• La sirène d'Isé

    Hubert Haddad

    • Zulma
    • 14 Janvier 2021

    À la pointe sud de la baie d'Umwelt, loin du monde et hors du temps, le domaine des Descenderies a accueilli des générations de patientes. Né de la fragile Leeloo, Malgorne grandit sous la houlette de Sigrid, entre incompréhension et possession jalouse. Il trouve bientôt refuge dans le dédale de l'extravagant labyrinthe d'ifs, de cyprès, de pins et de mélèzes imaginé par le Dr Riwald. S'il n'entend ni le ressac ni les vagues qui se déchirent sur les brisants, Malgorne se nourrit des vents et scrute sans fin l'horizon. Depuis l'ancien sémaphore, Peirdre sonde elle aussi chaque soir l'océan, hantée par la voix d'une amie disparue. Son père, capitaine au long cours, fait parfois résonner pour elle les cornes de brume de son cargo de fret. C'est sur la grève, un matin, devant le corps échoué d'une étonnante créature marine, que Peirdre et Malgorne forgent soudain l'espoir du retour d'autres sirènes. Après Le Peintre d'éventail, Hubert Haddad nous entraîne dans la magie d'un nouveau jardin entre terre et mer. La Sirène d'Isé est un roman magnétique, envoûtant et lumineux.

  • La version augmentée et illustrée du best-seller Le Potager du paresseux : toutes les informations nécessaires pour réussir un potager écologique et luxuriant avec le minimum d'efforts.
    Nouvelle édition augmentée et illustrée

    Les livres sur le jardinage ne manquent pas, les méthodes non plus... Mais cet ouvrage est différent : il rend compte d'une expérience personnelle, celle de produire, de manière très simple quoique peu orthodoxe, des légumes plus que bio AB, en quantité, sans aucun travail du sol, sans engrais, sans compost, sans pesticides, sans buttes... et sans impact négatif pour la planète. Pour cela, l'auteur, après un accident lui ayant imposé de ralentir le rythme, a passé au crible de ses connaissances agronomiques les habituels gestes du jardinier. Au regard de ce qui se passe dans un sol vivant, est-il indispensable de bêcher, de biner, de creuser, d'ameublir le sol ? Est-ce seulement utile ? Ne serait-ce pas carrément nuisible ? Les réponses qu'il a trouvées l'ont amené à une approche innovante : la phénoculture ! Chemin faisant, il corrige dans la permaculture ce qu'il considère comme étant des défauts techniques. Il esquisse la grande cohérence du système vivant que peut devenir tout potager si on respecte ses mécanismes biologiques - à condition de les connaître ! Il explique tout l'intérêt qu'il y a à coopérer avec ce système plutôt qu'à s'y opposer, à le contrarier sans cesse, à le piétiner... Ce livre est précieux pour ceux qui aiment comprendre avant d'agir... Pour ceux qui se méfient des modes, aussi... Ou simplement ceux qui s'interrogent !
    Nouvelle édition augmentée et illustrée

  • La saison des feux

    Celeste Ng


    Quand le voile des apparences ne peut être déchiré, il faut parfois y mettre le feu.

    À Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland, tout est soigneusement planifié pour le bonheur des résidents. Rien ne dépasse, rien ne déborde, à l'image de l'existence parfaitement réglée d'Elena Richardson, femme au foyer exemplaire.
    Lorsque Mia Warren, une mère célibataire et bohème, vient s'installer dans cette bulle idyllique avec sa fille Pearl, les relations avec la famille Richardson sont d'abord chaleureuses. Mais peu à peu, leur présence commence à mettre en péril l'entente qui règne entre les voisins. Et la tension monte dangereusement à Shaker Heights.
    Après Tout ce qu'on ne s'est jamais dit (Sonatine Éditions, 2016), Celeste Ng confirme avec ce deuxième roman son talent exceptionnel. Rarement le feu qui couve sous la surface policée des riches banlieues américaines aura été montré avec tant d'acuité. Cette comédie de moeurs, qui n'est pas sans rappeler l'univers de Laura Kasischke, se lit comme un thriller. Avec cette galerie de portraits de femmes plus poignants les uns que les autres, c'est aussi l'occasion pour l'auteur d'un constat d'une justesse étonnante sur les rapports sociaux et familiaux aujourd'hui.

