P.O.L

  • La nostalgie

    Mircea Cartarescu

    Dans cette pièce vide, d'à peine trois mètres sur trois, deux enfants complètement nus se tenaient l'un en face de l'autre. Je vois encore avec une grande clarté devant moi, tandis que j'écris ces lignes, son corps à elle, mince et blanc, les monnaies cuivrées des seins, le sexe qui n'était qu'une ligne ébauchée entre ses cuisses. Il n'y avait presque aucune autre différence observable entre ces deux corps d'enfants.

  • "J'ai retrouvé cette image en noir et blanc, et je me demande ce que tu sais de moi. Et j'ai écrit ce récit, je crois qu'il en a été ainsi de nous. Peut-être."

  • Où sont passés les rêves de Simon Meyer, ses rêves de cinéma, de blockbusters hollywoodiens ? La flamme est éteinte. Quand cette histoire commence, Simon quitte la ville pour s'établir dans son village d'enfance. Mais au moment de le rejoindre, un étrange événement le précipite dans une autre dimension. Le rideau s'ouvre sur un monde imaginaire, un monde presque similaire au nôtre, à la seule différence que le village est désormais perché au sommet d'une tour de béton armé à quinze kilomètres d'altitude. L'Étoile du Hautacam, c'est le petit théâtre de Simon, son univers intérieur, le film de sa vie. Pour nous, lecteurs, c'est un film à grand spectacle, une fable épique, un roman d'aventures.

empty