• L'Appel de la forêt est un roman de formation. Ou plutôt de dé-formation : La métamorphose d'un étrange chien des terres du Sud en un loup affrontant les déserts blancs du Grand Nord. C'est l'histoire d'un retour aux origines primitives, du réveil des instincts sauvages trop longtemps anesthésiés par la domestication. En s'identifiant au chien-loup, le lecteur éprouve toutes les passions qui se bousculent dans une vie et un coeur d'homme au hasard des rencontres.
    Au-delà d'un grand récit sur la conquête de la liberté individuelle et sur l'amour qui transcende l'hostilité d'un monde cruel, London défend ici l'idée d'une intelligence animale : pour lui, elle se manifeste par des sensations, des émotions et une forme de conscience et de raison rudimentaires. Ce chien sent, aime, comprend, souffre : il est notre frère. En donnant à son héros la dignité d'un membre de la famille 'différent', London anticipe nos débats contemporains sur la place de l'animal dans la société et sur l'acceptation de la différence. Buck, le chien-loup qui voulait vivre parmi les hommes, est à jamais une figure de notre humanité, et l'un des plus grands personnages de notre littérature.

  • Croc-Blanc

    Jack London

    Préface de Philippe Jaworski.

    Dans les bars de Dawson City, Jack London écoute les histoires de bêtes sauvages rencontrées dans les forêts du Grand Nord, que racontent les chercheurs d'or. Il lit Darwin, se passionne pour la théorie de l'évolution. Se nourrissant à toutes les sources, travaillant avec une énergie indomptable, il écrit en 1906 ce conte cruel. Roman de formation, Croc-Blanc fait entrer le lecteur dans la conscience d'un loup : nous partageons ses émotions, nous vivons ses aventures de liberté et de servitude, de souffrance, de combat, d'amour filial. Précurseur, London montre le caractère relatif de la frontière entre les espèces, installe l'hypothèse d'une intelligence animale et fait l'éloge de l'élan vital qui régit l'existence de toute créature vivante.

  • Un monstre marin, « une chose énorme », ayant été signalé par plusieurs navires à travers le monde, une expédition est organisée sur l'Abraham Lincoln, frégate américaine, pour purger les mers de ce monstre inquiétant. A bord se trouvent le Français Pierre Aronnax, professeur au Muséum de Paris, et Conseil, son fidèle domestique.
    Une fois parvenus en vue du monstre, deux immenses trombes d'eau s'abattent sur le pont de la frégate, précipitant Aronnax, Conseil et le harponneur canadien Ned Land sur le dos du monstre... qui se révèle être un fabuleux sous-marin, le Nautilus, conçu et commandé par un étrange personnage, le capitaine Nemo, qui paraît farouchement hostile à toute l'humanité !
    Condamnés à ne plus jamais revoir leur patrie, leurs parents, leurs amis, la plus extraordinaire aventure commence pourtant pour les trois hommes...
    La mer était une passion pour Jules Verne ; c'est elle l'héroïne de Vingt mille lieues sous les mers, l'un de ses meilleurs et plus célèbres romans.

    Illustrations de l'édition originale Hetzel.
    Préface de Christian Chelebourg 

  • Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé.
    Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du xvi siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre !
    Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan...
    En décrivant les prodigieuses aventures qui s'ensuivront, Jules Verne a peut-être atteint le sommet de son talent. La vigueur du récit, la parfaite maîtrise d'un art accordé à la puissance de l'imagination placent cet ouvrage au tout premier plan dans l'oeuvre exceptionnelle du romancier.

  • Londres, octobre 1872. Faire le tour de la Terre en quatre-vingts jours ? Tel est l'incroyable pari de Phileas Fogg, qui se met aussitôt en route avec son fidèle domestique Passepartout. Sur des paquebots, en train ou à dos d'éléphant, le périple est semé d'embûches. Mais l'inspecteur Fix, de Scotland Yard, suspecte l'excentrique gentleman d'être un voleur en fuite. Il se lance à ses trousses, bien décidé à l'arrêter...