  • Une vaste étude du jardin, du coeur du Moyen Âge à nos jours.Jean Vassort considère " l'objet-jardin " depuis le coeur du Moyen-Âge, à travers l'ensemble de la société française. Qu'il soit rural ou urbain, populaire ou aristocratique, utilitaire ou d'agrément, à vocation religieuse ou à visée scientifique, voué au repli ou à l'ostentation, le jardin occupe de tous temps une place éminente dans la civilisation occidentale, et plus particulièrement en France.
    Inscrit entre nature et culture, l'histoire du jardin croise celle de l'économie, de la religion, de l'art et de la politique, et ne cesse de répondre aux visées les plus diverses de la société, des plus matérielles aux plus symboliques. Longtemps considéré comme un reflet du paradis perdu, il incarne tout naturellement aujourd'hui l'aspiration à un contact renouvelé avec la nature. Etabli au plus près de l'homme, le jardin est révélateur d'une société en son temps.

  • « C'est folie de croire que les périodes vides d'amour sont les "blancs" d'une existence de femme », écrivait Colette, en 1937. Car c'est le temps où peut fleurir sa vie propre, saison de poèmes comme l'atteste La Naissance du jour, composée l'été de ses cinquante-quatre ans. « L'âge où s'offre, en coupe d'oubli, le dernier amour n'est-il pas plutôt celui d'inventer, hors des dépendances, sa maturité au pays du soleil ? »

    Après la perte de Sido, sa mère adorée, Colette s'inspire de ses lettres et de sa maison provençale de la Treille Muscate pour composer un roman vivant, lumineux, où la réalité et l'imaginaire s'entrelacent et s'épousent indissociablement. Autofiction avant l'heure, parue en 1928 dans « La Revue de Paris », « La Naissance du jour » explore les milieux artistiques tropéziens, fait rivaliser la littérature avec la peinture et interroge le rapport de l'art à son modèle.

  • Quand Virginia Woolf, aussi fascinante et au venin aussi meurtrier que cette horreur, la vipère du Gabon (Bitis gabonica) la mord au coeur en lui disant qu'elle « écrit de l'extérieur », sous-entendu qu'il vaudrait mieux qu'elle fasse autre chose, Vita Sackville-West aurait pu répondre qu'elle, Virginia, ne connaissait rien au jardinage, occupation aussi meurtrière si on la conçoit comme un des Beaux-Arts. Elle ne le fit pas, sans doute parce qu'elle était trop blessée, trop généreuse et - même si c'est démodé - trop bien élevée pour faire ce genre de répartie. Il suffit de lire ce petit livre, musical comme un jardin anglais, pour retrouver à la fois l'artiste et la jardinière, c'est-à-dire aussi bien des images de rêve que des conseils pratiques à toutes celles (tous ceux) qui ont, ou qui désirent avoir la main verte. Rimbaud le savait : « La main d'un maître anime le clavecin des prés » - P.R.

  • Une nonne bouddhiste zen nous adresse depuis son temple et dojo d'Ardèche des lettres d'éveil et de réveil. C'est à l'illumination de la simplicité quotidienne qu'éduque ce petit guide narratif de l'art de méditer. Pour enfin à tout vivre des richesses du présent.
    De Paris au Japon, du Japon au plateau ardéchois, une nonne bouddhiste zen nous adresse des lettres d'éveil et de réveil, pour apprendre l'art du vagabondage créatif à travers les saisons de la nature et les âges de la vie.
    Voici cinquante chroniques qui se lisent comme des fables, des contes, des nouvelles. Chacune, chacun y trouvera une leçon sans pesanteur et sans moralisme sur le sens de l'existence.
    Ce traité de la méditation simple par l'exemple, ouverte à toutes et à tous, initie à l'éveil de soi non pas coupé du monde mais au contraire attentif à tout ce qui s'y présente, à commencer par les pierres et les plantes.
    Loin des grandes villes, loin des réseaux sociaux, loin des rumeurs assourdissantes du bougisme permanent, voici comment, de l'aube du printemps au crépuscule de l'hiver, renouer avec le regard émerveillé de l'enfance.
    Pour enfin vivre les richesses du présent.

