• Apeirogon

    Colum Mccann

    • Belfond
    • 27 Août 2020

    Rentrée littéraire 2020Apeirogon, n.m. : figure géométrique au nombre infini de côtés.
    Rami Elhanan est israélien, fils d'un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n'a connu que la dépossession, la prison et les humiliations.
    Tous deux ont perdu une fille. Abir avait dix ans, Smadar, treize ans.
    Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l'envie de sauver des vies.
    Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix.
    Afin de restituer cette tragédie immense, de rendre hommage à l'histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une oeuvre totale à la forme inédite ; une exploration tout à la fois historique, politique, philosophique, religieuse, musicale, cinématographique et géographique d'un conflit infini. Porté par la grâce d'une écriture, flirtant avec la poésie et la non-fiction, un roman protéiforme qui nous engage à comprendre, à échanger et, peut-être, à entrevoir un nouvel avenir.

  • Émilie et Charlotte sont de nouveau séparées dans deux collèges différents. Les deux meilleures amies ont pourtant vraiment besoin d'être ensemble, elles ont tellement de choses à se raconter ! Mais lorsqu'elles se retrouvent réunies, c'est pour s'affronter lors d'une grande compétition inter-collèges. Compétition et amitié sont-elles compatibles ? Les deux jeunes filles vont vite devoir trouver la réponse...Plonge encore une fois dans la vie de ces BFF aussi attachantes qu'amusantes, qui sont loin d'avoir dit leur dernier mot. Des tonnes de textos, des dizaines d'e-mails et, surtout, une amitié plus solide que jamais !

  • Pourquoi est-on triste ou joyeux ? Pourquoi est-on en colère ? Pourquoi avons nous peur ? Au travers de nombreux exemples, l'enfant va comprendre pourquoi il réagit de telle ou telle façon. Comment on transmet son émotion et comment dans une journée on passe de la peur à la joie, de la colère à la tristesse. Etc...

  • Dans leur château normand, monsieur et madame de Grandville sont désespérés : leurs charmants bambins, Godefroy et Charlotte, multiplient les bêtises et font fuir les gouvernantes. Heureusement, la célèbre école de nurses anglaises, la prestigieuse Perfect Children's Academy, a promis de leur envoyer une demoiselle à la hauteur de la situation, l'excellente Daisy Dashwood. Avec ses diplômes flambant neufs et son réputé flegme britannique, Daisy Dashwood semble dotée de toutes les qualités requises. Mais il ne faut jamais sous-estimer l'incroyable résistance des enfants français.... Caprices en pleine rue, batailles de mottes de terre, odeurs de camembert, pianiste myope et dressage de marcassin réussiront-ils à déstabiliser la jeune nurse anglaise ?

  • Qui n'a en tête les larmes d'Obama en 2016, à l'évocation d'une fusillade dans une école ? Un homme, puissant de surcroît, pouvait donc manifester son émotion en public ! Apparente nouveauté car l'expression lacrymale n'a pas toujours été associée à une forme de faiblesse. Dans la Rome antique, les larmes étaient même un adjuvant du politique, l'arme des orateurs et le moyen de se distinguer du vulgaire. Une originale plongée dans la société de conquérants impitoyables, mais sentimentaux !
    Aussi surprenant que cela puisse paraître, les larmes coulent en abondance chez les Romains. Les empereurs, le peuple, les sénateurs, les soldats pleurent. Débats publics, procès ou ambassades, tout est prétexte aux déversements d'émotions. Plus que les Grecs, déjà grands pleureurs, les Romains ont la larme facile. La variété du vocabulaire latin vient l'attester. Les verbes flere, deflere, lacrimare, deplorare, complorare, gemere, lugere, complangere, plangere, queri, désignent tous l'action de pleurer, de se lamenter, parfois de manière bruyante et spectaculaire, gestes à l'appui : on se frappe la poitrine, on lacère ses vêtements, on griffe son visage, on se roule par terre. Les Romains s'épuisent à pleurer, leurs yeux s'y abîment. Souvent dépeints en conquérants impitoyables (ce qu'ils étaient), les Romains sont trop rarement montrés dans leurs moments de fragilité ou d'égarement. Les Romains construisent des routes, des ponts et des villes, ils bâtissent un Empire, mais ne s'abaissent pas à pleurer, pense-t-on. Leur mauvaise réputation de rudesse a jusque-là découragé toute enquête générale sur leurs larmes, là où les lamentations des héros grecs ont déjà fait couler beaucoup d'encre.
    Dans cette histoire inversée de la force romaine, il faut accepter de ne pas s'y reconnaître, de perdre pied. Les comportements sociaux des Romains, souvent ponctués de larmes, nous dépaysent. Le parcours que propose ce livre est ainsi celui d'un paradoxe : saisir l'étrangeté de ces larmes d'hier si semblables aux nôtres, c'est aussi comprendre qu'elles n'ont pourtant rien de celles d'aujourd'hui.

