• Une plongée dans les secrets de la plus ancienne culture du monde, au fil d'un témoignage intime et immersif.

    Présentation
    À la question « Pourquoi l'Australie ? » la cinéaste documentariste Vanessa Escalante répond : « J'ai suivi mon instinct. Quelque chose d'indéfinissable et de puissant me poussait à raconter l'histoire de terres volées et de peuples dominés. »
    C'est en faisant confiance à son intuition que la réalisatrice quitte tout pour partir à l'autre bout de la planète recueillir les voix et les savoirs d'Aborigènes en pleine défense d'une terre sacrée menacée par l'enfouissement de déchets nucléaires. Son travail lui permet de découvrir la spiritualité des peuples premiers d'Australie, de résoudre ses propres conflits intérieurs et de faire le lien entre l'art, la médecine traditionnelle et la médiumnité.
    Elle ne le sait pas encore, mais ce voyage va durer quatre ans et profondément la transformer. Elle rencontrera l'amour, vivra une véritable quête mystique et découvrira des pratiques ancestrales qui changeront sa perception de la réalité.

    L'autrice
    Vanessa Escalante est autrice et réalisatrice de documentaires. Depuis plus de dix ans, elle parcourt l'Australie aborigène en quête de savoirs ancestraux, de nature et de spiritualité. Avec sa caméra, elle a pu s'immerger au coeur de la vie de ces peuples et protéger des pans de leur mémoire. Elle a réalisé plusieurs documentaires récompensés par de nombreux prix : Les Derniers Traqueurs australiens, La Révolte des rêves et D'ocre et de sang.

  • Un jeune couple doit décider de faire baptiser ou pas son enfant. Entre les parents, au bagage religieux différent, s'engage un dialogue sur la nature de la foi chrétienne qui s'étend peu à peu à leurs proches aux itinéraires spirituels tout aussi variés. A partir de cette mise en scène inspirée d'histoires vraies, et qui vise à demeurer au plus près de l'expérience, l'auteure développe sa réflexion sur la transmission de la foi dans une société plurielle et laïcisée. Les personnages sauront-ils retrouver l'essentiel du christianisme et sa pertinence à même leurs vies modernes ? Sous quelles formes ? Ce livre qui jette des ponts entre tradition et modernité pose des bases solides pour repenser l'initiation chrétienne dans le contexte actuel.

    Professeure à l'Institut de pastorale des dominicains (Montréal) depuis plus de 20 ans, Sophie Tremblay est spécialiste de la pastorale du baptême et de l'initiation chrétienne. Elle est récipiendairede la Médaille d'or du Gouverneur général du Canada pour son doctorat en théologie.

  • "Alors que j'étais psy dans une ville dorée, asphyxiée par un désespoir ambiant, sans pensée ni beauté, j'ai « lâché » mes patients, pour partir vers l'inconnu d'une ville blanche, où je me mettrais à chanter. Ce que j'ai vécu comme le passage, décrit par Kierkegaard, de l'éthique au religieux, acte de foi absurde, « en rien », sinon en la grâce de vivre. Où l'on apprend à vivre de presque rien, « comme l'oiseau des champs et le lys des vallées ». Où ce qu'on appelait l'amour devient reliance, non plus seulement aux humains, mais aux animaux, aux morts, au cosmos. On se met alors à écouter les oiseaux comme de vrais vivants, et, un instant, c'est le réenchantement du monde.
    Mais à la joie d'être là, dans la lumière, se mêle l'angoisse insoutenable d'avoir à mourir. Et sentir que « tout est plein de dieux », n'empêche pas, parfois, une solitude abyssale - un manque d'intime à en crier. Où l'amour reste à inventer, dans le tissage de territoires partageables, de singularité à singularité, rugueuses et irremplaçables. Sans illusion, mais faisant place à une autre façon de vivre l'absolu. Où l'amour amoureux, au lieu de nous fermer au monde, devient ouverture radicale. Où à travers quelqu'un, on finit par tomber amoureux du monde."

