Policier & Thriller

  • Qui en veut à la vie du Premier consul ? Les Jacobins ? Les royalistes ? Tous, peut-être... En renversant la Constitution de l'an III par le coup d'État du 18 brumaire, Bonaparte s'est fait beaucoup d'ennemis. Pour déjouer leurs complots, il ne peut compter que sur deux hommes, le très fourbe ministre de la Police, Fouché, et son enquêteur personnel, Sébastien Cronberg. La mission de Sébastien le mènera du Paris décadent du consulat aux brumes de la capitale anglaise, où il rejoindra la société des aristocrates émigrés. Là, entre des exilés fameux comme le vicomte de Chateaubriand et des conspirateurs enflammés par le redoutable Cadoudal, il infiltrera le groupe des tueurs pour essayer d'empêcher que n'explose la machine infernale qui menace le nouveau dictateur. Arrivera-t-il à temps ?

  • L'été 1789 est une époque bénie pour les assassins. À dix-huit ans, Laure de Sade tente de survivre aux bouleversements qui agitent Paris, mais aussi de démanteler un trafic de pierres précieuses en montgolfière, d'arrêter un tueur démoniaque déguisé en arlequin... Au même moment, son père, le marquis, la contraint à le faire évader de la Bastille.À la manière d'un Sherlock Holmes en jupons qui lutterait contre Jack l'Éventreur, Laure de Sade devient, bien malgré elle, une héroïne sous la Révolution.

  • Le colonel Buonasera et son adjoint soufflent sur leurs doigts. Dans la Russie de l'après communisme, cet hiver n'en finit plus et le thermomètre ne cesse de descendre.

    L'ex Union Soviétique, c'est grand... Dans ce pays exsangue qui se relève difficilement de soixante-dix ans de dictature, certains nantis ne se privent pas pour monnayer les maigres richesses qui subsistent. Les armes de guerre notamment... La demande est forte et rapporte vite.

    Mais ce n'est pas toujours aussi simple !

    De Saint-Pétersbourg à Moscou en passant par Mourmansk, dans le vent glacial qui traverse le pays, chacun aura largement l'occasion de se créer des sueurs... froides. Glaciales, même.

    Après avoir quitté un pays qu'ils ont honteusement trahi, l'ambiance arrivera cependant à se réchauffer dans le climat beaucoup plus clément de Marseille.

    Réchauffer..? Bien plus que ça... Ça sentira même le cramé !

  • Glendale, petite bourgade tranquille de l'Oregon. Richard Malden, détective privé, profite de ses vacances pour s'installer dans sa nouvelle résidence secondaire. Il s'apprête à dîner chez ses beaux-parents et voisins, quand la soirée tourne au drame : la tête de son beau-père Robert est déposée sur le pas de la porte tandis que son corps est planté dans un bac à sable à quelques mètres de là.

    Richard Malden se retrouve alors entraîné dans une enquête complexe qui va profondément bouleverser les habitants de Glendale.

  • Après avoir été blessé lors du braquage de la banque du père de Falcon, Buse n'a qu'une solution afin d'éviter d'être dénoncé à la police : se faire soigner dans l'anonymat le plus complet.
    La seule qui peut l'aider est Jeannie, son ex, la garce qui lui a brisé le coeur quelques années plus tôt.
    Leurs retrouvailles sont glaciales, empreintes de violence, de colère, d'incompréhension, de ressentiments.
    Forcés de cohabiter, Buse est bien décidé à faire payer à la jeune femme sa trahison et, dès lors, il ne lui épargne rien, ni les coups, ni les humiliations, ni la honte...

  • Vanessa se retrouve plongée dans une affaire criminelle qui la dépasse et dont elle ne mesure pas toute l'ampleur. Cherchant à innocenter son père, accusé à tort du meurtre de ses propres parents vingt ans auparavant, elle en arrive à employer ses talents d'informaticienne pour détourner la transaction bancaire d'une rançon de kidnapping. Or, l'enquête qu'elle mène seule fait surgir un lien de parenté entre le kidnappeur et son père. Entre argent sale, mensonges et secrets de famille, le lecteur est tout de suite embarqué dans un thriller haletant, dont le suspens ne cesse de croitre au fil des pages.

