Librinova

  • « Saviez-vous que les petites filles naissent pour faire tourner leur jupon de princesse jusqu'à s'étourdir, pour massacrer les bâtons de rouge à lèvres en se tordant les chevilles sur les escarpins de leur mère, pour sauter sur les lits et s'admirer dans le grand miroir de l'entrée en récitant des poèmes ?
    La mienne aussi. Enfin, c'est ce que je croyais ».

    Au cours des heures suivant l'arrêt des soins qui maintiennent Rose en vie, ses parents croisent les héros de l'ombre qui les entourent. Leurs vies se racontent dans des portraits (la mère, la pédiatre ou le clown) qui embarquent le lecteur dans un monde d'émotions que généralement on tait. Il se glisse dans les conversations et partage les pensées de chacun pour mieux comprendre l'intensité inouïe du moment.
    Une histoire d'amour avec un regard original sur l'inacceptable : la perte d'un enfant.
    Un livre percutant et juste au style délicat, porteur d'espoir et de lumière.

  • Madame Vauzanges

    Elisabeth Haïk

    A Neuilly-sur-Seine, un immeuble bourgeois des années 1930 abrite des destins insoupçonnés. Au sein de ces murs épais, la rencontre de deux femmes convoque l'histoire et les mémoires familiales. Pour les besoins d'un documentaire consacré au positionnement des dreyfusards encore vivants sous l'Occupation, quarante ans après l'Affaire, Héloïse Segal réussit à entrer en contact avec sa voisine, la plus ancienne habitante de l'immeuble. Alors même que la centenaire Odette Vauzanges n'a pas quitté son appartement depuis une dizaine d'années, Héloïse constate rapidement qu'à elle seule, la vieille dame est un sujet d'envergure. Fille de Victor Demeyl, un dreyfusard historique, Odette livre peu à peu des facettes de son passé. Entraînée dans un périple aussi dérangeant que fascinant, Héloïse ouvre sa caméra et son âme à l'expérience. Le récit évoque la vie d'une élégante parisienne pendant l'Occupation. On y croise ses amis de la littérature et du cinéma et leur luxe tapageur, pendant que le monde extérieur subit le rationnement et les arrestations arbitraires. Le casting réunit Sacha Guitry, Joseph Kessel ou encore Romain Gary. Dans ce dédale d'ombres et de zones grises, Odette distille des révélations de plus en plus choquantes. Peut-on continuer d'admirer une personne qui révèle un passé trouble ? Tel est le dilemme qu'Héloïse tentera de résoudre.En filigrane, dans un monologue dont nul ne soupçonne l'existence, une voix déchirante parcourt le récit et tente de briser le silence.

  • Une parenthèse

    Nathalie Rouckout

    On croit toujours à tort que la maladie n'arrive qu'aux autres. Nathalie Rouckout témoigne du contraire. Quand on lui découvre une tumeur de 13 mm cachée dans son sein droit, la réalité la frappe de plein fouet : un cancer du sein triple négatif. À 43 ans, elle entame une bataille féroce pour défendre sa vie.

    C'est du fond de son lit, entre deux séances de chimiothérapie, qu'elle prend la plume pour partager ce que de nombreuses femmes vivent chaque année. Elle raconte ce combat qui a été le sien pendant de longs mois et qui a marqué son corps.

    Nathalie Rouckout nous plonge dans l'intimité de ses pensées et de ses réflexions avec une simplicité et une honnêteté profondément émouvantes.

  •  « Je crois que j'écris ce que d'autres ont écrit.
    Je formule des phrases que d'autres ont prononcées.
    Je n'ai nulle prétention, là est le piège dans lequel l'écriture vous fait toujours tomber.»

