Éditions Anacharsis

  • Surgis du fin fond du décor, Lee Lightouch et Pato Conchi, le grand maigre et le petit gros, se rendent à Booming pour raison sentimentale.

    « Personne ne va à Booming » ; « Prenez un bonbon, je ne crois pas qu'ils en aient » : on les avait pourtant prévenu. Kid Padoon et sa bande font régner la terreur à Booming, le shérif à leur botte, le bordel à leur service, le saloon à leur disposition, le croque-mort aux petits soins.

    Mais ça n'est encore rien : il y a quelque chose de détraqué à Booming, un truc qui coince, qui débloque, qui recoince et qui vous rend cinglé.

    Accrochez-vous : Booming est un western quantique qui se joue des balles et du temps qui passe.

    Mika Biermann est romancier et guide au musée des Beaux Arts de Marseille. Il est l'auteur d'une oeuvre fortement singulière, qu'il publie en alternance chez POL et chez Anacharsis. Six titres sont parus à ce jour. Allemand d'origine, il écrit directement en français. Son plus récent livre chez Anacharsis Roi. a obtenur le prix de la Page 111 2017.

  • Dans une campagne incertaine, un héroïque postier pédale de l'un à l'autre de ses administrés tel un Ulysse rural coincé dans une odyssée circulaire. Chacun, affable, l'invite un instant dans son petit monde. Complice, il leur fait don de son dévouement, de sa courtoisie, de ses traits d'esprit. Mais bientôt des fissures lézardent la routine. Un jus de tomates vénéneux, un verre de trop, et tout bascule. Au-delà du miroir, le monde change d'allure. On y fait d'étranges rencontres ; on y apprend à regarder en face ses angoisses - quitte à s'y perdre. Un roman ourlé de bizarre, tout à la fois cocasse et tragique.

  • Conrad et Stevenson nous en apprennent-ils moins sur les tropiques que Malinowski, et Chateaubriand ou Proust que Lvi-Strauss sur l'homme en socit ? Pourquoi les crivains (les grands) disent-ils mieux le monde que les anthropologues patents ? Dans ce livre impertinent, douze spcialistes de l'enqute en science sociale se plongent dans les expriences vcues o s'enracinent quelques grands textes littraires : Montaigne, Lamartine, Pouchkine, George Sand, Nerval, Flaubert, Rimbaud, Kipling, Virginia Woolf, Cline, Montherlant, Camus sont ici successivement sollicits. Si l'ethnographe n'existe que par l'enqute de terrain, les crivains s'y astreignent tout autant. Leur matriau collect et son laboration jusqu' la fiction est ici pluch de prs. Avertissement cuisant : cette archologie met au jour une relation tangible aux mondes arpents. Une dimension sociale et humaine que la prose anthropologique escamote trop souvent sous les conventions narratives et conceptuelles. Salubre retour au terrain en ces temps de tout textuel.

  • Carmen, pour changer est un roman qui raconte l'histoire de Sophie Rabau s'appliquant à introduire des variations dans la nouvelle de Prosper Mérimée de facon à ce que Carmen ne meure pas.
    C'est un essai de critique littéraire créative qui dynamite facon puzzle le mythe tragique de la femme fatale.
    C'est un texte politique, joyeux et féministe.
    C'est une invitation à lire les livres activement. Pour changer.

    Sophie Rabau est enseignante-chercheuse en littérature générale et comparée à l'université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Théoricienne de la littérature, elle travaille sur la poétique de la philologie classique, la critique créative et la lirécriture. Elle est notamment l'auteure de Quinze (brèves) rencontres avec Homère (Belin, 2012). Elle est également membre du comité de rédaction de la revue Vacarme, où elle publie régulièrement.

  • En l'an 904 les pirates Sarrasins de Crête surgissent devant Thessalonique, pillent la ville et réduisent ses habitants en esclavage ; en 1185, ce sont les Normands de Sicile qui sèment la ruine et la désolation ; en 1430 enfin, les Turcs mettent la ville à sac et en prennent définitivement possession.

empty