  • Ce roman est le compte rendu à la fois nostalgique et espiègle de la randonnée qu'effectua Stevenson avec une ânesse obstinée dans les Cévennes en 1878. Tandis que l'animal réinvente, à mesure de sa fantaisie, le chemin du voyage, son maître se prend peu à peu aux joies de l'errance. Éloge de la lenteur et du goût pour l'inutile, Voyage avec un âne dans les Cévennes nous invite « à voir le monde comme une bohème non pas vraiment raffinée, mais glorifiée et pacifiée » (Henry James).

  • La route du jeune Jack London est celle qu´il partagea en 1893-1894, à dix-huit ans, avec les vagabonds du rail en parcourant 20 000 kilomètres d´un pays ravagé par la crise ! C´est cette route libre qui va pour une bonne part le révéler à lui-même et permettre le formidable écrivain qu´il devint ; un homme fascinant de force et de faiblesses qui devait ensuite, sa vie durant, « brûler le dur » et voyager. Cette route, c´est également le premier témoignage d´importance sur le vagabondage aux États-Unis, véritable document ethnographique et sociologique autant que récit d´aventures. Kerouac ne s´y trompa pas en intitulant son propre chef-d´oeuvre Sur la route en hommage à un homme étonnant de paradoxes et qui fut à la source de notre modernité.


    Postface de Jean-François Duval Né en 1876 à San Francisco, Jack London connaît le succès après des années de pauvreté, de vagabondage et d´aventures. Auteur prolifique, ses nouvelles et ses romans sont souvent des récits de voyage où la nature représente un idéal de pureté face à l´injustice de la société. À sa mort, en 1916, il laisse une cinquantaine d´ouvrages parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903) et Croc-Blanc (1906).

  • Troisième volet de la saga des mondes parallèles de Terry Pratchett et Stephen Baxter.

  • Parce qu'elle a une longue tradition folklorique et festive, l'île attire de nombreux visiteurs désireux de partager avec les habitants leurs fêtes locales et leurs traditions chantées. Territoire convoité, l'île a subi de nombreuses invasions qui ont laissé des traces. Dans de nombreux musées, les vestiges d'un passé douloureux sont lisibles. Une terre au passé historique et culturel riche attend le voyageur pour lui conter son histoire.

  • Si la postérité a bien retenu que Louis-Antoine de Bougainville avait donné son nom à un arbrisseau grimpant aux fleurs violettes, jaunes ou orangées, elle a quelque peu oublié le voyage qu'il effectua autour du monde entre 1766 et 1769. Si Diderot n'avait pas eu la bonne idée d'écrire Supplément au voyage de Bougainville, la renommée du navigateur français ne serait sans doute restée attachée qu'au nom d'une fleur. Pourtant, parmi les mérites de ce voyage philosophique, celui d'avoir fait rêver l'Europe sur Tahiti en lui laissant penser qu'il existait encore quelque chose du paradis terrestre n'est pas le moindre : à lui seul, il invite le lecteur au voyage.

  • Édition enrichie de Jean Boried comportant une préface et un dossier sur l'oeuvre. "Grande, très grande différence entre les deux éléments : la terre est muette, et l'Océan parle. L'Océan est une voix. Il parle aux astres lointains. Il parle à la terre, au rivage, dialogue avec leurs échos ; plaintif, menaçant tour à tour, il gronde ou soupire. Il s'adresse à l'homme surtout. Comme il est le creuset fécond où la création commença et continue dans sa puissance, il en a la vivante éloquence ; c'est la vie qui parle à la vie. Les êtres qui, par millions, milliards, naissent de lui, ce sont ses paroles. La mer de lait dont ils sortent, avant même de s'organiser, blanche, écumante, elle parle. Tout cela ensemble, mêlé, c'est la grande voix de l'Océan."