    Un texte délibérément inclassable, passant avec désinvolture de l'intime à la métaphysique, de Deleuze aux penseurs de l'Inde ancienne, et du récit à la poésie.

    Après avoir été comédienne, Sandrine Willems passe à la mise en scène et la réalisation, de fictions et de documentaires. Après quoi l'écriture de scénarios la conduit à la littérature. Elle publie des romans, puis des essais, où la question biographique est centrale - portant sur des personnages mythiques ou historiques, ou sa propre vie. D'un texte à l'autre se poursuit une interrogation sur les différentes formes de l'amour. Parallèlement, après un doctorat de philosophie, elle devient psychologue, et oriente particulièrement ses recherches sur les relations au non-humain, des animaux aux « dieux ». Originaire de Bruxelles, elle vit aujourd'hui à Montpellier.

  • En dépit de toutes les proclamations sur la « mort de la métaphysique », la philosophie ne peut aujourd'hui, pas plus qu'hier, se passer de l'interrogation métaphysique. Si elle décidait d'abandonner l'enquête sur les questions au-delà de l'expérience, elle laisserait le champ libre à toutes les spéculations irrationnelles, aux charlatanismes de la quête spirituelle, aux marchands d'illusion illuminée.
    La question « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? » semble réunir à elle seule quelques vertus et tous les péchés que l'on prête à la métaphysique. Certainement insoluble, elle en montre bien le caractère ridicule, dépassé, voire inepte. Évidemment radicale, elle indique ce que la métaphysique a d'inévitable, de nécessaire, voire d'ultime. Elle est en tout cas un noeud de difficultés et de concepts dont les doctrines classiques sont loin d'avoir épuisé les possibles et sur lesquels la discussion s'avère encore féconde.
    La première partie de ce livre interroge donc la question elle-même : est-elle une ou multiple, a-t-elle un sens ou non, quelles raisons a-t-on pu avancer pour la disqualifier ou pour prétendre y avoir répondu ? C'est à approfondir quelques réponses nouvelles, et possibles, qu'est consacrée la seconde partie qui fait surgir d'autres problèmes : la plausibilité des réponses théistes et naturalistes, la pensabilité du néant, l'impossibilité d'un monde vide, les limites du principe de raison suffisante.
    Francis Wolff, pour le groupe MENS

  • Dans ce nouvel opus de la saga des "romans bien-être" écrits par Saverio Tomasella, on retrouve avec plaisir les mêmes personnages qui continuent à évoluer sous nos yeux. On suit notamment Antoine qui, lors d'un atelier dans un centre holistique, entend la voix de son grand-père décédé. Bouleversé par cette expérience, il va s'ouvrir peu à peu à la spiritualité et au monde invisible. Mais alors qu'il avance dans cette quête spirituelle et ouvre son coeur, son entourage va être perturbé par sa métamorphose. Son compagnon, Louis, ne comprend pas ce changement et certains de ses amis non plus : comment évoluer sur le chemin qui mène à soi-même tout en conservant le lien avec ceux qui nous entourent ? Un roman initiatique profond et un hymne à la vie.
    Le cahier pratique en fin d'ouvrage, plébiscité par les lecteurs, donne des pistes pour ouvrir son coeur et sa conscience.
    Elise Pourkier est coach certifiée formée à la systémique spécialisée en coaching de l'estime de soi. Florence Lehuen est sophrologue et hypnothérapeute. Elles interviennent toutes deux à l'association Cubico qui propose des ateliers bien-être notamment dédiés aux personnes hypersensibles.
    Saverio Tomasella est docteur en sciences humaines (thèse codirigée par Serge Tisseron), psychanalyste, chercheur en psychopathologie clinique (université Paris 7) et auteur de nombreux livres chez Eyrolles/Le Livre de Poche dont : Le sentiment d'abandon (+ de 25 000 ex.), Hypersensibles (+ de 30 000 ex.).
    À fleur de peau, son premier roman traitant de « l'hypersensibilité » a été un succès : plus de 40 000 ex !
    Il habite La Loupe (28), mais se déplace dans toute la France.