  • Jardiner grâce à la lune n'a jamais aussi simple ! Depuis toujours, nous savons que la Lune a une grande influence au potager : elle peut être tout aussi néfaste que bénéfique pour vos plantations.
    Grâce à ce petit calendrier pour jardiner avec la Lune, découvrez chaque jour les phases et mouvements de la Lune, s'il s'agit d'un jour fleurs, fruits, feuilles ou racines, ce qu'il faut semer ou tailler, quand préparer la terre, etc.
    Laissez-vous guider par les conseils journaliers de Philippe Chavanne pour pouvoir profiter pleinement de votre potager.

  • Avec les Nuls, faire pousser ses propres légumes et herbes aromatiques, c'est facile !Vous voulez profiter de produits frais et sains à moindres coûts ?Un potager pour les Nuls va vous permettre de faire pousser vos propres herbes aromatiques et légumes.
    Du choix de l'endroit à la préparation du sol en vue d'une abondante récolte,
    Un potager pour les Nuls vous présente quels légumes cultiver selon votre espace et vos besoins culinaires. Vous découvrirez la meilleure façon d'exploiter votre terrain, de choisir les légumes à faire pousser, de planter les graines correctement et de les protéger. Vous connaîtrez également les meilleurs moments pour la récolte de vos nouvelles " créations ".
    Des avis d'expert pour la préparation du sol, la plantation et la protection de vos produitsDes conseils respectueux de l'environnement pour lutter contre les nuisibles et les mauvaises herbes, pour un potager en bonne santé et prospère.

  • L'histoire de "La Retrouvée" raconte une conquête à double sens. Car cette maison, initialement parée de toutes les disgrâces, a dû conquérir le coeur de sa propriétaire, tandis que celle-ci s'acharnait à faire sien un lieu « qui n'était pas son genre ».Comment s'approprie-t-on une maison, un jardin ? Comment devient-on finalement habité par le lieu qu'on habite, réparé par le lieu qu'on répare ?L'exploration de ce kaléidoscope d'expériences, à la fois bien particulières et familières à beaucoup d'entre nous, fait l'objet de cet atypique récit par fragments, allant de l'anecdote drolatique à l'exploration psychanalytique, du traité de décoration à la philosophie et de la botanique à la mystique.Nathalie HEINICH est sociologue au CNRS. Elle a publié une quarantaine d'ouvrages, parmi lesquels Maisons perdues (Thierry Marchaisse 2013) et Une histoire de France (Les Impressions nouvelles, 2018), qui appartiennent à la même veine autobiographique.

    Nathalie HEINICH est sociologue au CNRS. Elle a publié près d'une quarantaine d'ouvrages, traduits en quinze langues, portant sur le statut d'auteur, les identités en crise, la sociologie et les valeurs. Elle a publié aux mêmes éditions Maisons perdues (2013) et Le Pont-Neuf de Christo (2020).

  • La mère de Bartholomé a décidé qu'il devait désormais la relayer deux heures par jour à la réception de l'hôtel familial. Ce n'est pas très fatigant, mais c'est vite ennuyeux. Surtout quand les clients sont les membres de la Société des Amis des Jardins. Mais s'il n'avait pas été assis derrière le comptoir en bois ce jour-là, à ruminer contre ses parents, Bartholomé n'aurait sans doute jamais rencontré Hélène...

  • Que cherchons-nous dans les jardins, ceux que nous cultivons jour après jour de nos propres mains, ceux où nous nous promenons pour en apprécier les beautés et nous y ressourcer ? Que retirer de l'humilité, la dévotion, la culture du soin du jardinier ? Pour y répondre, Robert Harrison nous fait cheminer dans des jardins anglais, zen ou secrets ; déambuler dans les compositions de Le Nôtre comme dans les jardins transitoires des sans-abris new-yorkais ; et emprunter en imagination bien d'autres contre-allées fantasmées. De L'Épopée de Gilgamesh aux poètes américains contemporains, en passant par Platon, la Bible et le Coran, nous y croisons Homère, Dante et Voltaire mais aussi Rilke, Hannah Arendt, Thoreau et Mallarmé. Autant de parcours buissonniers qui élèvent le jardin au rang d'objet philosophique, tout à la fois antidote et refuge par temps de crise et emblème de la condition humaine.    