  • « Cette histoire m´a été contée mille fois. On la raconte dans tous les trains, dans toutes les gares, sur les quais de chaque port. Elle se propage par les routes d´Asie et les pistes d´Afrique, elle se murmure à la bougie dans les contrées sans électricité, elle court par les sentes des montagnes les plus reculées, elle se confie dans les paradis des cocotiers. Elle connaît autant de déclinaisons que de narrateurs. Elle a frappé les grands explorateurs comme les jeunes premiers. Elle est une expérience en commun à tous ceux qui vibrent à l´appel du lointain. Elle est redoutée comme la peste, repoussée aux calendes grecques, et pourtant, elle est presque inéluctable. » Des Himalayas à Montevideo, de l´océan glacial Arctique aux steppes de Mongolie, le voyageur ne sera jamais à l´abri de l´amour, que ce soit celui d´un homme pour une femme ou celui d´une famille pour son fils prodigue. Il est « l´un des plus grands périls que réserve la route ». Ce qui pourra faire douter, renoncer ou même ôter toute capacité à jouir de l´ailleurs. L´amour et le voyage seraient-ils définitivement deux pôles incompatibles se déchirant de leurs forces l´explorateur ? Douze nouvelles pour répondre à cette question par l´un des grands globe-trotters de notre temps.




    Après des études de géographie menées de par le monde et des voyages au long cours, Cédric Gras a passé cinq années à sillonner la Sibérie et l'Extrême-Orient russe dont il a tiré Vladivostok et Le Nord, c´est l´Est, tous deux publiés aux Éditions Phébus. Il est actuellement directeur de l´Alliance française de Donetsk en Ukraine. Le Coeur et les Confins est sa première incursion dans la fiction.

  • « "Rois, ministres, officiers, gens du peuple, à bas de vos chevaux." À Pékin, dans l'enceinte du Palais d'Hiver, face à la montagne de charbon aux cinq pics et cinq pagodons, sur une stèle millénaire, en cinq langages : mongol, mandchou, chinois, turc et tibétain, ainsi, la vieille Chine, orgueilleusement, apostrophait le passant. À vous tous qui désirez me suivre par les trouées obscures du Céleste Empire en déliquescence, hommes de peu ou de bien, traîneurs de mélancoliques savates ou abonnés de rubriques mondaines, moi, diable blanc et barbare d'Occident, du haut rickshaw1 qui me roule présentement sur le sol immonde et vénéré de la Chine, je crie : - Gens du peuple, officiers, ministres, rois, bottez-vous jusqu'au-dessus du genou, armez-vous de pincettes pour prévenir le contact de toutes choses et en avant ! »

  • Elle et lui

    Pierr Gobin-Vaillant

    Projet de voyage... telle une évasion vers d'autres horizons, des chemins qui s'ouvrent à nous, des senteurs qui éveillent nos narines, de vives couleurs qui s'offrent à nos pupilles... autant de curiosités et d'aventures qui enrichissent ce saut vers l'inconnu.

    Ce voyage, parfois introspectif, toujours instructif, prend une tout autre dimension lorsqu'ELLE le partage avec LUI - et réciproquement. La passion côtoie l'exaspération, l'altérité se fond dans l'affinité, la solitude perd de l'altitude.

    ELLE et LUI, ce sont aussi des respirations, quelques lignes qui se suffiront à elles-mêmes. Nul besoin d'épiloguer tant la puissance des mots balaie toute hésitation, laissant libre cours à la méditation, à l'admiration ou encore à la consternation.

  • Les Country Guides sont destinés aux voyageurs individuels mais également à ceux qui partent en groupe. C'est une synthèse d'informations pratiques, culturelles ou d'aventure. Vous y trouverez également de nombreuses cartes et des photos.Nos rédacteurs partagent tous une même passion pour un pays et exercent les activités professionnelles les plus variées (vétérinaire, casque bleu, journaliste, architecte). Leur ambition est d'introduire un ton différent dans la littérature touristique par un regard personnel sur un pays, tout en conviant le lecteur à choisir dans un large éventail d'adresses originales et futées de bon rapport qualité-prix.Les Country guides appartiennent également à leurs lecteurs. Ils les bonifient en envoyant leurs expériences qui sont publiées, contribuant à en faire des guides interactifs.Leur prix de vente les positionne, en général, comme les guides les moins chers du marché.

