• Bienvenue à Meurtreville Nouv.

    La vie se déroule paisiblement dans la petite ville québécoise de Mandeville, peut-être un peu trop au goût des quelques commerçants qui tirent la langue devant le manque de clients. Invectivé sur ce point lors d'un conseil municipal, le conseiller Chevalet trouve une solution au problème en tuant accidentellement un voleur de cannabis qui croise sa route. La découverte du corps place Mandeville dans le radar des policiers et des journalistes et les touristes répondent enfin présent, mais le soufflé retombe bien vite. Notre bienfaiteur décide alors de prendre les choses en main : à défaut d'attirer les randonneurs, Mandeville pourrait devenir un lieu de pèlerinage pour les badauds en manque de frissons. Tout ce qu'il faut, c'est que les meurtres continuent...

    Né en France, André Marois habite à Montréal depuis 1992. Après une longue carrière comme concepteur-rédacteur publicitaire, il se consacre aujourd'hui entièrement à l'écriture. Il est l'auteur de plus de trente polars pour jeunes et adultes. En 2015, il a remporté le prix du Gouverneur général pour le roman graphique Le voleur de sandwichs.

  • Ce roman, proche du roman policier ou d'enquête, est inspiré du meurtre du petit James Bulger, âgé de deux ans et demi, le 12 février 1993 à Liverpool. Il avait été kidnappé dans un centre commercial par Robert Thompson et Jon Venables, chacun alors âgé de dix ans. Ce roman est centré sur les deux enfants assassins. Il retrace leur vie, les motivations qui les ont poussés à un tel acte, et suit pas à pas le trio durant cette journée fatidique vers son issue fatale. Les lecteurs seront subjugués par cette quête de vérité autour d'un acte terrible. Pris au piège de cette inéluctable machine qui entraine ces deux enfants vers leur perte, les lecteurs voudront connaitre les détails de ce drame comme sa résolution et saisir comment une société peut voir naitre le mal chez de si jeunes enfants. Roman fascinant qui met en jeu un aspect de la société moderne vue à partir d'une situation bien singulière.

    Finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général 2016 (catégorie Romans et nouvelles)

  • Horizons

    E.D. Blodgett

    « Un livre bilingue qui n'est pas une traduction. C'est dire que les poèmes français ne constituent pas une version de l'anglais et les poèmes anglais ne sont pas une adaptation du texte français. Il s'agit simplement d'un livre écrit dans les deux langues, en alternance. Ce choix d'édition n'est sans doute réalisable qu'en milieu minoritaire où, bien sûr, la très grande majorité des francophones connaissent l'autre langue officielle. C'est leur réalité et Horizons est un recueil qui ne peut être pleinement lu que par ce type d'individus. Heureux qui est bilingue. Horizons s'approche plus véridiquement de ce qui a été qualifié d'écriture simultanée, où les deux langues agissent dans une même sphère de regard, d'approche, de sensibilité malgré leurs différences, ou bien plutôt en exaltant les différences, pour retrouver une unicité de réflexion, ce à quoi, justement, les poèmes nous conviennent. De fait, les poèmes français et anglais se rejoignent dans une espèce de bruissement méditatif. À part quelques endroits choisis, surtout vers la fin - le recueil atteignant une espèce de ponctuation de clôture . » Extrait de la préface de J.R. Léveillé

  • Weltanschauung

    Shawn Foster

    Du même auteur des romans à succès
    Local 013 et l'entretien, en lice pour le
    prix littéraire du Gouverneur général et le prix des 5 continents de la Francophonie.

    La dictature de l'utilité a maintenant les pleins pouvoirs. L'humanité n'a plus d'humain que le nom. Les livres ont été brûlés, les bibliothèques, fermées. Les derniers grands penseurs sont rassemblés. La philosophie peut nous sauver.
    « Shawn est un étudiant discret, mais un écrivain féroce. » - Jérémie mcewen

  • Né sur une ferme dans le village de l'Anse-des-Cormier, au Nouveau-Brunswick, le jeune Roméo LeBlanc ne se doutait pas que, grâce à l'amour de sa famille et à l'aide inattendue
    de ses soeurs, il aurait un jour la chance de faire des études secondaires et universitaires, de devenir enseignant d'histoire puis journaliste, et de gravir les échelons politiques jusqu'au plus haut sommet ! Malgré tout, Roméo LeBlanc conservera toute sa vie une grande modestie et un grand sens de l'humour.
    Découvrez l'odyssée d'un gamin acadien jusqu'à Rideau Hall, la résidence officielle du gouverneur général à Ottawa.

empty