Audiolib

  • Né d'aucune femme

    Franck Bouysse

    • Audiolib
    • 11 Septembre 2019

    Dans le secret du confessionnal, on confie au père Gabriel une mission. Récupérer à l’asile voisin, sous la jupe d’une femme dont il doit bénir le corps, de mystérieux cahiers. C’est ainsi que sortent de l’ombre les carnets de la jeune Rose, ceux dans lesquels elle a conté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.
    (C) et (P) Audiolib, 2019
    La Manufacture de livres, 2019
    Durée : 9h09

  • Bonjour tristesse

    Françoise Sagan

    Sur ce sentiment inconnu dont l'ennui, la douceur m'obsèdent, j'hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse. C'est un sentiment si complet, si égoïste que j'en ai presque honte alors que la tristesse m'a toujours paru honorable. Je ne la connaissais pas, elle, mais l'ennui, le regret, plus rarement le remords. Aujourd'hui, quelque chose se replie sur moi comme une soie, énervante et douce, et me sépare des autres.
    L'interprétation toute en fraîcheur de Sara Giraudeau donne une voix nouvelle à ce roman toujours moderne.
    En 1954, à la sortie de son premier roman, Bonjour tristesse, on entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d'un "charmant petit monstre" de dix-huit ans, qui allait faire scandale et devenir très vite l'un des monstres sacrés de la littérature française. Françoise Sagan a publié de son vivant une quarantaine de textes, romans, pièces de théâtre, nouvelles et scénarios. Elle est morte en 2004, à l'âge de soixante-neuf ans.

    Lauréate du Molière de la Révélation Féminine Théâtrale 2007 et du Prix Raimu de la Révélation Féminine 2007 pour La valse des Pingouins, Sara Giraudeau a déjà joué sous la direction d'Eric-Emmanuel Schmitt dans La tectonique des Sentiments et d'Isabelle Ratier dans Monologues du vagin.
    Durée : 3 h 20 min

  • Un coeur simple

    Gustave Flaubert


    "L'histoire d'Un cœur simple est le récit d'une vie obscure, celle d'une pauvre fille de campagne, dévote mais mystique, dévouée sans exaltation et tendre comme le pain frais. Elle aime successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard qu'elle soigne, puis son perroquet ; quand son perroquet est mort, elle le fait empailler et, en mourant à son tour, elle confond le perroquet avec le Saint-Esprit. Cela n'est nullement ironique comme vous le supposez, mais au contraire très sérieux et très triste."

    Gustave Flaubert



    Un cœur simple a été publié pour la première fois en 1877 dans le recueil « Trois Contes ».


    Après ses débuts à la télévision, Marie-Christine Barrault entame une carrière au théâtre dans des textes de Max Frish, Corneille, Sarraute, Claudel, Tchekhov, O'Neil, Marguerite Duras..., sous la conduite de metteurs en scène exigeants.

    Entrée au cinéma sous la direction d'Eric Rohmer dans « Ma nuit chez Maud », elle est inoubliable dans « Cousin, cousine » de Jean-Charles Tacchella, et nommée pour l'oscar de la meilleure actrice de l'année 1976.

    Durée : 1 h 15 min



  • Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, jeune libraire suédoise introvertie que ne vit que pour les livres, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel...
    © Katarina Bivald, 2013 - Éditeur original : Forum bokforlag, - © Éditions Denoël, 2015
    © et (P) Audiolib, 2015
    Durée : 13 h

empty