  • Existe-t-il encore des terres singulières, étranges ou inconnues ? Tout dépend du regard. L'oeil du botaniste, par exemple, peut découvrir des mondes mystérieux dans la prairie la plus banale. Quant au marteau du géologue, il sait ouvrir des voies secrètes sous les marges des océans, au coeur des hautes montagnes ou des déserts lointains, mais aussi sous les pieds modestes du randonneur dominical. Les canyons américains, l'Islande, les monts Apennins de derrière les nuages, Nazca, le sultanat d'Oman, Santorin, la Transylvanie, Yellowstone... Les terres singulières de cet ouvrage sont une sélection de sites géologiques internationaux, certains célèbres, d'autres plus inattendus, tous surprenants, qui permettent d'illustrer les principales spécialités des sciences de la Terre : volcanologie, tectonique, paléontologie, stratigraphie... Chaque site est présenté par un texte simple et une abondante iconographie. De nombreuses anecdotes humoristiques, historiques ou littéraires enrichissent le propos.

  • À douze ans, Ender Wiggin a sauvé l´humanité de la menace des «doryphores», mais le retour au foyer lui est interdit : les rivalités nationales ont repris et les jeunes prodiges de l´École de guerre suscitent convoitises et craintes. On lui propose alors l´exil vers la première colonie humaine sur une planète prise à l´ennemi, dont il deviendra le gouverneur.
    Tandis que l´histoire de la Terre se poursuit avec Bean dans les quatre livres de «l´Ombre», Ender entreprend, en compagnie de sa soeur Valentine, un long périple de trois mille ans, le coeur lourd du xénocide qu´il a commis.
    Chronologiquement situé entre La Stratégie Ender et La Voix des morts - deux livres couronnés par les prix Hugo et Nebula en 1986 et 1987 -, L´Exil éclaire pour la première fois l´adolescence d´Ender et son entrée dans l´âge adulte, ces années de voyage rela­tiviste dans les étoiles où il s´est mis en quête d´un espoir de rédemption. L´auteur y retrouve ses plus belles qualités de conteur

  • Kidnapping

    Geoffrey Claustriaux

    La campagne profonde de la vieille Allemagne recèle parfois de lugubres secrets. La découverte d'un groupe d'adolescents en voyage scolaire aurait de quoi étonner l'historien le plus averti. Ce village d'un autre temps est assurément le vestige d'un passé révolu... du moins, en théorie.
    Autrice en devenir, la jeune Catherine ne sait quoi en penser, pas plus que son camarade Stéphane, à qui elle voue un amour sans borne.
    Tous deux vont devenir les témoins de ce que les tréfonds les plus obscurs de l'âme humaine sont capables d'engendrer, au risque d'y sombrer. À jamais...

  • Au fond d'un PMU de la rue du Faubourg-Saint-Martin, je tends le texte d'une de mes nouvelles à l'aventurier de la mine d'or.
    Il lit les premières lignes et déclare : « C'est toi » comme il cracherait deux écorces de graines de tournesol.
    Il aurait pu dire :
    « Je viens de décider de t'emmener avec moi, aussi ton destin va-t-il basculer dans les minutes qui suivent, tu vas connaître le monde entier, les grandes ivresses, le sexe, l'amour et le danger, et tu vas devenir écrivain d'une manière que tu n'aurais jamais imaginé. »
    Mais non.
    Juste : « C'est toi. »
    L'incroyable odyssée autour du monde, au sommet du succès littéraire et au coeur de l'amitié de deux hommes que tout oppose.
    Un récit trépidant et truculent, dur et drôle, invraisemblable et vrai : inlâchable.

