• Le jeune Eragon, quinze ans, découvre en allant à la chasse un oeuf de dragonne. En décidant d'élever l'adorable Saphira, Eragon déclenche la colère du roi Galbatorix. Celui-ci craint qu'une ancienne caste d'élite, les dragonniers, ne renaisse. Ses envoyés commettent deux erreurs fatales : ils tuent le père adoptif d'Eragon et ils ne capturent ni le jeune homme ni la dragonne.

  • Eragon et sa dragonne, Saphira, sortent à peine de la victoire de Farthen Dûr contre les Urgals qu'une nouvelle horde de monstres apparaît. Ajihad, le chef des Vardens, est tué. Nommée par le conseil des Anciens, sa fille, Nasuada, prend la tête des rebelles. Eragon et Saphira lui prêtent allégeance avant d'entreprendre un voyage vers le royaume des elfes, à Ellesméra.

  • Eragon a une double promesse à tenir : aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina, prisonnière des Ra'zacs, et venger la mort de son oncle Garrow. Saphira emmène les deux cousins jusqu'à Helgrind, les Portes de la Mort, repaire des monstres. Or, depuis que Murtagh lui a repris Zar'oc, l'épée que Brom lui avait donnée, Eragon n'est plus armé que du bâton du vieux conteur.

  • Des villes assiégées, Une île par-delà les tempêtes, D'anciennes prédictions, Un destin s'accomplit...
    Il y a peu encore, Eragon n'était qu'un simple garçon de ferme, et Saphira, son dragon, une étrange pierre bleue ramassée dans la forêt... Depuis, le sort de plusieurs peuples repose sur leurs épaules. De longs mois d'entraînement et de combats, s'ils ont permis des victoires et ranimé l'espoir, ont aussi provoqué des pertes cruelles. Or, l'ultime bataille contre Galbatorix reste à mener. Certes, Eragon et Saphira ne sont pas seuls, ils ont des alliés : les Vardens conduits par Nasuada, Arya et les elfes, le roi Orik et ses nains, Garzhvog et ses redoutables Urgals. Le peuple des chats-garous s'est même joint à eux avec son roi, Grimrr Demi-Patte. Pourtant, si le jeune Dragonnier et sa puissante compagne aux écailles bleues ne trouvent pas en eux-mêmes la force d'abattre le tyran, personne n'y réussira. Ils n'auront pas de seconde chance.
    Tel est leur destin. Il leur faut renverser le roi maléfique, restaurer la paix et la justice en Alagaësia.
    Quel que soit le prix à payer.
    Après Eragon, L'Aîné et Brisingr, le livre IV du cycle de l'Héritage entraîne ses lecteurs vers un achèvement digne de l'éclat, du souffle et de la puissance des dragons !

  • Petit Vampire vient à la maison. Je devrais être content, mais à quoi on va pouvoir jouer ? Je suis un enfant gâté, parce que mes parents sont morts et que mon grand-père m'achète tous les jouets que je veux, mais chez mon ami, il y a plein de vrais monstres, c'est autre chose. Pire encore, Pépé nous emmène dans un magasin de « jeux de réflexion ». Mais quand on découvre l'univers des jeux de rôle, tout change : devenir un autre, inventer des histoires, explorer des donjons, combattre des dragons... Je vais créer un club, avec des gens de ma classe. Sauf que moi, dès qu'il y a des filles, j'ai l'impression de jouer ma vie.

  • Cent sonnets

    Boris Vian

    Cent infâmes sonnets. C'est ainsi que devait s'appeler ce recueil à l'origine. Il comporte en réalité cent douze sonnets, rédigés au début des années 1940 par le jeune Boris Vian.
    Infâmes, ces poèmes ne le sont pas vraiment... sauf à considérer que les pieds de nez à la poésie, les alexandrins à treize syllabes et les calembours relèvent du sacrilège ! La poésie joyeuse de Boris Vian s'empare de toutes les thématiques chères à l'auteur - le cinéma, le jazz, les surprises-parties, l'anticléricalisme... - avec la même fantaisie langagière, le même humour où point parfois un brin de mélancolie. On y retrouve, en germe, le parolier de génie que deviendra Boris Vian.
    Dans le manuscrit autographe des Cent Sonnets conservé à la BnF figurent des illustrations réalisées à l'époque par Peter Gna, le beau-frère de Boris Vian. Cette édition présente pour la première fois au public le texte avec ces dessins burlesques qui l'ont toujours accompagné dans le plus grand des secrets.

