Policier & Thriller

  • Impact

    Olivier Norek

    Par le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Elle - policier, Prix Le Point du polar européen
    Face au mal qui se propage
    et qui a tué sa fille
    Pour les millions de victimes passées
    et les millions de victimes à venir
    Virgil Solal entre en guerre,
    seul, contre des géants.

    1 autre édition :

  • David McCae, écrivain new-yorkais en mal d'inspiration et citadin convaincu doit quitter Brooklyn pour l'Alaska dans le but de terminer les mémoires du gouverneur Kearny. Le politicien visant la réélection, il envoie son porte-plume étoffer l'ouvrage d'un chapitre élogieux : le célèbre alpiniste Dick Carlson, ami de longue date, aurait de belles choses à raconter sur leurs aventures. Direction Valdez pour David, vers le froid, les paysages sauvages et un territoire qui l'est tout autant. Plus adepte du lever de coude que de l'amabilité, l'alpiniste n'en est pas moins disert et David en apprend beaucoup. Trop. Devenu gênant, la violence des hommes, et celle d'une nature qui a préservé tous ses droits, va s'abattre sur lui et l'obligera à combattre ses démons pour survivre.

    Patrice Gain est né à Nantes en 1961. Professionnel de la montagne, ingénieur en environnement, les territoires d'altitude et les grands espaces l'attirent depuis toujours. Il est déjà l'auteur de deux romans aux éditions Le mot et le reste : La Naufragée du lac des Dents Blanches (Prix du pays du Mont-Blanc et Prix « Récit de l'Ailleurs » des lycéens de Saint-Pierre et Miquelon) et Denali.

  • Ils ont toujours été marins. Mais depuis que dans la famille, il n'y a plus que le père et le fils, peu à peu s'est installé le silence. Et ce père, devenu muet, entraîne le fils sur une mer toujours plus déchaînée, comme s'il avait besoin de frôler la mort pour se sentir encore vivre. En dehors de la pêche, il y a un autre commerce auquel le père a décidé de se livrer. Il vend des traversées aux passeurs qui conduisent les migrants des côtes françaises à l'Angleterre. L'équilibre de leur vie est fragile et il ne faudra qu'un incident pour que de manière incontrôlable tout bascule et que la mer devienne le théâtre d'un étrange huis-clos. Patrick K. Dewdney, avec ce roman poétique et puissant, s'impose comme une jeune voix marquante de la littérature française contemporaine.

  • Aucun homme ni dieu

    William Giraldi

    « Le premier enfant disparut alors qu'il tirait sa luge sur les hauteurs du village. Sans un bruit - nul cri, d'homme ou de loup, pour témoin. » Quand Russell Core arrive dans le village de Keelut, la lettre de Medora Slone soigneusement pliée dans la poche de sa veste, il se sent épié. Dans la cabane des Slone, il écoute l'histoire de Medora : les loups descendus des collines, la disparition de son fils unique, la rage et l'impuissance. Aux premières lueurs de l'aube, Core s'enfonce dans la toundra glacée à la poursuite de la meute.
    Aucun homme ni dieu nous entraîne aux confins de l'Alaska, dans cette immensité blanche où chaque corps qui tombe, chaque cri, semble absorbé par la splendeur silencieuse de la nature. Un roman envoûtant, poétique, inoubliable.

  • Ils sont trois. Trois que menacent des forces occultes. Ils ne se connaissent pas. Noémie, jeune femme fragile venue à Nice pour vivre au soleil, est harcelée par un inconnu qui visite son appartement en son absence. Lescar, policier raté mais qui n'a pas perdu tous ses réflexes de flic, se mêle de ce qui ne le regarde pas et fait l'objet d'une enquête administrative. Ginette, vieille dame indigne, est enfermée dans une maison de retraite où se multiplient les morts suspectes. Leurs voix se succèdent avec les mêmes questions obsédantes : comment lutter contre un ennemi invisible ? Comment trouver de l'aide quand on est seul ? 

    Ils sont trois à parcourir les sentiers obscurs. Quand leurs chemins se croiseront, ils uniront leurs forces pour faire exploser la terrible vérité. 

  • Anglais Snowchild

    Marie-Bernadette Dupuy

    The Epiphany, 1916.
    On an unforgivingly cold winter's night in Val-Jalbert, Lac-Saint-Jean, a twelve month-old child, wrapped in furs, is discovered by a nun from the convent school. The discovery of this abandoned girl, possibly afflicted by the dreaded chicken pox, deeply upsets the nuns from Notre-Dame-Bon-Conseil who have just taken on their teaching duties. Val-Jalbert, a small factory-town built at the foot of the Ouiatchouan River, is run by the pulp and paper company. The villagers are hard-working and have everything they need. Life in Val Jalbert flows in an orderly fashion, morally irreproachable.

    The child of the night increasingly disrupts the nuns and their neighbors, the Marois family, who eventually take her in. But where does Marie-Hermine, with eyes so blue, come from? Why did her parents drop her off like a heavy burden on the steps of the convent school? Over the years, the orphan girl will become affectionately known as ``the Winter Nightingale'' because of her extroardinary voice, and she will become the pride of the factory village which is later abandoned, doomed after the closure of the industry in 1927. Homes are now empty, gardens left unattended, and the nuns leave the barren village. During these unfortunate incidents, Marie-Hermine's past resurfaces and jealousies erupt, such as the love of a young metis named Toshan, encountered during a trip to Lac-Saint-Jean.

empty