  • La quête spirituelle est une véritable croisade à travers un labyrinthe offrant autant de riches opportunités que de pièges et de mirages forts troublants. Pas facile de s'y retrouver ! Pour y voir plus clair, le livre L'Autruche spirituelle révèle une voie des plus accessibles pour toute âme qui cherche sa vérité. Il invite en son sillage ceux et celles qui se sentent interpellés, de près ou de loin, par la quête de sens. Un sillage tel un voyage en soi à travers 15 histoires anecdotiques, profondes et sympathiques, puisées à même l'ordinaire de la vie. Des histoires soutenues d'enseignements et de révélations qui lèvent le voile sur la contrée du plus puissant chemin spirituel qui soit : le quotidien de nos vies !

    L'Autruche spirituelle est un sentier de paix, de réconciliation et d'hommage à ceux et celles qui osent le chemin de la clarté, la voie du bien-être au quotidien. Une oeuvre qui transformera à jamais votre regard sur l'humain, sur la Vie, sur vous-même, pour plus d'amour, pour plus d'amour encore.

  • Il ne se passe pas une journée sans que nous soyons sollicités par des images, des films, des livres, des messages appartenant à un autre monde: celui des esprits désincarnés.

    Le présent livre Quand l'au-delà se manifeste n'est pas là pour effrayer. Bien au contraire, il aidera le lecteur à mieux saisir toute la portée des nombreuses manifestations des pensionnaires de l'au-delà.

    Depuis la parution de son premier livre, Serge Girard a reçu plusieurs confidences de lecteurs et de lectrices. Depuis près de trente ans, monsieur Girard a aussi été témoin de manifestations quasi quotidiennes d'esprits désincarnés. Il est donc parfaitement en mesure de nous instruire sur les manifestations de l'au-delà et leur nature.

    Serge Girard a également consacré un chapitre, le dernier, à la prière, où il nous propose des textes très précis pouvant aider ceux et celles qui ont l'habitude de l'utiliser.

    L'esprit des morts est vivant. Ce livre nous en fournit incontestablement la preuve.

  • Hiscoutine, 1370

    Le bourreau Louis Ruest et sa jeune épouse Jehanne d'Augignac se sont installés dans leur existence de couple marié et s'efforcent, autant que possible, de s'y habituer. Si le partage de leur lit se fait aussi aisément que celui de leur toit, le partage d'idées et d'émois est pour sa part ainsi dire inexistant. Les communications de Louis s'en tiennent au strict minimum. Il s'absente des jours durant pour se vouer à toutes sortes de travaux. Et Jehanne, emprisonnée par son statut de maîtresse de maison, souffre en silence de cette incompréhension mutuelle, car elle aime son époux de tout son être, ne souhaitant que son bonheur qui est aussi le sien.

    Or, voilà qu'avec la période des nombreuses festivités hivernales survient une série d'événements dont le dessein semble être de mettre la solidité de leur union à rude épreuve. En outre, l'arrivée dans leur domaine d'une personne que nul n'attendait donne le signal au dévoilement d'aveux qui risquent de fissurer une cellule familiale déjà fragile.

    Louis s'instituera alors en juge de qui dépendra le sort des siens. Choisira-t-il l'option qu'il connaît si bien, soit celle de repousser leur amour, de les faire condamner, de leur donner la mort et, ainsi de se condamner lui-même au néant, ou sera-t-il prêt à pardonner, à naître vraiment, pour vivre enfin? La réponse viendra par l'aveu bouleversant d'un secret longuement gardé, dans lequel réside pour Louis un terrifiant remède possédant le pouvoir soit de le guérir soit de le tuer.