    Dans ce recueil, écrit à la faveur de la nuit parisienne, s'épanouit une poésie de la vie. Comme pour les mouvements de la marée, les mots de Charlotte Leplaideur oscillent doucement d'une émotion à une autre. À lire selon son envie, ces textes courts ou longs sont des extraits d'instants vécus, esquisse de l'amour fort à l'amour qui se détache.
    Des poèmes qui invitent à laisser libre court au chemin de vos pensées...

  • Paris 2015. Marcel Proust, descendant de l'écrivain du même nom, rencontre par le plus grand des hasards Madeleine dont il tombe éperdument amoureux (une histoire magique, se dit-il, puisqu'elle réunit enfin Madeleine et Proust).
    La jeune femme, peintre inspirée et douée d'une imagination débordante, tout aussi émue que Proust par cette rencontre, l'entraîne dans une incroyable aventure grâce à ce don inné qu'elle possède de voyager dans le temps. (A priori, ce n'est pas pour déplaire à Proust vu son héritage familial, mais fasciné et troublé par Madeleine, il est loin d'imaginer ce qui l'attend)
    Saga haletante, pleine de rebondissements, revisitant des périodes sombres de l'histoire, scandée par des changements de lieux (Venise, la Normandie, l'Atlantide) et de temps, riche en découvertes dont le fil rouge est une histoire d'amour qui traverse les siècles.
    Une fois « revenus » dans le présent de cette année 2015, nos héros n'auront guère le temps de souffler - juste celui de s'interroger sur les liens entre passé et présent - car Proust et Madeleine vont être confrontés à une redoutable organisation néo-nazie, bien décidée à perpétuer son idéologie destructrice de par le monde.
    Affronter à la fois les drames du passé et déjouer le machiavélisme de leurs adversaires d'aujourd'hui obligera ces aventuriers du temps perdu, à faire preuve d'un courage et d'une ingéniosité sans limites.Suspense, romance et paranormal s'entremêlent jusqu'à la scène ultime !

  • "Il s'est fait larguer et vient de se faire virer de l'entreprise de peinture. Inconsciemment hanté par son passé, il tente d'écrire un livre. Il a le don de voir les couleurs des gens et c'est un jeu qui va devenir dangereux... Faute de retrouver un job, il se fait gangster."

    Le personnage est quelque peu perdu, vivant dans la peur de voir l'humanité perdre de ses couleurs, un fervent défenseur de ce qu'il y a d'humain en l'homme.

    Ce roman se situe aux frontières du roman contemporain, de la fiction et du roman d'enquête. Écrit avec un style oral, il mêle trahison et corruption, avec naïveté et idéalisme, amour et patrie du coeur ; le tout dans un univers de fiction pas si loin du nôtre.

  • L'annonciation

    Thierry De Toffoli

    « Je voyais la vie, ma vie même, se dérouler devant moi, presque sans relief, sans rythme, sans que je puisse la rejoindre et m'y laisser emporter comme le font tous les hommes. J'eus pu rêver que cela n'aurait fait aucune différence. »

    Parti pour l'Italie à la recherche des meurtrissures de son enfance, un peintre, en proie à des errances, est entraîné dans une série de rencontres qui le mettent face à ses propres impasses. Les rencontres authentiques ou avortées auxquelles donne lieu cette quête le conduisent à écrire sa propre histoire, et le font dériver vers le dénouement inexorable, à la fois tragique et salvateur, de son existence. Instaurant un dialogue intime avec le lecteur, tissé par les mots, les affects et les sens afin d'échapper aux illusions de la représentation, L'Annonciation met en évidence l'effort intense et presque impossible que nécessite la création de soi.

    L'Annonciation est le premier volet d'un triptyque qui, par des modes narratifs différents, nous invite à suivre trois destins croisés. Trois itinéraires singuliers qui suggèrent au lecteur, par le prisme d' une expérimentation imaginaire, la possibilité d'un chemin vers le monde, les autres et lui-même.