  • Dans un paysage de mer et de falaises d'une beauté paisible, bien loin de Tôkyô, une femme en désaccord avec le monde entreprend la redécouverte d'elle-même et passe des jours heureux d'une grande douceur.
    En compagnie de son chat, elle fera durant douze mois l'apprentissage des vingt-quatre saisons d'une année japonaise. A la manière d'un jardinier observant scrupuleusement son almanach, elle se laisse purifier par le vent, prépare des confitures de fraises des bois, compose des haïkus dans l'attente des lucioles de l'été, sillonne la forêt, attentive aux présences invisibles, et regarde la neige danser.
    Dans ce hameau au bord du monde, l'entraide entre voisins prend toute sa valeur, les brassées de pousses de bambou déposées devant sa porte au moment de la récolte, et les visites chaleureuses à l'atelier du miel de son amie Kayoko.
    Vingt-quatre saisons, c'est le temps qu'il faut pour une renaissance, pour laisser se déployer un sensuel amour de la vie.

  • Tous les conseils pour repenser sa vie quotidienne en mode "Zéro déchet" pour les parents débutants et leur bébé !Méconnu il y a encore quelques années, le mode de vie " Zéro Déchet " prend aujourd'hui de l'ampleur dans notre société. Plus qu'une tendance, ce concept séduit les familles. Et justement, l'arrivée d'un premier enfant est souvent l'élément déclencheur.
    Le guide
    Zéro déchet en famille donnera, aux futurs et jeunes parents, des conseils bienveillants et des astuces pour apprendre à consommer différemment en famille et pour vous sentir mieux dans votre environnement quotidien :

    Bien trier pour ne pas gâcher.
    Préparer et consommer ses soins et ses produits ménagers, zéro déchet, pour votre bébé et pour vous.
    Organiser et décorer votre espace, avant et après la naissance de votre enfant, tout en se faisant plaisir.
    Faire les courses et cuisiner gourmand et sans gaspiller.
    S'habiller et habiller votre enfant, tendance et utile.
    Repenser sa vie sociale en mode " Zéro déchet " : gardes et écoles, écrans, activités avec bébé, sorties entre amis, vacances, etc. Sans oublier des témoignages de parents qui partageront, honnêtement et humainement, leur vision de cette transition écologique.

  • Connue pour sa réputation sulfureuse, l'impératrice Joséphine Bonaparte a gardé, de son enfance à la Martinique, un goût certain pour la végétation luxuriante et les plantes exotiques.
    Cette passion pour les végétaux, abritée par le parc de Malmaison, a grandi, jusqu'à devenir objet de fierté et d'ambition.
    À travers cet herbier imaginaire illustré de planches de Redouté, Catherine de Bourgoing nous propose un voyage au temps des expéditions épiques, où la recherche de plantes rares s'apparentait à une véritable chasse au trésor. Elle nous dévoile également une facette de la personnalité de l'Impératrice jusque-là peu connue : femme de savoir, elle a su donner une impulsion novatrice à la science botanique, qui a bouleversé l'art des jardins et de l'horticulture.