  • Ce sont «les gouvernantes». Elles sont trois, dans une grande maison au fond d'un parc, comme des reines, protégées du monde extérieur par des grilles d'or. Tour à tour follement gaies, tendres ou cruelles, mais toujours ardentes et puissamment vivantes, elles s'allient, se séparent, se déchirent ou se poursuivent dans d'étranges jeux qui sont ceux de la vie.
    Observées par l'oeil implacable d'une lunette qui ne les perd pas de vue, «les gouvernantes» jouent pour nous le charme et la magie d'un songe de nuit d'été...

    Anne Serre est l'auteur d'une quinzaine de livres. Son premier roman ici réédité, Les gouvernantes, a paru en 1992. Il a été traduit aux Etats-Unis en 2018 et en Angleterre en 2019. Elle a obtenu en 2020 le Prix Goncourt de la Nouvelle pour Au coeur d'un été tout en or (Mercure de France). Champ Vallon a publié la même année Grande tiqueté, une étrange comptine écrite dans une langue inventée. Anne Serre vit et travaille à Paris.

  • Voici l'histoire d'une rencontre entre deux hommes solitaires, maigrichons et plus tout jeunes. Le premier, Kilgore Trout, obscur auteur de science-fiction, passe ses soirées à prédire l'apocalypse à son seul ami, Bill, une perruche. Quant à Dwayne Hoover, riche concessionnaire Pontiac dont l'unique compagnon est un chien nommé Sparky, il est sur le point de perdre la tête. Lorsque Kilgore Trout rencontre Dwayne au cours d'un festival, il lui offre l'un de ses romans. La lecture de ce livre va transformer Dwayne en monstre.

  • Trois histoires tendres et poétiques à lire à son enfant le soir : du concours de la plus jolie fée au grand trophée des licornes en passant par le magasin de baguettes magiques !

  • Un univers sombre et envoûtant saupoudré de magie et de créatures ensorcelées...Réveillée au beau milieu de la nuit, Anya doit fuir. Fuir pour sauver sa vie. Fuir en laissant derrière elle sa mère, arrêtée par les soldats du Lord de la Nuit, qui fait régner la terreur sur le Möhrland. Mais Anya n'a pas l'intention de suivre les conseils de sa mère et de l'abandonner à son triste sort. Même si cela signifie se jeter dans la gueule du loup...Aidée d'Errol, un jeune comédien, et de son rusé corbeau, avec lequel Anya parvient à communiquer, la jeune fille entame une course contre la mort pour arracher sa mère aux griffes du Lord de la Nuit... et pour découvrir, enfin, le secret de ses origines.

  • Un vendeur de jouets émerveillé face au plus précieux jouet du monde dont l'existence n'était jusqu'ici qu'un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d'un ghetto noir en Pennsylvanie ;
    un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de
    Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits... Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l'on tend la main aux autres.

  • Anansi boys

    Neil Gaiman

    « Si on devait définir Anansi Boys, ce serait une épopée magico-horrifico-thrillo-fantastico-romantico-comico familiale, même si cela exclut son côté polar et tout son aspect culinaire. Bref, c'est un livre de moi. Et je me suis vraiment amusé en l'écrivant. » Neil Gaiman Le père de Gros Charlie n'était pas ordinaire : il était Anansi, le Dieu Araignée, l'esprit de rébellion, un dieu filou capable de renverser l'ordre social, de créer une fortune à partir de rien et de défier le diable... un héritage bien encombrant ! Une mythologie moderne où l'on trouve une sombre prophétie, des désordres familiaux, des déceptions mystiques, et des oiseaux tueurs. Sans oublier un citron vert.

  • Deacon King Kong Nouv.

    C'est officiel : le vieux Sportcoat a pété les plombs comme ça, en plein jour et devant tout le monde. Personne ne sait pourquoi ce diacre râleur, adepte du "King Kong", le tord-boyau local, a tenté de descendre sans sommation le pire dealer du quartier. Mais il faut dire que la fin des années 1960 est une époque d'effervescence à New York, et que le développement du trafic de stupéfiants n'est pas la moindre des causes d'agitation. Afro-américains, latinos, mafieux locaux, paroissiens de l'église des Five Ends, flics du secteur : tout le quartier est affecté par ce nouveau fléau aux conséquences imprévisibles.

  • « Belles Lettres Ad Astra », « La nuit des livres », « Premières lettres » et « De l'avant », quatre nouvelles de science-fiction par quatre maîtres du genre : Norman Spinrad, Valérie Mangin, Raphaël Granier de Cassagnac et Pierre Bordage. Chacune esquisse un futur possible de ce que seront les Belles Lettres en MMCXIX. Au début de la Première Guerre mondiale, un érudit se désolait de ne pouvoir emporter dans son paquetage une édition critique française d'Homère. La légende veut qu'ainsi fût conçu le projet d'une maison consacrée à l'édition savante des textes anciens, la société Les Belles Lettres, fondée en 1919. Un siècle plus tard, ce recueil de nouvelles est là pour assurer aux amoureux de la culture que la maison à la chouette continuera à faire rayonner l'humanisme.

