Eres

  • Lire l'interview avec les directeurs de volume (propos recueillis par Audrey Minart)

    Pourquoi la consommation d'alcool augmente-t-elle chez les 18-30 ans alors qu'elle baisse pour tous les autres groupes d'âge ?

    L'allongement et la massification des études, le report de l'âge au premier enfant, la perte de confiance en l'avenir, le déclin des rites intégrateurs et l'évolution des pratiques festives sont autant d'éléments qui permettent de situer le contexte de cette consommation. Loin de souscrire à un regard stigmatisant sur les pratiques juvéniles, des spécialistes reconnus de différentes disciplines scientifiques montrent combien les facteurs externes (statut social, changements sociétaux...) et internes (personnalité, fonctionnement cérébral...) sont en cause.

    Reste la diversité des modes de consommation. Du fêtard occasionnel au jeune à risque d'alcoolisme, en passant par les profils plus ou moins modérés, il s'agit de comprendre et d'expliquer, loin des clichés télévisés, quels sont les facteurs de vulnérabilité spécifiques à cet âge, mais aussi et surtout quels sont les facteurs de protection qui peuvent faciliter l'entrée dans le monde adulte.

    Publié avec la Fondation pour la recherche en alcoologie.

  • Ce livre porte sur la question du genre dans l'éducation des tout-petits. Inscrit dans une perspective internationale, il offre un ensemble de ressources théoriques et pratiques actualisées destinées à soutenir la réflexion et l'action pour davantage d'égalité fille-garçon. Un nombre de plus en plus important de travaux montre que les enfants, filles et garçons, construisent leur identité à partir de modèles inégalitaires les amenant à intérioriser des limitations et des places assignées injustement, en dépit de leurs droits énoncés dans la convention internationale des droits de l'enfant, et des principes et valeurs affichées par notre République. Comment transformer cette situation, où les filles mais aussi les garçons y perdent beaucoup ? Les auteurs contribuent à nourrir la réflexion et l'action du côté de la petite enfance, pensée comme levier incontournable pour favoriser l'égalité des sexes.

  • De brèves histoires de femmes écrites à la première personne dans un style narratif proche de l'oral, qui donnent à entendre les effets féconds d'une parole librement adressée à des psys, dans cet univers médical en pleine expansion technologique et thérapeutique que sont les services de gynécologie-obstétrique.

    Dans les pages de ce recueil, à travers de courts récits relatant l'intimité partagée de ces rencontres, il y a des femmes et encore des femmes, uniques, universelles, leur corps, leurs mots, leur vie. Il y a des bébés aussi et des pères. Et il y les psychologues qui les écoutent dans la complexité de leurs désirs. Leur parole alors se déplie et se déploie, des voiles se lèvent et, au-delà de l'issue médicale, leur vie, parfois, redevient féconde.

  • Le premier ouvrage qui aborde la question du regard sur l'enfant et l'enfance à travers la diversité des supports culturels destinés aux enfants eux-mêmes ou aux adultes éducateurs, membres de la famille ou professionnels. L'enfance et ses représentations sont aujourd'hui au coeur d'injonctions paradoxales ou sont porteuses d'utopies contradictoires. Cet ouvrage s'attache à explorer la diversité de ces « figures » de l'enfant et de l'enfance qui guident et accompagnent familles et professionnels dans leurs fonctions éducatives.

  • D'une langue à l'autre, d'une culture à l'autre, la question des Désirs et sexualités connaîtrait-elle un destin différent ? Des psychanalystes issus de différents horizons en débattent.

    Tout comme les désirs et les pratiques sexuelles appartiennent à une époque et s'inscrivent dans des discours, il n'est pas indifférent d'être psychanalyste à Paris, à Rabat ou au Caire et de rendre compte de sa pratique. On trouvera dans cet ouvrage des témoignages essentiels de psychanalystes sur des questions telles que l'étude des racines linguistiques du langage sacré, les termes refoulés du côté du désir et de l'amour, les significations historiques de la peur du féminin, le poids des traditions et des rituels, l'influence du politique, de l'héritage colonial et du bilinguisme...
    />
    Jalil Bennani est psychiatre et psychanalyste à Rabat. Il est cofondateur et président du Cercle psychanalytique marocain. Il est notamment l'auteur de : Le corps suspect (Galilée, 1980), Le temps des ados (avec Alain Braconnier, Le Fennec, 2002), Psychanalyse en terre d'islam (Arcanes-érès, 2008), Traces et paroles (avec Mohammed Kacimi, Al Manar, 2008). Il est membre de la Fédération européenne de psychanalyse et de l'École psychanalytique de Strasbourg (FEDEPSY).
    Bertrand Piret est psychiatre, psychanalyste à Strasbourg, membre de la Fédération européenne de psychanalyse et de l'École psychanalytique de Strasbourg (FEDEPSY), président de l'association « Parole sans frontière ».

  • Le but de l'ouvrage est d'ouvrir un champ de recherches sur le thème trop peu exploré de la position des mères dans les cas d'inceste père-fille. À l'heure où, dans nos sociétés occidentales, les fonctions parentales pourraient apparaître comme désexualisées à l'excès ou référées à une idéologie naturaliste de la différence anatomique des sexes (un papa, une maman), cet ouvrage met en lumière la part non délégable de la fonction maternelle dans la construction de la féminité. L'exemple de l'inceste agi du père sur sa petite fille démontre l'importance de la mère non seulement comme ancienne enfant (souvent ancienne victime) mais aussi comme femme pour la construction/reconstruction de sa fille victime.

  • "Du lien passionnel à la passion des liens... C'est toute la question du passage des investissements du bébé à ceux de l'adolescent qui se trouve ici posée, tout autant que celle des racines des vocations des soignants.

    À l'occasion de ce nouveau livre de la série BB-ados, les auteurs explorent les nombreuses facettes contemporaines du sexe, du sexuel et des sexualités à partir de leurs recherches cliniques... et de leurs passions.Ils approfondissent le débat historique mais toujours actuel entre l'amour de soi (aux fondements du narcissisme et de la recherche du plaisir auto-érotique) et l'amour de l'objet, le dualisme entre pulsions de vie et pulsions de mort, l'intérêt porté aux conduites d'attachement et les travaux récents sur l'émergence de l'intersubjectivité."

empty