Langue française

  • Cosmos

    Michel Onfray

    Qu'est-ce qui runit la mort d'un pre sous un ciel sans toiles, un jardin d'enfance, l'enfouissement d'un splologue, les fragrances d'un champagne de 1921, le hrisson des tziganes, la coquille d'un mollusque, l'anguille des Sargasses, un ver parasite, le vin biodynamique, la posie des peuples sans criture, un masque africain, des haricots sauteurs, des acacias qui communiquent, un philosophe zoophile, des vgtariens exploiteurs de poules, des porcs en batterie, des toradors habills en femmes, un cur athe, un matrialiste mort d'une indigestion de pt de faisan, une peinture paritale, un alignement de pierres, une fte du soleil indienne, une glise catholique, les anges et les comtes, les trous noirs, un haku, une toile d'Arcimboldo, le Land Art, la musique rptitive, entre autres fragments d'une Brve encyclopdie du monde ? Le cosmos. Cet ouvrage, dont Michel Onfray crit qu'il est son premier livre , propose une philosophie personnelle de la nature. Contempler le monde, comprendre ses mystres et les leons qu'il nous livre, ressaisir les intuitions fondatrices du temps, de la vie, de la nature, telle est l'ambition de Cosmos, qui renoue avec l'idal paen d'une sagesse humaine en harmonie avec le monde.

  • « Le voyageur songe à sa propre vie. Comme toute existence, elle est faite des fragments de tout ce qui lui est arrivé : les situations qu'il a vécues, des extraits de livres qu'il n'a pas oubliés, les enseignements de son maître, des histoires que lui ont contées un jour ses amis, des réflexions sur son époque et sur les rêves de sa génération... Et il s'efforce de comprendre sa propre construction spirituelle. » Recueil de paraboles inspirées à l'auteur par les sources et les folklores les plus divers, Maktub est un véritable trésor de sagesse.

    Http://paulocoelhoblog.com « Cette édition est publiée avec l'accord de Sant Jordi Asociados, Agencia Literaria, S.L.U., Barcelone, Espagne. » © Paulo Coelho, 1994 (tous droits réservés) Pour la traduction française : © Éditions J'ai Lu, 2011

  • John Cowper Powys se défie de l'affliction autant que de la sérénité. Le philosophe avance, en funambule, sur un fil tendu au-dessus du gouffre de la solitude. Dans une approche présentée comme « libre, sceptique et indépendante », il se propose de « retourner aux sensations fondamentales de la conscience planétaire ». Pour ce faire, en grand érudit, il invoque les présocratiques, Rousseau, le stoïcisme, et renoue avec les philosophies orientales, deux décennies avant la Beat Generation.

    Mais l'auteur se fait surtout intraitable critique. Son désir de « rappeler la philosophie », comme sa dénonciation de l'impuissance des grands systèmes philosophiques, résonnent avec force. La recherche de la solitude et le mépris du destin font dès lors office de vaccin contre l'amertume de l'existence.

    John Cowper Powys est né en Angleterre en 1872 dans une famille de onze enfants. Il oriente ses premiers écrits vers la recherche poétique, puis officie de nombreuses années comme conférencier aux États-Unis. Notamment célébré pour ses romans, il est aussi l'auteur d'une riche oeuvre philosophique. Plusieurs fois nommé pour le prix Nobel de littérature, il fut admiré par des personnalités aussi diverses que Glenn Gould ou Henry Miller.

  • Les initiations ordinaires présentent les philosophes. Celle-ci vous fait cheminer avec eux. Au long de la route, ce sont Platon, Nietzsche, Heidegger et les autres qui se racontent à vous. En confiance et en confidence. Pour une fois, un vrai livre compagnon.
    Voici quelques moments majeurs de notre pensée philosophique, de Socrate ou Kant jusqu'à Camus, en passant par Montaigne, Dante, ou encore Nietzsche et Edith Stein.
    Comme à l'école buissonnière, on y croisera de célèbres figures de la philosophie, mais sous un jour inattendu : une lettre de condoléances, un amour éperdu, le cachot d'un condamné à mort, un souvenir de Méditerranée, ou une missive au Président de la République. Sans transpirer l'érudition, " sans prise de tête ", chacun de ces penseurs se rend amical, pour entraîner le lecteur sur des chemins de traverse.
    On y entre avec tendresse, on se heurte ensuite à la puissance d'une grande pensée, avant de s'engager sur la pente douce qui mène jusqu'au terme. Comme en promenade, le lecteur se retourne alors, étonné du chemin parcouru, fier de la difficulté surmontée, enrichi d'une pensée de grand style.
    Avec simplicité, on espère ainsi rendre la vérité aimable.