  • Miia est finlandaise. À sept ans, elle adore lire, car les histoires lui ouvrent les portes d'un monde fantastique qui lui permet d'oublier, l'espace d'un instant, la terrible maladie contre laquelle elle lutte de toutes ses forces : la leucémie. Dans ses livres de contes, elle a découvert un pays extraordinaire : la Provence. Elle s'est persuadée que si elle parcourait le Garlaban à la recherche de la fée Esterelle, qui ne court qu'à la pointe des montagnes, elle trouverait le moyen de guérir. Mais comment entamer un tel voyage quand on n'est qu'une toute petite fille ?
    Les étoiles danseront pour toi, une belle aventure humaine et un pur moment d'émotion.

  • Ceux de la rue haute

    Armelle Guilcher

    À 32 ans, Anaïs est chroniqueuse sur une radio locale et occupe un appartement dans un immeuble de la rue Haute, à Kérioret, commune bretonne. Complexée par son physique, elle s'est construite au fil des années une carapace d'insensibilité qui freine et dénature ses rapports aux autres.
    Alors qu'elle s'ennuie passablement dans son travail, son employeur la met au défi d'écrire un livre et de le faire éditer. Si elle y parvient, elle pourra enfin animer l'émission culturelle qu'elle convoite tant. De quoi mettre du sel dans sa vie de femme solitaire, en quête de reconnaissance.
    Pour son roman, Anaïs décide de mettre en scène le meurtre fictif de sa voisine, Madame Mordrel, avec laquelle elle entretient des rapports conflictuels. Mais elle est loin d'imaginer que la réalité peut dangereusement rejoindre la fiction...Entre enquête policière, romance et saga familiale, découvrez une histoire aux protagonistes attachants, à lire d'une traite !

  • Pierre et Benjamin sont deux amis en quête de sens. Deux jeunes hommes que tout oppose mais que la vie a rapprochés.

    Les événements qui se succèdent vont bouleverser leurs existences à jamais. Du désert du Sahara à la Bretagne, des rives de l'Atlantique à Béziers et la Méditerranée, suivez leur voyage au bout d'eux-mêmes.

    Alors qu'à Tanger le premier hiver depuis leur installation touche à sa fin, une visite vient remuer les souvenirs et les entraîne à la poursuite de leur passé. Sous le soleil et dans la chaleur, les masques tombent.

    Est-il possible d'échapper à son destin ?

  • La Fragilité des rêves

    Dimitri Demont

    Mila a grandi anonymement dans la banlieue parisienne sans jamais trouver l'affection qu'elle recherche. Clarisse s'ennuie dans son village des Alpes et couche avec des touristes pour pimenter son quotidien. Olympe vient d'arriver à Bombay, bien décidée à faire carrière après avoir trop longtemps stagné. Ces trois femmes poursuivent chacune un rêve, plus ou moins secrètement.Mais les rêves sont fragiles, malicieux, agiles : ils se rapprochent et s'éloignent, apparaissent et disparaissent. Les trois héroïnes vont toucher le leur du bout des doigts, mais elles seront rattrapées par une dure réalité. Une histoire d'amour inattendue, une aventure indélébile, un coup de pouce professionnel... qu'en restera-t-il à la fin ?Dans ce triptyque de nouvelles, Dimitri Demont dresse le portrait de trois femmes aux aspirations différentes. Entre l'imaginaire et la réalité, le conte et la nouvelle, l'auteur pose un regard tendre mais implacable sur trois destins qui basculent.

  • Mes hiers assassinés

    Alexandre Rabor

    Pour Eric, un ouvrier agricole handicapé, aujourd'hui est un jour comme un autre, il nous raconte sa journée dans les champs. Le lendemain, à Paris, Diane, la fille de son patron, se réveille et réalise que cette journée, si simple, elle venait de la rêver.
    Pourquoi a-t-elle fait un tel rêve ?
    C'est le début d'une histoire où la vie, l'amour, le passé et un rien de poésie s'enchevêtrent.