  • Betty, journaliste, mère de famille et mariée depuis 25 ans, se culpabilise de remettre en cause sa vie alors qu'elle a tout pour être heureuse. Sa rencontre avec un homme hors du commun va totalement bouleverser sa façon de voir le monde et la guider au-delà de ses frontières intérieures érigées depuis la nuit des temps. Ce n'est pas l'amour charnel qu'elle va trouver avec celui-ci mais l'Amour avec un grand "A" surplombant toutes définitions humaines. Ce cheminement intérieur va la propulser au-devant de la scène de la vie. 

  • Le témoignage authentique et courageux d'un chemin de vie hors du commun. De l'enfer personnel de l'alcoolisme à la Révélation de l'Amour Universel, un parcours parfois dangereux et parfois magnifique dans une évolution croissante de conscience. L'auteur nous parle de sa vie antérieure et des répercussions douloureuses qu'elle a engendrées dans sa vie présente et qui l'ont mené à la réconciliation avec lui-même et les autres et à la Rencontre avec la Source de Lumière et de Vie qui se manifesta soudainement à lui dans une effusion à la fois d'une puissance et d'une douceur infinie ; une Rencontre avec le Souffle Divin qui établit sa demeure en lui d'une manière permanente le faisant vivre dans une constante brise légère, caresse et tendresse d'un Amour Éternel. Don de Dieu qui attend toutes celles et ceux qui empruntent cette voie étroite. « Suite à cette expérience, je me mis à voir, yeux aussi bien ouverts que fermés, et plusieurs fois par jour, une petite perle d'un bleu vif à la hauteur du milieu de mon front. » René, dans son travail de praticien en cabinet et lors de ses ateliers, facilite une ouverture et un accompagnement vers la Guérison Spirituelle. L'auteur exerce en tant que bio-energéticien, magnétiseur et kinésiologue.

  • Numérologie karmique Nouv.

    Connaissez-vous la Sagesse des Nombres ? Elle vous permet d'être guidé.e et de recevoir des enseignements pour éclairer votre chemin spirituel.

    Spécialiste en numérologie, François Vincensini vous détaille a symbolique des nombres et la «loi universelle de cause à effet», appelée Karma.
    Afin que vous puissiez réaliser votre diagnostic karmique, il vous transmet de nombreux tableaux qui permettent d'interpréter les résultats obtenus pour accéder à votre diagnostic karmique clair et accessible. Ainsi, vous trouvez les réponses à vos questions et vous êtes guidé.e.s sur votre chemin d'incarnation. François Vincensini vous invite également à engager une relation privilégiée avec le Monde Spirituel, en particulier avec les Anges et les Archanges pour être inspiré.e et rayonner une nouvelle lumière propre à fonder les marches d'un nouveau monde. Vous pourrez déterminer quel est votre ange gardien ainsi que ses vertus.

    Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui souhaitent se connecter à leur mission d'âme, au monde angélique et rayonner de nouvelles vibrations spirituellement élevées.


    François Vincensini est numérologue et formateur en numérologie. Il est l'auteur de Connaître son destin avec la numérologie.

  • La Cabane de l'ermite

    Michel Sperling

    Parti à la recherche du Bouddha d'Or, Clément, informaticien dans une société de jeux vidéo, se retrouve un beau soir dans une cabane d'altitude perdue en pleine montagne en compagnie de cinq parfaits inconnus. Le lendemain matin, on retrouve l'un d'entre eux gisant au pied d'une paroi rocheuse, le crâne défoncé. Bloqué avec ses compagnons d'infortune dans la cabane à cause d'un épais brouillard, Clément découvre dans les affaires du mort un étrange livre écrit de la main même de la victime, un criminologue qui y retrace le récit de ses plus brillantes enquêtes. Une menace de mort tracée sur la page de garde, des ressemblances troublantes entre les personnages du livre (des criminels démasqués par la victime) et ses compagnons d'infortune éveillent dans l'esprit de Clément un terrible doute. L'un des randonneurs aurait-il assassiné le criminologue par vengeance ? Et s'ils étaient tous coupables ? Et si le cauchemar ne faisait que commencer ?