  • À 37 ans, Léonard, père de quatre enfants, éprouve les premiers symptômes d'une maladie diagnostiquée huit mois plus tard : une Sclérose Latérale Amyotrophique (« maladie de Charcot ») qui le prive peu à peu de tous ses muscles et le rend prisonnier d'un corps qui ne répond plus. Léonard garde le sourire et connaît la joie malgré l'épreuve, la souffrance et la mort quatre ans plus tard.Avec une grande justesse de ton, son épouse raconte l'humour indéfectible de Léonard malgré la maladie croissante. Elle dévoile une personnalité édifiante aussi accessible que simple. Ce livre rapporte le cheminement de toute une famille dans les difficultés, la souffrance et la mort. Il révèle comment la joie peut demeurer présente au coeur de l'épreuve. Le lecteur ressortira transformé de ce témoignage bouleversant, à dévorer d'une traite !« Le témoignage d'Axelle sur l'agonie de Léonard est un hymne à la dignité aux extrêmes de la vie. Un véritable envoûtement. » Philippe Pozzo di Borgo, extrait de la Préface

  • Les larmes ne sont pas que de malheurs. Elles sont aussi une transparence sur l'invisible et une porte sur l'émerveillement. De Jésus à Thérèse de Lisieux en passant par Marie-Madeleine, ce traité explore la voie de la " douloureuse joie ".
    Au fond, sait-on jamais pourquoi on pleure ? Il y a bien des larmes qui sont sans raison, des larmes qui, en somme, nous échappent. N'est-ce pas celles-ci, justement, qui ont le plus de sens ?
    Dans la tradition chrétienne, ces larmes permettent la révélation de ce qu'est l'homme, en vérité, devant Dieu. Elles ne viennent pas de nous : elles nous sont données, gratuitement, par pure grâce.
    Quelles sont les premières et les dernières larmes de la Bible ? Quand et pourquoi le Christ pleure-t-il ? Comment les larmes de saint Pierre et de sainte Marie-Madeleine doiventelles être comprises ? Pourquoi la Vierge pleure-t-elle à la Salette en 1854 ? Est-ce un don spirituel ? Des textes bibliques aux auteurs médiévaux et modernes - Thomas d'Aquin, Catherine de Sienne, Thérèse de Lisieux -, en passant par la littérature et même la bande dessinée, se dévoile peu à peu le sens théologique de ce sujet qu'on croyait commun.
    Qu'on pleure beaucoup ou peu, voire jamais, voici des clés pour comprendre les larmes et ce qu'elles nous disent du mystère de notre existence.

  • Enfin la solution EFFICACE pour endormir vos enfants !Finis les couchers difficiles ! Grâce à Valérie Roumanoff, hypnothérapeute, découvrez LA MÉTHODE INFAILLIBLE pour endormir vos enfants :20 HISTOIRES spécialement conçues pour aider les petits à s'endormir,
    en fonction de leur âge. S'appuyant sur le langage adopté en hypnothérapie, elles utilisent des métaphores et des suggestions douces, qui facilitent naturellement l'endormissement de l'enfant.
    TOUS LES CONSEILS pour appliquer la méthode de façon optimale (synchronisation des respirations, indications de lecture...) et pour mieux comprendre les besoins et les réactions de votre enfant face au sommeil.

