• Zulu

    Caryl Férey

    Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l'Inkatha, en guerre contre l'ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu'elles lui ont fait... Aujourd'hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l'Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d'Afrique, bat tous les records.
    Les choses s'enveniment lorsqu'on retrouve la fille d'un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l'agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds... Si l'apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l'ombre de la réconciliation nationale...

  • Branko sait comment on embrasse les filles, rêve de gagner le Tour de France et aime fouiller dans les affaires de son petit frère Joe. Qui joue aux billes, invente des langages farfelus et collectionne les coupures de presse sur son idole Mohamed Ali. Même si dans cette famille sud-africaine blanche des années 70, leur père refuse d'appeler le mythique boxeur autrement que Cassius Clay.
    Quarante ans plus tard, Joe décide de s'inspirer de ses collections de coupures pour son nouveau roman. À l'aide de Branko, il va se rappeler leur passé commun tel qu'il était vraiment.
    Aux extraits de presse, qui donnent à lire le langage flamboyant des reporters sportifs, répond alors la narration, tour à tour assumée par Joe et Branko, regorgeant des sensations de l'enfance et de l'esprit des seventies.

    Ivan Vladislavic vit à Johannesburg, il est l'auteur d'une dizaine de livres dont la plupart sont publiés en français chez Zoé. Son oeuvre a été récompensée par plusieurs prix nationaux et internationaux, notamment le prestigieux américain Windham-Campbell Prize en 2015.

  • Blanche Nouv.

    Blanche est l'histoire d'une femme qui découvre un jour qu'elle est blanche dans le regard des autres. Comme elle sait très bien qu'on ne saurait réduire un être humain à la couleur de sa peau, elle s'interroge. Que signifie être Blanche dans le monde tel qu'il va? Elle arpente l'univers des penseurs et artistes du monde noir. Elle écrit, hésitante et fragile, son chemin d'humanité.

    Point de vue de l'auteure
    Blanche est dédié à « toutes celles qui se reconnaitront ». Je crois que ce livre s'adresse d'abord aux femmes blanches, celles qui ont fait la même expérience que moi et ne savent pas que faire de cette chose qui leur est arrivée. J'aimerais que Blanche les aide à sortir de la culpabilité ou de l'empathie tapageuse où cette prise de conscience a pu les enfermer. Blanche s'adresse aussi à toutes celles et ceux (et ils.elles sont nombreux.ses) qui ne sont jamais posé la question de leur blancheur. J'aimerais les surprendre, leur faire découvrir un pan de l'expérience humaine dont ils ignorent tout (ce que ça fait de ne pas être blanc, ce que ça fait de vivre avec les autres quand on sait qu'on est blanc) et les inciter à s'interroger avec moi sur leur place dans le monde. Par extension, Blanche s'adresse à toutes celles et tous ceux que la question raciale intéresse, mais aussi à toutes celles et ceux qu'elle hérisse, puisque le livre aborde le sujet d'un point de vue blanc, mais sans intention défensive, et qu'il tente honnêtement, par le récit et par le dialogue, de contribuer au débat sur la possibilité d'un universel humain.

    L'auteure
    Catherine Blondeau vit à Nantes où elle dirige le théâtre Le Grand T. En 2019, elle a publié chez Mémoire d'encrier son premier roman Débutants.

  • DÉBUTANTS FINALISTE AU PRIX DES LIBRAIRES 2020 - FRANCE

    Une histoire de l'humanité qui rassemble et permet des rencontres improbables

    Résumé
    Juillet 2004. L'inauguration du musée national de Préhistoire réunit en Dordogne Nelson Ndlovu, archéologue sud-africain invité aux cérémonies, Peter Lloyd, traducteur anglais installé là depuis quinze ans, et Magda Kowalska, jeune femme polonaise qui tient une maison d'hôtes dans le village. L'été voit naître entre eux un grand rêve d'amour et d'amitié.
    La gaité de Magda, les silences de Peter et la flamboyance de Nelson recèlent pourtant bien des secrets. Lutte anti-apartheid et migrations forcées, violence des héritages et désirs de liberté, peur de l'enfantement et poids des attachements. Les récits s'entrecroisent et les vies se répondent dans cette fresque haletante où l'Histoire n'épargne personne.

    Le point de vue de l'auteure Catherine Blondeau
    « Débutants raconte l'histoire de personnages qui ont cru pouvoir échapper à tous les déterminismes en faisant un usage absolu de leur liberté. Ils sont celles et ceux qui n'ont que faire de toutes les voies tracées où le monde ambiant tente de les cantonner : classe, race, genre, origine, amour, sexualité, famille, bonheur. Ils veulent tout réinventer. Ils croient que c'est possible. Ils croient qu'ils peuvent vivre dans une bulle d'amour et d'amitié avec des lois à part, loin des regards. Ils ont oublié que la menace rôde partout, et qu'on ne peut guère se réinventer en dehors des codes qui régissent le jeu social. »

    L'auteure
    Catherine Blondeau vit à Nantes où elle dirige Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique, depuis 2011. Auparavant, elle a occupé diverses fonctions : maître de conférences en littérature et arts du spectacle à l'Université de Rouen, directrice de l'Institut Français d'Afrique du Sud à Johannesburg, attachée culturelle à Varsovie, et conseillère artistique du festival Automne en Normandie. Débutants est son premier roman.