  • Cet ouvrage met en exergue la description poétique de la recherche du bonheur.
    Il est question dans cette poésie d'expliquer les voies permettant d'obtenir le bonheur. L'ouvrage est un recueil de poèmes permettant d'élucider les possibilités conduisant au bonheur. Le bonheur peut être obtenu au moyen des plaisirs, des succès, de l'épanouissement, de la méditation, de l'art, de la littérature, de la politique, de la morale et de la sexualité. Cet ouvrage permet de montrer qu'à l'aide de l'art poétique, le bonheur peut être facilement découvert. Cet ouvrage est un plaidoyer pour la prise en compte des voies individuelles basées sur la raison lors de la quête du bonheur. Ceci peut conduire à la satisfaction humaine. Celle-ci est le but de la recherche du bonheur

  • Au cours d'un distrayant dialogue intérieur, dans un cadre exotique, le récit dévoile de nouveaux aspects de ce que l'on appelle les expériences de mort imminente, s'appliquant particulièrement à la vie quotidienne.
    Y sont développés les 7 objectifs majeurs de toute vie sur le chemin évolutif de la quête spirituelle, objectifs déduits des témoignages de milliers d'expérienceurs, exaltants et enthousiasmants.
    Cette rencontre laisse un inoubliable sentiment d'apaisement face à la mort, la nôtre et celle de nos proches.

  • À la Néocité, il n'y a pas de mauvaise surprise. Chaque enfant est issu d'un utérus artificiel et sa personnalité est minutieusement élaborée en amont, en fonction du futur rôle à tenir. À la Néocité, tous les EGéAs (Êtres humains Génétiquement Améliorés) sont égaux : ils sont jeunes, ils sont beaux, ils ont tout pour être heureux !

    À la Néocité, la vie est douce et agréable, le virtuel comble tous les besoins sensoriels, et personne ne s'ennuie jamais. Enfin, la Néocité prend soin de ses enfants, de tous ses enfants, ou presque !

  • Titre évocateur, « Béatitudes » rappelle le Sermon sur la Montagne au cours duquel Jésus décrit les vertus des citoyens du Royaume des Cieux. Dans sa version des temps modernes, Herménégilde Chiasson propose un inventaire des gestes de tous « ceux » et « celles » qui « assurément sont en route pour le ciel ». La liste se déploie doucement, prend de l'ampleur, s'intensifie :



    ceux qui enlèvent leur manteau, exposant leur corps

    en vue d'en faire une marchandise périmée et négociable,

    ceux qui relèvent leurs manches,

    celles qui reprennent leur souffle,

    celles qui fixent un point autrement loin dans le vide,

    celles qui n'en finissent plus de revenir du même voyage

    interminable et décevant,

    celles qui referment à tout jamais, une autre fois, une

    dernière fois, pour toujours, des boîtes de souvenirs pénibles,

    celles qui savent et qui ne diront jamais rien,

    ceux qui ont su et qui n'ont rien fait,

    ceux qui règlent leurs comptes et qui n'en peuvent plus

    de grelotter sous le coup d'un frisson continuel,

    celles qui chantent à tue-tête dans la tempête,



    Les « ceux » et « celles » de « Béatitudes » ne vont pas sans rappeler les « Lui » et « Elle » du recueil Conversations, qui a valu à l'auteur le prix du Gouverneur général en 1999. Parlant de cette oeuvre, le critique littéraire David Lonergan la décrivait comme « un véritable livre de chevet qu'il faut lire avec parcimonie, lentement, pour en saisir toutes les nuances. » Exhortation qui s'applique également à « Béatitudes ».

  • Les Prisons constituent le sommet de l'expérience humaine, spirituelle et artistique de Marguerite, reine et poétesse.
    Le symbole de la prison, même s'il n'est pas nouveau et s'il est présenté fort simplement, est aussi bien l'incarcération amoureuse que la concrétisation de l'état douloureux de l'âme, dans l'attente de la grâce, et n'aspirant finalement qu'à la mort. Sous tous les aspects, ,cette vaste confession allégorique se distingue des oeuvres lyriques qui la précèdent ; c'est le chef d'oeuvre de Marguerite, sans doute un sommet de la littérature du XVIe siècle.