  • Tous les parents ont à coeur le bien-être de leur enfant, mais au quotidien comment savoir ce dont a véritablement besoin un tout-petit ? Les auteurs, en se plaçant tantôt du côté de l'enfant, tantôt de celui du parent, répondent de manière tout à fait novatrice aux interrogations liées au développement du bébé. Dans ce livre, tout part de l'observation de l'enfant. Ainsi le bébé est encouragé à développer sa propre motricité avec la complicité bienveillante de ses parents, dans le jeu et le partage. En le laissant expérimenter chaque étape de son développement jusqu'à la marche, en lui laissant le temps d'assimiler et d'apprendre à son rythme, il va acquérir aisance motrice et confiance en lui. Grâce à vous, il sera heureux et apaisé !Le parfait livre de bord du tout-petit - Des propositions d'activités faciles à mettre en place sans aucun aménagement - Des focus sur les dernières avancées scientifiques et retours d'expérience des auteurs psychomotriciennes et de spécialistes de la petite enfance - Plus de 60 illustrations et 30 vidéos (accessibles sur Internet) pour comprendre d'un seul coup d'oeil ce dont il est question.

  • Aujourd'hui, rien ne va plus. La maman de Tom pleure et son papa rentre très tôt à la maison... Petit à petit, Tom comprend ce bouleversement : son grand-père est mort. Ils partent voir Grand-Mère. Toute la famille est réunie. Avec ses cousins, Tom va jouer dans le jardin et devant la brouette, ils décident de faire un énorme tas de feuilles... comme avec Grand-Père !

  • Dans la famille O'Possum, il y a monsieur, madame et leurs enfants : Ams, Tram, Gram, Pik, Épik et Colégram. Pour petit Pik, tous ces frères et soeurs, c'est trop. Trop de bruit, trop d'agitation, trop de choses à partager... et pas assez de bisous de maman ! Alors c'est décidé, petit Pik quitte sa famille. Sur son chemin il rencontre Couette, une moufette solitaire...Pour tous ceux qui réclament « Papa, Maman, encore une histoire ! », une belle et grande histoire + une petite histoire pour apaiser le moment du coucher.

  • #adopteunmôme

    Guillaume Droin

    Un couple s'aperçoit qu'il a peu de chance d'avoir un enfant biologiquement. Il se lance dans un long et douloureux processus de fécondation in vitro. Les tentatives échouent les unes après les autres. Ils ont épuisé toutes les possibilités et sont désespérés. Ils renoncent.
    Guillaume ne voit d'autre choix que de se lancer dans le parcours de l'adoption. Rapidement, ils s'aperçoivent que ce projet est hors de portée. Ils finissent néanmoins par obtenir leur agrément. La suite est du même acabit. Ils se demandent alors quels risques, non imaginés au départ, ils sont prêts à prendre : un enfant trisomique, battu...Puis c'est le miracle. Ils trouvent une filière déconseillée mais licite. Ils s'y engagent, inconscients de ce qui les attend. Tout s'accélère et prend des proportions qui les dépassent : décision à prendre sans délai pour l'adoption d'une petite fille atteinte du VIH, course contre la montre face à d'autres couples plus entraînés... Ce sera finalement un petit garçon. Tout va très vite : les joies succèdent aux pleurs et les pleurs aux joies. Ils rencontrent un pays, l'Arménie, et leur potentiel fils. L'attachement a lieu dès la première rencontre, ce sera Lui. L'arrachement sera d'autant plus rude. Ils perdront souvent espoir, se raccrocheront à tout ce qu'ils peuvent de façon parfois irrationnelle. Jusqu'à la dernière minute, ils n'auront pas de certitude. Pourtant, leur combat sera victorieux : ils rentreront tous les trois un 25 décembre, jour de Noël.

  • Mini-pouce

    Gaëtan Brixtel

    Les voix hurlent dans sa tête doublées des hurlements frénétiques d´un bébé... Insoutenable, le silence a un prix...






    VOUS VOULEZ QUOI ? a-t-elle dit, la voix brisée de trémolos.