  • Quel est donc le terrible secret que cache Eustache, le mari de Valéria ? La jeune épouse apprendra la vérité de la bouche même de la mère de son époux...

  • Mensonges, vengeance et meurtres...

    1968, Jérusalem : un attentat aux portes de la vieille ville va bouleverser la vie d'un homme. Sarah Meyer meurt dans les bras de son fils âgé de 6 ans. Le jeune garçon fait alors un serment à sa mère : « Je deviendrai ton "soldat vengeur" et je les tuerai tous ! ».
    Pourra-t-il un jour pardonner ?

    2002, Nantes : Accusé du meurtre d'une jeune fille, le commissaire principal Alain Dubois est placé en garde à vue. Il fait appel à son amie Sam Light, profileuse. Mais pourtant tout l'accuse...
    Pourra-t-elle le disculper ?
    "Flic ripou" ou machination machiavélique ?

    Quel est le lien entre ces deux époques et ces deux villes ?

    Mensonges, vengeance, trahison et meurtres... tels sont les ingrédients de ce thriller psychologique haletant et émouvant. Page après page, l'auteure dénoue les fils du processus mental qui mène un individu en quête de justice vers le passage à l'acte.



    1er Prix Albatros - Prix du roman francophone

  • « Un mois de novembre frais, une fin d'après-midi triste comme seul un mois de novembre sait l'être ici, le tout arrosé d'une petite pluie fine et d'une nuit qui s'installe pour quelques heures.
    La ville de Lyon est semblable à elle-même. Monsieur Jean-Marc Vinéa avait les orteils froids car depuis 90 minutes, montre au poignet, il faisait le « pied de grue » dans un couloir d'immeuble du cours Lafayette. Il avait, dans son attente scrutatrice de la porte d'entrée du bâtiment en face du sien, tout analysé, tout pesé, depuis la pluie mesquine et insidieuse qui commençait à l'humidifier, jusqu'au faible trafic des passants. Pour l'instant, tout se résumait à supputer s'il y avait ou non une sortie qu'il n'aurait pas repérée dans l'immeuble qu'il surveillait.
    Monsieur Vinéa se demandait aussi si Madame la député allait rester encore longtemps dans cette maison. D'autres questions le tracassaient évidemment : Pourquoi Monsieur le député Dupeyroux semblait-il se torturer la cervelle et le moral pour connaître à la minute près les agissements de son épouse Christiane puisqu'il était de notoriété publique que la position couchée avait de loin la préférence de sa femme... »

  • Toujours aussi calme, l'homme retira de son sac à dos une pomme puis un cran d'arrêt de sa poche de jeans. Il appuya sur le bouton de sécurité situé à l'avant du manche en corne du couteau, une lame jaillit hors de sa gaine, longue, tranchante comme un rasoir. Orgueilleuse de sa beauté terrifiante, on pouvait lire gravé « Que ma lame soit mortelle ». C'était une gravure qui remontait paraît-il au milieu du XIIIe siècle, lorsque les Français, sous le règne de Charles d'Anjou occupaient la Sicile, et ironie tragique, elles servirent beaucoup ces lames lors des vêpres miliciennes au début de l'année 1282 pour le massacre de près de deux mille Français.
    Carlo Bonatti se déplaçait vite, comme un fauve vers ce pourquoi Dieu l'avait créé sans doute, il allait vers le destin des autres et peut-être le sien

