• Magique : le nouveau roman de Victoria Hislop nous entraîne en Grèce sur les traces d'un amour perdu. Richement illustré, Cartes postales de Grèce fait chatoyer les couleurs de la Méditerranée. Dans sa boîte aux lettres, Ellie trouve, semaine après semaine, des cartes postales signées d'une simple initiale : A. Ces cartes ne lui sont pourtant pas destinées. Pourquoi lui parviennent-elles ? Qui est l'expéditeur ? Mystère. Portant l'éclat du ciel grec et l'eau cristalline de la mer, ces missives sortent la jeune femme de sa morosité quotidienne. Un jour, elles cessent cependant d'arriver. Ellie se sent délaissée, privée de cette bouffée d'oxygène qui la faisait rêver et voyager. Elle prend alors une décision : découvrir ce pays par elle-même. Le matin de son départ, Ellie reçoit un carnet par la poste. L'odyssée d'un homme, le fameux A, y est racontée. Celui-ci observe avec tendresse et générosité les Grecs, leurs coutumes, et ce qui fait le sel de leur quotidien. Derrière ses observations et ses savoureuses anecdotes se dessine le portrait d'un homme blessé. Pourrait-il encore croire en l'amour ?

  • Un livre d'artiste, l'histoire d'une famille aimante, l'histoire de Solange, une enfant prisonnière de sa différence.

    L'étoile sur la dune, c'est le trésor que chacun porte en soi et qui doit éclore. C'est l'histoire de Solange, enfant prisonnière de sa différence : l'autisme, ce trouble envahissant du développement. Les pinceaux et les mots d'une mère, les aventures d'un frère et la confiance d'un père soutiennent la quête de la petite, enfermée dans un silence assourdissant d'images et de mots. Grâce à l'amour familial qui trace le chemin vers la dune, grâce à sa propre détermination et à son courage, l'enfant grandit, cueille et nomme enfin son tésow... un apprentissage à la fois.

  • Du lever au coucher du soleil, Julie vivait son quotidien. Chaque lundi, elle faisait son lavage. Avec la complicité de mère nature et un « Salut, Marie », les nuages gris disparaissaient. Mais un insecte à six pattes l'observait et attendait son heure. Puis, un jour, les draps blancs de Julie furent noirs de fourmis... Mais où emmène-t-on Julie et sa petite ?

    Texte poétique magnifiquement illustré. Il a été inspiré par la Déportation des Acadiens de 1755, mais il peut fort bien s´appliquer aux nombreux départs forcés ou déplacements de population actuels.

  • Après avoir rencontré une mystérieuse petite bouteille jaune, la vie de Marwa et d´Ahmad ne sera plus jamais la même. La folie des hommes a croisé leur chemin et elle a laissé des cicatrices profondes dans leur corps et leur coeur. Toutefois, les deux amis ne manquent pas de courage et chacun à son rythme, ils réapprennent à vivre.

empty