• 2h. - 4f. - Durée 1h50

    À peine arrivés chez la veuve, après les mots d'usage et les airs de circonstance, ils s'installent et, petit à petit, ils s'incrustent. Puis ils évaluent, marchandent et enfin raflent tout. Ils sont répugnants, immondes et sans scrupule, mais ils sont dans leur droit : ce sont les héritiers. Avec en fond un vrai thème de société (héritage et concubinage), l'auteur, en relatant un véritable pillage organisé, fait une peinture décapante de la famille, décortiquée avec humour, cynisme et causticité. Ça fait mal mais ça fait rire.

  • 6f - 3h ; Décor : un studio ; Durée : 1h 45 min
    Bertrand Bertrand, agent immobilier, invite une maîtresse potentielle, dans son studio. Mais il ignore qu'il est déjà occupé, par malveillance, par son inspectrice des impôts, la tante Antonine, et un squatter qui se fait discret dans le placard. Lorsque tout ce monde se rencontre, et surtout croise Mme Bertrand, le rêve d'amour de son mari se transforme en cauchemar. Toutes ces dames et l'imprévisible squatter vont-ils briser son ménage et causer sa ruine ?

  • 5 f. - 1 h. - Un décor - Durée : 1 h 35
    Peu de temps après son retour dans sa banlieue natale, Irma Santos est assassinée. On trouve dans sa main un petit bout de papier sur lequel elle a griffonné le mot « Martin »... Le fringant commissaire Oscar Berthomieu, chargé de l'enquête, ne tarde pas à entendre parler des soeurs Martin qui se réunissent tous les jeudis pour jouer aux cartes : Jeanne, Maguy, Sabine, Dorothée et Pauline. Cinq soeurs, cinq personnalités contrastées... et aucun alibi !

  • 1 à 4 personnages - Durée jusqu'à 20 à 30 min
    Dix pièces en un acte, courtes, certaines uniquement pour comédiennes, utilisant, dans l'ensemble, des distributions légères. Des situations inattendues, des personnages surprenants, des dialogues parfois déconcertants, voyageant au pays de l'absurde. Elles ont un point commun : l'humour, un humour grinçant, s'embarquant dans une douce et délirante folie. L'auteur a obtenu entre autres : le Prix Courteline, et le Grand Prix de l'Humour Noir du Spectacle. On passe de la farce débridée (La Trahison d'Albinos) au non-sens total (La Chanson du Rien). A côté de ses pièces longues ou de moyenne durée (La Crique, Loin du Golfe, la Goutte, l'Escargot, Coeur à deux, Veillée funèbre, etc.) Guy Foissy a beaucoup écrit de textes courts (de 2 à 20 minutes), réunis dans les 4 volumes de l'Art de la Chute. Cette édition de 10 pièces en un acte apporte une nouvelle facette de son théâtre.
    Pièces : "Le Bocal", "La Trahison d'Albinos", "Spiritisme", "L'Autre moitié du monde", "Chant du rien", "Les Présidents", "Off", "L'Anarchiste", "Le Dernier des vrais", "La Poigne".

  • 6 f. - 4 h. - Décor : un gîte de montagne - Durée : 1h30
    Un célèbre acteur se réfugie au Paradis, gîte isolé en pleine montagne, pour y vivre quelques jours dans l'anonymat. Hélas, l'endroit est beaucoup plus fréquenté qu'il n'y paraît et les situations s'enchaînent de sorte que le Paradis devient un... enfer! Gags, jeux de mots, imbroglios : tout est! Avec une distribution pour six femmes et quatre hommes, Yvon Taburet renoue ici avec ses plus grands succès ("Un Réveillon à la montagne", "On a perdu le Youki"," Grand-mère est amoureuse"...).

  • 5 h. - 4 f. - ou 4 h. - 5 f. - Un décor - Durée : 2 heures
    Un directeur de collège se voit obligé d'organiser des cours du soir pour adultes dans son établissement avec les professeurs en place. Habitués à un enseignement pour enfants, les professeurs accueillent la nouvelle plutôt sereinement et définissent les disciplines qu'ils dispenseront : mathématiques, français, musique et gymnastique ; leur enthousiasme va bien vite s'estomper car ces futurs élèves sont de drôles d'écoliers venant plus se distraire qu'apprendre : René, l'ouvrier garagiste du village qui ne jure que par ses "bagnoles", Robert, éleveur de cochons à la ferme des Grandes Tricottières et Mlle Sauvageot, camelot célibataire qui a roulé sa bosse sur toutes les foires et marchés.