  • Humphry Repton (1752-1818) est l'héritier d'une longue tradition du jardin paysager à l'anglaise, inaugurée vers 1720. Il se veut le successeur de Lancelot Brown, le plus fameux interprète de ce style, et se distingue de son inspirateur en adaptant sa manière à de nouvelles exigences des clients. Travaillant non seulement pour l'aristocratie mais aussi pour une riche bourgeoisie d'affaires, il vante son pragmatisme : « L'utilité doit parfois primer sur la beauté, et la commodité être préférée à l'effet pittoresque aux abords de demeures des hommes ». En écrivant ceci, il s'oppose aux théoriciens du « pittoresque » comme Uvedale Price et Richard Payne Knight, qui concevaient l'art paysager uniquement comme un succédané de la peinture de paysage. Repton insiste au contraire sur la nécessité pour le jardinier-paysagiste de s'adapter aux « circonstances », c'est-à-dire non seulement au site et à la fonction de la propriété, mais aussi au statut social de son propriétaire. Le bon goût tel qu'il le conçoit ne sera plus seulement, comme au siècle précédent, une affaire d'esthétique, mais, de manière plus générale, de « convenance ». Ce terme se rapporte aussi bien au nouveau savoir-vivre bourgeois qu'au souci du confort et de la commodité. Les recettes classiques du jardin paysager qu'étaient la ceinture opaque d'arbres, l'aménagement d'immenses lacs artificiels et l'envahissement du parc par la pelouse sont critiquées par Repton au profit d'un retour des formes régulières aux abords des demeures, de l'introduction de terrasses et d'allées gravillonées, et par le souci de réintroduire des massifs de fleurs. On peut à cet égard le considérer comme le précurseur du jardin victorien.

  • BZZ BZZ BZZ !!! Avoir des ruches dans le jardin, c'est possible ? Bien sûr ! En plus, c'est hyper gratifiant : tout en vous régalant de miel, vous participerez à la préservation de la biodiversité !

    La pratique de l'apiculture nécessite quelques connaissances de base que vous trouverez dans ce livre, véritable mode d'emploi de l'apiculteur débutant : choix de l'emplacement et des ruches, découverte des abeilles, utilisation de l'enfumoir, ouverture de la ruche, inspection des cadres, récolte du miel, calendrier apicole...

    Vive les abeilles !

  • Créer son jardin

    Frédéric Faure

    Tous les conseils d'un Meilleur Ouvrier de France pour réaliser le jardin de ses rêves, du traçage du plan au sol à la création d'éléments décoratifs.

    Le jardin tient une place importante dans notre vie et dans notre maison, quels que soient sa taille ou son style. Un beau jardin est un jardin où l'on se sent bien, où l'on a plaisir à se reposer ; à se retrouver entre amis et que l'on entretient avec joie. Il doit ressembler à ses occupants, à leur façon de vivre, c'est pourquoi il faut y apporter des couleurs, des odeurs, des objets reflétant autant de désirs personnels et donnant l'envie de voir évoluer cet espace au fil du temps.

    Ce livre s'adresse à toutes les personnes désireuses de créer, de réaménager ou de transformer leur propre jardin. Il propose une méthodologie simple, des conseils techniques clairs, des astuces de travail pour permettre à chacun de préciser ses idées, puis de les mettre en application sur le terrain, avec des exemples de chantiers d'une surface s'échelonnant entre 20 et 800 mètres carrés et de très nombreux pas à pas illustrés de photos et de croquis.

  • Les entreprises assistent à une véritable révolution managériale !

    Responsabilité accrue des salariés, mise en place de pratiques collaboratives et management des connaissances... Il n'est pas toujours simple pour les managers de trouver leur palce dans ce mouvement perpétuel. Pourtant, c'est justement à eux d'être au coeur de ces processus, deles impulser et de les accompagner.

    En utilisant l'analogie entre culture du vivant, jardinage et management, l'auteur démontre comment le manager peut être comparé à un "jardinier des hommes". Ainsi, l'entreprise devient le jardin qu'il faut faire fructifier, et le manager en est le jardinier.

    Dans un style pragmatique et original, illustré de témoignages, d'outils et d'exemples, cet ouvrage propose un regard neuf sur le management.

    /> Managers de proximité, leaders, entrepreneurs et dirigeants, découvrez comment devenir manager-jardinier pour mettre en oeuvre des pratiques de management respectueuses des personnes et durables pour les équipes !

  • Les granules bleus

    Anne Parian

    Pourquoi des granules ? Pour quoi faire ?
    Un petit sachet de granules, parmi les tonnes probablement d'aussi bleus qui se produisent et s'écoulent, aura eu pour effet ce livre-là.
    Sans ce sachet de granules, sans ce type qui me le donne si naturellement que je ne pense pas lui demander exactement « comment ça marche ? ». Sans ce type et ses granules bleus, il n'y aurait pas ce livre dont la narratrice craintive découvre un peuplement dont elle ignorait tout.