    Extrait

    La journée était particulièrement étouffante, même si c'était en juillet, un mois généralement chaud en Provence. Le ciel variait du bleu pâle au blanc crémeux tant il était chauffé par le soleil. La garrigue, elle, semblait assommée par ce trop plein de degrés centigrades. Le calme régnait en maître puisque rien ne bougeait ou presque hormis quelques rigolons qui faisaient de la résistance en hurlant leur plaisir de vivre et les inévitables fourmis qui continuaient inlassablement leur travail en ignorant la canicule. En un verbe, on pouvait dire que tout ce qui vivait dans ce petit maquis «somnolait». Au milieu de toute cette nature, sous un «arbousier», un sac à dos posé près de lui, un homme regardait la nature, devant lui, immobile. Du bout d'une canne à bout ferré, il voulut écarter une pierre un peu plus grosse que les autres, qui entravait le chemin d'une colonie de fourmis travailleuses. Une vipère bondit sur la canne. L'homme d'un simple revers du poignet rabattit d'un coup sec le bâton sur le dos du serpent. Le reptile se cabra et retomba sur le sol en s'agitant désespérément. Les reins brisés, la vipère sifflait en essayant de se traîner vers les buissons épars.

  • En se promenant dans la garrigue provençale avec son chien, Justin Fabre découvre les restes du corps d'une jeune femme, ainsi qu'un mystérieux médaillon gravé du nom de la victime.

    Après avoir prévenu la police qui semble gênée par cette affaire, il va

  • C'est étrange comme le fait d'enterrer un proche peut exhumer les plus profonds secrets d'une famille. Chaque pelletée de terre lève le voile sur les fantômes du passé. Mais quand plusieurs personnes partagent un même secret, chacun peut le faire resurgir au grand jour, éclaboussant des vies jusque là irréprochables... Lorsque tout n'est qu'apparence, il y a certains secrets que l'on devrait taire à jamais...
    Extrait : " Papa est mort. Depuis une semaine, ce n'étaient que des mots sans réelle consistance qu'elle s'empêchait de ressentir vraiment. Pour se protéger. Avant que la douleur de l'absence ne la saisisse à la gorge. Avant que la réalité ne la terrasse. Ne pas réfléchir, ne pas perdre pied. S'anesthésier la tête par n'importe quel moyen pour ne pas penser que c'était le corps de son père, sa chair, son cerveau qu'on allait mettre tout au fond d'un trou, tout seul dans le noir, pour toujours. Elle se disait finalement que l'humanité était prête à tout accepter, que la condition de l'être humain était tout aussi étrange qu'absurde : s'autoriser à aimer des gens plus que tout, se reproduire même, tout en sachant que l'on peut perdre cet amour d'un coup, pour rien. " Pour son deuxième roman, Ellen Guillemain raconte l'histoire d'une famille qui pourrait être la nôtre. Son écriture vive, incisive, franche, et épurée lui permet d'aborder des thèmes de la vie ordinaire, tout en conservant la capacité de surprendre le lecteur. Dans ce roman, les personnages sont très humains et attachants. De la région parisienne, au Sud de la France, et même le Cambodge, le lecteur partage leur vie aussi touchante que violente. Un roman que Flamant Noir est ravi de vous faire découvrir !

  • Anglais Snowchild

    Marie-Bernadette Dupuy

    The Epiphany, 1916.
    On an unforgivingly cold winter's night in Val-Jalbert, Lac-Saint-Jean, a twelve month-old child, wrapped in furs, is discovered by a nun from the convent school. The discovery of this abandoned girl, possibly afflicted by the dreaded chicken pox, deeply upsets the nuns from Notre-Dame-Bon-Conseil who have just taken on their teaching duties. Val-Jalbert, a small factory-town built at the foot of the Ouiatchouan River, is run by the pulp and paper company. The villagers are hard-working and have everything they need. Life in Val Jalbert flows in an orderly fashion, morally irreproachable.

    The child of the night increasingly disrupts the nuns and their neighbors, the Marois family, who eventually take her in. But where does Marie-Hermine, with eyes so blue, come from? Why did her parents drop her off like a heavy burden on the steps of the convent school? Over the years, the orphan girl will become affectionately known as ``the Winter Nightingale'' because of her extroardinary voice, and she will become the pride of the factory village which is later abandoned, doomed after the closure of the industry in 1927. Homes are now empty, gardens left unattended, and the nuns leave the barren village. During these unfortunate incidents, Marie-Hermine's past resurfaces and jealousies erupt, such as the love of a young metis named Toshan, encountered during a trip to Lac-Saint-Jean.

empty