  • 5 f. - 3 h. + 3 petits rôles (H ou F : âge indifférent) + 1 personnage facultatif (H ou F : âge indifférent) - Un décor -
    Durée : 1 h 45 La police locale, intriguée par le nombre de morts subites et inexpliquées qui se succèdent dans la Maison de Retraite des CHARMETTES, y introduit, à l'insu des pensionnaires et du personnel, une ancienne contractuelle en retraite, afin qu'elle tente d'éclaircir le mystère. Celle-ci finira par découvrir l'assassin, au grand soulagement des pensionnaires, personnages hauts en couleurs, qui s'aperçoivent qu'ils ont cent fois frôlé la mort sans le soupçonner, tout occupés qu'ils étaient à vivre leur train-train quotidien, fait de disputes, tricot, célébration d'anniversaires, mysticisme exacerbé, ironie mordante ou boulimie irrépressible, selon les caractères de chacun. Un cocktail explosif de suspense, humour, amours et fantaisie que votre public dégustera sans modération, avec autant de plaisir que vous en aurez pris à le lui concocter.

  • 5 f. - 3 h. Décor : un salon/salle à manger Durée : 1 h 20
    Léa veut épouser Clovis, unique héritier des entreprises Bareuil. Afin de séduire sa future belle-mère, Joseph et Geneviève, ses parents, doivent organiser un repas où tout doit être parfait. Difficile quand on a peu de moyens ! Joseph a l'idée lumineuse de recruter Gisèle et Louis, un couple de clochards, pour tenir les rôles de gouvernante et de majordome. Entre-temps, Geneviève demande à Rosine, une jeune prostituée qu'elle vient de sortir d'un mauvais pas, de faire la cuisine. Après réflexion, Joseph décide de ne garder que Rosine. Seulement voilà, Gisèle et Louis ne veulent plus partir : être bien au chaud avec un toit sur la tête leur donne envie de s'incruster. Enervée, Léa claque la porte. Les parents, inquiets, partent à sa recherche, laissant nos trois personnages recevoir Clovis et sa mère, femme snob et autoritaire. Gisèle et Louis, se faisant passer pour les grands-parents, vont essayer d'être aimables, mais en vain Quant à Rosine, elle trouve que Clovis est vraiment mignon. Léa, tu naurais peut-être pas dû partir !

  • 5 f. - 5 h. - Décor : le salon d'un appartement et un balcon - Durée : 75 min
    Samedi soir. Sandrine, artiste peintre accompagnée de Kiki son hamster, a préparé un apéritif dînatoire pour son vernissage. Ses invités arrivent. La soirée démarre sous de bonnes vibrations, mais au fil des verres, les tensions éclatent. Sous le masque des apparences, chacun dévoile son vrai visage. Les petits secrets explosent au grand jour. Chacun tente de ne pas sombrer dans ce grand déballage et le meilleur moyen est encore d'enfoncer son voisin pour s'en sortir. La palette est colorée. Comédie turquoise comme les cheveux de Madame Saraxe, la voisine agressée. Comédie noire comme les tissus qui recouvrent les toiles. Comédie acide et verte comme le gazon du balcon, lieu de toutes les confessions. Comédie rouge et grinçante comme un rictus : les masques tombent, le tableau est cruel. Comédie multicolore sur la vanité et les faux semblants.

  • 5f. 4h. - Décor : un salon - Durée : 1h45
    Thomas, commercial plein de bagou et dragueur incorrigible, a rencontré une jeune hôtesse anglaise au salon de la lingerie. Il l'a aussitôt invitée à passer la soirée dans le bel appartement de son ami Tanguy, expert-comptable coincé, qui est censé ne rentrer que le lendemain... Tout pourrait fonctionner à merveille, mais voilà : Tanguy est de retour plus tôt que prévu et il a lui aussi convié à dîner Anne-Sophie, sa charmante et distinguée banquière... Et que faire quand en plus débarquent à l'appartement Claire, une autre conquête de Thomas, nymphomane à ses heures, et Florence, son épouse peu commode ? Et si ce n'était que cela ? Ce serait oublier Fortuné, un livreur à domicile, qui va devoir endosser un rôle mémorable, et Conchita, la voisine mexicaine ! Enfin, pour couronner le tout, Bob, le mari de Claire, que la finesse ne risque pas d'étouffer, fait lui aussi son apparition... autant inattendue que fracassante !

  • 3h - Durée : 75 min
    Trois musiciens, en costume-cravate, jouent piano, guitare, « valisophone », chantent et conversent autour d'un verre. Ils discutent de tout, de rien, du cinéma japonais et des pop-corn, d'un regard qui en dit long et qui parle en alexandrins. L'un d'eux veut se débarrasser d'un bout d'arc-en-ciel, un autre prétend avoir vu Verlaine hier soir... Un univers décalé, drôle, élégant et absurde rythmé par des chansons allant de Trenet à Gershwin.