    Dans un second temps, quand Warren, un journaliste originaire de Philadelphie, s'installe dans le roman et que la mort joue à nouveau le rôle du passager clandestin, vous serez très certainement amenés à vous poser cette question : ce roman est-il fantastique ou bien est-ce l'inconscient qui en usurpe les habits ?

    Mes hiers assassinés ou quand le vrai devient faux.

  • Quel rapport entre une instit en retraite découpée à la kalach, un pied bot laissé à tremper sous un pont, une motarde napolitaine, un barman néo nazi et une brochette d'allumés au crack ? Cette fois encore la perspicacité légendaire du commissaire Bongarçon est mise à rude épreuve... Cette fois non plus, Hephaestus « Heffi » Grecker n'y va pas avec le dos de la cuillère. Un régal.

  • Dans la bibliothèque sous le phare, on peut emprunter des livres comme les autres. Ou presque. Mellie s'y transforme parfois en livre vivant.  
    Une table, deux chaises : la jeune femme raconte son histoire à qui veut l'entendre.
    Dehors, il pleut.
    Thomas entre pour s'abriter. Il n'a pas ouvert un livre depuis longtemps. Pour se détendre, il préfère aller au cinéma ou regarder des séries.
    Commence alors la drôle d'histoire d'une femme qui se prend pour un livre et d'un homme qui en tombe amoureux.
    Les Globes de Coronelli est la deuxième partie du roman Mellie, L'Échappée Livre.

  • Dans la bibliothèque sous le phare, on peut emprunter des livres comme les autres. Ou presque. Mellie s'y transforme parfois en livre vivant.  
    Une table, deux chaises : la jeune femme raconte son histoire à qui veut l'entendre.
    Dehors, il pleut.
    Thomas entre pour s'abriter. Il n'a pas ouvert un livre depuis longtemps. Pour se détendre, il préfère aller au cinéma ou regarder des séries.
    Commence alors la drôle d'histoire d'une femme qui se prend pour un livre et d'un homme qui en tombe amoureux.
    Le Smiley est la première partie du roman Mellie, L'Échappée Livre.

  • Dans la bibliothèque sous le phare, on peut emprunter des livres comme les autres. Ou presque. Mellie s'y transforme parfois en livre vivant. Une table, deux chaises : la jeune femme raconte son histoire à qui veut l'entendre.
    Dehors, il pleut.
    Thomas entre pour s'abriter. Il n'a pas ouvert un livre depuis longtemps. Pour se détendre, il préfère aller au cinéma ou regarder des séries.  
    Commence alors la drôle d'histoire d'une femme qui se prend pour un livre et d'un homme qui en tombe amoureux.
    Road book à travers les livres et les bibliothèques, roman d'amour courtois, de la génération #MeeToo, Mellie, L'Échappée Livre est un hommage aux livres, à tous les livres, du Codex antique aux liseuses d'aujourd'hui.

  • Cet ouvrage est un double hommage, à tout le moins : hommage au fameux essai de Raymond Queneau, Exercices de style, dans lequel sont proposées 99 versions d'un même incident insignifiant, relaté sur toutes les variations que permettent le style et la littérature française. Hommage, dans cette démarche, à quelques-uns des grands textes de notre littérature.
    Et donc finalement, cet ouvrage propose 99 versions différentes d'une lettre de candidature à un poste imaginaire à pourvoir d'urgence.
    On entre au hasard des différentes lettres dans un paysage souvent humoristique, et toujours bienveillant.

