui, on a déjà beaucoup réfléchi et écrit là dessus. Peut-être cela ne suffira-t-il pas ? Il faudra alors faire flèche de tout bois. Certains prônent, sous la bannière de l"âge de l'accès et de l'" économie de fonctionnalité ", le passage d'une économie de la possession à une économie de flux et de services. D'autres explorent les potentiels d'un modèle de consomm'acteur, où nous serions à la fois producteurs et consommateurs. Utopies ? Pour demain matin, sans doute, pour plus tard, ça se discute. Applicables à la mobilité ? Oui sur le papier, oui en vrai si nous savons proposer une vision qui aurait la chance de pouvoir être partagée par un grand nombre d'acteurs.

    C'est cet univers d'alternatives, et les conditions de son émergence, qu'explore cet ouvrage, à partir des travaux de l'auteur et des communications proposées au séminaire " Acheter ou louer " organisé par l'Institut pour la Ville en mouvement en partenariat avec l'Esc-Eap..

  • Dans RENEE (Livre 9 dans les Mémoires d'un Vampire), Scarlet Paine, 16 ans, se met à se transformer de façon mystérieuse. Elle devient sensible à la lumière, elle est capable de lire dans les pensées des gens et elle est plus rapide et plus forte qu'elle ne l'a jamais été. Elle ne comprend pas ce qui lui arrive, essaye de ne pas en tenir compte mais ne pourra pas le faire éternellement.

    Caitlin Paine, sa maman, ne sait que trop bien ce qui arrive à sa fille. Elle a subi la même transformation en vampire il y a des siècles mais, maintenant, au jour actuel, en tant que simple humaine, elle n'en a aucun souvenir. Tout ce qui lui reste, c'est le journal intime qu'elle a trouvé au grenier (son mystérieux journal intime de vampire), qui lui raconte ses exploits à une autre époque et en un autre lieu ainsi que l'éradication de la race des vampires. Cependant, y avait-il une exception à la règle ? Se pourrait-il que Scarlet, sa fille, soit la dernière vampire qui reste sur terre ?

    Quand Scarlet essaye de lutter contre ce qu'elle devient, elle essaye aussi de lutter contre les sentiments profonds qu'elle a pour Blake, un garçon de sa classe dont elle est amoureuse. Cela dit, elle ne sait pas s'il l'aime lui aussi et, avec le grand bal d'Halloween qui aura lieu dans quelques jours, Scarlet est sous pression. Elle ferait n'importe quoi pour que Blake l'invite au bal. Cependant, Vivian, la plus méchante des filles populaires, est elle aussi attirée par Blake et elle fera tout ce qu'elle pourra pour conquérir Blake et pour faire vivre l'enfer à Scarlet.

    Heureusement, Scarlet a sa propre bande d'amis pour la soutenir, y compris Maria et Jasmin, ses meilleures amies. Elles aussi, elles ont des problèmes avec les garçons mais ce n'est que lorsque Sage, le mystérieux nouvel élève, fait son apparition que les amis de Scarlet en font une obsession. Scarlet se retrouve elle aussi attirée par lui, et elle est surprise quand c'est à elle, de toutes les filles de l'école, qu'il prête attention. Cependant, l'objectif de Scarlet est Blake, du moins pour l'instant, et elle continue à espérer qu'il l'invitera au bal.

    Juste au moment où on dirait que Scarlet a ce qu'elle désire, son corps se transforme. Il lui sera peut-être bientôt impossible de rester auprès de ses amis humains. Bientôt, elle devra peut-être choisir entre son désir de vivre et son désir d'aimer.

    A présent, ARDEMMENT DESIREE, le tome 10 de la série, est lui aussi disponible!

  • « TRANSFORMATION est un livre qui rivalise avec la saga FASCINATION (TWILIGHT) et JOURNAL D'UN VAMPIRE (VAMPIRE DIARIES), et un livre qui vous donnera envie de continuer à lire jusqu'à la toute dernière page! Si vous adorez l`aventure, l'amour et les vampires ce livre est pour vous! » --Vampirebooksite.com (Transformation) FIANÇAILLES est le livre #6 de la série Mémoires d'un Vampire, commençant avec le livre #1 (TRANSFORMATION)-un téléchargement GRATUIT avec plus de 500 revues à cinq étoiles sur Amazon!

    Dans FIANÇAILLES, Caitlin et Caleb se retrouvent une fois de plus dans le passé-cette fois-ci dans le Londres de 1599.