  • Apprendre en s'amusant, s'amuser en apprenant.

    " Je forme un voeu en publiant ce petit ouvrage sur les jardins à travers les timbres : que nous soyons tous incités à défendre davantage cet héritage fragile et naturel que sont les parcs et jardins. Car ils enchantent notre vie, nous procurent du plaisir, et nous offrent un havre de paix et de loisir. "
    Stéphane Bern

    Stéphane Bern retrace, à travers les timbres, l'histoire des jardins, ces lieux de promenade parés de toutes les merveilles de la nature. Il nous fait revivre ici une bien belle épopée...
    Le soin apporté aux espaces verts accessibles à tous est aujourd'hui déterminant pour la biodiversité et la conservation des espèces. Ces jardins publics aident à la préservation de la nature menacée.
    Une quarantaine de timbres permettra aux enfants d'apprendre et de s'amuser, en prenant conscience de l'extraordinaire richesse de la nature qui les entoure et des risques majeurs qu'encourt notre société face au dérèglement climatique.
    Voyage au pays des jardins est édité en partenariat avec l'Adphile.
    L'Adphile est une association agréée par le ministère de l'Éducation nationale comme association complémentaire de l'enseignement public, qui conçoit des outils pédagogiques et des actions pour sensibiliser le grand public au loisir philatélique.
    www.decouvrirletimbre.com

  • Postures de yoga, exercices de respiration, activités pour apprendre à se connaître et à communiquer en harmonie avec les autres, activités pour exprimer ses émotions, pour s'ouvrir à son environnement et l'apprécier... Ce livre propose plus de 45 activités ciblées et faciles à mettre en oeuvre à la maison ou en collectivité. Adaptées aux enfants de 5 à 10 ans, elles leur permettront de canaliser leur énergie et de (re)trouver le calme et la sérénité. Toutes les activités sont expliquées et illustrées étape par étape. Elles sont accompagnées d'anecdotes amusantes et de compléments d'information à destination des enfants et de nombreux conseils pour les parents.

  • Magda Szabó nous offre une clé pour la suivre au pays de son enfance émerveillée : Le Vieux Puits se trouvait dans le jardin de la petite fille, l'adulte qu'elle est devenue s'y laisse glisser, telle Alice, pour retrouver, intacts et vivants, sa ville natale, ses amis, ses parents... Les pierres ont conservé les voix, les rires, les joies, et restituent les êtres...

  • Carine Fernandez nous offre une fresque familiale sur quatre générations, gravitant autour de Talal, le patriarche. Pour échapper à sa famille parfois trop envahissante, Talal aime à se réfugier dans sa palmeraie du désert. Jusqu'au jour où il apprend à connaître Rezak, son jardinier venu d'Égypte...
    Dans les environs de Riyad, Talal Bahahmar est le patriarche excentrique d'une grande famille. Dans son immense palais, Mama Aicha, l'épouse qu'il n'a jamais pu se résoudre à répudier, ses fils, sa vieille mère malade, sa nouvelle femme, la jeune Loulwa, mais surtout Dahlia, sa petite-fille adorée se croisent.
    Entre eux, l'entente est loin d'être au beau fixe. Mais lorsque Talal rencontre son jardinier, l'Égyptien Rezak, se noue entre les deux hommes une relation presque filiale qui va bousculer les certitudes du vieil homme. Serait-il temps d'expliquer à Dahlia les zones d'ombre qui planent sur son enfance ? Que répondre à son désir criant de liberté ?
    Entre palmeraies et gratte-ciels, Carine Fernandez dessine une fresque sur quatre générations, celle des membres de la famille Bahahmar, liés par le sang, l'argent et le secret. Elle nous conte aussi une Arabie Saoudite en ébullition constante où les femmes frappent obstinément à la porte de l'indépendance.
    Lauréate du prix Henri de Régnier de l'Académie française, 2018, pour
    Mille ans après la guerre, ainsi que du Prix RomanGier, Prix LireElire, Prix Lettres Frontière, Prix Des racines et des mots.

empty