    J'ai hésité.

    - Je voulais savoir si...

    Elle m'a coupé ; sa petite voix est partie en vrille.

    - Vous voulez savoir si je vais finir par faire taire ce con de môme, hein ? Qu'est-ce que vous croyez, que j'essaye pas ?
    />
    Et finalement articulé :

    - Non, je voulais savoir si vous n'aviez pas besoin d'un coup de main... parce que je suis...




    Voici le premier texte publié de Gaëtan Brixtel. Ska est très fier de donner leur chance à de nouveaux auteurs dont le talent affleure et qui ne demande qu´à être confirmé. Brixtel use déjà des ressorts d´un futur nouvelliste du noir au brillant avenir. A suivre assurément.

  • Un bébé sur deux présente une déformation crânienne se traduisant par une plagiocéphalie, une tête plate ou les deux réunies ! Des parents désarmés, peu conseillés devant la déformation, souvent livrés à eux-mêmes, sans autre directive, ont incité l'auteur à écrire. Il vous propose une réflexion « de fond » sur ces asymétries qui représentent 90% de ses consultations ainsi que des conseils simples et utiles à mettre en place en supplément du traitement ostéopathique et pour le bon développement de votre bébé. L'auteur, ostéopathe expérimenté, référent en « ostéopathique pédiatrique » , auteur de livres d'ostéopathie en pédiatrie et conférencier, vous permettra de mieux comprendre « Où, quand et comment s'installe la déformation ». et « pourquoi faut-il agir rapidement », afin d'y remédier. Une véritable méthodologie, simple à mettre en place, vous est proposée, adaptée à chaque cas, pour prévenir, améliorer, et corriger ces déformations. Enfin, l'auteur vous adresse ce message : « N'attendez pas si la tête de votre bébé se déforme ; ça ne s'arrangera pas tout seul, sans rien faire ou en grandissant !...Réagissez ! » Ce petit livre est dédié aux parents, mais également aux professionnels de santé, puéricultrices, nounous, assistantes de crèches, etc., qui approchent ou soignent les bébés, sans oublier les ostéopathes.

  • Pour que fratrie rime enfin avec harmonie ! La famille s'est agrandie ? Bonne nouvelle ! En tant que parents, vous en êtes certains, votre coeur est suffisamment grand pour aimer plusieurs enfants. Mais si vos enfants en doutent, un nouveau challenge s'annonce pour vous ! L'arrivée d'un nouvel enfant bouleverse souvent l'équilibre d'une famille. Avec plusieurs enfants apparaissent aussi les rivalités, la jalousie, les disputes, les crises, les pleurs, les tensions... et c'est toute la maison qui en subit les conséquences. Prenez les choses en main ! Dans cet ouvrage, vous apprendrez à gérer la fratrie pour que chacun trouve sa place. Étape par étape, selon chaque situation et chaque âge, l'auteur vous propose d'identifier et de résoudre les difficultés que vous risquez de rencontrer. En bonus : des idées zen pour gérer les situations avec inventivité ! Pour que fratrie rime enfin avec harmonie !

  • Un chien à l'école ? Hé oui ! Jacoby a une mission bien spéciale...

    C'est jour de retour en classe et Jacoby s'y prépare soigneusement. Partenaire en zoothérapie, il a beau connaître sa tâche, et avoir hâte de retrouver ses jeunes amis, cela ne l'empêche pas d'éprouver de l'anxiété. Avec l'aide de Madame Ève, l'écolier à quatre pattes va vaincre cet obstacle. Puis, grâce à son grand coeur, il va soutenir le petit Jacob, qui arrive de l'Alberta et qui doit trouver lui aussi sa place et ses mots. Un chien à l'école, ce n'est pas habituel, mais cela peut faire toute une différence !

    lien video: https://www.youtube.com/watch?v=0W5utgEPikg&feature=youtu.be

  • Un livre d'artiste, l'histoire d'une famille aimante, l'histoire de Solange, une enfant prisonnière de sa différence.