  • Un petit recueil des plus beaux proverbes d'Afrique. À méditer sans modération !Plus de 150 perles de sagesse, à picorer, méditer et partager !
    Là où le coeur est, les pieds n'hésitent pas à aller. TOGO
    Le chemin le plus court pour aller d'un point à un autre n'est pas la ligne droite, mais le rêve. MALI
    Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil apparaitra. CENTRAFRIQUE

  • Un petit recueil des plus beaux proverbes d'Asie. À méditer sans modération !Plus de 150 perles de sagesse, à picorer, méditer et partager !
    Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire. Chine
    De même qu'une grande distance révèle un bon cheval, le temps révèle une personne de bien. Thaïlande
    Ne dégaine pas une épée pour tuer un moustique. Corée

  • Gratitude

    Charles Juliet

    "Intrusions dans l'intime, retours à l'enfance, doutes, interrogations, réflexions diverses, notes sur des personnes rencontrées..., ce Journal répond au besoin que j'ai de retenir ce qui m'échappe, cette vie qui me traverse et dont je tiens à garder la trace. Certes, le temps emporte tout, mais donner forme à ce que je veux ne pas perdre, c'est mieux me comprendre, c'est dégager le sens de ce qui m'échoit. Et au terme de la moisson engrangée, c'est offrir les mots rassemblés à cet autre qui se cherche. En espérant le rejoindre dans sa solitude et lui être ce compagnon qui chemine à ses côtés."
    C.J.

  • La pandémie de COVID-19 a secoué le monde entier, mais elle a aussi été une crise personnelle, intime pour plusieurs d'entre nous.

    Rupture abrupte du fil de nos vies, solitude, confrontation à nous-mêmes, conscience soudaine de notre fragilité et de notre finitude, autant d'expériences qui nous laissent ébranlés, en quête de sens et de nouveaux repères. En sortirons-nous diminués ou plus humains ?

    Alors que nous sommes privés autant des richesses du monde extérieur que de ses artifices, ce livre nous propose de renouer avec notre vie intérieure, terreau des valeurs sûres qui nous aideront à reprendre notre route. Il nous invite du même souffle à un dialogue avec l'histoire, la philosophie et la spiritualité, pour élargir nos perspectives et retrouver ainsi un regard confiant sur l'avenir.
    Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir transformateur d'une crise. Une parole intérieure l'habite et cache en elle un trésor à découvrir, un élan de vie à saisir. L'épreuve peut alors devenir un « moment d'éternité » qui transcende les circonstances particulières que nous vivons et nous relance vers de nouveaux horizons.

    Jean-François Gosselin, marié et père de famille, mathématicien de formation, a connu une riche carrière dans le monde de la statistique. La découverte de la théologie a profondément changé son regard sur la vie. Professeur auxiliaire à l'Université Saint-Paul d'Ottawa, il détient un doctorat en théologie qui lui a valu la Médaille du Gouverneur général du Canada. Il a publié plusieurs ouvrages dont L'éternité, rêve ou réalité ? (Médiaspaul 2018).

  • Alsace, 1914.
    Nicolas et Christophe sont cousins. Nicolas est français, Christophe est allemand. Ils sont alsaciens.La guerre est déclarée. Christophe et Nicolas sont prêts à rejoindre leur régiment. L'un est fièrement vêtu de l'uniforme bleu et rouge de l'armée française, l'autre porte l'uniforme vert-de-gris allemand. Ces uniformes qui font désormais d'eux des ennemis. Dans les tranchées, Nicolas puise du courage et de la force dans les mots de Nanosh Balatta, auteur du Gipsy Book. Mais la guerre s'éternise, et rien ne se passe comme prévu...Comment réagir lorsque l'ennemi au bout de sa baïonnette est son cousin ?Le Gipsy Book est un livre de sagesse écrit par un vieux gitan, Nanosh Balatta. Il est passé de main en main, a voyagé dans le temps, changeant chaque fois la vie de ceux et celles qui le lisaient.