  • Les onze nouvelles composant ce recueil révèlent la diversité du talent de Satyajit Ray écrivain. Leur coloration fantastique agrémente avec bonheur l'observation de la réalité indienne à laquelle le célèbre cinéaste nous a habitués dans ses films. Khagam fait froid dans le dos: un homme tue par bêtise un serpent, il se retrouvera quelque temps plus tard dans la peau de ce serpent. Dans Patol Babu, un vieil acteur dépassé par les progrès du cinéma se berce de ses dernières illusions. La nuit de l'indigo, nouvelle qui donne son titre au recueil, s'inspire des souvenirs de jeunesse de l'auteur pour dériver vers un étrange récit de réincarnation et de dédoublement de personnalité. D'autres textes pourraient encore faire songer à Conan Doyle ou Wells, s'ils n'étaient rehaussés par la fantaisie, la magie du « regard » indien. Comme toute nouvelle réussie, il est difficile de résumer celles de Satyajit Ray, dont tout le charme tient à une couleur, une manière, un rythme originaux.

  • La fabuleuse histoire de Théo le peintre à la recherche des couleurs perdues !
    Une histoire merveilleuse avec des illustrations extraordinaires qui émerveilleront les enfants de 6 ans !

    Histoires et sucres d'orge, une belle collection d'histoires adaptées à chaque âge de l'enfant, de l'éveil à la lecture jusqu'à ses 7 ans.

  • Licorne, chien, lapin et ours : plongez dans l'univers magique des doudous. Crochetés en blanc, ils sont personnalisables à l'infini avec vos couleurs préférées ! Ces animaux tendres et surprenants composent une véritable ménagerie imaginaire à découvrir et à crocheter. Composez votre palette de couleurs, de fils et prenez plaisir à créer d'adorables peluches !

  • Avec de la paracorde, de la drisse et bien dautres fils encore, réalisez 20 modèles dans lair du temps : bracelets, ceintures, sacs et autres must have La technique est à la portée dune débutante : on combine quelques n½uds de base pour obtenir une grande variété de modèles. Toutes les explications sont illustrées étape par étape : laissez-vous guider !
    Associé à la paracorde, le macramé na pas fini de vous étonner.

  • Suivez l'histoire de Renaud, l'orphelin au grand coeur, dans ses aventures féeriques ...
    Une histoire merveilleuse avec des illustrations extraordinaires qui émerveilleront les enfants de 7 ans !

    Histoires et sucres d'orge, une belle collection d'histoires adaptées à chaque âge de l'enfant, de l'éveil à la lecture jusqu'à ses 7 ans.

  • « Chaque soir, c'est pareil : maman prépare une tarte aux pommes et l'enfourne. Papa et moi regardons les nouvelles à la télé. Après l'émission, un cri retentit toujours de la cuisine, puis le bruit d'une chute. Mon père et moi nous précipitons. La tarte est renversée sur le sol ; maman explique qu'elle l'a fait tomber à cause du moule qui était brûlant. Papa s'allume une cigarette sans rien dire et part à la recherche de son cendrier. Chaque soir c'est pareil, et mes parents font comme si de rien n'était. Je crois qu'ils veulent me rendre fou. »

    Dans ce roman glaçant, un jeune garçon voit sa maison devenir le théâtre d'une lutte pour sa survie et doit parer les coups diaboliques de ceux dont il attend pourtant le réconfort.

  • Quand ma femme sera veuve

    Plume Julien

    Julien Plume apprend qu'il est atteint d'une maladie grave. Redoutant qu'elle reste seule après sa mort, il se met à rechercher le compagnon idéal pour son épouse Rachel quand elle sera veuve. Les choses ne vont pas se passer comme il l'avait prévu. Le poète Jules Laforgue lui sera d'un grand secours.

  • Pour son anniversaire, Alice a reçu un magnifique marque-page de velours rouge avec une étoile dorée. Ravie, la petite fille le baptise du nom de Sirius, et l'objet se met aussitôt à penser. Chaque soir, Alice lit une histoire peuplée de princesses et de chevaliers dans laquelle le marque-page s'imagine être un personnage. Un jour, la fillette ap­porte son précieux Sirius à l'école pour le montrer à ses amis. Malheureusement, un garçon lui vole le marque-page. C'est le début d'une série de péripéties pour l'objet qui passe de main en main.

  • Les 5 animaux de Cléo

    Claire St-Onge

    • Éditiö
    • 8 Décembre 2014

    Cléo a 5 ans et 5 charmants animaux inusités à te présenter.

empty