  • D'un côté Malika, française d'origine kabyle et adoptée suite au décès de sa mère en la mettant au monde, se met dès l'enfance en quête de ses origines. De l'autre Kendji, issu d'une famille de gitans, recherche les racines de son peuple à travers les continents et les siècles. Ces deux destins morcelés se croisent et s'attirent, prompts à se découvrir... Pour le meilleur et pour le pire.
    Né à Alger, Pierre Naulin a quitté son pays natal à l'indépendance. Toulouse qui l'a accueilli, lui a permis de retrouver une certaine sérénité. Après les deux volets des « Angoisses de ma jeunesse », il suit les pas de jeunes gens à la conquête d'eux-mêmes.

  • L'âme

    Fernand Viegas

    « Ils souffrent toute leur vie ! Ils cherchent dans mille chemins, Sans jamais trouver le leur... Ils disent que c'est la faute à d'autres Hommes, Lorsqu'ils ne réussissent pas à vivre Leur vie avec sagesse et bonheur. Chaque jour ils meurent en vie. Ils refusent de se poser la question : Mais qu'est-ce que je ne connais pas de moi, Qui me renvoie toujours au malheur ? » Ce voyage à Bénarès, écrit en 1979 au bord du Gange, est avant tout une escapade intérieure. Conçu comme le dialogue entre un homme et son âme, ce conte poético-philosophique interroge nos consciences et suggère les secrets de la vie. Déroutante mais accessible à tous, une quête spirituelle et religieuse qui invite à la méditation.

  • Jean-Pierre Vallois subit un choc lorsqu'il apprend le décès de sa femme dans un accident de voiture. En deuil, il décide d'entamer une retraite spirituelle dans un ashram et confie sa fille Vanessa aux soins de ses grands-parents maternels à Montpellier. L'adolescente se voit alors contrainte de quitter Paris et ses amis pour aller vivre dans le Sud. Le désir singulier de Jean-Pierre Vallois de devenir moine a des répercussions sur la vie de Vanessa : son déménagement bien sûr, mais aussi la solitude, le regard des autres... Nourrissant une profonde rancoeur à l'égard de son père, elle est furieuse lorsque ce dernier l'invite à venir visiter l'ashram.

    Vanessa parviendra-t-elle à lui pardonner ? Et si l'expérience spirituelle et les rencontres dans l'ashram étaient finalement une chance pour le père et la fille de retrouver le chemin du bonheur ?

    Entre liens familiaux, aspirations intimes et spiritualité, laissez-vous apaiser par Le Charme fou des nénuphars.

    "Une pause bienvenue dans ce monde de fous !" (SoniaBoulimiquedesLivres)

    "J'ai passé un bon moment avec ce roman" (La Boîte aux Livres d'Oriane)

    "Ce roman m'a permis de plonger dans une histoire à part tout en réfléchissant à ma propre vie" (Évasions Littéraires)

  • Il y a plus de vingt ans, le Jonquiérois Serge Girard s'est présenté aux Éditions JCL, comme tous les autres auteurs, avec son manuscrit sous le bras et le coeur plein d'espoir. Une cinquantaine d'esprits, disait-il, l'avaient aidé et inspiré à rendre à terme ce travail sérieux de réflexion.

    Se pourrait-il que?
    Les morts sont silencieux, c'est bien connu. Très peu d'entre eux sont revenus sur la Terre, en chair et en os, pour nous raconter exactement ce qui se passe dans l'au-delà. Cependant, depuis la nuit des temps, plusieurs Esprits désincarnés ont confié des témoignages très intéressants aux médiums qui possédaient le don de les capter.

    Serge Girard est un de ces médiums que les Esprits ont utilisés sciemment comme intermédiaire, afin de livrer à tous leurs points de vue sur plusieurs aspects de la vie humaine et terrestre. Mieux encore, ces habitants de l'au-delà ont raconté avec précision quels individus étaient-ils sur la Terre, et ce qui leur est arrivé dans l'après-mort.

