Entreprise, économie & droit

  • La nouvelle collection de l'Etudiant ! - 124 idées de métiers quand on aime les autres, et toutes les formations qui y mènent ! - Une nouvelle collection, qui renouvelle le genre et partant des envies de l'ado - Je ne sais pas quoi faire mais je sais ce que j'aime !
    "Je ne sais pas quoi faire..." par contre "je sais que j'aime... la nature !" Partir des envies pour explorer une multitudes de métiers possibles, tel est le concept de cette nouvelle collection, au plus proche des attentes et besoins des jeunes.
    Dans ce guide, Léna Nesci vous fera découvrir, au travers de témoignages et présentations au-delà des idées reçues, tous les métiers qui s'offrent à vous.
    Vous avez envie de préserver la nature ? De la valoriser ? Vous préférez travailler en extérieur ? Ce guide est fait pour vous ! Y sont recensées, les professions, les formations et les compétences requises pour y accéder. Découvrez tout un tas de pistes : directeur de parc animalier, paysagiste, biologiste marin, maréchal-ferrant, botaniste, océanographe, naturopathe... Et bien d'autres encore !


  • Que ce soit d'un point de vue économique, social, environnemental ou même sanitaire, le gâchis est partout. Il est à la croisée de la plupart des maux actuels : pollution, réchauffement climatique, raréfaction des ressources, de la biodiversi

  • Comment faire évoluer le luxe vers une prise en compte systématique du développement durable ?


    Le premier livre consacré aux liens entre le développement durable et le secteur du luxe.

    Un texte enrichi d'interviews d'experts du développement durable et du luxe.

    De nombreux cas pratiques, graphiques et exemples.

    Une analyse exhaustive : état des lieux, premières réponses, recommandations.


    A priori, luxe et développement durable n'ont rien en commun. Cet ouvrage documenté, riche en témoignages et en exemples, démontre au contraire que ces deux secteurs opèrent un rapprochement. Le luxe dispose en effet des atouts nécessaires pour entrer pleinement dans une démarche de RSE. Les initiatives engagées laissent ainsi augurer un avenir aux accents verts.

    S'appuyant sur des exemples récents, les auteurs présentent un panorama complet de recommandations et perspectives.

  • Je ne sais pas trop quoi faire, mais... j'aime les voyages !Certains aiment les sciences, le sport ou la nature, vous, votre passion ce sont les voyages. Est-ce suffisant pour réussir son orientation ? Oui !
    Découvrez 234 idées de métiers en lien avec les voyages et les études indispensables pour décrocher le job de vos rêves ! Steward, skipper, interprète, animateur, diplomate, médecin humanitaire... les options qui s'offrent à vous sont nombreuses et passionnantes !
    Le panorama des métiers et formations liés aux voyages est très large et offre des carrières dans les domaines aussi variés que la nature, les langues, l'environnement, l'hôtellerie, la restauration ou encore la médecine !
    Ce livre vous permet d'aborder votre orientation en partant de vous et de découvrir 234 métiers auxquels vous n'auriez pas forcément pensé ou que vous ne connaissiez pas encore.
    Éva Mignot vous aide, au-delà des idées reçues, à imaginer votre avenir en toute sérénité, en mettant en avant votre passion !
    Pilote de ligne ; Commissaire de bord ; Agent de voyages ; Réceptionniste ; Yield manager ; Musicien ; Médecin humanitaire ; Volcanologue ; Jounaliste ; Pilote de chasse

  • Le développement durable est désormais au coeur des stratégies d'entreprises et des préoccupations des décideurs, qu'ils y soient contraints par les pouvoirs publics ou incités dans une logique d'anticipation et de gestion des risques.
    Par une approche transversale, intégrant droit des affaires, droit de la consommation, droit de l'environnement, droit du travail, cet ouvrage a pour objet de cerner, du point de vue de l'entreprise, plusieurs enjeux juridiques du développement durable. Il s'inscrit en complémentarité de certains ouvrages parus dans cette même collection ouverte aux thématiques les plus actuelles : Droit du travail et droit de l'environnement, sous la direction de M-P Blin-Franchomme et I Desbarats ; Entreprises et dommage écologique, de M Memlouk ; Grenelle 2, ouvrage collectif.
    Un regard juridique est ici porté sur certains outils susceptibles de faciliter la diffusion du développement durable par l'entreprise, permettant aussi d'identifier les difficultés suscitées par cette intégration de préoccupations sociales et environnementales dans les objectifs économiques des organisations. Ces préoccupations sociétales, essentielles pour l'acteur économique du XXIe siècle, ont des répercussions évidentes sur son patrimoine, appréhendé dans sa dimension économique et juridique : problématique des sites et sols pollués, de la responsabilité des sociétés mères ; création d'une nouvelle " valeur " réputation, cadre juridique de la reddition " sociétale ", pratiques commerciales, consommation durable...
    Ces préoccupations et aspirations nouvelles influent également sur la gestion des relations sociales : gestion durable et responsable des milieux de travail, de la main d'oeuvre et de l'environnement naturel ; impératifs d'équité et de solidarité sociales, diversité... Dans un monde où éthique et normes juridiques interfèrent, les rapports loi I Soft law (rôle et portée des codes, chartes, accords volontaires...) requièrent une attention particulière et, à une époque où les entreprises sont les acteurs majeurs d'une croissance " soutenable " et " durable" sur le plan social, économique et environnemental, seront donc abordées les synergies actuellement à l'oeuvre entre Développement durable, RSE et Droit.

  • Plus d´un humain sur deux vit en ville aujourd´hui et, souvent, ceux qui vivent à la campagne adoptent des comportements qui sont ceux des urbains. Cependant, partout dans le monde la ville est en débat et, avec elle, toutes les grandes questions du moment - économiques, sociales, culturelles, politiques et géopolitiques.
    Parler de la ville, c´est réfléchir à notre rapport à la nature, aux conditions matérielles d´existence de ceux qui y vivent ou y travaillent, aux phénomènes migratoires, à la mobilité des individus ; c´est également s´interroger sur la démocratie et la façon dont l´espace urbain est géré, programmé, transformé, et dont il répond aux attentes et aux besoins de la population, ne serait-ce qu´en matière de logement.
    La ville, ici et ailleurs, est au coeur d´une mutation générale, et s´il faut la repenser, c´est parce qu´elle est le lieu et la forme de changements considérables, le lieu de l´ambivalence, des tendances ou des jeux contradictoires. C´est pourquoi elle fascine.

empty