  • Le pape François aime rappeler le rôle essentiel des grands-parents dans les familles et la référence qu'ils constituent pour les générations suivantes. Dans le prolongement des paroles du pape, Andrea Pagnini nous livre une belle réflexion sur le rôle des grands-parents et sur la beauté de ce qu'ils nous transmettent. Un livre qui souligne avec tendresse et bonheur la richesse et la vocation des grands-parents.Titre original : Nonno Francesco. La ricchezza dell'età.

  • Apprenez à votre enfant à réfléchir et partager des valeurs positives. Nos enfants grandissent dans un monde de plus en plus individualisé où l'honnêteté, le sens du devoir, le respect des autres, la gentillesse et le pardon ne sont pas toujours mis à l'honneur. Ces contes contribueront à leur enseigner ces valeurs fondamentales.- Un livret expliquant comment les histoires aident les enfants à comprendre et accepter leurs propres émotions, tout en les s'initiant à la philosophie.
    - 5 thématiques et un code couleur très clair pour que parent et enfant s'approprient les histoires de façon ludique.
    - 30 contes moraux joliment illustrés issus du répertoire classique asiatique pour s'émerveiller et s'interroger sur le monde.

  • Symbole de liberté et de beauté, le cheval nous inspire une nouvelle philosophie de vie en accord avec la nature et montre le chemin de l'écologie intérieure. Enseignements, spiritualité et clés pratiques pour retrouver notre essence libre et puissante, rééquilibrer nos vies et se reconnecter au vivant.
    Grâce à sa rencontre avec le cheval, il y a cinq mille ans, l'humanité a pu accélérer son développement et se moderniser. Pourtant, à chaque regard, le cheval semble nous rappeler ce que nous avons oublié en route : la liberté vient de notre unité avec la nature et donne du sens à la vie. Parce qu'il n'a pas perdu le contact avec l'intelligence naturelle du vivant, le peuple cheval nous ouvre à l'art de vivre auquel l'évolution nous avait naturellement préparés et nous aide à reprendre le chemin des lois naturelles de ce monde que nous partageons.
    À l'heure où l'on parle de crises existentielles autant que de crises environnementales, il se pourrait bien que le cheval nous permette à nouveau de faire basculer notre destin, à condition d'entendre ce qu'il nous murmure à l'oreille : il est temps de rééquilibrer nos vies en retrouvant cette connexion organique au vivant et de nous appuyer sur des valeurs d'intégrité, de responsabilité, de solidarité et d'authenticité pour devenir des humains conscients, créateurs et libres. Révéler sa raison d'être, retrouver sa vraie nature, aller vers l'autre, cultiver le vide fertile et redonner sa place au non-agir sont autant de chemins de liberté, là où tout commence, que ce grand sage à crinière, qu'il soit tout près ou blotti dans notre imaginaire, nous invite à emprunter pour participer à l'équilibre du monde.
    Un éloge de soi, du respect et du vivant...

  • Spécialiste du stoïcisme et de Marc Aurèle, Pierre Hadot a développé une vision originale de la philosophie antique entendue non comme un système mais comme un exercice préparatoire à la sagesse, un exercice spirituel. D'où notamment le titre de l'un de ses ouvrages « la philosophie comme manière de vivre ». On en trouvera ici l'illustration à travers des textes de diverses époques, souvent rares et parfois inédits, qui soulignent l'articulation existant entre le discours philosophique et sa mise en oeuvre pratique. Des modèles de bonheur proposés par les philosophes antiques aux écrits de Marc Aurèle en passant par la figure du sage dans l'Antiquité gréco-latine, ce recueil ouvre à l'homme d'aujourd'hui les chemins grâce auxquels, selon le mot de l'auteur, une philosophie toute orientée vers une forme de praxis lui permet de mieux réussir son engagement dans l'existence.

    Après des études religieuses Pierre Hadot (1922-2010) a orienté ses recherches vers les philosophies de l'antiquité. Ses travaux originaux, sur le stoïcisme et Marc Aurèle ont assuré sa renommée et après plusieurs années comme directeur d'Études à l'École pratique des Hautes Études, il fut nommé professeur au collège de France, répondant ainsi aux voeux de Michel Foucault. Son oeuvre a acquis depuis une véritable aura et l'influence de sa pensée sur la réflexion contemporaine ne cesse de croître tant en France qu'à l'étranger.