  • Au Niger, il y a autant de langues pour dire "Bienvenue!" que de régions à découvrir. Blotti entre la Savane et le Sahara avec une large bande de Sahel au milieu, c'est l'image des trois "S" à l'africaine qui s'est développé au Niger, comme l'illustre son drapeau, avec ses bandes horizontales de couleurs orange comme le désert, blanc comme la zone sahélienne et vert tendre qui rappelle les tiges du mil de la courte saison des pluies. En son milieu le disque orange évoque un soleil permanent. Cette découverte exclura pour 2009 l'Aïr et le Ténéré, région la plus célèbre du Sahara nigérien au nord de la ville historique d'Agadez, perturbés par un conflit latent.
    Ce pays est une destination authentique qui invite à vivre le charme d'un dépaysement total, avec son désert parmi les plus beaux du monde, son fleuve mythique où pêcheurs et hippopotames vivent en harmonie. C'est en somme "l'Afrique culturelle et naturelle" en miniature qui s'offre aux voyageurs.

  • La joie de vivre, c´est le soleil des gens du Nord ! Elle se manifeste dans leur sens de la fête, mais aussi dans la musique de leurs mots, l´usage qu´ils font du français et la malice qu´ils expriment en picard. Comme disait André Stil : « C´est un pays haut en couleur humaine » ! Il est bien loin le temps de Germinal de Zola, de la courée dans laquelle grandit Van der Meersch, et de la ville « où, sans fin, vomissant le charbon, l´usine en feu dévore un peuple moribond... ! » (Albert Samain). Ces auteurs importants s´écartent aujourd´hui de l´imaginaire du pays et laissent éclore une littérature du Nord, joyeuse et optimiste comme ses habitants.

    « Cette région est comme le bonheur, s´exclame Jacques Duquesne : on ne sait son prix que lorsqu´on l´a perdu. »

  • Je suis le sauveteur de touristes. C'est mon métier, une sorte de détective privé ne travaillant que sur des affaires de touristes en perdition. Les cas les plus courants sont les emprisonnements pour trafic et consommation de drogues illégales, mais les plus intéressants sont les disparitions, volontaires ou non.

    Cette histoire est celle de ma première enquête. Elle m'entraîne à New York, Bangkok, Goa, Tanger et Alice Springs, à la recherche d´Émilie. Émilie, la fille qui peut détruire notre monde. Si elle le veut.

  • Collège

    Jerome-David Suzat-Plessy

    Jérôme-David Suzat-Plessy, auteur, est aussi connu pour ses activités de compositeur et d´artiste-interprète sous le nom de Cheval Blanc. Collège est son premier recueil.

    « à l´heure où se ferment les cercles j´argumente face au soleil tandis que se délient les doigts et que les rails parallèles marquent la fin du voyage les intenses regards sont des regards d´aveugles les enfers ne s´ajoutent pas ton centre est dans la mer   le mien n´est que nuée » En exergue...

    « ...(le) bonheur d´une paix sans victoire... » Paul Verlaine « Le monde possède déjà le rêve d´un temps dont il doit maintenant posséder la conscience pour le vivre réellement. » Guy Debord « Je suis sortie du monde grâce à un autre monde ;

    Une représentation s´est effacée grâce à une représentation plus haute.

    Désormais je vais vers le Repos où le temps se repose dans l´Éternité du temps.

    Je vais au Silence. » Évangile de Marie

  • Niort 2015 Petit Futé (avec photos et avis des lecteurs) Profondément ancrés à Niort, toujours à l´affût des nouveaux projets et des nouvelles tendances, nos auteurs passent chaque année au banc d´essai les adresses-clés de la vie locale dans tous les domaines. Restaurants, sorties, commerces, loisirs, hébergements et bons plans, rien ne leur échappe ! Que vous soyez habitant de Niort de longue date, nouvel arrivant ou visiteur occasionnel, ce City Guide vous facilitera la vie !

empty