  • Les Quatre Pays

    Florent Portha

    Les Quatre Pays, faites l'expérience d'un récit de voyage bousculant les codes du genre !
    4 années de vie, 4 pays...
    Une matinée colorée sur un îlot de verdure séparé de Bali par un bras de mer, le détroit de Badung. Un coucher de soleil au milieu d'un vignoble au sud de Margaret River, jouxtant l'océan Indien. L'ascension d'une vallée creusée par La Beaume, en amont de gorges de l'Ardèche.
    Quel rapport entre ces lieux ?
    Un témoignage, celui de Florent, mûrissant d'abord, en France, la décision de partir parcourir le monde. S'ensuivent l'Australie, la Thaïlande et l'Indonésie. Perth, ville moderne de la côte ouest de l'île-continent. Bangkok, capitale survoltée du pays du sourire. Lombok, Nusa Penida, voisines exotiques de l'île des dieux.
    Du métier de charpentier à l'audace entrepreneuriale, de rencontres amicales en histoires de coeur, de soirées festives en débats endiablés... Découvrez dans Les Quatre Pays un essai littéraire plein de rebondissements, une oeuvre épicée, sensuelle et sincère où géographie et temporalité sont orchestrées au service du sensible, à l'usage de la réflexion.

  • Le Maximum

    Stéphane Ponge

    Pochade anarchisante, à la fois comédie et critique sociale, Le Maximum, narre les tribulations drolatiques d'un père sans le sou et de ses deux enfants, qui cherche à échapper aux services sociaux et à ses créanciers en traversant la France.
    Court roman humoristique, cet opuscule est écrit dans un style direct, verveux, imagé, rythmé et parfois cru.

  • Fiche de lecture & analyse de l'oeuvre
    Néréus 2050
    Tome 1 Le son du silence
    De Val Gray

    Cette fiche de lecture & analyse de l'oeuvre Néréus 2050 Tome 1 le son du silence, de Val Gray, vous propose de cerner rapidement les enjeux essentiels de l'oeuvre et une analyse détaillée. Vous trouverez : Une présentation de l'oeuvre / Un résumé complet / Une présentation des personnages principaux / Des clés de lecture et une analyse des thématiques

  • La vie d'un homme ne se résume pas à ses aspirations déchues, à moins que celles-ci ne réussissent à éclipser tout le reste. Si c'est le cas, comment mettre un éclairage révélateur sur ce passage terrestre dominé par l'adversité. La lumière vient fouiller les détails et souligner leurs imperfections en créant des ombres délicates à analyser. Il ne faut pas faire l'erreur de les juger trop rapidement, quoique ce soit tentant de le faire. À cours de solution, mieux vaut convoquer l'arrière-ban de notre intellect et le laisser plancher sur le problème. On pourrait être surpris des pistes qui s'y trouvent. Peut-être même y trouverons-nous un effet de miroir nous dévoilant un monde à la fois fascinant et sinistre. L'acte d'écrire est noble, son issu peut déboucher sur la postérité, mais il peut aussi mener à l'errance dans l'ombrage de la vie. À certains égards, le parcours de notre écrivain peut rappeler celui du personnage de Martin Eden de l'auteur américain Jack London. Autodidactes, animés d'une belle ténacité, tous deux avides de se glisser un jour au niveau supérieur de leurs passions par les sacrifices qui s'imposent. Une ascension parfois douloureuse instruit leur parcours respectif. Cependant, là s'arrête toute comparaison. Le dernier segment de leurs cheminements littéraires prend des tangentes très différentes. Les détours sinueux de ce chemin valent-ils réellement la peine d'être empruntés, même s'il se présente comme étant le fruit de notre seule et unique passion?

  • Vous êtes le genre de lectrice ou de lecteur pour qui les quatrièmes de couverture de roman sont essentielles, répondez par : 
    oui tout à fait
    oui mais en fait ça dépend
    non pas du tout
    non mais en fait oui 
    ne se prononce pas. 
    L'histoire du yaourt qui pouvait changer le monde est une histoire de test consommateurs, de publicité, d'amour, de grandes entreprise d'agroalimentaire, d'amitiés et de petits rêves communs. 
    Un roman garanti sans matière grasse. Un roman pour celles et ceux, qui un jour, ont mangé, mangent ou mangeront un yaourt.

empty