    Londres en 1599 est un endroit étrange, plein de paradoxes: d'un côté, c'est une époque incroyablement sophistiquée, éclairée, donnant naissance à un auteur comme Shakespeare, d'un autre côté, c'est une époque barbare et cruelle, avec des exécutions publiques quotidiennes, de la torture et la tête des prisonniers empalées sur des piquets. C'est aussi une époque de superstition et de grave danger public, avec le manque de d'hygiène publique et la Peste bubonique se propageant dans les rues, transportée par les rats.

    C'est dans cet environnement que Caitlin et Caleb atterrissent, à la recherche du père de Caitlin, de la troisième clé et du Bouclier mythique qui peut sauver l'humanité. Leur mission leur fait traverser Londres visitant l'architecture médiévale la plus fascinante, leur fait visiter les plus beaux châteaux de la campagne anglaise. Leur quête les ramène au coeur de Londres, où ils pourraient rencontrer Shakespeare et assister à une de ses pièces. Elle les amène aussi à rencontrer une petite fille, Scarlet, qui pourrait même devenir leur fille. Pendant toutes ces aventures, l'amour de Caitlin pour Caleb devient de plus en plus profond, comme ils sont finalement ensemble et comme Caleb trouve peut-être finalement le moment et l'endroit parfait pour la demander en mariage.

    Sam et Polly se retrouvent également dans le passé et comme ils sont par force ensemble durant leur propre parcours, leur relation s'approfondit malgré eux et ils commencent à ressentir des sentiments plus profonds l'un pour l'autre.

    Mais tout n'est pas parfait. Kyle est dans le passé, aussi, accompagné de son acolyte diabolique, Sergei, et ils ont tous les deux l'intention de détruire tout ce qui est bien et bon dans la vie de Caitlin. Ce sera une course contre la montre, comme Caitlin est forcée de prendre la décision la plus difficile de sa vie si elle veut sauver tous ceux qui lui sont chers et sa relation avec Caleb-et s'en sortir en vie.

  • Dans SERMENT (le livre 7 des Mémoires d'un vampire), Caitlin et Caleb se retrouvent dans l'Écosse médiévale, en 1350, à une époque de chevaliers et d'armures scintillantes, de châteaux et de guerriers, de la quête du Saint-Graal dont on disait qu'il contenait la clé de la véritable immortalité des vampires. En atterrissant sur les berges de l'ancienne île de Skye, une île située au large de la côte occidentale de l'Écosse où seuls les guerriers de l'élite vivaient et s'entraînaient, ils sont ravis de retrouver Sam et Polly, Scarlet et Ruth, un roi humain et ses soldats, ainsi que tout le clan d'Aiden.

    Avant de poursuivre leur mission pour retrouver la quatrième et dernière clé, le temps est venu pour Caleb et Caitlin de se marier. Dans le décor le plus extraordinaire que Caitlin aurait pu souhaiter, un mariage de vampires est prévu, incluant tous les anciens rites et les anciennes cérémonies qui y sont associés. C'est un mariage de toute une vie, planifié dans les moindres détails par Polly et les autres, et Caitlin et Caleb sont plus heureux qu'ils ne l'ont jamais étés.

    Au même moment, à leur propre surprise, Sam et Polly sont en train de tomber profondément amoureux l'un de l'autre. Alors que leur relation s'accélère, Sam surprend Polly avec un serment de son cru. Et Polly le surprend avec ses propres nouvelles choquantes.

    Mais tout ne va pas bien sous la surface. Blake a réapparu et son profond amour pour Caitlin pourrait menacer son union la veille de son mariage. Sera est revenue elle aussi, et elle fait le serment de briser ce qu'elle ne peut pas avoir.

    Scarlet se retrouve également en danger car la source de ses grands pouvoirs est révélée - ainsi que véritable identité de ses parents.

    Pire que tout, Kyle est revenu dans le passé et il a retrouvé son ancien protégé, Rynd, et il veut le forcer à utiliser son don de polymorphe pour tromper et tuer Caitlin et les siens. Alors qu'ils tombent dans son piège élaboré, Caitlin et les autres se retrouvent face à un danger plus grand que tout ce qu'ils ont connu avant. Ce sera une course pour trouver la dernière clé, avant que tous ceux qui sont chers à Caitlin ne soient rayés de la carte pour de bon. Cette fois elle devra faire les choix et les sacrifices les plus durs de sa vie.

empty