  • Nicolas de Cues (1401-1464) marqua de son empreinte la pensée européenne, de la Renaissance à l'époque moderne. Lecteur assidu de la tradition philosophique de l'Antiquité et du Moyen Âge, curieux de science, de médecine et des arts, Nicolas de Cues rédigea notamment La Docte Ignorance, Les Conjectures, La Pensée, La Paix de la foi et La Vision de Dieu. Nous proposons ici un ensemble cohérent et très largement annoté de textes de la philosophie tardive du Cusain : Le Dialogue à trois sur le Pouvoir-est, La Chasse de la sagesse, Le Compendium et La Cime de la contemplation. Avec l'invention du néologisme pouvoir-est, Nicolas de Cues développe une philosophie du pouvoir et de la puissance qui lui permet de résoudre, tant d'un point de vue ontologique que gnoséologique, les difficultés nées de ses thèses infinitistes antérieures. Il cherche à éviter l'aporie aristotélicienne entre l'infinité du possible, requise par la toute puissance de Dieu, et l'actualité finie de la création. La puissance divine se révèle successivement comme pouvoir-est, pouvoir-faire et pouvoir-même. Nicolas de Cues initie ainsi une métaphysique de l'expression qui trouve son plein essor chez Giordano Bruno qui le copie abondamment, puis chez Spinoza et Leibniz. Rédigée à la lecture de Diogène Laërce, La Chasse de la sagesse, véritable testament philosophique, permet en outre de ressaisir l'ensemble des principales intentions du Cusain : sa conception augustinienne de la philosophie comme recherche et théorie de l'unité, sa doctrine de la participation à l'un, le dernier développement de son principe de la coïncidence des opposés, un dernier infléchissement de sa pensée de l'intellect, et sa compréhension de la nomination. Ingénieur et docteur en philosophie, membre de l'ERIAC, Jocelyne Sfez est professeur de philosophie au lycée et chargée de cours à l'université de Rouen et à l'université Jean-Moulin à Lyon. Elle poursuit actuellement ses recherches sur les sources du Cusain et sur sa réception. Elle a notamment publié L'Art des conjectures de Nicolas de Cues (2012) et traduit Les Conjectures de Nicolas de Cues (2011).

  • Être chrétien, ce n'est pas simplement adhérer à une croyance, à un mode de vie, mais c'est avoir l'âme « génétiquement modifiée » par l'action de Dieu.Le baptême n'est donc pas qu'un rite d'appartenance à un groupe religieux, social ou culturel : il opère en nous une transformation radicale. Quelles possibilités nouvelles nous offre-t-il ?Avec le baptême ont été téléchargés en nous les dons du Saint Esprit. Où et comment cliquer pour les installer et apprendre à en vivre ?Comment passer de l'effusion de l'Esprit à l'infusion de l'Esprit Saint et ne pas en rester aux premiers émois ? Autant de questions, et bien d'autres encore - rarement abordées et pourtant essentielles -, qui trouveront réponses dans ce livre vif et percutant inspiré de la spiritualité carmélitaine.

  • Le travail permet-il le bonheur ?
    Convoité ou subi, orientant l'éducation, rythmant le quotidien et laissant envisager une retraite paisible, le travail est au coeur de nos existences. Partant de ce constat, Yun Sun Limet livre ici un petit essai sous la forme de courtes lettres, écrites à quelques destinataires privilégiés (deux amies dont une d'enfance et un ami universitaire). Malade et donc provisoirement éloignée du travail, elle propose une méditation à la fois intime, très personnelle et informée sur cette « valeur » centrale de nos sociétés. Se rencontrent les grands noms de l'histoire et de la sociologie du travail, Marx, Weber, Blanqui, mais aussi Sénèque, inattendu et pourtant essentiel pour accompagner la fragilité de l'existence et le sens que le travail lui donne.
    À la croisée de la réflexion et de la fiction, ce traité contemporain, porté par la voix juste et profonde de son auteur, ne perd pas une ligne pour être également un formidable appel à la vie, à la vie heureuse.

