Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Raimbo

    Lucio Filippucci

    De l'érotisme pur et dur saupoudré de scènes d'action nerveuses, dans la plus pure tradition du pulp à l'italienne !Il est américain, c'est-à-dire viscéralement patriote et anticommuniste, et parcourt le globe au gré des missions que lui confie la CIA. Sahara, Vietnam, Europe de l'Est, Chine... Jeff Raimbo, agent spécial bodybuildé, volontiers gouailleur et grossier, ne fait pas dans la dentelle quand il débarque sur un terrain d'opération : il trucide les guérilleros, soumet les bolcheviks, éradique les terroristes... sans oublier, au passage, de prendre du bon temps avec les femmes du cru. Raimbo a le tact et le savoir-vivre d'un OSS 117, mais ne cherchez pas chez lui le second degré du héros français : avec Raimbo, c'est de l'érotisme pur et dur auquel vous aurez droit, saupoudré de scènes d'action nerveuses, dans la plus pure tradition du pulp à l'italienne. Un page turner redoutable, et un petit monument du fumetti érotique qui reprend vie.
    Comme de nombreux dessinateurs italiens de sa génération, Lucio Filippucci a fait ses premiers pas sous la houlette des éditions Edifumetto, à la fin des années 1970. Son trait précis et élégant lui a permis de succéder à un certain Milo Manara sur la série Chris Lean, et de décrocher sa propre saga avec Raimbo, publié entre 1986 et 1987 (17 volumes). Ce livre compile les trois premiers épisodes de la série.
    Préface de Bernard Joubert.

  • - 63%

    Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin !
    Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin. Avec un petit quelque chose en plus: non contente d'être hyper sexy, Ramba est littéralement accro au sexe ! Et la brune incendiaire a trouvé un moyen efficace d'allier sa passion et son métier de tueuse à gage : d'abord, elle se sert des hommes et des femmes qu'elle traque comme des objets sexuels, et ensuite elle les tue ! Un redoutable page turner signé Marco Delizia et Rossano Rossi, et un petit monument de la BD érotique italienne, qui devait absolument être réédité !
    Scénariste de bandes dessinées tous publics, Marco Delizia a usé de ce pseudonyme pour signer les scripts des 15 épisodes de Ramba, parus en Italie entre 1988 et 1989. Inspiré par l'oeuvre monumentale de Magnus, Rossano Rossi a fait ses débuts de dessinateur avec Ramba, série pour laquelle son travail soigné et son jeu de contrastes noir et blanc ont été unanimement salués.
    Préface d'Antoine Michel.

  • Raimbo

    Lucio Filippucci

    De l'érotisme pur et dur saupoudré de scènes d'action nerveuses, dans la plus pure tradition du pulp à l'italienne !Il est américain, c'est-à-dire viscéralement patriote et anticommuniste, et parcourt le globe au gré des missions que lui confie la CIA. Sahara, Vietnam, Europe de l'Est, Chine... Jeff Raimbo, agent spécial bodybuildé, volontiers gouailleur et grossier, ne fait pas dans la dentelle quand il débarque sur un terrain d'opération : il trucide les guérilleros, soumet les bolcheviks, éradique les terroristes... sans oublier, au passage, de prendre du bon temps avec les femmes du cru. Raimbo a le tact et le savoir-vivre d'un OSS 117, mais ne cherchez pas chez lui le second degré du héros français : avec Raimbo, c'est de l'érotisme pur et dur auquel vous aurez droit, saupoudré de scènes d'action nerveuses, dans la plus pure tradition du pulp à l'italienne. Un page turner redoutable, et un petit monument du fumetti érotique qui reprend vie.
    Comme de nombreux dessinateurs italiens de sa génération, Lucio Filippucci a fait ses premiers pas sous la houlette des éditions Edifumetto, à la fin des années 1970. Son trait précis et élégant lui a permis de succéder à un certain Milo Manara sur la série Chris Lean, et de décrocher sa propre saga avec Raimbo, publié entre 1986 et 1987 (17 volumes). Ce livre compile les trois premiers épisodes de la série.
    Préface de Bernard Joubert.

empty