Éditions Liber

  • « Je me souviens de ce que je n'ai pas vécu: la Terreur, la Shoah, le Goulag. dont je reconnais l'écho et le reflet dans les témoignages et les testaments qu'auront laissés les êtres de parole et d'image qui se seront relayés pour dire ce qui dépasse l'Histoire en une Mémoire où c'est la genèse et la fin de l'Homme bien plus que sa durée qui marquent à jamais notre expérience de la temporalité. Primo Levi, Paul Celan, Jerome Rothenberg, Antoine Volodine, Alain Fleischer, Pierre Michon, Pierre Guyotat, Yannick Haenel, Catherine Mavrikakis, Céline Minard et Patrick Chatelier composent par leurs ouvres une chaîne mémorielle dont on peut suivre les nombreux maillons en deux grandes sections, "Testimonial" et "Testamentaire", afin de démêler les fils qui nouent l'Homme à la Mémoire, la Parole au Sacré, l'Histoire à l'Autre temps d'où elle vient et où elle semble aller. L'enjeu est de dresser par-delà toute mémoire identitaire ou communautaire le portrait complexe et animé d'une "communauté de mémoires" que la parole incarne en décrivant et racontant les expériences conjuguées de la fin et de l'origine que l'homme aura vécues et auxquelles il aura survécu au cours du dernier siècle, la mise en mots et en images d'une telle épreuve assurant seule la perpétuation de cette "mémoire d'homme" à quoi chacun se "sacrifie" dès lors que son existence témoigne de son Humanité et que ses expériences constituent le testament qu'il lègue à l'Autre homme en quoi l'espèce humaine survit à elle-même à chaque instant.
    » P. O.

empty