    L'étoile sur la dune, c'est le trésor que chacun porte en soi et qui doit éclore. C'est l'histoire de Solange, enfant prisonnière de sa différence : l'autisme, ce trouble envahissant du développement. Les pinceaux et les mots d'une mère, les aventures d'un frère et la confiance d'un père soutiennent la quête de la petite, enfermée dans un silence assourdissant d'images et de mots. Grâce à l'amour familial qui trace le chemin vers la dune, grâce à sa propre détermination et à son courage, l'enfant grandit, cueille et nomme enfin son tésow... un apprentissage à la fois.

  • Tape

    Steven Camden

    2013 Les choses n'arrivent jamais sans raison. C'est ce que Ameliah se dit. L'univers a un plan, n'est-ce pas ? Sinon pourquoi lui aurait-il pris ses parents ? Un jour, elle trouve une vieille cassette. Une voix de garçon est enregistrée dessus, une voix qui semble lui parler... 1993 Ryan est perdu. Une mère décédée, une nouvelle belle-mère, un demi-frère diabolique... Pourquoi tout ça est-il arrivé ? Il enregistre un journal intime sur une cassette, en souvenir de sa mère. Il y parle d'une fille qu'il vient de rencontrer, une fille qu'il n'arrive pas à se sortir de la tête... Ameliah et Ryan sont liés par plus qu'une simple cassette. Voici leur histoire.Originally published in English by HarperCollinsPublishers Ltd under the title : Tape

  • "Dimanche 22 mai - Problème : j'ai seize ans depuis exactement trois heures. Maintenant, j'ai le droit de sortir jusqu'à minuit. De faire du planeur ! De conduire un tracteur ! Et puis je peux décider qui recevra mes organes après ma mort, genre mon foie ou ma cornée. C'est pas génial, ça ? Mais pourquoi est-ce que je suis si déprimée ? 19h33. Prrrrr. Quelle idée d'avoir une cornée sur l'oeil... Beurk ! 19h36. J'ai comme le soupçon que le jour de ses seize ans, personne ne reste tout seul dans sa chambre à traîner devant la télé, à écrire son journal intime ou à penser à sa cornée. Ou bien si ? 19h43. Je mange encore une part de mon gâteau d'anniversaire. Un gâteau aux smarties. C'est vraiment trop chouette. Pffff." Lilia a 16 ans, une famille envahissante, des amis fantaisistes et des garçons qu'elle voudrait bien embrasser pour la première fois. Traduit de l'allemand, titre original : Wen küss ich wenn ja, wie viele?

  • Samuel Rivière, mutique depuis un accident de voiture qui a coûté la vie à sa mère, décolle pour Rio de Janeiro afin de rejoindre un projet social et écologique de re-végétalisation d'une favela de Rio. Sa famille, désemparée par son silence depuis un an et huit mois, espère le voir revenir à la vie en l'envoyant passer de force ses deux mois d'été au Brésil chez Hélio Arrabal, grand ami de son grand-père. Samuel est accueilli par Hélio et sa nièce Céu à Vidigal et rencontre les adolescents étrangers et les cariocas avec lesquels il doit travailler. Mais Samuel est bien décidé à ne pas se mêler à eux, même si Céu exerce sur lui un charme certain. Parviendra-t-il à guérir de ses blessures et Céu trouvera-t-elle en lui l'incarnation de celui qu'elle cherche depuis si longtemps ?

  • Vendredi 3 juinD'un point de vue objectif, le sujet d'expérience Lilia P. est en train de bronzer au soleil en bikini rose, d'écrire son journal intime et de manger des nounours gélifiés.Un observateur extérieur pourrait en conclure qu'elle se porte à merveille. Voilà cependant ce que savent les initiés : en ce moment même, les pensées de Lilia P. sont sous l'emprise de plusieurs éléments perturbateurs.Les aventures de Lilia P., 16 ans, racontées par elle-même. Une plume haute en couleur, des amies fantaisistes, une île peuplée d'aurochs et une histoire d'amour compliquée.Résultat : un journal plein d'humour et une lecture rafraîchissante ! Titre original : Wer liebt mich und wenn nicht, warum?

empty