  • La dynastie Tang a duré près de trois siècles : elle fut l'une des plus longues de l'histoire de la Chine. Tang Taizong, son deuxième empereur, était un dirigeant exceptionnel, dont le règne demeure synonyme d'âge d'or de la civilisation chinoise. Ses entretiens avec ses ministres sont devenus un classique sur l'art de gouverner ; sa pensée est aujourd'hui étudiée par les dirigeants et hommes d'affaires de toute l'Asie. La voici enfin accessible en français. Les extraits ici réunis et commentés s'adressent à toute personne en situation de leadership, formant un manuel de management atypique, qui renouvelle notre regard sur nombre de questions : pourquoi est-il important de bien se connaître pour bien diriger? Comment exercer son autorité? Comment évaluer les autres? Comment recruter au mieux et user intelligemment de ses ressources humaines? Que nous enseigne l'art de la guerre pour diriger une entreprise?... Les secrets qui ont fait le succès de la dynastie Tang sont les mêmes qui font aujourd'hui la prospérité et la longévité des gouvernements et des organisations. Des leçons essentielles à méditer pour devenir un leader éclairé.

  • Ce livre est le fruit de longues années de réflexion de la part de l'auteure. L'idée d'offrir un « pèlerinage de la tête au coeur » ne quittant pas sa pensée, elle a osé la mettre par écrit. C'est une proposition faite aux lecteurs d'entrer dans la spiritualité vécue par les Filles de la Sagesse, congrégation fondée par saint Louis-Marie de Montfort. Souvent controversé à cause de sa fougue, de son ardeur inimitable, de sa radicalité, saisi qu'il était par son amour pour Jésus Christ et pour les pauvres, Louis-Marie de Montfort a été un fervent admirateur de Marie qu'il vénérait comme la demeure de la Sagesse incarnée, Jésus. Dans un petit volume où il s'est livré entièrement, L'Amour de la Sagesse éternelle, il développe sa spiritualité empreinte de douceur, désireux de partager le vrai visage de la sagesse divine, celui de la passion de Dieu pour l'humanité. L'auteure nous accompagne dans ce pèlerinage à la découverte de la Sagesse qui ne cesse de nous chercher. Celle, comme dit l'Écriture, qui aime « prendre ses délices à fréquenter les enfants des hommes » (Pr 8, 30). Claire Dumont est originaire de Cap-Chat (Gaspésie, province de Québec). Elle est membre de la Congrégation des Filles de la Sagesse fondée en 1703 par saint Louis-Marie de Montfort et Marie-Louise Trichet. Elle a consacré sa vie à l'enseignement et à l'animation de retraites et de sessions de spiritualité. Elle privilégie l'écriture afin de partager sa foi et de faire connaître la Sagesse éternelle et incarnée. Elle a écrit entre autres, Comme un feu dévorant, la Sagesse aux Éditions de Bellefontaine ; Venez la table est mise, propos sur l'Eucharistie et Contempler la douceur de Dieu aux Éditions Médiaspaul.

  • Jamais une société n'a été plus riche, plus opulente que la nôtre. Jamais l'espérance de vie n'a été plus haute. Jamais les occasions d'apprendre, de découvrir, de s'émerveiller n'ont été plus nombreuses. Et pourtant, jamais les niveaux de mal-être et de morbidité psychique ne semblent avoir été si élevés.C'est à la résolution de ce paradoxe qu'Henri Hude, dans cet ouvrage salutaire, s'attaque avec conviction. S'il le fait en usant des outils légués par la tradition psychanalytique, c'est en philosophe et en homme de foi qu'il montre que cette situation est causée par le rejet de l'Absolu. Ce dont nous avons besoin pour retrouver le sens du réel et de nos propres vies, c'est de nous enraciner à nouveau dans le Bien, et surtout dans la personne d'un Dieu qui aime les hommes.

  • Ce guide, classique de l'initiation au chamanisme africain, dévoile et explique le rite du Bois Sacré et plaide pour l'ouverture à un mode de connaissance global du monde et de soi fondé sur des pratiques et une sagesse ancestrales. Il est co-écrit par l'écrivain Vincent Ravalec, Mallendi, le chaman qui l'a initié, et Agnès Paicheler, auteur de la présentation scientifique et technique.