  • Cinq ans apres la disparition de Nelson Mandela, son fidele ami et rival politique, Frederik de Klerk, devoile a l'occasion du 25e anniversaire de leur prix Nobel une correspon- dance aussi inedite qu'intime. Ce dialogue exclusif fait vivre le souvenir de leur formidable combat pour batir l'Afrique du Sud «arc-en-ciel», democratique, tolerante et inclusive. Le 2 fevrier 1990, F.W. de Klerk annoncait dans un discours historique le demantelement du systeme d'oppression raciale et la liberation de tous les prisonniers politiques, a commencer par le plus celebre d'entre eux, Nelson Mandela, incarcere depuis plus de 27 ans.

    Frederik de Klerk et Nelson Mandela, qu'a priori tout opposait, ont su trouver la force de s'unir au nom de l'espoir de la reconciliation. Quels ont ete les epreuves, les obstacles exterieurs et les dilemmes interieurs auxquels ils ont du faire face ? Quels ont ete les valeurs et les ideaux qui les ont pousses, bien souvent contre leur camp, a ne jamais interrompre le dialogue et la transition pacifique vers une democratie reelle ?

    Ces 14 lettres, devoilees pour la premiere fois au grand public, sont autant les derniers temoignages d'un morceau d'Histoire du XXe siecle qu'un appel optimiste aux nouvelles generations a s'engager resolument pour donner du sens a leur action et au monde.





     

  • Ce recueil propose des témoignages et des récits qui tentent de s'approcher le plus possible de la vie quotidienne en Cisjordanie. En quelque sorte, ce sont des carnets de voyage perdus et retrouvés qui décrivent la vie des Palestiniens et des Palestiniennes. À ces récits, s'ajoutent quelques repères historiques et des données factuelles qui viennent éclairer et compléter les textes. Des photos aussi.

  • Dans les années 1970, l'Afrique est à feu et à sang. Des pays luttent pour leur indépendance, dont l'Angola. L'Afrique du Sud est sous la chape de plomb de l'apartheid, qui menace de tout faire basculer. 

    Au Québec, des réseaux de solidarité s'organisent pour appuyer les mouvements de libération. On demande au gouvernement canadien de se prononcer clairement pour le respect des droits de la personne, alors que plusieurs grandes entreprises qui profitent sur le terrain des innombrables richesses continentales dans des conditions qui permettent des pratiques de prédation.

    C'est l'« heure des brasiers » (comme le disait le poète cubain José Martí) et, pour une génération de jeunes Québécois, une aventure aussi exaltante que risquée. Ce que relate le récit de Pierre Beaudet qui s'est retrouvé, par les hasards de la vie et de son engagement politique, sur la « ligne de front »...

  • The past two decades have witnessed a vigorous challenge to social work. A growing global convergence between the market and the public sector means that private sector values, priorities, and forms of work organization increasingly permeate social and community services. As challenges facing people and communities become more layered and complex, our means of responding become more time-bound and reductionist.
    This book is premised on the belief in the revitalizing power of arts-informed approaches to social justice work; it affirms and invites creative responses to personal, community, and political struggles and aspirations. The projects described in the book address themes of colonization, displacement and forced migration, sexual violence, ableism, and vicarious trauma. Each chapter shows how art can facilitate transformation: by supporting processes of conscientization and enabling re-storying of selves and identities; by contributing to community and cultural healing, sustainability and resilience; by helping us understand and challenge oppressive social relations; and by deepening experiences, images, and practices of care.
    Social Work Artfully: Beyond Borders and Boundaries emerges from collaboration between researchers, educators, and practitioners in Canada and South Africa. It offers examples of arts-informed interventions that are attentive to diversity, attuned to various forms of personal and communal expression, and cognizant of contemporary economic and political conditions.

  • « L'Afrique du Sud, ce n'est pas vraiment l'Afrique », « L'Afrique du Sud est un pays anglophone », « Les Zoulous sont un peuple guerrier », « L'apartheid, c'était la séparation des "races" », « Nelson Mandela est un héros », « L'Afrique du Sud est la première puissance économique d'Afrique »... L'Afrique du Sud : pays d'Afrique ou simplement pays situé en Afrique ? Deux décennies après la fin de l'apartheid, des ombres du passé aux espoirs des années quatre-vingt-dix, puis au choix d'aujourd'hui, Philippe Gervais-Lambony nous invite à découvrir les différents aspects de ce pays en pleine transformation.

  • En 1893, une entreprise indienne propose à Mohandas Karamchand Gandhi, tout jeune avocat, de se rendre en Afrique du Sud pour y défendre ses intérêts. Gandhi accepte.
    Il ne le sait pas encore, mais c'est le tournant de sa vie. Il découvre l'apartheid, l'humiliation, et se lance dans un combat acharné contre la discrimination dont sont victimes ses compatriotes indiens. C'est là qu'il expérimentera pour la première fois une arme redoutable : la résistance passive. Jour après jour, le petit avocat timide et si british, va se métamorphoser jusqu'à devenir le Mahatma, la Grande Âme.
    C'est aussi sur cette terre de violences qu'il rencontre Hermann Kallenbach, un architecte juif allemand, avec lequel s'instaure une relation hors du commun. Une intimité précieuse, intense, forte comme une passion, digne d'un amour... vrai.
    Gilbert Sinoué dévoile un visage méconnu de Gandhi et nous fait découvrir comment ces vingt-trois années en Afrique du Sud ont fait du personnage l'adversaire le plus redoutable de l'occupant anglais. Un roman magistral, passionné, où l'Histoire et l'histoire ne font qu'un.

empty