  • 5 f. - 4 h. - Décor : un salon confortable - Durée : 120 min
    Après un repas bien arrosé en compagnie de son épouse et de ses meilleurs amis, Max s'endort et se réveille ... mort. Et, comme si cela ne suffisait pas, le médecin appelé sur les lieux, affirme qu'il a été empoisonné. Or, pendant tout le week-end, Max n'a côtoyé que sa femme et ses invités. Alors qui, parmi ces personnes en qui il a toute confiance, a pu commettre ce crime? C'est la question que tous vont se poser: les vivants, bien sûr, qui désireux de commencer leur propre enquête avant l'arrivée de la police, en profitent pour régler leurs comptes, et aussi le mort qui assiste, impuissant, au déballage de sa vie privée et n'a pas d'autre alternative que de prendre le public à témoin. Alors la parole est à la victime, certes, mais s'il est vrai que Max est victime, est-il pour autant innocent?

  • 3h. - 2f. - Durée 1h20 -
    L'agence de communication événementielle Top Event s'apprête à recevoir Thierry Blanchard, un client fidèle, pour préparer la prochaine réunion du réseau de vendeurs des Charcuteries Flocel. S'ajoutant au « marasme agro-alimentaire ambiant », une consultante nymphomane d'un grand cabinet d'audit anglo-saxon débarque pour superviser l'opération. Jusqu'où faudra-t-il aller pour sauver le contrat ? Quiproquos surréalistes, mensonges éhontés, passions exacerbées... un vaudeville très nouveau millénaire dans le monde un peu fou de la communication. Irrésistible ! Court sucré ou long sans sucre ? connaît un succès sans précédent au Café de la Gare à Paris et a déjà rassemblé et fait rire plus de 100 000 spectateurs.

  • 6 f. - 3 h. - Décor : une salle d'attente - Durée : 1h40
    Ils sont venus déguisés en cow-boys ou Indiens afin de se présenter à un casting de film publicitaire, et se retrouvent enfermés dans l'agence. Des situations comiques en rafales dans cette comédie burlesque où les répliques fusent comme des flèches et ne peuvent recevoir que des salves d'applaudissements.

  • 6 f. - 4 h. + 2 figurants en fin de pièce - Durée : 1h50
    Jacques et André, deux jeunes retraités, n'en pouvant plus de cohabiter avec leurs femmes toute la journée, décident de fuguer quelques jours. Mais si l'un est bon randonneur, l'autre est le parfait pantouflard et après trente kilomètres à pied, au soir du premier jour, les pieds en compote et le moral à zéro, il contraint son copain à poser la tente sur la petite place de Piron-sur-Ajasse.
    Au petit matin, pour expliquer leur présence incongrue en ce lieu, ils s'inventent des rôles. Jacques se serait fait jeter à la rue par une femme autoritaire et aurait rencontré l'amnésique André en cours de route. Prise de pitié, toute la commune se mobilise et organise une chaîne de solidarité autour de ces deux hommes... qui ne demandaient qu'à prendre le large !

  • 3 f. - 2 h. - Décor : un salon élégant - Durée : 1h40
    Un ministre corrompu, un député magouilleur, un dossier compromettant qui passe de main en main, trois jeunes femmes honnêtes sur lesquelles s'abat une effarante série d'entourloupes ! Tout cela donne une pièce désopilante qui pose enfin la vraie question : un homme politique est-il un être humain ?

  • 5 f. - 1 h. ou 4 f. - 2 h. ou 3 f. - 3 h. - Pas de décor - Durée : 35 mn

    Quoi de pire que rentrer de voyage et découvrir que sa maison a complètement été vidée ! Peut-être par la bonne à tout faire, bonne à rien faire et surtout bonne à tout voir, qui a un sérieux problème d'ordre sentimental avec Monsieur ? Monsieur qui, lui, a un sérieux problème également mais plutôt d'ordre intestinal ! Ou par la maîtresse de Monsieur qui, elle, a une... sérieuse phobie du public ?! Votre public, lui, qui dans un premier temps assiste, circonspect et sans le savoir, à une répétition laborieuse de la pièce qui va être jouée juste après... Mais rien ne va se passer comme prévu ! À la surprise générale et surtout du public, le metteur en scène, qui était dans la salle, décide à la dernière minute de redistribuer les rôles ! Réquisitionnant même la femme de ménage du plateau, pas commode du tout, pour jouer le rôle de la soubrette ! Sauf que cette dernière ne connaît pas le texte, n'a aucun talent et n'a jamais vu une pièce de théâtre de sa vie ! À pleurer de rire !

empty