  • Que d'aventures extraordinaires vivent les dieux et créatures de la mythologie viking ! Odin, Thor, Loki, le terrible loup Fenrir... Ils sont rusés, courageux, terrifiants et fascinants. 12 chapitres pour découvrir les secrets des plus célèbres d'entre eux : à chacun sa fiche d'identité et son récit légendaire magnifiquement illustré, pour mêler savoir et merveilleux !

  • 100 poèmes pour découvrir toute la sagesse du monde !

    Le temps, la douleur, l'amour, la maladie, la mort, la passion, le conflit... Depuis la nuit des temps, l'homme souffre des mêmes tourments. Jean Orizet vous invite donc à découvrir les plus beaux textes du monde afin d'en savourer la beauté, d'abord, mais aussi et surtout d'en tirer une certaine forme de sagesse, de trouver des réponses à vos questions et de dessiner votre propre chemin.
    De l'Antiquité à aujourd'hui, de l'Argentine au Tibet en passant par l'Irak, le Cameroun, la Russie et la France, ce recueil de poèmes et fragments vous offrira une vision différente de la vie mais aussi du monde qui vous entoure.

  • Nous sommes malades du temps, et nous l'avons toujours été. Il nous pousse, nous devance, nous ennuie, et puis un jour, après nous avoir humiliés, il s'arrête. Nous nous plaignons de son accélération et nous en profitons en même temps. Nous avons peur pour l'avenir de la planète, pour celui de nos enfants. Nous nous jetons sur toutes sortes de méthodes de développement personnel, nous rêvons de nous montrer zen et de savoir faire preuve de lâcher-prise... et nous arrivons à peine à placer dans notre agenda numérique, entre deux rendez-vous, un temps de prière ou une séance de méditation. » Christine Cayol vit en Chine depuis quinze ans. Chaque jour, elle s'étonne un peu plus de la façon dont les Chinois appréhendent le temps : un rapport à l'organisation, à la vie, à l'avenir - diamétralement opposé au nôtre - plus efficace, plus libre, plus spirituel. Sans renoncer au progrès, les Chinois puisent dans leur culture traditionnelle une discrète sagesse du temps. Là où nous rajoutons, ils vident, là où nous ralentissons, ils accélèrent. Le temps en Chine ressemble aux vagues qui se couchent sur la plage. Il faut savoir jouer avec elles. Cette agilité du temps chinois est une source d'inspiration pour tous ceux qui savent que c'est en guérissant de la maladie du temps que l'on assumera notre responsabilité du monde à venir.

  • La vie invente chaque jour du nouveau au sein de notre société où de nouvelles solidarités se tissent. Les valeurs qui les sous-tendent ne sont plus, comme au temps jadis de la Modernité, fondées sur la croyance en la maîtrise et la puissance de la technique et de la science, mais sur l'altérité, c'est-à-dire sur les relations fluides et imprévisibles qui relient les humains entre eux et, au niveau de notre planète, les humains, les vivants et les choses, ouvrant le moment écologique dans lequel nous sommes entrés. De nouvelles institutions émergent de cet en-commun qui apparaît, à bas bruit, dans l'horizontalité de la société. Elles se fondent sur la non-puissance et la non-permanence, et elles se montrent plastiques et en transformation continuelle. Pour les penser, nous devons revisiter nos philosophies. Dans cet ouvrage, l'auteur se tourne vers des philosophies pour lesquelles la raison devient seconde par rapport à la vie et à l'existence, là où les paradoxes règnent et où le discours rationnel et scientifique cède la place à la sensibilité, à l'art et à la poésie. Ces philosophies de la liberté, de l'advenir et de l'impossible, s'enracinent dans les pensées de l'existence et de l'indicible, au croisement de l'immanence et de la transcendance, marginalisées au profit des philosophies purement rationnelles dominantes aux XIXe et au XXe siècles. Elles retrouvent aujourd'hui un espace de déploiement inattendu, qu'active la rencontre, à l'échelle de la planète, entre les sagesses et les spiritualités des différentes civilisations. Irrigant une nouvelle anthropologie, elles ouvrent des chemins inédits et enthousiasmants pour la pensée et pour l'action à travers l'incertitude et l'incomplétude de notre monde

empty