    Remise en question
    Maintenant disponible en format semi-poche, Messages de l'au-delà constitue un témoignage d'une grande honnêteté. Ce livre questionne très humblement nos attitudes en tant qu'être humain et surtout nous fait réfléchir sur l'idée que nous nous faisons de la mort et de ses suites.

  • Dans ce second tome d'une série, Le Maître des peines, qui en comptera trois, Louis Ruest, toujours exécuteur de la cité de Caen, découvre que sa vengeance contre son père, enfin assouvie, ne lui apporte pas la paix qu'il avait tant espérée. Au contraire, elle le laisse avec une impression de vide et une existence qui, selon lui, n'a plus aucun sens.

    Il est toutefois loin de se douter que son élan destructeur est sur le point d'avoir des répercussions qui se feront sentir jusqu'aux trônes de deux rois. Sa réputation a fait de lui un personnage diabolique digne des fables et il est devenu un instrument convoité des puissants. Ainsi, Louis est-il invité à la cour du roi de Navarre et promis à un brillant avenir pour un roturier, ce qui aura pour conséquence d'éveiller jalousies et intrigues de cour.

    Pourtant, celui qu'on appelle « monstre » demeure suffisamment humain pour susciter aussi l'amour, depuis celui d'une veuve de haut rang jusqu'à celui d'une servante. Mais c'est l'amour pur d'une enfant, Jehanne, qui est destiné à lui donner un nouveau jardin et à changer sa vie.

    Et c'est ainsi qu'en compagnie des personnages attachants d'une nouvelle famille, et après avoir tant côtoyé la mort, Louis entreprend sa lente remontée parmi les vivants.

  • Paris, 1340. À sept ans, Louis Ruest, fils unique de l'un des boulangers les plus estimés de cette ville florissante, travaille avec beaucoup d'acharnement afin de pouvoir réaliser sa plus grande ambition, celle de devenir à son tour l'un des meilleurs boulangers de sa profession. Tourmenté et assoiffé d'amour, s'il s'efforce de faire ses preuves en dépit de ses écarts de conduite, Louis est surtout désireux d'être apprécié par Firmin, son père, qui s'obstine malheureusement à ne voir en lui qu'un indigne successeur.

    Dans un Royaume de France pris en tenaille, au Nord par les débuts de la Guerre de cent ans, au Midi par des navires qui accostent silencieusement en amenant avec eux le bacille de la peste noire, qui s'apprête à provoquer la pire épidémie de l'histoire occidentale, c'est pourtant par l'oeuvre d'un seul homme, celle de son propre paternel, que la mort sans pitié se présente à Louis. Heureusement, un moine le sauvera in extremis et le ramènera au monastère de Saint-Germain-des-Prés afin d'y être soigné. Après une longue convalescence, le jeune homme prend d'abord goût à cet environnement serein et songe à prononcer ses voeux. Or, dans ces lieux pourtant paisibles, un désir sournois et implacable s'insinue lentement en lui, celui de retrouver son père et de lui faire payer chacun des coups que sa mère Adélie et lui ont reçus, chacun des mots cruels qu'il leur a lancés. Survivre et se venger devient alors la règle, et ce, même si pour retrouver son père, il devra renoncer à son âme. C'est ainsi qu'un destin hors du commun l'amènera à devenir l'un des exécuteurs les plus redoutés du Royaume, un redoutable fonctionnaire de la justice humaine.

  • Le nouveau livre de Serge Girard, son septième depuis 1990, lève le voile sur les échanges que l'homme peut entretenir avec le monde des morts. Il explique le phénomène de l'invocation en révélant le véritable processus énergétique qui y est associé.

    Mais que signifie « invoquer l'au-delà »? Que peuvent nous apporter ces demandes que nous adressons à Dieu, aux esprits supérieurs ou à nos défunts? Quelles sont leurs vraies valeurs?

empty